rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

 Auber

Daniel-François-Esprit

1782-1871

Auber

|| catalogue des oeuvres || bibliographie || liens ||

 

* 29 janvier 1782 Caen, † 12 / 13 mai 1871 Paris. Petit-fils d'un «peintre du roi», fils d'un officier à la cour de Louis XVI (veneur) reconverti après la Révolution française dans le commerce des objets d'arts (particulièrement les gravures sur cuivre).

Il étudie le piano avec Ignaz Anton Franz Josef (1766-1839), mais aussi le violon et le violoncelle, et chante la voix de baryton.. Après la Paix d'Amiens, en 1802, son père lui fait suivre ses études de commerce et d'anglais à Londres dans l'espoir d'élargir son commerce, mais la reprise des hostilités franco-anglaises en 1803 ruinent cet espoir. Auber revient en France en 1804.

En 1805 il compose sa première oeuvre de scène, Julie, pour une société d'amateurs qui se retrouve à la salle Doyen à Paris. A cette occasion, il rencontre Ingres avec lequel il lie une amitié durable.

En 1806 il est admis comme compositeur à la Société Académique des Enfants d'Apollon, dans laquelle son père est également actif. Il compose des oeuvres pour violoncelle au profit et sous le nom de son ami Jacques Michel Hurel de Lamare (1772 Paris-1823 Caen) ( 4 concertos pour violoncelle, Duos, et Airs variés).

En 1808,  il compose un concerto pour violon à l'intention de Jacques Féréol Mazas (1782 Lavaur-1849 Bordeaux).

Il suit pendant trois années des leçons privées de composition avec Cherubini (fugue sur un thème de la Faniska). Il fréquente les salon du prince de Caraman (prince de Chimay) à Paris, rue de Babylone, et y accompagne des musiciens tels Rudolphe Kreutzer (1766 Versailles-1831 Genève), Pierre Rode (1774 Bordeaux-1830 Damazon), Pierre Baillot de Salles (1771 Passy-1842 Paris) ou Pauline Duchambge (1778 Martinique-1858 Paris).

AuberEn 1811, Julie est donné au chateau de Chimay (Belgique) avec un quatuor de cordes, et en septembre 1812, Auber y crée Jean de Couvin. Les opéras suivants, Le Séjour militaire en 1813 (16 représentations à la Salle Feydeau de Paris, revu en 1826) et Le Testament (livret François-Antoine-Eugène de Planard, 11 représentations) en 1819 ne rencontrent pas un grand écho.

Il inaugure la série de succès en 1820 avec La Bergère châtelaine, et en 1821 avec Emma toujours sur des livrets de Planard. Puis, c'est le début d'une collaboration exclusive avec Scribe à laquelle Auber dérogera peu.

En 1825, il connaît son plus grand succès avec Le Maçon. La même année il est fait chevalier de la légion d'honneur. La postérité a surtout retenu La Muette de Portici, (livret de Germain Delavigne, retravaillé par Scribe) créé à l'Opéra de Paris en février 1828, dont le rôle principal est une pantomime. Cet opéra, réalisé avec les ressources les plus modernes des techniques scéniques fit sensation. La muette,   fra Diavolo, créé en 1930, Robert le Diable de Meyebeer et Guillaume Tell de Rossini marquent la fin de l'époque du grand opéra français.

En 1842, Auber obtient la direction du Conservatoire. En 1857, il est nommé par Napoléon III à la direction de l'orchestre impérial. En 1869 Rêves d'amour est son dernier opéra.

