À propos du site

S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale


proposer un texte      s'abonner au bulletin      retour à l'index par auteurs

Xavier Bisaro & Jean-Yves Hameline
Ars musica
&
naissance d'une chrétienté moderne

Bisaro Xavier & Hameline Jean-Yves,
Ars musica & naissance d'une chrétienté moderne
(histoire musicale des réformes religieuses : XVIe-XVIIe siècles).
Centre d'Études Supérieures de la Renaissance, Tours 2008
[186 p. ISBN 978-2-35850-000-5]

Ce livre, écrivent les auteurs, est conçu comme un manuel de préparation au programme de l'Agrégation de musique : « Nouvelles pratiques musicales et statut des arts au sein des réformes religieuses de la fin du Concile de Trente à la fin du XVIIe siècle ».

Cela n'en fait pas un ouvrage neutre, sans choix dans les points de vues et dépourvu de questionnements. La connaissance est toujours un engagement, et le sens toujours orienté. Jean-Yves Hamelin et Xavier Bisaro, qui appartiennent aux meilleurs connaisseurs (et questionneurs) du domaine, ont simplement décidé de mettre la didactique et l'informatif en avant, de dresser un panorama, d'identifier et d'ouvrir de multiples directions à connaître et réfléchir, d'indiquer des problématiques plutôt que de les discuter trop avant.

Le concile fleuve de Trente est pratiquement muet à propos d'une éventuelle normalisation des formes musicales, mais le Concile n'est pas sans conséquence, dans la mesure où il met en mouvement une très importante réadaptation des traditions canoniques au mouvement des sociétés.

Sensible aux événements sociétaux, aux modes, à la situation économique, la musique dite sacrée ou spirituelle, semble toutefois opposer une certaine imperméabilité aux clivages religieux, et aux assignations absolues. C'est-à-dire que les différentes musiques de service ont des frontières formelles beaucoup plus floues que celles qui opposent ou identifient les diverses organisations humaines, qui cherchent par elle à nourrir leur identité ou mission.

Pour les auteurs, dans une Europe des XV-XVIe siècles déchirée par les guerres de religions, les soulèvements paysans, guerres civiles, mais aussi profondément touchées par le réforme, la musique, sensible au mouvement du monde, est une ambassadrice tout court, et une ambassadrice d'unité, y compris dans la colonisation de ce qu'on appelle le Nouveau Monde. Ce qui n'est pas sans une certaine parenté avec la tradition antique sur l'origine céleste de la musique, dont la fonction était faire communiquer les différents mondes : ciel, terre, enfer.

L'exposition s'appuie sur de nombreux exemples circonstanciés. En cela ce livre révèle l'effort de pédagogie, et se charge d'informations, lesquelles, si elles ne sont pas toujours des révélations pour le lecteur averti, peuvent toutefois réorienter la réflexion, et donner une matière insoupçonnée à des lieux communs que transmettent encore les histoires traditionnelles de la musique.

Jean-Marc Warszawski
20 décembre 2008

Présentation de l'éditeu

Dans l'Europe des xvie et xviie siècles, l'ecclesia médiévale subit un éclatement sous la poussée de réformes religieuses dans et hors la confession romaine. En ce qu'elles prennent part à l'expression et à la mise en pratique d'une foi, les formes cultuelles chrétiennes se trouvent au centre de cette mutation. Restaurées par certains, transformées par d'autres, elles incluront désormais l'ars musica parmi les terrains d'expérience spirituelle, les moyens d'action et les déterminants d'identification de la chrétienté moderne dont cet ouvrage propose une histoire musicale.

Xavier Bisaro est maître de conférences au département de musicologie de l'Université Paul Valéry (Montpellier III) et membre de l'IRCL (Institut de recherche sur la Renaissance, l'Âge Classique et les Lumières).

Jean-Yves Hameline est professeur honoraire de l'Institut Catholique de Paris.

©Références / Musicologie.org 2008