rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

 

 

 

Boieldieu

François-Adrien

1775-1834

 

 [liste des oeuvres] [bibliographie] [discographie]

 

 

Né à Rouen 6 décembre  1775, mort à Varennes-Jarcy 8 octobreobre 1834.

Son père est secrétaire à l'archevêché de Rouen. Il  approche le chant et peut être le solfège comme enfant de chœur à la cathédrale deRouen sous la direction d'Urbain Cordonnier qui obtient son poste en 1783, après avoir été maître de chapelle à Coutances et à Évreux.

Il suit des cours de piano, d'orgue et d'harmonie avec l'organiste etcompositeur Charles Broché (1752-1803),de retour à Rouen en 1777.

Au début de 1791, il est organiste de l'église Saint-André à Rouen etcommence à composer. En 1793 il compose son premier opéra comique, sur unlivret de son père, La Fille coupable. Cabousse qui dirige le Théâtre des Arts de Rouen,le met au programme le 2 novembre 1793.

En 1794 il se produit enconcert comme pianiste et compositeur et publieses premières romances à Paris. En 1795, il compose et crée un nouvelopéra comique, Rosalie et Myrza et s'installe à Paris au cours de l'été 1796.

En 1797, trois de ses opéras son produits : La Famille suisse, L'heureuse nouvelle et Le Pari. En 1798, Zoraïme et Zulnar est donné à la Salla Favart. La même année il estnommé professeur de piano au tout nouveau Conservatoire (il a Fétis comme élève en 1800).

Dans les années suivantes le succès ne se dément pas avec La Dot de Suzette, Béniowski, Le Calife de Bagdad (1800), Ma Tante Aurore.

En 1802 il épouse Clotilde Mafleurai qui est danseuse. En 1803 ilaccepte un poste à la cour impériale de Saint-Petersbourg où il devintdirecteur de l'opéra français. Il revient définitivement à Paris malgrésles offres importantes du tsar.

Il renoue avec les succès parisiens par la création de son opéra Jean de Paris, puis en 1813 avec Le Nouveau seigneur du village et en 1816 La Fête du village voisin sur un mauvais livret deCharles-aoûtustin Sewrin.

En 1815, il est compositeur et accompagnateur à la cour. En 1817 ilsuccède à Méhul à) l'Académie des Beaux-Arts. En 1818, il crée à l'opéracomique  Le Petit chaperon rouge d'après Perrault. Il révise Les Voitures versées (Le Séducteur en voyage, 1808) et lereprésente en 1820. En 1823, La France et l'Espagne. En 1824, Les Trois genres est donné à L'Odéon (Paris).

Pour le couronnement de Charles X (juin 1825), il compose Pharamond en collaboration avec Berton et Rodolphe Kreutzer. Alorsque la mode tourne en faveur du style de Rossini, que Boïeldie admire,qu'il compose en 1825 l'un de ses plus grands succès, La Dame blanche sur un livret de Scribe.

En 1826 Clotilde Mafleurai, avec laquelle il est séparé depuis sonséjour à Saint-Petersbourg, décède. Il se marie le 23 janvier1727 avec sa concubine, la chanteuse Jenny Philis-Bertin.

En 1829,  il cherche à varier son style avec Les Deux nuits, mais cette œuvre est rapidement supprimée duprogramme de l'Opéra de Paris. Il commenc alors un nouvel opéra,Marguerite, sur un livret de Scribe, mais la maladie stopera sacomposition (cet opéra est achevé en 1838 par son fils, LouisBoieldieu).

Des problèmes à la gorge le ménéra en 1830 en cure à Eaux-Bonnesdans les pyrénées, à Hyères, en Italie (1832), de nouveau à Eaux-Bonnes en1834.

On lui fait des obsèques nationales aux invalides, il est incinéré àRouen.

Catalogue des oeuvres

  • Romances non parvenues mentionnées dans Gougelot ( Arbre charmant qui me rappelle; O toi que j'aime ; Pauvre Blondel)
  • Le père bien malheureux, romance, texte de Bouilly [perdu ; texte dans J.-N. Bouilly, « Le vieux glaneur » Paris, s.d
  • Couramé, romance [perdue ; annoncée dans «Journal général d'annonces» 26 août 1825
  • Romances non-parvenues arrangées pour voix et guitare par Lintant ( Je t'aime, c'est là mon bonheur ; Peux-tu douter; Quand tu m'aimais, texte de J.-E. Jouy)
  • Romances non dtéte, non publiées ( Adieu, charmant pays de France, texte de P.-J. Béranger, manuscrit Bibliothèque nationale de France ; Le besoin d'aimer, manuscrit bibliothèque municipale de Rouen ; Ma bouche encore ne sait pourquoi, texte de Longchamps, manuscrit bibliohtèque municipale de Rouen ; Fuyez, fuyez de mon âme attendrie, manuscrit bibliothèque nationale de France ; Laure à la fleur de sa jeunesse, manuscrit bibliothèque municipale de Rouen ; O mon amante, texte de Longchamps, manuscrit bibliothèque municipale de Rouen ; Tu fuis, cruel, texte de Florian, manuscrit bibliothèque municipale de Rouen
  • Romances non datées mais publiées ( Le brave à ses derniers moments, texte de M. Commerson ; Célestine ; Ce que j'aime en toi Depuis que j'ai quitté ces lieux ; Les deux jours ; François Ier, texte de Ravrio ; Le ménestrel et le guerrier, texte de Bérard ; La rencontre du soir, texte de H. Georgeon)
  • Les jeux floraux, opéra en 3 actes [fragments, bibliothèque municipale de Rouen]
  • Les trois genres, scène lyrique en 1 acte, livret d' E. Scribe, Dupaty & M. Picha), créé au théâtre de l'Odéon (Paris) le 27 avril 1824 [collaboration avec Auber ; fragments manuscrits à la bibliothèque municipale de Rouen]
  • Je pense à toi pour deux voix
  • Phoebé, pour deus voix, édité dans « Journal de musique» 27 avril 1878
  • Pot-pourri sur un air de Mozart (harpe, violoncelle, piano)
  • 1ère suite de romances, textes de C. de Longchamps ( Quand, par pudeur ; Au sein des plaisirs ; Dans mes ennuis ; O toi qui sur notre existence)
  • 2ème suitede romances ( De la lune les lueurs sombres, texte de Saint-Just avec violon ad libitum ; Soldat qui garde ces créneaux, avec violon ad libitum ; Charmant objet ; Ai trop caché le feu, pour deux voix
  • 1792, concerto en fa pour piano
  • 1793, La fille coupable, opéra comique en 2 actes, livret de J. F. A. Boieldieu, créé au Théâtre des Arts de Rouen le 2 novembre 1793.
  • 1794, 3ème recueil de 6 romances ( Insensible aux attraits ; L'innocente ; De l'amitié, de sa douceur ; Peu contente de ses attraits ; L'amour et l'amitié ; Les beaux yeux de Lucinde) [perdu, titres des romances dans Pougin]
  • 1794, 2ème recueil de 6 romances ( Je cherche loin de l'objet ; J'aimais un objet ; Je veux goûter ; Je ne puis plus disposer ; Romance sur la véritable Nina ; Vous verrai-je toujours) Burgot 1794
  • 1794, 1er recueil de 6 romances avec accompagneùment de piano et de harpe ( S'il est vrai ; D'une espérance vaine ; On me dit ; La dormeus e; Tu vas donc t'éloigner ; Les femmes justifiées)
  • 1794, 4ème recueil de 6 romances ( En vous voyant ; Je vous salue ; Chant montagnard ; Vous qui loin d'une amante ; Pour la triste Amélie ; Quand j'arrivai)
  • 1795, Sonate pour harpe [perdu]
  • 1795, Rosalie et Myrza, opéra comique en 3 actes, livret de J. F. A. Boieldieu, créé au Théâtre des Arts de Rouen le 28 octobreobre 1795 [perdu]
  • 1795, 6 romances [oeuvre VII] ( Du rivage de Vaucluse, texte de Marmontel ; Compagne tant chérie ; Claire au tombeau, texte de C. de Saint-Just ; Tant doux plaisirs ; Hélas ! je voulais être aimé ; Le sombre hiver texte de J.-F. de La Harpe)
  • 1795, sonate pour piano opus 2
  • 1795, sonate pour piano opus 1
