bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Dal Sasso Belmondo Big Band « A Love Supreme Revisited »

 

 

Caen, 26 février 2015, par Alain Lambert ——

En prélude à Focus jazz, qui commence bientôt (voir ci-dessous), le théâtre de Caen recevait un grand ensemble pour rejouer le disque culte de Coltrane de 1964, A Love Supreme, arrangé par Christophe Dal Sasso, plutôt discret comme musicien. Sur le principe de la rencontre du quartet de Cotrane avec le big band d'Africa Brass. Deux Coltrane en un, ou plutôt en q uatorze musiciens.

Lionel Belmondo et Christophe Dal Sasso. Photographie © Pascal Pittorino.

Un duo de flûtes en bois pour introduire la cantate, entre Christophe Dal Sasso, quand même,  et Lionel Belmondo qui reprend  ensuite son ténor pour un long solo à bout de souffle. Sur Resolution, Sylvain Romano à la contrebasse ouvre la voie au piano de Laurent Fickelson. Puis Dré Pallemaerts à la batterie, super batteur de big band, mène la transe dans Pursuance, en jouant avec les sonneries de cuivres.  Le final, Psalm, permet aux solistes de l'ensemble de se faire entendre, Julien Alour à la trompette, Jerry Edwards au trombone (qui joue aussi dans l'octet du Camion Jazz à Louvigny), Bastien Still au tuba chantant et bien sûr David El Malek, plus introverti au ténor que ses deux voisins, Lionel Belmondo, et François Théberge, qui a eu son solo en prélude dans Spiritual.

Spiritual, cette œuvre, peut être encore plus intérieure que A Love Supreme, dont l'arrangement de  Belmondo est un peu bancal avec son exposé du thème par les trois ténors (qui par contre au rappel seront parfaits sur le final de One Down, One Up, du même arrangeur). En fait, même en quintette avec Eric Dolphy dans les concerts du Vanguard, Coltrane assumait seul le thème, acceptant juste dans la deuxième version l'étrange bourdon, implacable, et parfait, de la clarinette basse.

Après A Love Suprème, et avant le rappel speed des trois ténors, un arrangement tuilé de Dal Sasso sur la superbe balade Naïma, un écrin pour le beau solo de David El Malek.

Un bel hommage à Coltrane, cinquante ans après. À réécouter en live au New Morning le 27 février. Un deuxième disque est en préparation, avec les autres œuvres arrangées.

Sinon, Focus Jazz, comme le printemps, est de retour dans toute la région en mars avec des animations, des expos et bien sûr des concerts d'Avranches à Alençon, de Cherbourg à Touques (Youn Sun Nah) .

Au théâtre de Caen, Samy Thiébault [voir notre chronique] joue dans les foyers le 7 à 17h.

Et Florent Gac trio au jazz café le 27 mars à 21h.

Mais aussi Das Kaff, Ana Kap, Issachar, Japanese Songs, Renza Bô (dont les cédés ont été chroniqués ici) et bien d'autres tout autour. Avec en final une journée electro expérimentale au Bazarnaom, et une nuit expérimentale avec un ensemble local dirigé par Olivier Benoît, l'actuel chef de l'Orchestre National de Jazz, au conservatoire de Caen le 28 mars.

Toutes les infos sur le site.

 

plume Alain Lambert
26 février 2015

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie

Mercredi 4 Mars, 2015 2:47

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert