S'abonner au bulletin

 

« La Loure » et « Asynje » à Saint Vaast aux « Traversées Tatihou »

 

21 août 2013, par Alain Lambert ——

 

La soirée de mercredi a débuté avec « la Loure », revenue comme la veille d'accompagner les spectateurs marcheurs pour le concert de l'après midi lors de la traversée. Sur le principe du « s'y promener en chantant » des chansons à répondre collectées dans toute la Normandie, déambulations chantées que le groupe propose plusieurs fois par an, avec des disques thématiques et de collectage aussi (voir leur site).

La Loure à Saint VaastLa Loure à Saint-Vaast. Photographie © Patricia Segretinat.

La loure, c'est l'ancienne cornemuse de la région, perdue depuis longtemps, et qui leur sert d'emblème. Les musiciens ont donc chauffé le chapiteau de Saint-Vaast avec des polkas, une valse du chemin vert, et réussi à faire chanter tout le monde à répons : Il y a bien du monde ici, dit la chanson, ce qui était bien le cas. Dommage que la présentatrice de la soirée ait oublié de les présenter aux nombreux spectateurs présents qui pour la plupart ne les connaissait pas.

Puis « Asynje » (prononcer « assigné ») est arrivé sur scène dans une ambiance lumineuse d'aurore boréale qui lui convenait bien. Pour nous, lecteurs de Thorgal, c'est la bande son parfaite de cette bande dessinée culte qui mixe imaginaire viking et SF.

Asynje à saint-vasstAsynje à Saint-Vaast. Photographie © Patricia Segretinat.

Danish folktronica, electro folk danois donc, servi par des samples complexes, des multi instrumentistes accomplis et une chanteuse à la voix ample et profonde sur des musiques lointaines, dans l'espace et le temps, même si elles ont été réinventées par le groupe. Berceuse, complainte sur un elfe meurtrier, ballades, chanson magique pour le fils qui prend la mer... dans une langue très mélodique, et parfois âpre et rugueuse. Mais aussi des polkas et polskas. De quoi faire rêver et bouger sur nos chaises.

Une flopée de flûtes, sonnailles, violons, mandole, vielles à roue, nykelharpa, lyre viking, hautbois ancien, bodhran sont échangés par  les musiciens, Martin Seeberg, Søren Hammerlund, Troels Dueholm Nørgaard, selon les arrangements très élaborés soutenus par les nappes et rythmes de l'ordinateur, un bel écrin pour la superbe voix de Nana Barslev.

« La musique viking est très électronique » nous a affirmé le violoniste pendant un bug imprévu. Lui et la chanteuse se débrouillaient assez bien en français, ce qui nous permettait de dépasser un peu la barrière des langues.

le groupe AsynjeLe groups Asynje.

Qui veut voyager loin sans bouger de sa chaise peut donc venir à Saint-Vaast et à Tatihou en août, il ne sera pas déçu. Il peut aussi profiter de son passage sur l'île pour visiter un jardin extraordinaire où de nombreuses variétés ont été réunies et savamment agencées par un jardinier obstiné et talentueux. Une autre façon de voyager (presque) immobile.

La suite des Traversées sur le site culture.manche.fr.

 

plume Alain Lambert
21 août 2013

À propos      S'abonner au bulletin   Liste musicologie.org   Collaborations éditoriales    

rectangle


Références / musicologie.org 2012

 

musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert

 

 

 

rectangle

rectangle

rectangle