  • 1795, 6ème recueil de 6 romances ( Quand aux genoux ; Charmants oiseaux ; Loin de toi, cher objet ; On tente peu ; Je l'ai perdu, hélas ! ; Zelmire a trahi ma tendresse)
  • 1795, Le ménestrel, romance, texte d'A. de Coupigny
  • 1795, 5ème recueil de 6 romances ( Désirs brûlants ; Mais réponds-moi méchante ; Ah! que je suis heureux ; Petits oiseaux ; Unique objet de ma tendresse ; Dans ces affreux déserts)
  • 1795, 8ème recueil de 8 romances nouvelles
  • 1796, 1er et second duo (harpe, piano)
  • 1796, deux romances ( L'absence, romance, texte de J. Lablée ; Couplets à une demoiselle «Vous m'ennuyez», romance
  • 1797, L'heureuse nouvelle, opéra comique en 1 acte, livret de C. de Saint-Just & C. de Longchamps, créé à l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 7 novembre 1797 [perdu]
  • 1797, 6 romances nouvelles [oeuvre IX] [perdu ; annoncé dans «Le miroir» 4 juin 1797
  • 1797, 6 nouvelles romances [oeuvre X] [perdu ; annoncé dans «Journal de Paris» 29 juin 1797
  • 1797, 6 romances [oeuvre XI] identiqsue aux 6 romances [oeuvre VII] 1795
  • 1797, La famille suisse, opéra comique en 1 acte, livret de C. de Saint-Just [G. d'Aucourt], créé à l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 11 février 1797
  • 1797, Le pari, ou Mombreuil et Merville, opéra comique en 1 acte, livret de Longchamps, créé à  l'Opéra-Comique de Paris (salle Favart) le 15 décembre 1797 [perdu]
  • 1798 L'attente, romance, texte d'E. Jouy
  • 1798, La dot de Suzette, opéra comique en 1 acte, livret de J. Dejaure d'après J. Fiévée, créé à l'Opéra-Comique de Paris (salle Favart) le 5 septembre 1798
  • 1798, Zoraïme et Zulnar, opéra comique en 3 actes, livret de Saint-Just, créé à l'Opéra-Comique de Paris (salle Favart) le 10 mai 1798
  • 1799, Les méprises espagnoles, opéra comique en 1 acte, livret de Saint-Just, créé à l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 18 avril 1799 [perdu]
  • 1799, Emma, ou La prisonnière, opéra comique en 1 acte, livret de V. de Jouy, Saint-Just & Longchamps, Créé au théâtre Montansier à Paris le 12 septembre 1799 [collaboration de Cherubini, perdu]
  • 1799, sonate pour piano opus 4
  • 1799, sonate pour violon opus 3
  • 1800, Béniowski, ou Les exilés du Kamtchatka, opéra comique en 3 actes, livret de A. Duval d'après A. von Kotzebue, créé à  l'Opéra-Comique de Paris (salle Favart) le 8 juin 1800 {version revue créée à  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 20 juillet 1824
  • 1800, La chanson et la romance, romance, texte d'E. Dupaty
  • 1800, trio pour piano opus 5 (partition gratuite à télécharger)
  • 1800, Romance de Pinto, texte de N. Lemercier
  • 1800, six petites pièces et exercices faciles pour piano
  • 1800, sonate pour piano opus 6
  • 1800, troisième duo avec polonaise
  • 1800, Le calife de Bagdad, opéra comique en 1 acte, livret de Saint-Just, créé à  l'Opéra-Comique de Paris (salle Favart) le 16 septembre 1800 (partition gratuite à télécharger)
  • 1801, valses pour petit orchestre
  • 1801, 13ème recueil de 4 romances ( Le pont de la veuve, texte de J. de Florian ; Stances Tu plains mes jours troublés, texte de C. Colardeau ; Quinze ans, Myra, texte de J. Legouvé ; Tant douce amie, texte de Saint-Just
  • 1801, 14ème recueil de romances [perdu ; annoncé dans «Allgemeine musikalische Zeitung» (4) 1801 et dans «Intelligenz-Blatt» septembre 1801, p.56]
  • 1801, concerto pour harpe
  • 1801, Recueil de 6 romances [oeuvre XII] sur des textes de Longchamps ( Bois muet, sombre asile ; Adieu, bocage frais ; Comment ne pas croire ; Avant que de l'amour; O vous dont un amant aimable ; Il faut partir, adieu ma Laure)
  • 1802, Romance tirée de Don Quichotte (traduction de Florian)