Auber

Catalogue des oeuvres

  • 1789-1869, Romances et chansonnettes
  • 1794-1795,  sonate, violoncelle, piano
  •  1798, Non s'è più barbaro, ténor, orchestre
  • 1799, quatuor de cordes, violoncelle
  • 1799, Ridotto a questo segno / Rendi mi figlio mio, ténor, orchestre
  • 1800 (vers 1800) Chasseur, qui parcourez la plaine
  • 1800 (vers 1800), Quel tapage (fragment d'Opéra, acte 3 Judith Arthur)
  • 1800 (vers 1800),  Tu t'éloignes de moi, soprano, orchestre de cordes
  • 1800(vers 1800) Je suis cette cousine, soprano, orchestre
  • 1800, quatuor de cordes (perdu)
  • 1805,  Julie ou L'erreur d'un moment, livret de J.-M. Boutet de Monvel, créé Salle Doyen
  • 1806 (vers 1806), trio, piano, violon; violoncelle
  • 1807 (vers 1807) Air varié, violoncelle, orchestre ou piano (mentionné par Fétis)
  • 1808 (vers 1808), fugue sur un thème de Faniska de Cherubini
  • 1808 (vers 1808), quatuor avec piano
  • 1808, 8 pièces pour 2 violoncelles
  • 1808, concerto pour violon Concerto (édition S. Beck, New York 1938)
  • 1809 (vers 1809) concerto pour violoncelle n°  5 en ré majeur (seulement deux mouvements)
  • 1809 (vers 1809) concerto pour violoncelle n° 2, en ré majeur (seule la partie soliste)
  • 1809 (vers 1809) concerto pour violoncelle , n° 3, en si majeur
  • 1809 (vers 1809), concerto pour violoncelle n° 1 en la mineur
  • 1811, Air de danse, pour Iphigénie de Gluck (perdu)
  • 1812, Jean de Couvin, livret de N. Lemercier, créé au Château de Chimay en septembre
  •  1812, Messe solennelle 1812
  • 1813, Le séjour militaire, livret de J.-N. Bouilly et E. Mercier-Dupaty, créé à l'Opéra Comique le 17 février 1813
  • 1815 (vers 1815), Litanie de la Sainte Vierge, 4 voix, orchestre
  • 1817, variations sur un thème de Händel
  • 1819,  Le testament et les billets doux, comédie avec chants, livret de Planard, créé à l'Opéra Comique le 18 septembre 1819
  • 1821, Emma, ou La promesse imprudente, opéra comique en 3 actes, livret de Planard, créé à l'Opéra Comique le 7 juillet 1821
  • 1821, La bergère châtelaine, opéra comique en 3 actes, livret de Planard, créé à l'Opéra Comique le 27 janvier 1820
  • 1823, La neige ou Le nouvel Eginhard, opéra comique en 4 actes, livret de Scribe et G. Delavigne, créé à l'Opéra Comique le 9 octobre 1823
  • 1823, Leicester, ou Le château de Kenilworth, opéra comique en 3 actes, livret de E. Scribe et Mélesville [A.-H.-J. Duveyrier], d'après Kenilworth de W. Scott.  créé à l'Opéra Comique le 25 janvier 1823
  • 1823, Vendôme en Espagne, drame lyrique en 1 acte, livret de A.-J.-S. d'Empis et E. Mennechet, Créé à Opéra de Paris le 5 décembre 1823 [avec la collaboration d'Hérold]
  • 1824, Le concert à la cour, ou La débutante, livret de Scribe et Mélesville, créé à l'Opéra Comique le 5 mai 1824
  • 1824, Léocadie, drame lyrique en 3 actes, livret de Scribe et Mélesville d'après La fuerza de la sangre de M. de Cervantes, créé à l'Opéra Comique le 4 novembre 1824
  • 1824, Les trois genres, prologue, livret de Scribe, Dupaty et M. Pichat, créé au théâtre de l'Odéon à Paris, le 27 avril 1824 [avec la collaboration de Boieldieu]
  • 1825, Le maçon, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe et Delavigne, créé à l'Opéra Comique le 3 mai 1825
  • 1826, Fiorella, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 28 novembre 1826
  • 1826, Le timide ou Le nouveau séducteur, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe et Saintine [X. Boniface], créé à l'Opéra Comique le 2 juin 1826
  • 1828, Dona nobis later (utlisé dans la La muette de Portici : O dieu puissant)
  • 1828, La muette de Portici [Masaniello], opéra en 5 actes, livret de Scribe et Delavigne, créé à Opéra de Paris le 29 février 1828
  • 1829, La fiancée, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, d'après Les contes de l'atelier de M. Mason et R. Brucker, créé à l'Opéra Comique le 10 janvier 1829
  • 1830, Chant des polonais, cantate (La varsovienne)
  • 1830, Fra Diavolo ou L'hôtellerie de Terracine, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 28 janvier 1830
  • 1830, Le dieu et la bayadère ou La courtisane amoureuse, opéra en 2 actes, livret de Scribe, créé à Opéra de Paris le 13 octobre 1830
  • 1831, La marquise de Brinvilliers, drame lyrique en 3 actes, livret de Scribe et Castil-Blaze [F.-H.-J. Blaze], créé à l'Opéra Comique le 31 octobre 1831 [avec la collaboration de Batton, H.-M. Berton, Blangini, A. Boieldieu, Carafa, Cherubini, Hérold et Paer]
  • 1831, Le philtre, opéra en 2 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra de Paris le 15 juin 1831
  • 1832, Le serment ou Les faux monnayeurs, opéra en 3 actes, livret de Scribe et E.-J.-E. Mazères, créé à l'Opéra de Paris le 1 octobre 1832
  • 1833, Gustave III ou Le bal masqué, opéra en 5 actes, livfret de Scribe, créé à l'Opéra de Paris le 27 février 1833
