rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Colin de Blamont François

[Collin François]

1690-1760

 

Né le 22 novembre 1690 à Versailles, mort le 14 février 1760 à Versailles.

Sa mère est une certaine Jeanne Collette, son père, Nicolas, ordinaire de la musique du roi, s'occupe aussi de peinture. Il et l'ami de Hyacinthe Rigaud (1659-1743), un des peintres de la cour de Louis XIV (l'auteur des deux célèbres tableaux « jumeaux » du roi, exposés aujourd'hui au Louvre et à Versailles). Ses deux fils reçoivent une formation dans les deux arts.

Hyacinthe (1693-1761), filleul de Rigaud se consacre à la peinture et devient  peintre de la cour sous le nom de Colin de Vermont. Il est également professeur et recteur de l'Académie de peinture.

François reçoit ses premières leçons de musique de son père et entre en 1707 à la chapelle de la duchesse du Maine. Il participe modestement aux célèbres « Nuits de Sceaux » (divertissements musicaux et mythologiques) aux côtés de prestigieux collègues.

Il compose une cantate ( Circé,  sur un poème de Jean-Baptiste Rousseau) qu'il dédie à Michel Richard de Lalande (1657-1726). En retour ce dernier lui offre sa protection et lui enseigne l'harmonie et le contrepoint.

En 1719, il obtient le poste de surintendant de la musique du roi que de Lalande laisse vacant (il en partage la charge avec André Cardinal Destouches qui postule depuis 1718). Le 3 juillet 1725, la création de son ballet héroïque Les Festes Grecques et Romaines à l'Académie royale remporte un énorme succès. Le ballet est repris dans de nombreuses versions jusqu'en 1770 (il est aussi parodié).

Suite à ce succès, il prend part à tous les événements publics de la famille royale. Il compose Le Retour des Dieux sur la Terre pour le mariage de Louis XV ; en 1727, Les Présents des Dieux pour la naissance des princesses ; en 1719, Le Caprice d'Erato pour la naissance du dauphin.

Avec Destouches, il organise les concerts de Versailles, Marly et Fontainebleau (chacun un semestre de l'année).

En 1726 de Lalande décède et Colin de Blamont lui succède à la direction de la chapelle royale. La même année son Te Deum, composé pour le couronnement du roi est créé aux «Concerts spirituels», mais n'est pas joué lors de la cérémonie.

En 1729, il ordonne l'édition posthume des grands motets de de Lalande.

En 1750, il donne sa dernière oeuvre Jupiter vainqueur des Titans, écrite en collaboration avec son neveu Bernard de Bury.

En 1754, il publie un Essai sur les goûts anciens et modernes de la musique française (parfois attribué à ,Caux de Cappeval). Deux exemplaires seulement sont conservés : Bruxelles, Bibliothèque Royale ; Paris, Bibliothèque de France.

Écoute

Cantate Didon, pour voix soliste et ensemble instrumental. Les musiciens du Louvre, Jennifer Smith (soprano), sous la direction de Marc Minkowski.

1.

 2.

3.

