bandeau textes

musicologie

Actualités  Biographies EncyclopédiTextes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

Yves Chartier, Professeur d'histoire de la musique à l'Université d'Ottawa : Documents pour servir à l'histoire de la théorie musicale.

Saint-Bernard de Clairvaux (1091-1153), lettre-prologue à la révision de l'antiphonaire cistercien (vers 1140)

Éditions

J. Mabillon, Paris, 1667 ; 16982 = Migne, PL 182 (Paris, 1854 ; 187922), col. 1121-1122 ; J. Hommey, Supplementum Patrum Paris, 1686, p. 5 ; H. Séjalon, Nomasticon Cisterciense, Solesmes, 1892, p. 244 ; J. Leclercq, S. Bernardi Opera 3 (Rome, 1963), 515-516 ; F. J. Guentner, CSM 24 (1974), 21-22.

Traductions

L. Lambillotte,Esthétique, théorie et pratique du chant grégorien ..., Paris, 1855, p. 219-220 (trad. franç.) ; O. Kornmüller, in Kirchenmusikalisches Jahrbuch 4 (1889), 1-2 (trad. allemande) ; F. J. Guentner,op. cit., p. 42-43 (trad. anglaise).

Texte

Bernard, humble abbé de Clairvaux, à tous ceux qui transcriront le présent antiphonaire ou qui s'en serviront pour chanter.

Parmi les diverses entreprises que les Pères fondateurs de notre ordre cistercien prirent le plus à coeur, il en est une à laquelle ils prêtèrent le soin le plus scrupuleux et le plus religieux, à savoir : retrouver, pour l'exécution des louanges divines, le chant le plus authentique. Ils envoyèrent à cet effet à Metz des moines pour qu'ils y transcrivissent l'antiphonaire de la cathédrale [ ecclesiae], qui passait pour être"grégorien", et le ramenassent. Mais le livre qu'ils y trouvèrent était fort différent de ce qu'on leur en avait dit. L'ayant, en effet, examiné, ils en furent mécontents, parce que, tant pour le chant que pour le texte, ils le trouvèrent vicié, tout à fait contraire aux règles <de l'art> et presque en tout méprisable. Mais comme ils avaient commencé à le transcrire, ils continuèrent à s'en servir et le retinrent jusqu'à notre époque.

Finalement, ne pouvant plus le supporter, et ayant exprimé le désir de le réviser et de le corriger, les frères abbés de notre Ordre me confièrent le soin de cette tâche. M'étant donc adjoint quelques-uns de nos frères réputés les plus savants et les plus habiles dans la science et dans la pratique du chant, nous avons pu compiler, à partir de plusieurs autres de différentes provenances, un nouvel antiphonaire, celui qui vous est ici soumis et que nous croyons irréprochable, tant pour le chant que pour le texte. Tout chantre qui s'y connaît en cette matière pourra corroborer ce fait.

C'est pourquoi nous voulons que désormais il soit adopté dans chacun de nos monastères, tant pour le texte que pour la mélodie, avec les changements consignés dans le présent volume ; et nous défendons expressément à quiconque d'y rien changer, de par l'autorité du chapître général, là où il a été reçu et confirmé à l'unanimité par l'ensemble des abbés.

De plus, si quelqu'un désire connaître de par le détail les raisons de ce changement, qu'il lise le petit préambule qui suit, que les réviseurs de l'ancien antiphonaire ont pris soin de mettre en tête du présent ouvrage, afin de montrer clairement les fautes musicales et textuelles qui ont rendu utile et nécessaire une édition revue et corrigée.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Dimanche 5 Juin, 2016 0:47