bandeau textes

musicologie

Actualités  Biographies EncyclopédiTextes  Livres  Cédés  Annonces  Recherche

Yves Chartier, Professeur d'histoire de la musique à l'Université d'Ottawa : Documents pour servir à l'histoire de la théorie musicale.

Chrodegang de Metz(v. 712-766), Regula canonicorum (« Règle des chanoines »), chapitre L : « Des chantres »1

Indications biographiques

Apparenté à la famille de Charlemagne qui lui confia l'évêché de Metz, berceau des Carolingiens, Chrodegang est l'un des principaux réformateurs des institutions religieuses et de la liturgie au milieu du VIIIe siècle. Sa « Règle des chanoines » visait à rapprocher le code de conduite des clercs au service de sa cathédrale de celui des moines dans les monastères. Elle contient de précieux renseignements sur le déroulement du culte et des offices à cette période reculée. On tient Chrodegang comme l'artisan principal de l'adoption du chant romain en Gaule.

Le texte

Les chantres doivent veiller avec le plus grand soin à ne point flétrir par le vice le don qui leur a été concédé par la grâce divine, mais, au contraire, à le parer d'humilité, de sobriété, de désintéressement et de tous les autres ornements des vertus exemplaires : eux dont le chant élève les âmes du peuple présent <aux offices> vers la commémoration et l'amour des choses célestes non seulement en raison de la sublimité des paroles, mais également de la suavité des mélodies qui les accompagnent.

Il importe en effet que le chantre, selon la tradition de nos pères, se distingue et s'illustre tant par sa voix que par son art [arte]2 afin d'inspirer les âmes des auditeurs par la beauté de son chant. Les chantres, par conséquent, ne s'estimeront pas supérieurs aux autres en s'enorgueillissant du don qui leur a été accordé, mais collaboreront avec humilité. Et ils feront preuve aussi bien de réserve que de modestie dans l'accomplissement du service divin. Ainsi, que leur prestation soit fonction du nombre de clers, de l'importance de la cérémonie et du temps disponible, et qu'ils dirigent les voix des autres <participants>. En outre, qu'ils prononcent correctement et avec soin les syllabes des paroles.

Quant à ceux qui sont moins doués pour cet art, il est préférable, jusqu`à ce qu'ils soint mieux instruits, qu'ils se taisent, plutôt que de chanter de manière erronée et d'entraîner les autres à chanter faux. Et que la psalmodie, à l'église, soit exécutée non pas à la hâte, ni avec des voix <trop> fortes, confuses et indisciplinées, mais avec sobriété, clarté et humilité : ceci afin que l'esprit des exécutants soit nourri de la beauté des psaumes, et que l'ouïe des auditeurs soit charmée par la qualité de l'exécution. En effet, bien qu'il soit de mise que les chants de certains offices soient exécutés d'une voix puissante, dans la cantillation des psaumes, toutefois, un tel style d'exécution doit être évité.

Par ailleurs, qu'une équipe de frères d'âge mûr et d'une conduite exemplaire soit formée et, à date fixe et à tour de rôle, se joigne à l'école des chantres, afin que ceux qui ont l'obligation d'apprendre <le chant> ne perdent pas leur temps ou ne se complaisent dans des discussions inutiles. Quant aux chantres qui persistent dans leur orgueil et qui refusent d'enseigner aux autres l'art que la grâce divine leur a elle-même enseigné, qu'ils soient jugés avec une extrême sévérité afin qu'une fois redressés et corrigés, ils veillent à dispenser aux autres le talent qu'ils ont reçu de Dieu lui-même.

Notes

1. Migne, PL 89, col. 1079.

2. La beauté de la voix relève du talent naturel ou du « don divin », tandis que l'« ar » relève de la « science » de la musique (ars).

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Dimanche 5 Juin, 2016 0:43