Mikrokosmos « Ombres vives » un ciné-concert vocal et bien musical, dans le cadre de la dernière des Polyfollia

 

Ensemble vocal MikrokosmosEnsemble Mikrokosmos. Photographie © Mokrokosmos

La  Renaissance Mondeville, 22 octobre 2014, par Alain Lambert ——

Un joli ciné-concert, accueilli dans l'ancienne salle des fêtes de la Société Métallurgique de Normandie à Mondeville, devenue depuis presque dix ans une scène incontournable de la région, dans le cadre de Polyfollia.

Ce festival mondial de choeurs et ensembles vocaux, à Saint-Lô et en Basse-Normandie, fête cet automne sa dixième édition, et sa disparition, faute de subventions suffisantes du Conseil régional de la Manche, selon le président de l'association, Jacques Vanherle,  dans le Ouest-France du 26 octobre 2013.

Un choeur, ensemble vocal et instrumental de 14 voix féminines et 12 voix masculines, avec des dizaines d'instruments de percussions, et de bruitage, pour accompagner une trentaine d'extraits de films de l'histoire du cinéma depuis Méliès jusqu'à Hitchcock et Tarkovski, choisis par le chef de choeur Loïc Pierre.

Ensemble vocal MikrokosmosEnsemble Mikrokosmos en ciné-concert. Photographie © Mokrokosmos.

Les musiques accompagnant les séquences étaient soit des créations bruitistes, soit des extraits de Rachmaninov, Bo Holten, Eric Whitacre ou Nicolas Bacri, soit des commandes à des compositeurs contemporains : Loïc Pierre, Alain Labarsouque, Pascal Zavaro, Thierry Machuel,  Ko Matsushita, Jukka Linkola, Bruno Régnier. Souvent sur les textes des cartons accompagnant les images muettes.

Le puzzle des séquences cinéma et des musiques fonctionne bien, tragique avec Hitchcock, lyrique avec Tarkovsky, drôle avec Méliès ou Walsh, ironique avec la publicité Monsavon qui vient casser le suspense, comme sur les chaînes privées, ou avec le cataclop du cheval en plein désert de sable, clin d'oreille aux Monty Python. Et l'on redécouvre la beauté d'Andrei Roublev ou le charme enfantin du Voleur de Bagdad, de Raoul Walsch, avec ses effets de cadrage surprenants, et ses effets spéciaux à la Meliès. Et aussi le très drôle et magique, Kiriki, acrobates japonais de Segundo de Chomon, dont le trucage basique et adroit a bluffé plus d'un gamin.

Il s'agit donc bien d'un ciné concert, avec en premier plan les ombres chantantes et mouvantes des chanteurs-musiciens, tout en nuances et musicalité,  et non d'un spectacle de chorale convivial et coloré, comme l'attendait peut être une partie du public.

Un joli moment de cinéma et de musique chorale qui mérite d'être reconnu et soutenu.

Le site de Polyfollia

Le site de Mikrokosmos.

France 3 Basse-Normanddie : Polyfollia : Un clap de fin qui soit le plus brillant possible.

 

plume Alain Lambert
22 octobre 2014

Polyfollia

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie

Vendredi 24 Octobre, 2014 20:14

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert