S'abonner au bulletin

 

« Florent Gac Electrik Trio » et « Ron is Back »  au El Camino

 

Alain Lambert, Caen le 3 octobre 2013 ——

 

Troisième soirée du « Minifest », 8e du nom, coorganisé par Art Vivant et le Collectif Jazz de Basse Normandie, au Café-concert El Camino, la seule cave jazz de Caen, sur la rive droite, juste en face de l'église de Vaucelles sur sa butte, et de la Maison des Communistes du Calvados. Et un ciel d'orage à couper le souffle, vers la mer, car pendant presque une heure, les éclairs ont zébré le ciel nuageux, l'éclairant par transparence, sans une goutte ni un coup de tonnerre. Hallucinant.

Tout ça pour dire que la soirée allait être chaude, et elle le fut doublement...

Un trio rouennais d'abord, autour de l'organiste Florent Gac, et ses compositions. Le trio swing par excellence, quand ça joue. Vu la complicité avec Jean Baptiste Gaudray à la guitare, et Franck Enouf à la batterie, de passage au pays, ça tournait bien, comme dirait « Leslie », le ventilateur qui ne  brasse  pas du vent, mais du son, celui de l'orgue jazz. Une belle ballade, entre autres, Ce soir là, dédiée au guitariste qui le lui rendait bien. Et un petit bijou répétitif et progressif, Tout va bien, ce que tous trois  confirmaient, joyeusement pulsés par le jeu de batterie binaire et décalé.

Florent Gac Florent Gac, Franck Enouf, Baptiste Gaudray. Photographie © Alain Lambert.

Pendant la pause, un tour dehors pour prendre une goulée d'air et constater que l'orage s'est calmé. Mais il fait toujours aussi lourd. Les quatre de Beatlebook jouent ce soir, ce qui est rare car ils sont le plus souvent en trio, dans le coin. François « John » Chesnel au piano, Jean Benoit « Ringo » Culot à la batterie, « Paul Mac » Rénald Fleury à la contrebasse et au chant, et ce soir Jean Charles « George » Richard au sax soprano. I Will, Girls, Why Don't We Do It in The Road, Eleanor Rigby, Good Bye, et j'en oublie sans doute... Un répertoire idéal pour ces quatre-là, qui le contrechantent et l'improvisent à l'envi, s'écoutant, se répondant sans fin, ou presque... Mon premier tuilant ses accords ou les contournant sur toute l'étendue de son clavier, mon deuxième gémissant en martelant ses tambours,  les deux derniers chantant, l'un dans son sax aérien et sinueux, l'autre avec sa voix  rocailleuse, venue du fond du blues, comme celle de Mamie Smith, une histoire de « grand mères » en somme (le surnom de la contrebasse en jazz).

Beatlebook... photographie © Alain Lambert.

Un disque en trio est sorti, chez Arvi l'an passé, At Home. Une future chronique peut être...

Le « Minifest » 2013 s'achève ce samedi soir à 21h00 avec Flash Pig, un quartet magique nous dit-on. Et un « bœuf » dans la cave pour finir en beauté.

Le Collectif Jazz, quant à lui reprend, ses Jazz Dudim au Conservatoire de Caen le dimanche 13 octobre à 17h00 avec le H3B de Denis Badault.

Et Jean Benoit Culot réinvestit la Poterne avec ses divers complices deux jeudis par mois dès le 10 octobre. Dont le trio « Ron is back » le 16 janvier prochain. .

 

plume Alain Lambert
3 octobre 2013

À propos      S'abonner au bulletin   Liste musicologie.org   Collaborations éditoriales    


Références / musicologie.org 2012

 

musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert

 

 

 

rectangle

rectangle

rectangle