S'abonner au bulletin

 

Venus et Adonis à Caen
(11,12 et 13 octobre 2012)
avant la tournée à ne pas manquer

Par Alain Lambert

 

Un grand plaisir que cette production du Théâtre de Caen !

Faire revivre le premier opéra anglais de John Blow, créé en 1683, dans une mise en scène aux bougies, simple, élégante, de Louise Moaty.

Avec les jeunes et talentueux soprano Céline Scheen et baryton Marc Mauillon, les (jeunes) Musiciens (et chœur) du Paradis d'Alençon, six (×2) enfants de la Maîtrise de Caen, et six danseurs. Tout cet ensemble dirigé par Alain Buet, Bertrand Cuillier et Olivier Opdebeeck.

Le public caennais, habitué aux grandes productions baroques des Arts Florissants, basés à Caen et en région Basse-Normandie, a beaucoup apprécié ce travail d'amateurs, au bon sens du terme, où les chanteurs ne sont pas guindés, alourdis par le poids de la renommée, et où l'on entend bien le théorbe et les autres instruments. La pièce est courte aussi, sans pesanteurs ni longueurs.

Venus et Adonis
Vénus et Adonis.
Céline Scheen (Venus) et Marc Mauillon (Adonis)
Photographie © Philippe Delva, Théâtre de Caen

D'où la bonne idée de l'introduire par l'Ode à Sainte Cécile de 1684, une petite merveille de chant, de musique et de danse.

Il semble que Venus et Adonis ait été composé, au sortir d'une longue période d'austérité puritaine, six ans avant le Didon et Enée de Purcell.

Mais il a été lui-même précédé de sept années par Athys de Lully (deux pièces que les Arts Florissant ont fait revivre, avec une sobriété presque austère pour l'une, avec brio pour l'autre). On retrouve de nombreux accents de cette dernière dans la forme (ouverture, prologues, danses, pastorale), mais aussi la musique et le chant, particulièrement l'air final de Venus pleurant la mort d'Adonis, presque avec culpabilité, comme Cybèle celle d'Athys, qu'elle a, elle, volontairement provoquée, alors que Vénus n'a fait qu'entendre la suggestion de Cupidon de le faire souffrir pour mieux le retenir.

Venus et Adonis
Vénus (Céline Scheen), Cupidon (Romain Delalande), les enfants de la Maîtrise et les Grâces.
Phtographie © Philippe Delval, théâtre de Caen

Samedi 13, les caméras de France télévision ont enregistré ce beau moment musical pour diffusion à la télévision et en Dvd.

Mais d'abord, ce spectacle total va tourner en France et au Luxembourg dans les villes et opéras partenaires (sauf Grenoble) de la production.

Opéra de Lille du 19 au 23 octobre 2012.

Grand Théatre de Luxembourg du 9 au 10 décembre 2012.

Paris : Opéra-Comique, du 12 au 15 décembre 2012.

Grenoble : MC2, 20 & 21 décembre 2012.

Angers-Nantes Opéra, du 6 au 20 janvier 2013.

Alain Lambert

Venus et adonis
Venus et Adonis, chœur final.
Photographie © Philippe Delval — Théâtre de Caen

À propos      S'abonner au bulletin   Liste musicologie.org   Collaborations éditoriales    

rectangle


Références / musicologie.org 2012

 

musicologie.org

 

Les articles
d'Alain Lambert

 

 

 

rectangle

rectangle

rectangle