  • 1802, 6 romances sur des textes de Longchamps ( Sous un saule au bord du rivage ; Le billet consolateur de l'absence ; Quoi ! tu m'aimes et me délaisses ; Vois ce vieux chêne ; Eh ! quoi, tu voulais me quitter, pour deux voix)
  • 1802, quatrième duo
  • 1803, Air et Variations (harpe, piano) [perdu]
  • 1803, Le baiser et la quittance, ou Une aventure de garnison, opéra comique en 3 actes, livret de L. B. Picard, M. Dieulafoy & Longchamps, créé  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 18 juin 1803 [collaboration de Kreutzer, Méhul, Isouard, manuscrits à la Bibliothèque Nationale de France, à la Bibliothèque du Conservatoire de Bruxelles]
  • 1803, Ma tante Aurore, ou Le roman impromptu, opéra comique en 2 actes, livret de Longchamps, créé à l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 13 janvier 1803
  • 1803, 15ème recueil de 4 nouvelles romances, texte de Longchamps ( Quand laissant la cité voisine ; Au premiers jours de mon printemps ; L'amour, pour prix de ma défaite ; Rondeau Mon bon ami, je te conseille extrait d' Emma, ou La prisonnière)
  • 1804, Aline, reine de Golconde, opéra comique en 3 actes, livret de J. Vial & E. de Favières, créé à  l'Hermitage de Saint-Petersbourg le 17 mars 1804 [manuscrits à la Bibliothèque Nationale de France et à la bibliothèque Šcaltykov-Scedrin de Saint-Petersbourg]
  • 1805, Abderkan, opéra comique en 1 acte, livret de Dégligny, créé à la cour de Saint-Petersburg le 7 août 1805 [manuscrit à la bibliothèque municipale de Rouen]
  • 1805, La jeune femme colère, opéra comique en 1 acte, livret de Claparède d'après C.-G. Etienne, créé à  l'Hermitage de Saint-Petersbourg le 30 avril 1805 [créé  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 12 octobre 1812
  • 1806, Un tour de soubrette, opéra comique en 1 acte, livret de N. Gersin, créé à  l'Hermitage de Saint-Petersbourg le 28 avril 1806 [manuscrits à la bibliothèque municipale de Rouen et à la bibliothèque théâtrale de Saint-Petersbourg]
  • 1806, Télémaque, opéra comique en 3 actes, livret de P. Dercy, créé à  l'Hermitage de Saint-Petersbourg le 28 décembre 1806 [manuscrit à la bibliothèque de l'Académie des sciences de Saint-Patersbourg]
  • 1807, sonate pour violon opus 8
  • 1807, Amour et Mystère, ou Lequel et mon cousin ?, opéra comique en 1 acte, livret de J. Pain, créé à Saint-Petersbourg en 1807 [perdu]
  • 1807, sonate pour violon opus 7 (réutilisation du quatrième duo)
  • 1807, deux romances, Le vieux ménestrel, texte de Mendouze ; Ce que je désire, texte de N. Ségur
  • 1808, La dame invisible, opéra comique en 1 acte, livret d' A. Daudet & Pain, créé à Saint-Patersbourg en 1808 [manuscrit à la bibliothèque municipale de Rouen]
  • 1808, Les voitures versées, opéra comique en 2 actes, livret de E. Dupaty, créé à  l'Hermitage de Saint-Petersbourg le 16 avril 1808 [titre précédent : Le Séducteur en voyage ; revu et recréé à l'Opéra-Comique de Paris le 29 avril 1820 ; manuscrit à la bibliothèque du théâtre à Saint-Petersbourg]
  • 1808, Intermèdes pour Athalie, tragédie de J. Racine, créé à Saint-Petersbourg en 1808 [manuscrit à la bibliothèque théâtrale de Saint-Pertersbourg]
  • 1810, Le preux chevalier, hymne, texte de Messence [hymne maçonnique] [voir la partition sur le site Chansons et  Chansonniers Maçonniques]
  • 1810, Hymne maçonnique, texte de Messence
  • 1811, Rien de trop, ou Les deux paravents, opéra comique en 1 acte, livret de Pain, créé à l'Hermitage de Saint-Petersbourg le 6 janvier 1811 [créé  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 19 avril 1811)
  • 1811, 3 romances ( Longtemps je crus à la tendresse ; Quelque gloire, beaucoup d'amour ; Las d'espérer vainement le bonheur
  • 1811, L'abandon, romance, texte de Messence
  • 1812, Jean de Paris, opéra comique en 2 actes, livret de Saint-Just, créé  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 4 avril 1812
