S'abonner au bulletin

 

Récital
« Jules Massenet et les autres… »

à l'Opéra de Monte-Carlo

par Jean-Luc Vannier

 

Jules Massenet aimait les femmes. Religieusement si l'on ose dire : de l'incandescente « Manon », son plus célèbre opéra créé en 1884 à la sulfureuse « Thaïs » jouée dix ans après, le compositeur développe dans ses œuvres la passion amoureuse entravée — ou décuplée mais c'est finalement la même chose — par l'interdit spirituel. Disparu il y a tout juste cent ans, qui mieux que deux femmes pour commémorer la pensée de celui qui fut considéré comme l'héritier de Charles Gounod ou l'inspirateur de Giacomo Puccini ou de Claude Debussy ?

récital massenet, monte-carlo Serge Cyferstein (piano), Ophélie Gaillard (violoncelle),
Sophie Marin-Degor (soprano),
photoghraphie © Opéra de Monte-Carlo
.

L'opéra de Monte-Carlo recevait ainsi, dimanche 16 décembre, l'Ensemble « Les Demoiselles de… », animé par Sophie Marin-Degor et Claire Brua — une soprano blonde et une mezzo-soprano brune — accompagnées au piano par Serge Cyferstein et au violoncelle par Ophélie Gaillard. Dans une première partie, le programme s'est concentré sur les mélodies du Lauréat du grand Prix de Rome en 1863 — plus de 258 écrites tout au long de sa carrière — pour se prolonger, après l'entracte, par un récital inspiré des « autres » compositeurs (Rossini, Donizetti, Gounod, Saint-Saëns…) de cette « Belle époque » partagée entre un « Napoléon le petit », une « République des Jules » et des généraux défaits se suicidant sur la tombe de leur maîtresse.

recital massenet, monte-carloClaire Brua (mezzo-soprano) et Sophie Marin-Degor (soprano).
photographie © Opéra de Monte-Carlo.

Très policée, un brin mondaine, la première partie plonge le spectateur dans un de ces salons dont Proust n'aurait sans doute pas dédaigné l'atmosphère surannée : après une « méditation de Thaïs » interprétée, un peu à « froid », au piano et au violoncelle, Sophie Marin-Degor et Claire Brua se lancent dans une série de duos dont les très agréables « le poète et le fantôme » (poème anonyme de 1891), « Oh ! Si les fleurs avaient des yeux » ou le très connu « Elégie » (1875). Malgré une belle prestation, le recours au répertoire lyrique plus enflammé des opéras de Jules Massenet aurait peut-être permis d'éviter une certaine monotonie du récital. Reconnaissons toutefois qu'il peut être difficile de se lancer dans un air extrait de son contexte scénique et dramaturgique.

recital jules massenet monte-carloOphélie Gaillard (violoncelle), Sophie Marin-Degor (soprano), Serge Cyferstein (piano), Claire Brua (mezzo-soprano)
photoghraphie © Opéra de Monte-Carlo.

Mise en espace avec un effort humoristique particulièrement louable de tous les artistes jusqu'à solliciter l'éphèbe « tourneur de pages » du pianiste, la seconde partie du programme a tenté d'insuffler une dynamique plus enjouée à cette matinée. Mais le problème est venu cette fois-ci des faiblesses vocales de la mezzo-soprano, très en retrait par rapport à une Sophie Marin-Degor en forme. Au point d'accentuer un déséquilibre durable dans l'exécution des partitions. La préoccupation, visible sur le visage de Claire Brua,  en témoignait une certaine conscience. Souhaitons un prompt rétablissement à cette voix talentueuse que les mélomanes ont eu ailleurs l'occasion d'admirer, lors par exemple des concerts conférences de Matthieu Peyrègne. Un récital « gentillet » expliquait à l'issue du spectacle un abonné étranger de l'Opéra et qu'illustrèrent des applaudissements d'estime mais privant l'audience du bonheur d'un « bis ». Lequel paraît-il, rappelait les duos amusés des célébrissimes « Demoiselles de Rochefort ».

