S'abonner au bulletin

 

Le hautbois
du pasteur Robert

Le hautbois du pasteur Robert

24 mélodies pour hautbois, cordes et orgue.

 

Jean-Christophe Robert, Le hautbois du pasteur Robert. 24 mélodies pour hautbois, cordes et orgue. Accord, Universal Music 2012. Enregistré au Salon de musique de l'hôtel de Noailles à Saint-Germain-en-Laye du 29 avril au 1er mai 2011et à l'Église évangélique allemande de Paris le 13 juin 2011.

Avec Nathanaëlle Marie (violon), Fabienne Stadelmann (alto), Claire Oppert (violoncelle), Helga Dchauerte (orgue).

Premier Prix de hautbois des conservatoires de la ville de Paris en 1982, lauréat de la fondation Menuhin, élève de László Hadady, Jean-Christophe Robert est également kinésithérapeute ayant exercé en soins intensifs, en psychiatrie ou en cancérologie.

Ce contact avec la détresse humaine l'a poussé vers la théologie et le pastorat. Aumônier d'hôpital, professeur de musique à la prison de Fresnes, il a exercé à Saint-Germain-en-Laye, Épernay, en Corée, aux États-Unis. Il est à ce jour, pasteur à Stockholm.

Pour lui, le hautbois est une voix, un timbre,l'image de la voix, « une voix sans paroles, une façon de prêcher. Cette voix fragile et paradoxalement forte, du bois qui chante haut, est devenue le fil conducteur du disque. »

Ce disque rassemble des mélodies plutôt populaires et accrocheuses, dans la manière des concerts trompette et piano de Maurice André, parce que pour le pasteur, le protestantisme est antiélitiste.

Il a même enregistré You raise me up de Josh Graban de 2000 : « C'est une musique sans référence religieuse. Quand je suis allé en Corée, ils chantaient ça. Ils avaient mis des paroles chrétiennes. Ça, c'est émouvant... »

Comme le pasteur Robert ne confond pas religion et spiritualité, ce disque aux belles mélodies éprouvées et irrésistibles à tous les coups, un beau son de hautbois en très bonne compagnie, bercera et portera à la méditation également les mécréants dont je suis.


Enio Morricone, Gabriel's Oboe (extrait)

 

Jean-Marc Warszawski
12 septembre 2012

 

1. Johann Sébastian Bach, « Aria » de la Suite pour orchestre n° 3 en majeur, BWV 1068.

2. Michel Colombier, « Emmanuel », Les Hommes volants, générique d'Antenne 2).

3. Johann Philipp Krieger, « Ciacona » des 12 pièces pour orgue et flûte, transcription de Ronald Buijk.

4. Méditation avec improvisation sur un thème de Caccini, arrangements d'Helga Schauerte.

5. Variations libres sur La mi ré.

6. Georg Friedrich Handel, « Lascia ch'io pianga » de Rinaldo.

7. Divertimento n° 7 en sibémol bémol majeur, Hoboken XI:46, Andante, Saint-Anthony Chorale, attribué à Joseph Haydn.

8. Stuart Dauermann, Psaume 34.

9. Ennio Morricone, Gabriel's Oboe.

10. Jessie Seymour Irvine, The Lord is my shepherd, traditionnel américain.

11. Michael Ledner, Mon seul abri c'est toi (Iwill trust in you), harmonisation de Margaret Petty.

12. Franz Schubert, IV. « Stândchen », Sérénade, Schwanengesang (Le chant du cygne).

13-15. Alessandro Marcello, Concerto en mineur, Andante et spiccato, Adagio, Presto.

16. Johann Sébastian Bach, Cantate BWV 156, « Ich steh mit einem Fuß im Grabe ».

17. Linda Stassen, Chante Alléluia au Seigneur, chant œcuménique.

18. Johann Sébastian Bach, Cantate BWV 127, « Die Seele ruht in Jesu Handen ».

19. Sergeï Rachmaninov, Vocalise, transcription pour violon et piano par :Marizo Machella, arrangements d'Helga Schauerte.

20. Mon rédempteur est vivant, cantique protestant.

21. Lovland Rolf, You raise me up, arrangement de Secret Garden.

22. Roger Trunk, Le Seigneur seul est ma lumière, Cantique protestant.

23. Merla Watson, Ta bonté vaut mieux que la vie, Cantique protestant.

24. Tu m'as aimé Seigneur, Cantique protestant, attribué à Joseph Haydn.

À propos      S'abonner au bulletin   Liste musicologie.org   Collaborations éditoriales    


Références / musicologie.org 2012

recherche

 

  rectangle_actu

 

rectangle

 

rectangle