À propos du site

S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale


S'abonner au bulletin

 

Philippe Mazé
Songs of Innocence
Songs of Experience
Requiem UT 772

Philippe Mazé, Songs of Innocence – Songs of Experience ; Requiem UT 772. Éditions musicales de la Scola Cantorum, Fleurier 2010.

Ensemble vocal féminin Callirhoé, de Lausanne (direction Dominique Tille) ; Virginie Falquet (piano) ; Ensemble vocal de la Madeleine (direction Denis Rouger) ; Michel Geoffroy (orgue). Enregistré en septembre et novembre 2009 à Paris et Lausanne.

Phiippe Mazé, maître de chapelle de l'église de la Madeleine à Paris, après l'avoir été durant près de vingt ans à la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, dit en langue de bois rechercher une expressivité sans concessions au service du mot et du sens caché des textes choisis, austères ou lyriques, passionnés ou extatiques, sans céder aux modes ni aux courants. Ce qui en langue de verre veut dire une attirance pour des formes musicales aguerries pas les pratiques passées, artisanat de la fabrication des émotions compris. C'est convaincant, une digne continuation de la tradition fauréenne – à pleines oreilles. Gabriel Fauré a d'ailleurs tâté des orgues de l'église de la Madeleine, comme tâcheron de Saint-Saëns, avant d'être nommé chef de chœur, exactement là où officie aujourd'hui Philippe Mazé.

C'est une musique planant entre terre et ciel, entre sérénité et inquiétude, évoque le mystère des mystères religieux qu'elle sert impeccablement dans le Requiem. Peu de colère, avec une emphase très retenue, sauf en de rares passages, comme dans le Libera Me qui rappelle les danses polovtsiennes du Prince Igor d'Alexandre Borodine (oui ce célèbre passage utilisé par la publicité culte de « Kleber Colombe »).  Dans la première partie, certaines réminiscences pourraient faire penser – mais sans commune mesure, à la musique des « Choristes » (Bruno Coulais), ce film (Christophe Barratier) dans lequel un pion (Laurent Jugnot en père Teresa), transforme des enfants turbulents en pros de la vocalise, en deux coups de cuiller à pot et trois bons sentiments...

Je ne sais plus pourquoi je parle de ce mauvais film à propos de ces belles musiques qui font de bons CD...

Songs of Innocence - Songs of Experience, sont des pièces courtes sur des poèmes de William Blake, en relation avec le le sentiment religieux.


Songs of Innocence, « Introduction »

Les Chants d'Innocence (1789) et Les Chants d'Expérience (1794), opposent l'innocence enfantine, l'état de béatitude éternelle, à la culpabilité et aux contraintes de l'incarnation dans l'existence. Par là, Blake s'en prend à la société qui humilie la pureté de l'enfance.


Songs of Experience, « Introduction »
 

Le Requiem UT 772, est une commande d'Air France pour commémorer les 20 ans de l'attentat du 19 septembre 1989. Les données chiffrées de cette catastrophe sont symboliquement utilisées dans la structure de l'œuvre, qui a été créée en présence des commanditaires et des familles des victimes.


Requiem « Introït »


Premières mesures de l'Introït

Songs of Innocence : 1. Introduction ; 2. The Echoing Green ; 3. The Little Boy Lost ; 4. The Little Boy Found ; 5. Spring.

Songs of Experience : 6. Introduction ; 7. Holy Thursday ; 9. The Fly ; 9. The Sick Rose.

Requiem UT 772 : 10. Introït ; 11. Kyrie ; 12. Psaume ; 13. Offertoire ; 14. Sanctus ; 15. Pie Jesu ; 16. Agnus Dei ; 17. Libera Me ; 18. In Paradisium.

Jean-Marc Warszawski
16 janvier 2011


Références / musicologie.org 2010