 

Nice, le 17 décembre 2012
Jean-Luc Vannier

À propos      S'abonner au bulletin   Liste musicologie.org   Collaborations éditoriales    

rectangle


Références / musicologie.org 2012

 

musicologie.org

17 décembre 2012

Les articles
de Jean-Luc Vannier

Le « Laveur de vitres » du Tanztheater Wuppertal illumine Monaco de la vision du monde par Pina Bausch

L'Ensemble Quilisma interprète un « Messie » intimiste de Haendel à l'Église du Vœu de Nice.

« La Fanciulla del West » de Puccini au Grimaldi Forum de Monaco.

« L'alliance des castrats » réussit au contre-ténor Matthieu Peyrègne

Un « Simon Boccanegra » puissant et équilibré ouvre la saison lyrique à l'Opéra de Nice

La Compagnie « Les 7doigts de la main » ovationnée au Monaco Dance Forum.

« Il Tigrane de Scarlatti » clôt en beauté la saison lyrique à l'Opéra de Nice.

Turandot mis en espace à l'Opéra de Bucarest

Grâce spirituelle et corps meurtris aux Ballets de Monte-Carlo.

Un Tristan und Isolde de qualité à l'Opéra de Nice

Francesca Da Rimini à l'Opéra de Monte-Carlo

Émouvante Bohème de Puccini à l'Opéra de Nice

Un Mazeppa saisissant de terreur et de beauté à l'Opéra de Monte-Carlo

Densité dramaturgique pour « Il Trovatore » à l'Opéra de Nice

Le hauboïste Marc Lachat et le chef Paul Goodwin jouent Mozart et Haydn à l'Opéra de Monte-Carlo

L'enfant et les sortilèges, fantasmatique — et superbe —  Ravel à l'Opéra de Monte-Carlo

Mozart victime d'un Enlèvement au sérail à l'Opéra de Nice.

La violoniste Arabella Steinbacher et le chef Dima Slobodeniouk magnifient Prokofiev et Tchaïkovski à Monte-Carlo

Les Ballets de Monte-Carlo et ceux du Bolchoï rivalisent de fraternité autour du Lac des cygnes

3 O'Clock In The Afternoon d'Ina Christel Johannessen : l'esthétisme norvégien de la séparation à l'Opéra de Monte-Carlo.

Nathalie Stutzmann et son Ensemble Orfeo 55 envoûtent l'Opéra de Monte-Carlo

La Symphonie « Résurrection » de Gustav Mahler par l'Orchestre philharmonique de Monte-Carlo

Erwin Schrott, diablement Mefistofele à l'Opéra de Monte-Carlo

Le maestro Ion Marin et l'Orchestre philharmonique de Nice jouent l'émotion avec Mendelssohn et Tchaïkovsky

Les Ballets de Monte Carlo et le Ballet Nice Méditerranée ouvrent brillamment leur saison chorégraphique

Poulenc et Bartók réunissent Eros et Thanatos à l'Opéra de Nice

Les concerts-conférences de Matthieu Peyrègne : faire découvrir et aimer le baroque à Nice

Magie wagnérienne à l'Opéra Nice Côte d'Azur

La damnation de Faust  ouvre la saison lyrique à l'Opéra Nice Côte d'Azur

Maillot, Inger, Greco / Scholten :  expériences conceptuelles  aux Ballets de Monte Carlo

Le contre-ténor Matthieu Peyrègne, la relève du Baroque à Nice

Le Ballet Nice Méditerranée danse américain à l'Opéra de Nice

Éblouissant Orlando furioso à l'Opéra de Nice

Un Elixir d'amour sans alcool à l'Opéra de Nice

Jean-Guihen Queyras et deux Concertos de Haydn envoûtent l'Opéra de Nice

Le Batsheva Ensemble d'Ohad Naharim électrifie le Monaco Danse Forum

Boris Godounov à l'Opéra de Nice

Un ballo in maschera à l'Opéra de Monte Carlo

Opéra de Nice : La Cenerentola, plus musicale que vocale

Concert de Noël  en la cathédrale de Strasbourg

L'âme russe d'Eugène Onéguine ouvre la saison à l'Opéra de Monte Carlo.

Opéra de Nice : Philippe Auguin et Christiane Libor ovationnés dans Fidelio.

Tout

 

 

 

rectangle

rectangle_actu

rectangle