S'abonner au bulletin

 

Issachar invite Manu
Piquery en prélude à
Jazz sous les Pommiers

Colombelles le 3 mai 2013

Par Alain Lambert

 

Dans le cadre des animations, ce printemps, dans les bibliothèques de l'agglomération de Caen de « Jazz is not dead ...», Issachar a déjà joué deux fois, dont une en concert pédagogique, à la nouvelle  médiathèque de Colombelles, dans la salle de spectacle en sous-sol, commode et agréable.  Mais là, après une résidence d'une semaine avec leur « invité d'honneur » Manu Picquery, ils nous présentaient, à nous, les privilégiés de ce vendredi soir, la générale de leur concert à Coutances dans le cadre de Jazz sous les Pommiers, jeudi prochain, autour de minuit.

IssacharIssachar & Manu. Photographie © Maxime Dufay

Issachar, un quartet sans piano ni guitare de jeunes musiciens issus des classes jazz et classique du conservatoire de Caen. Le nom à résonance klezmer indique la volonté de « mixer » les musiques traditionnelles, écrites, improvisées, jazz... de façon festive, même si certains thèmes ne sont pas sans dénoter une certaine mélancolie, très vite balayée d'un trait de trompette, ou d'un roulement de tambour.

Les morceaux se suivent en alternant les passages très écrits, les effets de fanfares, les solos ou les improvisations libres et  collectives en dérapage contrôlé. Le sax alto tumultueux ou ondoyant et  la trompette brillante ou grave s'accompagnent, se répondent avant de fusionner joyeusement. La contrebasse est bien présente aussi, souvent sobre et ronde entre deux riffs  bien balancés. Et la batterie entre groove et swing ramène tout ce petit monde à la musicalité originelle et conviviale, autant pour les musiciens que pour le public qui apprécie beaucoup cette énergie bariolée.

Avec en plus, pour ces deux concerts, un pianiste occupant presque autant d'espace que ses quatre comparses, entre ses trois « claviers » : un piano droit déshabillé, un Fender Rhodes préparé, une « table sonore amplifiée » pour divers frottements d'archet et autres percussions imprévues. Son toucher original au piano électrique, comme ses interventions sonores, se mêlent avec complicité et humour aux multiples climats du quartet.

issacharIssachar. Photographie © Maxime Dufay

Au programme, des titres évoquant souvent la cuisine : Les Tapas de Jean Paul, Les Épinards, Patates douces, et avant de goûter au fromage battu (Kick the Cheese), un trou normand à goût de Fuel sur un lourd battement binaire. Une longue suite (Big B is Back), en dessert, après une intervention de Manu Piquery « chute de briques dans un entrepôt vide » à la table sonore, permet à chacun, entre deux transitions écrites, d'affirmer sa couleur propre, en particulier Pascal Vigier à la batterie, François Rondel au sax, et Simon Deslandes, à la trompette, au bugle, et aux présentations « à l'américaine ». Au rappel, une berceuse (Dobro Mad'moiselle), où la contrebasse de Julien Fleury contrechante avec élégance, termine la soirée dans l'apaisement.

A réécouter sans hésiter jeudi 9 mai à Coutances à minuit trente, cave des Unelles, sous les pommiers. Leur nouveau cédé, « Au coin » (Petit Label) sortira le jour même (voir leur site pour les autres dates, et pour écouter leur premier cédé).

Quant à Manu Piquery, il sera avec son groupe Now Freeture (un cédé Petit label en 2012) à la bibliothèque de la Maladrerie à Caen le 21 juin à 14h30 pour la fête de la musique.

La médiathèque « Le Phénix » de Colombelles recevra encore Shisei le 28 mai et Das Kaff le 1er juin, à 20h, toujours dans le cadre de « Jazz is not dead... »

 

Alain Lambert
5 mai 2013

À propos      S'abonner au bulletin   Liste musicologie.org   Collaborations éditoriales    

rectangle


Références / musicologie.org 2012

 

musicologie.org
31 mars 2013

Les articles
d'Alain Lambert

 

 

 

rectangle

rectangle

rectangle