  • 1834 (vers 1834) Fêtez par vos chants, choeur chinois
  • 1834, Lestocq L'Intrigue et l'Amour, opéra comique en 4 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 24 mai 1834
  • 1834-1862, 200 pièces pour piano ou orchestre
  • 1835, Le cheval de bronze, opéra-féérie en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra de Paris le 28 mars 1835 [révisé en opéra-ballet, créé à l'Opéra de Paris le 21 septembre 1857]
  • 1836, Actéon, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 23 janvier 1836
  • 1836, L'ambassadrice, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 21 décembre 1836
  • 1836, Les chaperons blancs, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 26 mars 1836
  • 1837, Cantate pour le dîner du roi
  • 1837, La fête de Versailles, intermède en deux parties, livret de Scribe, créé à Versailles le 10 juin 1837
  • 1837, Le domino noir, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 2 décembre 1837
  • 1838, Le bourgeois gentilhomme, comédie-ballet, pièce de Molière
  •  1838, une partie de la musique dans La gitana, ballet en 3 actes; créé à Saint-Petersbourg le 23 novembre 1838
  • 1839, Le lac des fées, opéra en 5 actes, livret de Scribe et Mélesville, créé à l'Opéra de Paris le 1er avril 1839
  • 1840 (vers 1840), Hymme à Sainte Cécile
  • 1840, Zanetta, ou Jouer avec le feu, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe et J.-H. Vernoy de Saint-Georges, créé à l'Opéra Comique le 18 mai 1840
  • 1841, Les diamants de la couronne, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe et Saint-Georges, créé à l'Opéra Comique le 6 mars 1841
  • 1842, Le duc d'Olonne, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe et Saintine, créé à l'Opéra Comique le 4 février 1842
  • 1843 (vers 1843) Sauve, ô mon Dieu, le roi (ré-utilisé dans Jenny Bell, 1855)
  • 1843, Cantate pour l'inauguration du statue de Henri IV
  • 1843, La part du diable, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 16 janvier 1843
  • 1844, La sirène, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 26 mars 1844
  • 1845, La barcarole, ou L'Amour et la Musique, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 22 avril 1845
  • 1845, O crux ave, 4 voix, harpe, piano
  • 1847, Haydée, ou Le secret, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, d'après Six et Quatre de P. Mérimée, créé à l'Opéra Comique le 28 décembre 1847
  • 1847, Les premiers pas, livret de A. Royer et G. Vaez, créé à l'Opéra-National (Paris), 15 novembre 1847 [avec la collaboration de Adolpe Adam, Carafa, Halévy]
  • 1849 (vers 1849), Domine salvum fac rem publicam, 4 voix, orchestre
  • 1850, L'enfant prodigue, opéra en 5 actes, livret de Scribe, Créé à l'Opéra de Paris le 6 décembre 1850
  • 1851, Zerline, ou La corbeille d'oranges, opéra en 3 actes, livret de scribe, créé à l' Opéra de Paris le 16 mai 1851
  • 1853, Cantate pour le mariage de Napoléon III
  • 1854, Parce Domine, 4 voix, orgue
  • 1854, Sub tuum praesisium, 4 voix, orgue
  • 1855, Cantate pour la prise de Sébastopol
  • 1855, Jenny Bell, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 2 juin 1855
  • 1856, Cantate pour la distribution des prix de la Société des Gens de Lettres
  • 1856, Cantate pour le baptême du Prince Impérial
  • 1856, Manon Lescaut, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe d'après A.-F. Prévost, créé à l'Opéra Comique le 23 février 1856
  • 1857, Le cheval de bronze, opéra-ballet en 3 actes, créé à l'Opéra de Paris le 21 septembre 1857
  • 1857, Marco Spada, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe et Delavigne, d'après La confession du bandit de H. Vernet , créé à l'Opéra Comique le 21 décembre 1852 [révisé comme Marco Spada, ou Le bandit, ballet en 3 actes, argument de J. Mazilier, créé à l'Opéra de Paris le 1er avril 1857
  • 1859, Magenta, cantate
  • 1860, Ecce panis angelorum, 4 voix, orgue
  • 1861, La circassienne, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe, créé à l'Opéra Comique le 2 février 1861
  • 1861, Pie Jesu, soprano, orgue
  • 1864, La fiancée du Roi de Garbe, opéra comique en 3 actes, livret de Scribe et Saint-Georges, créé à l'Opéra Comique le 11 janvier 1864
  • 1864, Veni creator, 4 voix, orgue
  • 1865, Ave Maria, soprano, orgue
  • 1868, Le premier jour de bonheur, opéra comique en 3 actes, livret de A.-P. Dennery et E. Cormon, créé à l'Opéra Comique le 15 février 1868
  • 1869, Rêve d'amour, opéra comique en 3 actes, livret de Dennery et Cormon, créé à l'Opéra Comique le 20 décembre 1869
  • sans date, O Dieu puisant, choeur, 2 clarinettes, 2 bassons
  • sans date, O quam tristisen 3 actes voix, harpe, harmonium, orgue
  • sans date, ouverture
  • sans date, ouverture
  • sans date, Stabat mater / Virgo virginem, choeur, harmonium, harpe, orgue
  • sans date, Un concerto pour violoncelle n° 4 (mentionné par Fétis)

Bibliographie

  • AUBER DANIEL, Fugues et contrepoints, sujets de fugues pour les concours. Datés de 1833 à 1870, esquisses et réalisations
  • —, Leçons de solfège à changements de clef. 1842-1869
  • —, Leçons pour la lecture à première vue. 1844-1869
  • —, Observations [...] sur la méthode de musique de M. le docteur Emile Chevé. Paris 1860
  • —, Quelques sujets de fugue
  • —, Recueil des leçons de solfège à changements de clef, 1842-1869. Paris 1886
  • —, Règles de contrepoint. 1808
  • BENSON A. B., Gustavus III in the Librettos of Foreign Operas. Dans « Scandinavian Studies Presented to George T. Flom», Urbana (Il.) 1942, p. 92-105
  • BLAZE H.DE BURY, Scribe et Auber. Dans « Revue des deux mondes » (35) 1879, p. 43-75
  • BLUME FRIEDRICH, NORTON M. D. (traducteur) & NORTON HERTER (traducteur), Classic and Romantic Music ; A Comprehensive Survey. W. W. Norton & Company 1970 [ISBN 0393098680]
  • BÖRNER W., Die Opern von Daniel-François-Esprit Auber (thèse).Leipzig Universität 1962
  • CARLEZ J., L'oeuvre d'Auber. Caen 1874
  • CASINI C., Tre Manon. Dans «Chigiana» (28) 1973, p. 171-217
  • CHANTAVOINE J., Quelques lettres inédites d'Auber. dans «Revue d'histoire et de critique musicales» (3) 1903, p. 161 et suivantes
  • COHEN H. R. (éditeur), The Original Staging Manuals for Twelve Parisian Operatic Premières. Stuyvesant (NY) 1991 [production books for Fra Diavolo et La muette de Portici]
  • D'AMICO F., Il Ballo in maschera prima di Verdi. Dans « Bollettino quadrimestrale dell'Istituto di Studi Verdiani» (1), 1960, p. 1251-1328
  • DAURIAC L., La psychologie dans l'opéra français, Auber, Rossini, Meyerbeer. Paris 1897
  • EINSTEIN ALFRED, Music in the Romantic Era. W. W. Norton & Company 1947 [ISBN 0393097331]
  • EYMA X. ET LUCY A. DE, Auber. Paris 1841
  • FINSCHER L., Aubers La muette de Portici und die Anfänge der Grand opéra. Dans J. Schläder et R. Quandt (éditeurs), « Festschrift Heinz Becker», Laaber 1982, p. 87-105
  • FULCHER J., The Nation's Image, French Grand Opera as Politics et Politicized Art. Cambridge 1987
  • GERHARD A., Die Verstädterung der Oper. Stuttgart, 1992
  • GIER A., Manon Lescaut als Fabel von der Grille und der Ameise, D.F.E. Auber (1856). Dans «Jahrbuch für Opernforschung» (1) 1985, p. 73-89
  • GRIERSON H., My Visit to Auber. Dans «English Review» (18) 1914, p. 173-186
  • HANSLICK E., Aube. Dans «Aus neuer und neuester Zeit : Die moderne Oper» (9), Berlin, 1875 ; 1911 (3e édition), p. 123-137
  • —, Auber. Dans «Geschichte des Concertwesens in Wien», Vienna 1869 (2) p. 530-434
  • —, Ein Besuch bei Auber. Dans «Geschichte des Concertwesens in Wien», Vienna 1869 (2) p. 479-482
  • JOUVIN B., Auber, sa vie et ses oeuvres. Paris 1864
  • KÄMPER D. & P.-E. KNABE, Un requiem pour Manon. dans « Les écrivains français et l'opéra», Cologne 1986, p. 185-195
  • KOHUT A., Auber. Leipzig 1895
  • LOMÉNIE L. DE, Auber. Paris 1842
  • LONGYEAR R., D. F. E. Auber (1782–1871), a Chapter in the History of the Opéra Comique, 1800-1870 (thèse). Cornell University 1957
