Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Clérambault Louis-Nicolas
1676-1749

Clérambault

Né à Paris le 19 décembre 1676, mort à Paris le 26 octobre 1749.

Organiste et compositeur. Né dans un milieu musical, son père est un des « 24 violons du roi », il est initié très jeune au jeu du violon et du clavecin. Il étudie la composition et le chant avec Jean-Baptiste Moreau (1656-1733) et l'orgue avec André Raison (....- 1719), organiste à l'abbaye Sainte-Geneviève puis aux Grands-Jacobins de la rue Saint-Jacques, auquel il dédicace son premier livre d'orgue (1710) :

Monsieur, C'est pour m'aq'uiter d'une partie de ce que je vous dois que j'ay l'honneur de vous offrir ces Pièces, et pour faire connoître au public que si elles ont quelque succés c'est le fruit des sçavantes leçons que j'ay receües d'un aussi excelent Maître que vous.

abbayeAbbaye Sainte-Geneviève.

Nicolas Clérambault, Benedictus Dominus Deus Israel (plein jeu ). Suite du 2e ton. Gilberto Guarino, orgue

En 1697, il publie son premier « Air à boire » dans un recueil de Ballard. En 1702, le « Mercure de France » annonce son livre de clavecin qui est publié deux ans plus tard, en 1704.

En 1707 il est organiste à l'église des Grands-Augustins de Paris et comme son père il entre au service de la maison royale. Il est surintentant de la musique et organiste de Madame de Maintenon.

Il se marie avant  1709 avec Marie-Marguerite Grulé. De ses trois enfant sur sept qui survivent, César-François-Nicolas  (1710-1790) et Évrard- Dominique (vers 1705-1760), continueront la tradition musicale de la famille.

En 1710 il obtient un  privilège de 15 ans, renouvelé en 1715, pour la publication de ses oeuvres.

Nicolas Clérambault, La Mort d'Hercule, cantate à voix seule et symphonie (Livre III no 4). Luc Coadou (basse), Les solistes du Concert spirituel : Patrick Cohen (violon), Jocelyn Daubigney (flûte), Hilary Metzger (basse de violon), Blandine Rannou (clavecin).

Après la mort de Louis XIV et le retour de la cour à Paris, il succède à Nivers (....-1714) aux orgues de Saint-Sulpice et à la maison royale de Saint-Cyr (dite aussi les Demoiselles de Maintenon), école fondée par Madame de Maintenon pour les jeunes-filles de l'aristocratie pauvre. Les règles de vie suivent une observance stricte des règles de la religion. Clérambault y tient les orgues pour les grands services de l'année, fait répéter les chœur et peut y diriger la création de courts drames lyriques écrits à leur intention; comme Esther de Racine (musique de Jean-Baptiste Moreau).

C'est aussi dans le cadre de cette charge qu'il compose des cantates dont la forme fera tradition (la forme française).

Après la mort d'André Raison en 1719, Clérambault lui succède aux orgues de l'église des Grands-Jacobins.

C'est également en 1719 que Madame de Maintenon décède. La nouvelle directrice de Saint-Cyr, Marie-Madeleine de Glapion renouvelle son contrat par lequel Clérambault s'engage à renouveler le répertoire des offices, à accorder et entretenir l'orgue, à prendre un souffleur à sa propre charge.

Franc-maçon, il appartenait à la loge Coustos-Villeroy fondée en 1736.

Nicolas Clérambault, Léandre et Héro, IIe Cantate à voix seule et symphonie, Cantates francaises, Livre II, Paris1713. Danièl Forget (soprano), I Musicisti di Arion

Les Clérembault

Dominique
(1644-1704
|
Louis-Nicolas « le père »
 (1676-1749)
_________________
|                                 |
César-François-Nicolas      Évrard-Dominique
(vers 1705-1760)              (1710-1790)

Clérambault

Catalogue des oeuvres

Manuscrits à la bibliothèque Nationale de France, Paris

Pierre Castelain (éditeur), Clérambault, Miserere. « Édidion de chœur » (116), Éditions du Centre de musique baroque de Versailles, 2016 [48 p. ; ISMN 979-0-56016-280-5 ; 30 €]

Bibliographie

Discographie

Louis-Nicolas Clérambault, Motets à trois voix d'hommes et symphonies. Ensemble Sébastien de Brossard, sous la direction de Fabien Armengaud. Paraty 2016 (PARATY 516141).

Lire une présentation par Jean-Marc Warszawski

 

Jean-Marc Warszawski
2003
Refonte du miroir de page
21 juin 2013

TéléchargementsPresse internationale -

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil, 06 06 61 73 41

Références / musicologie.org 2016
ISSN 2269-9910

Jeudi 26 Octobre, 2017 2:36