bandeau texte musicologie
dimanche 15 janvier 2017

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contact . Soutenir

L'orchestre à cordes sous Louis xiv

Duron Jean et Gétreau Florence (direction), L'orchestre à cordes sous Louis xiv : Instruments, répertoires, singularités. « Musicologies », Vrin, Paris 2016 [472 p. ; ISBN978-2-7116-2619-9 ; 29 €].

15 janvier 2016, Par Jean-Marc Warszawski ——

Ce livre rassemble 23 contributions relatives aux orchestres à cordes, mais aussi aux cordes dans les orchestres, sous le règne de Louis XIV.  Avec au centre, les pratiques versaillaises : le tyran a peu regardé à la dépense pour impressionner le monde et ériger à la et sa royauté, en fait déjà déclinante et pour cette raison, un monument hors du commun, musique comprise. Versailles fut une référence — certainement en partie fantasmagorique — pour les princes de la terre entière, même pour ceux qui n'y montrèrent jamais leur majesté ou le bout de leur nez.

Hormis le public privilégié convié à écouter ces merveilles — auxquelles on supprimerait aujourd'hui les subventions en raison d'une mauvaise rentabilité audiométrique —, tous les aspects de la problématique semblent avoir été examinés, et rareté dans ce genre d'ouvrage, on n'y trouve aucune communication vraiment marginale artificiellement rapportée.

C'est un ouvrage de grande école, les études y sont strictement factuelles, techniques, archiviques, il offre une solide documentation d'autorité à toute personne intéressée par la musique du xviie siècle en général et bien sûr celles qui utilisent les cordes en particulier.

On y aborde la configuration des ensembles à cordes à Versailles et ses évolutions, le traitement des cordes dans les compositions profanes et religieuses, les évolutions dans le nombre des voix, leur équilibre, la disparition des quintes (violon de tessiture entre alto et violoncelle), la lutherie, le filage des cordes, la confection des archets, la conservation iconographique, muséographique, etc.

Mais on sort, assez timidement,  du château et des parcs du roi Soleil, pour essayer de saisir un « orchestre  français », voire son influence en Suède, une influence française qui a dû se manifester bien au-delà de cet exemple, ou étudier le développement de l'orchestre à cordes à Bologne (pourquoi seulement Bologne ?).

On regrette que les quatre articles en anglais n'aient pas été traduits en français.

Jean-Marc Warszawski
15 janvier 2017

 

musicologie.org, 56 rue de la Fédération, F - 93100 Montreuil. 06 06 61 73 41

ISSN 2269-9910

© musicologie.org 2016

bouquetin

Lundi 16 Janvier, 2017