Catalogue des œuvres

  • Airs. Dans «Le Tribut», Paris, sans date
  • Te Deum laudamus par M. de Blamont pour 1 ou deux voix, chœur à 5 parties, instruments
  • Airs. Dans M. Blavet, «Recueil de pièces acomodé pour les flûtes traversières, violons, pardessus de viole» (1 & 3) Paris, sans date
  • Didon. Cantate pour voix seule et instruments
  • Recueil des Airs ajoutés aux Festes Grecques et Romaines, à voix seule sans symphonie et avec symphonie, et plusieurs parodies nouvelles, duo airs sérieux et à boire ... Livre IIIe. Boivin, Paris
  • Reine, dans les transports. Cantatille pour voix seule et basse continue (Bibliothèque Nationale de france, Rés. Vm ms. 302)
  • De nombreux divertissements non publiée. Selon Fétis : Les Festes du Labyrinthe ; Le Jardin des Hespérides ; Zéphire et Flore ; L'heureux Retour de la Reine ; Le Regret des Beaux-Arts ; Il Pastor Fido.
  • 5 Recueils d'Airs à boire (trois se trouvent à la Bibliothèque nationale de France)
  • 1723, Cantates françoises à voix seule avec symphonie et sans symphonie. Livre premier. Boivin, Paris 1723 [ Diane et Endymion, Circé, Didon, La Toilette de Vénus) [récitatif et air lent Air lent extrait de Circé, revu par J. Arger dans «La Cantate aux XVIIe et XVIIIe siècles» Rouart-Lerolle, Paris, sans date (n° 32)]
  • 1723, Les Festes Grecques et Romaines, Ballet Héroïque en 3 actes et prologue,  argument de Fuzelier, créé le 13 juillet 1723, à l'Opéra, Ballard, Paris 1723 (la seconde entrée a été jouée en 1748 aiu Théâtre des Petits Appartements sous le titre Cléopâtre)
  • 1724, 16 Airs sérieux et à boire à 1 ou deux voix. Dans divers recueils : Ballard, Paris 1724 ; Mercure de France, octobre-novembre 1728 et novembre 1730 ; Nouveau Recueil de Chansons choisies, La Haye 1736
  • 1727, Le Retour des Dieux sur la Terre. Divertissement créé en 1725 à Versailles, Ballard, Paris 1727, Ballard;
  • 1729, Cantates françoises à voix seule avec symphonie et sans symphonie. Livre second. Boivin, Paris 1729 (L'Amour conduit par la Folie, Le Charme de la Voix, Europe, Le Parnasse lyrique ou Polimnie)
  • 1729, Cantates françoises à voix seule avec symphonie et sans symphonie. Livre troisième. Boivin, Paris 1729 ( La Nymphe de la Seine, Circé (du livre 1 re-instrumenté)
  • 1730, Le Caprice d'Erato ou les Caractères de la Musique. Divertissement créé à Versailles, Ballard, Paris 1730
  • 1731, Endymion. Pastorale héroïque, livret de Fontenelle, créé le 15 juin 1731 à l'Opéra de paris, Ballard, Paris 1731
  • 1732, Motets à une et deux voix avec symphonie et à grand choeur, Livre I. Boivin, Paris 1732
  • 1734, La Feste de Diane. Nouvelle entrée pour Les Festes Grecques et Romaines
  • 1736-1738, Les Caractères de l'Amour. Ballet héroïque, argument de l'abbé Pellegrin, avec prologue et 3 entrées : L'amour volage, L'amour jaloux, L'amour fidèle, une 4e entrée (M. de Bonneval), ajoutée en 1739, créés le 12 décembre en 1736 au Concert de la Reine et le 15 avril april 1738 à l'Opéra, revu en 1749 ; (ne restent que les symphonies dans le Ms. de la Bibliothèque de France ; La bibliothèque de Roanne conserve une édition gravée qui semble complète avec chant et orchestre)
  • 1736, Airs extraits des Festes Grecques et Romaines. Dans « Nouveau Recueil des Chansons choisies », La Haye 1736
  • 1739, Les Amours du Printemps. Entrée utilisée dans Les Caractères de l'Amour (Ms. à la Bibliothèque nationale de France)
  • 1750, Les Festes de Thétis. Ballet héroïque en 2 actes et 1 prologue, argument de M. Roy, créé le 14 janvier 1750 à Versailles (musique du prologue et de l'acte 1 de Colin de Blamont
  • En 1750, Jupiter vainqueur des Titans [en collaboration avec Bernard de Bury]
  • 1750 (vers 1758), Les Regrets des Beaux-Arts, cantatille sur un texte de Pierre-Charles Roy (ms. Bibliothèque royale de Madrid)
  • 1750 (vers 1750), Le Départ de la Renommée, cantatille, sur un texte de l'Abbé Pellegrin (ms. Bibliothèque royale de Madrid)
  • 1750, Les Duos à la mode, Le Cène, Amsterdam 1750
  • 1755, Airs. Dans Bérard, 0171L'Art du Chant», Paris 1755
  • 1766, Airs. Dans Dubreuil, « Dictionnaire lyrique », Paris 1766
  • 1770,  Œuvre chorale à quatre voix. Dans Laborde, «Essai sur la musique» (3) Paris 1770

Édition

Écrits

  • Préface à l'édition des grands motets de Richard de Lalande. Ballard, Paris 1729
  • Essai sur les goûts anciens et modernes de la musique françoise. Paris 1754

Bibliographie

  • FROMAGEOT PAUL, Les compositeurs versaillais. Aubert, Versailles 1906
  • LA LAURENCIE LIONEL, La Musique française au XVIIIe siècle. Dans Lavignac, «Encyclopédie de la Musique», Delagrave, Paris 1913, p. 1386 et suivantes.
  • LABORDE, Essai sur la Musique. Paris 1770
  • MASSON M., Le ballet héroïque. Dans «Revue Musicale» (8) 1938
  • Mémoires de Trévoux 1723
  • Mercure de France 1723-1781
  • PROD'HOMME JACQUES GABRIEL (1871-1956), Ecrits de musiciens du XVe au XVIIIe siècle. Paris, Mercure de France 1912
  • TITON DU TILLET, Description du Parnasse françois, exécuté en bronze, suivie d'une liste alphabétique des poëtes et des musiciens rassemblés sur ce monument. Dédiée au roi par M. Titon du Tillet, commissaire provincial des guerres. Paris, J.-B. Coignard fils 1743-1755 [ Second supplément du Parnasse françois, ou suite de l'ordre chronologique des poètes, et des musiciens que la mort a enlevés depuis le commencement de l'année 1743 jusqu'en cette année 1755]
  • VASSEUR, Notice sur Collin de Blamont. Dans «Mémoires de la Société des Sciences morales de Seine-et- Oise» (13)I, 1883
  • VIOLLIER RENE, La musique à la cour de la duchesse du Maine, de Chatenay aux grandes nuits de Sceaux. Dans «Revue musicale» (19/4) 1939

Discographie

Couperin, Colin de Blamont : Concert chez La reine. Les Ombres,  Margaux Blanchard, Sylvain Sartre. Ambronay Éditions 2010 (AMY 301)

Lire un article présentant ce disque

 

 

JeanMarc Warszawski
Novembre 1995-2002
Révision 2010
Révision du miroir de page 3 septembre 2014

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

 

09/2014

Mardi 10 Février, 2015 14:07->