  • 1813, Le nouveau seigneur de village, opéra comique en 1 acte, livret de A.F. Creuzé de Lesser & Favières, créé à  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 29 juin 1813
  • 1814, Angéla, ou L'atelier de Jean Cousin, opéra comique en 1 acte, livret de G. Montcloux d'Epinay, créé à  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 13 juin 1814 [collaboration avec S. Gail ; Manuscrit à la Bibliothèque Nationale de France]
  • 1814, Bayard à Mézières, ou Le siège de Mézières, opéra comique en 1 acte, livret de A. R. P. Allisan de Chazet & Dupaty, créé  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 12 février 1814 [collaboration de Catel, Cherubini, Isouard]
  • 1814, Le béarnais, ou Henri IV en voyage, opéra comique en 1 acte, livret de C. Sewrin, créé à  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 21 mai 1814 [collaboration avec Kreutzer ; perdu]
  • 1815, Le troubadour, scène lyrique, créé le 2 février 1815 [perdu]
  • 1816, Charles de France, ou Amour et gloire [premier acte], opéra comique en 2 actes, livret de M. E. G. M. Théaulon de Lambert, A. d'Artois de Bournonville & de Rancé, créé à  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 18 juin 1816 [second acte composé par Hérold]
  • 1816, La fête du village voisin, opéra comique en 3 actes, livret de Sewrin, créé à l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 5 mars 1816
  • 1818, Le petit chaperon rouge, opéra comique en 3 actes, livret de Théaulon de Lambert d'après Charles Perrault, créé à  l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 30 juin 1818
  • 1818, Mon Dieu qui seul compte mes pleurs, romance, texte de C. Mollevaut
  • 1821, cantate, texte de E. Mennechet [perdu]
  • 1821, Les arts rivaux, scène lyrique en 1 actes, livret de Chazet, créé à Hôtel de Villele 2 mai 1821 [collaboration avec Berton ; manuscrit à la Bibliothèque Nationale de France]
  • 1821, Blanche de Provence, ou La cour des fées, opéra en 3 actes, livret de Théaulon de Lambert & de Rancé), créé aux Tuileries (Paris) le 1er mai 1821 [ollaboration avec Berton, Cherubini, Kreutzer, Paer ; manuscrit à la Bibliothèque de l'Opéra de Paris]
  • 1823, La France et l'Espagne, scène lyrique en 1 acte, livret de Chazet, créé à l'Hôtel de Ville de Paris le 15 décembre 1823 [perdu]
  • 1825, La dame blanche, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe d'après W. Scott, créé à l'Opéra-Comique de Paris (Feydeau) le 10 décembre 1825 (partition gratuite à télécharger)
  • 1825, trois romances ( Plus d'illusion, texte de Fontenelle ; L'enfant perdu, texte de Lorin de Belmontet ; Te voilà roi !, texte d'A. Naudet)
  • 1825, Pharamond, opéra en 3 actes, livret de F. Ancelot, P.-M.-A. Guiraud & A. Soumet, créé à l'Opéra de Paris le 10 juin 1825 [collaboration de Berton, Kreutzer]
  • 1827, exercices pour A. L. V. Boieldieu [fragments à la bibliothèque municipale de Rouen]
  • 1829, Les deux nuits, opéra comique en 3 actes, livret d' E. Scribe & J.-N. Bouilly, créé à l'Opéra-Comique de Paris (Ventadour) le 20 mai 1829
  • 1830, Marguerite, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe [incomplet, manuscirt à la bibliothèque municipale de Rouen]
  • 1830, L'ange des premiers amours, romance, texte de M. Bétourné, pour deux voix
  • 1831, La marquise de Brinvilliers, opéra comique en 3 actes, livret de Castil-Blaze [F.-H.-J. Blaze] & E. Scribe), créé à l'Opéra-Comique de Paris le 31 octobre 1831 [collaboration d'Auber, Batton, Berton, Blangini, Carafa, Cherubini, Hérold, Paer]
  • 1834, Le chemin de Lorette, romance, texte de Naudet
  • 1834, Galops [dans un recueil de 6 galops composés pour les bals de l'Opéra]
  • 1835, Les chasseurs d'Afrique, texte de M. de Charlemagne [scène militaire]

