Dear Criminals  et Applause : Nördik Impakt entre folk et rock l'après-midi, au Cargö

 

Caen,  24 octobre 2014, par Alain Lambert ——

Un vendredi gris pour aller visiter les robots et autres recherches high-tech en liaison avec Nördik Numerik à l'École Supérieure des Arts et Médias tout près du Cargö.

Au milieu des sculptures roboïdes de Vincent Bénard se tient Aria, de la société Cyberdroïd, qui nous interpelle, nous suit des yeux, et répond à toutes nos questions sur les artistes programmés par Nördik. La start-up de Limoges travaille sur un robot mobile et parlant pour l'aide à la personne.

AriaAria , invitée de Nördik Numerik à l'ESAM. Photographie © Alain Lambert.

Un vendredi après-midi gris pour accueillir les Québécois de Dear Criminals, un trio électro-pop-folk de grande qualité, devant un public un peu réduit. Trop tôt ?  Pas assez de robots pour  donner plus de temps libre aux amateurs de bonne musique ?

Une juste dose d'électro (Vincent Legault), de guitare électrique, de claviers et d'harmonies vocales (Frannie Holder et Charles Lavoie) planant au-dessus des machines. Ils chantent en anglais, mais nous parlent dans leur français revenu de l'autre côté de l'Atlantique. On leur a  même égaré un clavier pendant  le voyage. Espérons que leurs autres dates françaises seront plus fastes, ils le méritent. Autant, sinon plus que la soupe pop qu'on entend un peu partout dans les festivals d'été, et qui se vend si bien.

On peut les suivre sur Facebook : à Vendôme à la fin du mois, à La Flêche d'or à Paris le  4 novembre, à Lille le 5 avant un retour au Québec puis une tournée en Italie. Ils ont deux cédés sur Bandcamp.

Dear Criminals au Cargö. Photographie © Alain Lambert.

Le groupe suivant est franco-belge, Applause, et c'est du rock plutôt symphonique, remarquable, avec un chanteur, Nicolas Li, un peu mime, à la voix superbe, dans leurs morceaux tout autant que dans leur reprise de White Rabbit de l'Airplane (Jefferson) où l'on retrouve la profondeur de la voix de Grace Slick, dans un autre registre. Et dans le premier solo du guitariste, Manuel Roland, on retrouve un peu le son du Robin Trower de Procol Harum. Tout un héritage réapproprié dans  un environnement sonore plus contemporain.

Ils seront à la Maroquinerie à Paris le 11 décembre, et le lendemain à Chelles. Ne les ratez pas. Ils sortent bientôt leur troisième cédé, à glisser dans la même pochette que les précédents.

Applause eu CärgoApplause au Cargö. Photographie © Alain Lambert.

À signaler le son impeccable sur la petite scène du Cargö, puissant sans être trop fort et saturé.

En revenant par le port à vélo, nous avons rencontré le trio électro folk caennais « A tire d'aile » qui répétait sur un ponton. 

 

CärgoÀ tire d'aile en répétition. Photographie © Alain Lambert.

 

plume Alain Lambert

 

 

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie

Samedi 25 Octobre, 2014 18:05

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert