À propos du site

S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale


S'abonner au bulletin

 

Gétreau Florence (directrice), Chopin et le son Pleyel.
Art et musique dans le Paris romantique

(Chopin e il suono di Pleyel :  Arte e musica nella Parigi romantica)
Villa Medici Giulini, Briosco 2010.
[édition trilingue, 379 p. ; 31 cm + 1 disque compact ;
ISBN : 978-88-953250-5-7. - 88-953250-5-2 ; 90 €]

Ce livre n'est pas qu'un très beau livre, mais il est un très beau livre. Il est clair qu'il a tout fait pour l'être et qu'il le sait.  Format 31 cm, 380 pages, papier glacé, mise en page et typographie soignées, iconographie choisie et abondante. Et l'odeur, l'odeur forte du papier imprimé, du livre frais.

Ce livre aime aussi les langues étrangères, dont le français. Il est parfaitement trilingue, italien et anglais compris.

Ce livre, en grande partie biographique est agréable à lire, mais il est aussi un livre sérieux, puisqu'on y retrouve les plumes de deux grands spécialistes de la vie et de l'œuvre de Chopin, avec Marie-Paule Rambeau (Chopin : L'enchanteur autoritaire, L'Harmattan 2005) et Jean-Jacques Eigeldinger (Chopin et Pleyel, Fayard 2010), mais encore Florence Gétreau, qui connaît les fonds patrimoniaux relatifs à la musique aussi bien que le fond des propres poches.

C'est aussi un livre technique, car les relations de Chopin avec Pleyel, ne sont pas que d'amitié, ou que pécuniaires, même s'il (F. C.),  avait ses pianos à l'œil et touchait 10 % sur les ventes qu'il réalisait auprès de ses élèves et fréquentations argentées.

Il y a évidemment une liaison musicale entre les œuvres de Chopin et le son des pianos Pleyel. Ainsi, quatre pianoforte à queue Pleyel, assemblés entre 1839 et 1885, de la collection Fernanda Giulini, sont passés à la loupe, l'analyse, la photo et à l'oreille, par plusieurs spécialistes.

On notera la publication en fac-similé d'un important corpus d'actes notariés concernant la maison Pleyel, une enquête sur la collection de tableaux du pianiste et compositeur Frédéric Kalkbrenner (associé de Pleyel), la traduction du journal et des mémoires de Józef Brzowski, un compositeur polonais de Paris, qui en dit sur sa vie d'alors et celle de Chopin.

Un disque compact est joint (si vous voulez voler ce livre, la puce magnétique est au dos de la pochette du disque). Des  œuvres de Chopin, sur les quatre pianos de la collection Fernanda Giulini, avec Fernanda Giulini (piano), Giuliano Barutti (violoncelle), Clementine Hoogendoorn Scimone (flûte piccolo), Francesca Badalini (piano), Magdalena Aparta (mezzo-soprano).

Bref un livre de fêtes, un cadeau de fin d'année, voire de début d'année, faut voir.

Jean-Marc Warszawski
5 décembre 2010

Description de l'éditeur

Ce volume collectif trace tout d'abord un portrait inédit de Chopin, qui, à la valeur du musicien, ajoute la connaissance de l'homme dans sa vie parisienne et dans ses rencontres avec ses amis polonais (« Chopin le plus parisien des Polonais », Marie-Paule Rambeau). Il s'intéresse ensuite aux rapports entre Chopin et son facteur de prédilection, Camille Pleyel. Les trois derniers concerts de Chopin, donnés dans les nouveaux salons Pleyel, sont ainsi analysés grâce à leur réception dans la presse (« Les concerts de Chopin chez Pleyel (1841, 1842, 1848) », Jean-Jacques Eigeldinger). Le journal et les mémoires du compositeur Józef Brzowski permettent de découvrir pour la première fois, dans une édition annotée traduite du polonais, aussi bien la vie musicale parisienne que le quotidien de Chopin (« Józef Brzowski : un musicien polonais dans le Paris musical de la Monarchie de Juillet », Marie-Paule Rambeau avec la collaboration d'Ewa Talma-Davous). L'enquête sur la collection de peintures du pianiste virtuose Frédéric Kalkbrenner tient à la fois de l'histoire du goût et d'une histoire sociale des musiciens (« La collection de tableaux de Frédéric Kalkbrenner » Florence Gétreau).