  • LONGYEAR R., La muette de Portici. Dans ««Music Review» (19), 1958 p. 7-46
  • —, Le livret bien fait, the Opéra Comique Librettos of Eugène Scribe. dans «Southern Quarterly» (2) 1962-1963, p.169-192
  • MALHERBE C., Auber. Paris 1911
  • MASSÉ V., Notice sur la vie et les travaux de D.F.E. Auber. Paris 1873
  • MIRÉCOURT E. de, Auber. Paris 1857
  • MONGRÉDIEN JEAN, Variations sur un thème, Masaniello, du héros de l'histoire à celui de La Muette de Portici. Dans «Jahrbuch für Opernforschung» (1) 1985, p. 90-121
  • PENDLE K., Eugène Scribe andt the French Opera of the Nineteenth Century. Ann Arbor 1979
  • PENDLE K., Scribe, Auber and the Count of Monte Cristo. Dans «Music Review» (34) 1973, p. 210-220
  • POUGIN A. Auber, ses commencements, les origines de sa carrière. Paris 1873
  • PROUT E., Auber's Le philtre et Donizetti's L'elisir d'amore, a Comparison. Dans «Monthly Musical Record» (30) 1900, p. 25-28, 49-53, 73-78
  • RIEGER D., La Muette de Portici von Auber / Scribe, eine Revolutionsoper mit antirevolutionärem Libretto. Dans « Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte» (10) 1986, p. 49-59
  • RINGER A., Fra Diavolo. Dans «Musical Quarterly» (38) 1952, p. 642-644
  • SCHNEIDER H. & WILD N, La Muette de Portici, kritische Ausgabe des Librettos und Dokumentation ihrer ersten Inszenierung. Tübingen 1993
  • SCHNEIDER H., Correspondance d'Eugène Scribe et de D. F. E. Auber. Liège 1998
  • —, Zur Entstehung und Gestalt des Domino noir. Dans J. Gribensk (éditeur), « D'un opéra à l'autre, hommage à Jean Mongrédien», Paris 1996, p. 295-302
  • —, Wie komponierten Scribe und Auber eine Opéra comique, oder Was lehrt uns die Entstehungsgeschichte des Fra Diavolo. Dans « Die Opéra comique und ihr Einfluss auf das europaische Musiktheater im 19. Jahrhundert» Frankfurt 1994, p. 235-269
  • —,   Verdis Parlante und seine französischen Vorbilder. Dans K. Hortschansky (éditeur), «Traditionen, Neuansätze, für Anna Amalie Abert», Tutzing 1997, p. 519-540
  • —, Die Barkarole und Venedig. Dans M. T. Muraro (éditeur), « L'opera tra Venezia e Parigi», Florence 1988, p. l l-56
  • SLATIN S., Opera and Revolution, La muette de Portici and the Belgian Revolution of 1830 Revisited. Dans «Journal of Musicological ReSuper Musicalis Weboru (SMW)» (3) 1979, p. 45-62
  • TIERSOT JEAN, Auber. dans «Revue Musicale» (140) 1933, p. 265-278
  • VENDRIX P. (éditeur), Grétry et l'Europe de l'opéra-comique. Liège 1991
  • VÉRON L., Mémoires d'un bourgeois de Paris (3). Paris 1854
  • WAGNER RICHARD, Erinnerungen an Auber. Dans «Gesammelte Schriften und Dichtungen», Leipzig, 1871-1873, (9), 1873, p. 51-73 [traduction anglaise W. A. Ellis (éditeur), London 1892-1899]

Liens

Une collection de portaits et de carricatures sur le site Gallica de la Bibliothèque nationale de France
: http://gallica.bnf.fr/scripts/ConsultationTout.exe?E=0&O=07720087

 

Jean-Marc Warszawski
Révision 10 février 2009