À propos du site

S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale


S'abonner au bulletin

 

Anne Penesco
Proust et le violon intérieur

Penesco Anne, Proust et le violon intérieur.
Les édition du Cerf, Paris 2011
[180 p. ; ISBN 978.2.204.09405.4 : 18 €]

Nous pouvons remarquer chez Proust une prédilection pour le violon — associé à certaines heures intenses de sa vie —, thème littéraire lui inspirant de riches modulations. Des œuvres, des interprètes ont retenu son attention ; aucune étude cependant n'a été consacrée aux liens unissant Proust à l'instrument à cordes frottées, liens d'autant plus importants que l'auteur de la « Recherche » considère le violon comme une autre voix humaine. Quelles sont les caractéristiques du jeu de Jacques Thibaud, de Georges Enesco, des Quatuors Poulet et Capet, artistes qui l'intéressent et l'émeuvent ? Que représentent pour lui la Première Sonate de Saint-Saëns, la Première Sonate de Fauré, la Sonate de Franck pour violon et piano et les derniers Quatuors de Beethoven ?

Cet ouvrage restitue l'univers musical proustien dans le contexte de son temps : l'histoire du répertoire et de l'interprétation de la sonate pour violon et clavier et du quatuor à cordes, ainsi que l'évolution du goût musical, notamment en ce qui concerne les ultimes chefs-d'œuvre beethovéniens pour quatre archets. Il tisse un contrepoint entre les écrits littéraires et la correspondance de Proust, confrontés aux témoignages contemporains des compositeurs, instrumentistes et critiques musicaux, afin de comprendre en quoi, non seulement Vinteuil, mais plus encore Proust, vit à jamais dans la Sonate et le Septuor.


Références / musicologie.org 2010