Bibliographie

  • ADAM A., Souvenirs d'un musicien. Michel Lévy, Paris 1857 (plusieur rééditions)
  • —, Derniers souvenirs d'un musicien. Paris 1859
  • BAILBÉ J.-M., La dame blanche, ou Le fantastique galant (Boieldieu et Nodier). Dans «Études normandes» (2) 1984, p. 6-16
  • BERLIOZ HECTOR, Boieldieu. Dans « Le rénovateur » 14 octobre 1834
  • —, Mémoires. Paris, 1870 [édition Pierre Citron, Paris, 1969 ; 1991]
  • BERTON H. M., De la Musique Mécanique et de la Musique Philosophique (3). L'Abeille 1821
  • BETZWIESER T., Der Sänger und sein Lied : Timbres im genre troubadour. Dans H. Schneider, « Timbre und Vaudeville : zur Geschichte und Problematik einer populären Gattung im 17. und 18. Jahrhundert », Hildesheim 1999, p. 344-378
  • BOÏELDIEU A. L. V., Relation de mon voyage en Italie. Manuscrit, bibliothèque municipale de Rouen, daté de 1832-1833
  • BOUILLY J. N., Mes Récapitulations. Janet, Paris 1836
  • BOUTEILLER J.-E., Boieldieu à Rouen. Giroux, Rouen 1875
  • CARLEZ J., Notices sur quelques musiciens rouennais. Le Blanc-Hardel, Caen 1885
  • CASTIL- BLAZE, Boieldieu. Dans « Le Constitutionnel » 1834
  • CHARLTON D., Orchestration and Orchestral Practice in Paris, 1789 to 1810 (thèse). University of Cambridge 1973
  • CHERUBINI LUIGI, Discours prononcé aux funérailles de M. Boieldieu. Didot, Paris 1834
  • CLAUDON F., Dictionnaire de l'opéra-comique français. Berne 1995
  • CURZON HENRI DE, Les opéras-comiques de Boieldieu. Dans « Revue musicale » (140) 1933, p. 249-263
  • DELERUE J.-A., Boieldieu et les honneurs rendus à ce célèbre compositeur par Rouen, sa ville natale. Rouen 1836
  • DUVAL E., Boieldieu. Fick, Genève, 1883
  • FALLOUARD, Les Musiciens Normands. De Bauche, Honfleur 1857
  • FAVRE G., La musique française de piano avant 1830. Paris 1952
  • —, Boieldieu : sa vie, son œuvre [2v] . Droz, Paris, 1944-1945 [bibliographie complète]
  • —, Deux lettres d'Adrien Boieldieu. Dans « Études normandes » (2) 1984, p. 17-19
  • —, L'amitié de deux musiciens : Boieldieu et Chérubini. Dans «Revue musicale» ( 198-202) 1946, p. 217-225
  • —, La danseuse Clotilde Mafleurai. Dans «Revue musicale» (195-196) 1940, p. 1-11
  • —, Quelques lettres inédites de Boieldieu. Dans «Revue musicale» (185-187) 1938, p. 1-10
  • FÉTIS F.-J., Boieldieu. Dans « Revue musicale » 19 et 26 octobre 1834
  • GOUBAULT C., Adrien Boieldieu (1815-1883), compositeur d'opéras comiques : l'ombre de son père. Dans « Études normandes » (2) 1984, p. 42-56
  • GOUGELOT H., La romance française sous la Révolution et l'Empire. Melun, 1938-1943
  • GSTREIN R., Die vokale Romanze in der Zeit von 1750 bis 1850. Innsbruck 1989
  • HALÉVY F., Boieldieu. Dans « Gazette musicale de Paris » (1) 1834, p. 325, 334-336, 343-345
