musicologie

—— Jean-Marc Warszawski.

Didier Castell-Jacomin ouvre la saison Prima la musica avec des concertos à cinq de Mozart

Didier Castell_JacominDidier Castell-Jacomin, Vincennes, 21 septembre 2019.

Beaucoup  de monde dans le magnifique auditorium tout en bois de l’auditorium de Vincennes, pour le premier concert de la seizième saison de Prima la musica. De quoi se réjouir. Philip de la Croix maître de l’aventure s’en réjouit.

En ouverture de saison 2019-2020, il a invité le pianiste Didier Castell-Jacomin, qui a publié en début d’année, chez Naxos, de passionnantes raretés au concert : des réductions pour quintette à cordes,  réalisées dans les années 1880 par Ignaz Lachner, de la partie d’orchestre des concertos pour piano de Wolfgang Amadeus Mozart, en l’occurrence, les nos 8 (KV 246) et 23 (KV 488).

Ce cédé a été enregistré à Maastricht avec le Wiener Kammersymphonie Quintet (WKS), mais pour ce concert, Didier Castell-Jacomin a réuni autour de lui les excellents Solistes d’Avignon, de l’orchestre national d’Avignon, dont on  parle tant en ce moment : Cordelia Palm, Sophie Saint-Blancat, Fabrice Durand, Emmanuel Lécureuil, un quatuor.

Solistes d'AvignonLes solistes d'Avignon : Cordelia Palm, Sophie Saint-Blancat, Fabrice Durand, Emmanuel Lécureuil, Vincennes, 21 septembre 2019.

Les arrangements d’Ignaz Lachner sont écrits pour quintette avec contrebasse, ce dernier instrument soutenant le violoncelle, sans en être une doublure continue, mais toujours dans ses notes. Cela assoit la plénitude de la basse et amplifie la résonance harmonique. Mais n’apporte rien à l’écriture même.

En quatuor, le son est évidemment moins brillant, moins sensuel même, moins vibrant, mais dans l’acoustique si précise de l’auditorium de Vincennes on atteint, dans un jeu avec le silence, une dimension analytique captivante. Si à la philharmonie, des effets sonores peuvent sauver des œuvres moyennement composées, cela ne fonctionne pas en musique de chambre où la qualité d’écriture porte tout, sinon dans l’accompagnement de traits virtuoses, comme dans les pièces de Paganini.

Solistes d'AvignonDidier Castell-Jacomin et les solistes d'Avignon, Vincennes, 21 septembre 2019.

En tout cas, avec ou sans contrebasse, ces arrangements d’Ignaz Lachner (il en a publié une grande quantité), méritent qu’on les joue, c’est même une manne pour les chambristes à la recherche de répertoire tonal.  Cela devrait réviser la condescendance que l’on a parfois pour la musique dite de salon, où l’écoute est plus fine et exigeante que dans la grande salle de concert. Ce type ou cette qualité d'arrangement est une réflexion musicale sur l'œuvre.

Nous avons entendu les deux concertos du cédé, et en intermède un mouvement du quatuor « Les dissonances ». Une soirée tout Mozart, où la superbe acoustique du lieu a permis de profiter de pianissimos pianissimos, et malgré les efforts du pianiste pour « filer » le son un peu dur de la touche du piano.

 

Castell Jacomin Mozart

Didier Castell-Jacomin, Vienna Chamber Symphonie Quintet, Wolfgang Amadeus Mozart, concertos pour piano nos 8 et 23 (arrangement pour quintette à cordes et piano d'Igaz Lachner), extraits de la Flûte enhantée, arrangement anonyme), Naxos 2019 (8.574012).

Enregitré les 18-20 avril 2018 au teater aan het Vrijthof, Maastricht.

 Jean-Marc Warszawski
29 septembre 2019

 

musicologie.org
 rss

 

 

 

 

 

Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Musique de chambre à Giverny 2019 V : carte blanche à Martial Solal —— Musique de chambre à Giverny 2019 iv : Dohnányi, Mendelssohn, Enesco —— Musique de chambre à Giverny III : Duparc, Ravel, Fauré —— Musique de chambre à Giverny II : Josef Suk, Peter Eötvös, Béla Bartók —— Musique de chambre à Giverny 2019 : I. Schumann et Brahms —— Musique de chambre à Giverny poussée dehors par la Fondation Terra —— Un jour de la 67e Casals Prades.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018.

bouquetin

Vendredi 4 Octobre, 2019 4:54