À propos du site

S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale


proposer un texte      s'abonner au bulletin      retour à l'index par auteurs

Johann Sebastian Bach
Clavier Sonaten
mit obligater Violine


Johann Sebastian Bach, Clavier Sonaten mit obligater Violine
Mira Glodeanu, violon ; Frédérick Haas, clavecin
Ambronay Éditions, 2006, AMY 009 (2 CD)
 

Dans le livret de présentation, Frédérick Haas écrit :

    ... Si nous sommes interprètes, il convient de s'habiller de respect, et de sonder les œuvres de toutes les manières possibles afin de les faire rayonner, leur redonner une voix, et plus encore leur donner vie, substance et volupté. Si une sorte de sensualité ne vient pas habiter la musique que nous jouons, nous n'aurons servi à rien. Il ne suffit pas de produire l'œuvre, il s'agit de la placer, de la mettre en position de transmettre s'il se peut ce qui est à transmettre, la charger des forces qui nous traversent, en cherchant à nous rendre nous-mêmes de plus en plus perméables à ce courant-là pour qu'il devienne plus fort, plus large, plus violent, plus enveloppant...

Cette question de l'interprétation, est l'une des actualités du monde musical, création contemporaine comprise. Chaque type de musique, chaque composition, doit trouver sa manière d'interprétation, son geste instrumental, sa sonorité spécifique. C'est l'interprète qui plie la musique à l'oreille de l'auditeur.

Le disque qui impose le « son ingénieur du son », n'est peut-être pas le meilleur média, pour cette expérience singulière de l'interprétation. Le concert est un déplacement obligé, irremplaçable pour le mélomane.

Mais Ambronay Édition, fait entendre, une fois de plus, qu'on cherche, au disque également, à servir les choix esthétiques des interprètes. Et là, on peut dire qu'ils ont atteint l'objectif annoncé : c'est beau à pleurer.

Jean-Marc Warszawski
17 octobre 2007

CD 1 :
1-4. Sonate n° 1 en si mineur BWV 1014
5-8. Sonate n° 2 en la majeur, BWV 1015
9-12.Sonate en mi majeur, BWV 1016
CD 2 :
Sonate n° 4 en ut mineur, BWV 1017
Sonate n° 5 en fa mineur, BWV 1018
Sonate n° 6 en sol majeur, BWV 1019

Mira Glodeanu, joue un violon Marcin Groblicz de 1604
Frédérick Haas, joue un clavecin Henri Hemsch de 1751

Mira Glodeanu obtient son diplôme de soliste en 1993, au Conservatoire de Bucarest. Cette même année, elle crée un groupe de recherche et d'interprétation autour de la musique ancienne. En 1995, elle entre dans la classe de violon baroque de Sigiswald Kuijken, au Conservatoire royal de Bruxelles, où elle enseigne depuis 2003. Elle s'est produite, sur la plupart des scènes internationales, avec les principaux maîtres et ensembles de musique ancienne.

Frédérick Haas est diplômé claveciniste soliste, du Sweelinck Conservatorium d'Amsterdam et du Conservatoire Royal de Bruxelles. Il a également obtenu une licence de musicologie à Paris IV-Sorbonne. Il suit les classes de perfectionnement de maîtres comme Scott Ross, Jos van Immerseel, André Isoir, ou Jordi Savall, et se forme auprès de facteurs, à la lutherie et au réglage des clavecins. Il se produit dans toute l'Europe, et enregistre pour les éditions Calliope : les Suites de Jean Henri d'Anglebert, l' intégrale de l'oeuvre pour clavecin de  Jean-Philippe Rameau, les Suites Anglaises de Johann Senastian Bach, 21 Sonates de Domenico Scarlatti. Il est professeur de clavecin au Conservatoire Royal de Bruxelles.

Tous deux ont fondé l'ensemble « Ausonia ».

©Références / Musicologie.org 2007