  • HANSLICK E., Boieldieu. Extrait de « Opernleben der Gegenwart » Berlin 1884, p. 254-267
  • HÉQUET G., A. Boieldieu : sa vie et ses oeuvres. Heugel, Paris 1864
  • JULLIEN A., Boieldieu. Dans « Musique : mélanges d'histoire et de critique musicale et dramatique » Paris 1896, p. 143-155
  • LASSUS L. AUGUSTE DE, Boieldieu. Paris 1908
  • LEGRAND R. & TAÏEB P., L'Opéra-comique sous le Consulat et l'Empire. Dans P. Prévost, « Le Théâtre lyrique au XIXe siècle », Metz 1995, p. 1-61
  • MANTE S. J., An Examination of Selected Opéras Comiques of Adrien Boieldieu (thèse). University of Illinois 1985
  • MARTINE, De la Musique Dramatique en France, Dentu, Paris 1813
  • MIRIMONDE A.-P. DE, Musiciens isolés et portraits de l'école française du XVIIIe siècle dans les collections nationales : III : Révolution et Empire. Dans « Revue du Louvre » (17, 2) 1967, p. 81-88
  • MONGÉRDIEN JEAN, La musique en France des Lumières au Romantisme (1789–1830). Paris 1986
  • MOOSER R.-A., L'opéra-comique français en Russie au XVIIIe siècle. Conches 1932 [augmenté, 1954]
  • PENDLE K., Eugène Scribe and French Opera of the Nineteenth Century. Ann Arbor 1979
  • POUGIN A, Boieldieu : sa vie, ses oeuvres, son caractère, sa correspondance. Charpentier, Paris 1875 [liste des oeuvres]
  • QUATREMERE A. C. DE QUINCY, Notice historique sur la vie et les ouvrages de M. Boieldieu. Paris 1837
  • RÉFUVILLE J.-A., Boieldieu : sa vie, ses oeuvres. Rouen 1851
  • ROBERT P.-L., Correspondance de Boieldieu. Dans «Rivista musicale italiana» (19) 1912, p. 75-107 ; (22) 1915, p. 520-559
  • —, Lettres de Boieldieu (1830–1834). Dans Bulletin français de la Société internationale de Musique» 1909, p. 899-918 ; 996-1007
  • —, Lettres inédites d'Adrien Boieldieu. Dans «Revue musicale» (7, 3-5) 1925-1926, p. 111-130
  • SAINT-FOIX G. DE, Les premiers pianistes parisiens : Boieldieu. Dans «Revue musicale» (7, 3-5) 1925-1926, p. 102-110
  • SAINT-JUST, Essais Littéraires. Sautelet, Paris 1826
  • SCHAEFFNER A., A propos de La dame blanche. Dans «Revue musicale» (7, 3-5) 1925-1926, p. 97-101
  • SCHNEIDER H., & WILD N. (éditeurs), Die Opéra comique und ihr Einfluss auf das europäische Musiktheater im 19. Jahrhundert. Hildesheim 1997
  • THANNBERG H. DE, Le centenaire de Boieldieu. Haulard, Paris 1875
  • THURNER A., Les transformations de l'opéra-comique. Paris 1865
  • TIERSOT JEAN, La maison de Boieldieu à Jarcy. Dans « Le temps » 26 septembre 1935
  • WALSH, Procès-verbal de la cérémonie funèbre en l'honneur de Boieldieu. Periaux, Rouen 1835

Jean-Marc Warszawski
2006

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie.org

Lundi 2 Février, 2015 17:19