La deuxième partie de l'ouvrage est consacrée à la facture instrumentale. Elle donne à comprendre les caractéristiques particulières du « son Pleyel » qui portent sur les types de mécaniques, la nature des cordes (diamètres, longueurs, métallurgie, tension, plan de cordage), les marteaux et les tables d'harmonie. Cette facture Pleyel est replacée dans celle de son temps (« Les pianos de Pleyel durant les années parisiennes de Chopin » par Christopher Clarke). Un important ensemble de documents d'archives est ensuite présenté et transcrit in extenso pour la première fois. Il est constitué par les documents notariaux établis au moment des successions respectives d'Ignace Pleyel, de Camille Pleyel et de son associé Frédéric Kalkbrenner (« Les successions Pleyel et Kalkbrenner » par Alban Framboisier et Florence Gétreau).

Quatre pianoforte à queue Pleyel (1839, 1852, 1882, 1885) appartenant à la collection Fernanda Giulini, commanditaire et mécène de l'ouvrage, sont ensuite présentés dans toutes leurs caractéristiques organologiques, complétant le catalogue monumental des 62 autres instruments, publié en 2006 (Notices par John Henry van der Meer, Grant O'Brien, Giovanni Paolo Di Stefano ; CD d'œuvres de Chopin enregistrées sur les quatre instruments). Index des noms.

SOMMARIO / TABLE OF CONTENTS / SOMMAIRE

Marie-Paule RAMBEAU (p. 8-53) : Chopin, il più parigino tra i polacchi ; Chopin, the most Parisian Pole ; Chopin, le plus parisien des Polonais.

Jean-Jacques EIGELDINGER (p. 54-81) : I concerti di Chopin nei saloni di Pleyel (1841, 1842, 1848) ; Chopin's concerts in Pleyel's rooms (1841, 1842, 1848) ; Les concerts de Chopin chez Pleyel (1841, 1842, 1848).

Marie-Paule RAMBEAU in collaborazione con Ewa TALMA-DAVOUS (p. 82-157 : Józef Brzowski : un musicista polacco nella Parigi musicale della Monarchia di luglio ; Józef Brzowski : a Polish musician in the Parisian musical world of the July Monarchy ; Józef Brzowski : un musicien polonais dans le Paris musical de la Monarchie de Juillet.

Florence GÉTREAU (p. 158-193) : La collezione di dipinti di Frédéric Kalkbrenner ; Frédéric Kalkbrenner's collection of paintings ; La collection de tableaux de Frédéric Kalkbrenner

Marie-Paule RAMBEAU (p. 194-211) : Frédéric Chopin (1810-1849). Cronologia – Chronology – Chronologie.

Christopher CLARKE (p. 212-255) : I pianoforti di Pleyel all'epoca di Chopin a Parigi : caratteristiche nella produzione di pianoforti dei periodo ; Pleyel's Pianos during Chopin's Parisian years : their characteristics and place in contemporary piano-building ; Les pianos de Pleyel durant les années parisiennes de Chopin. Leurs caractéristiques et leur place dans la facture de piano de l'époque.

Alban FRAMBOISIER et Florence GÉTREAU (p. 256-333) : I testamenti e la successione di Pleyel e Kalkbrenner ; Pleyel's and Kalkbrenner's (testamentary successions) legacies ; Les successions Pleyel et Kalkbrenner.

Schede dei pianoforti Ignace Pleyel e Pleyel Wolff collezione Fernanda giulini, Briosco, Italia (p. 334-375)

John Henry VAN DER MEER : Schede dei fortepiani Ignace Pleyel & Cie, NN. 22 e 23 ; Textes of the pianos Ignace Pleyel & Cie, nos. 22 and 23 ; Notices des pianos Ignace Pleyel & Cie, Nos 22 et 23.

Grant O'BRIEN : Scheda dei pianoforte Pleyel Wolff & Cie, N. 34 ; Texte of the piano Ignace Pleyel & Cie, no. 34 ; Notices des instruments Ignace Pleyel & Cie, N° 34.

Giovanni Paolo DI STEFANO : Schedil dei pianoforte Pleyel Wolff & Cie, N. 63 ; Texte of the piano Pleyel Wolff & Cie, no. 63 ; Notice du piano Pleyel Wolff & Cie, N° 63.

Indice dei nomi / Index of names / Index des noms 


Références / musicologie.org 2010