Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Weiss Silvius Leopold
1687-1759

Né à Grottkau près de Breslau (Wrocław), le 12 (?) octobre 1687 ; mort à Dresden, le 16 octobre 1750.

Il a été formé au luth par son père, Johann Jacob Weiss (v. 1662-1754). Alors qu'il est âgé de sept ans, on le produit devant l'empereur Leopold Ier.

En 1706, il entre au service du comte de Palatinat Karl Philipp, à Breslau. La même année il compose sa sonate numérotée 7, la première qui est datable, lors d'un déplacement à la cour de l'Électeur Johann Wilhelm à Düsseldorf, le frère de son maître. Karl Philipp est nommé gouverneur impérial à Innsbruck. On ne sait si Weiss est alors resté à son service, les livres de compte n'ont pas été conservés.

Entre 1710 et 1714, il est en Italie au service du prince polonais Alexander Sobievski qui vit à Rome à la cour de sa mère la reine Maria Casimira, où le directeur de la musique est Alessandro Scarlatti, puis à partir de 1709, Domenico Scarlatti. Peut-être a-t-il eu contact avec d'autres compositeurs comme Corelli.

À la mort du prince en 1714, Silvius Leopold Weiss regagne l'Allemagne.

En 1717, Karl Philipp quitte innsbruck pour prendre la succession de son frère décédé en 1716. Un document daté de 1732, conservé au Landesmuseum Ferdinandeum d'Innsbruck signale Leopold Weiss comme un compositeur ayant un rapport étroit avec la ville ou le Tyrol. On peut penser qu'il a rejoint la cour de Karl Philipp. Ce dernier écrit le 11 septembre 1716 à la veuve de Johann Wilhelm qu'il ne congédiera aucun des musiciens de sa chapelle à Insbruck. En 1718 le présence de Weiss à la cour du prince est attestée.

En 1717, il fait un court séjour à Prague. La même année, il est répertorié comme membre de la chapelle à la Cour de Saxe à Dresde, mais y sera officiellement le 23 août 1718, avec une rémunération élevée (1000 thalers annuels).

II épouse Maria Elizabeth. Ils auront 11 enfants.

En septembre 1718, il est dans la suite du prince électeur August de Saxe (August der Starke, Friedrich August I, August II roi de Pologne), avec onze des meilleurs musiciens, et se produit à Vienne devant l'empereur.

En 1719, il fait de nouveau un court séjour à Prague.

En 1722, il se produit à la cour bavaroise de Munich en compagnie du flûtiste et compositeur Pierre Gabriel Buffardin (1690-1768).

En 1723, il se rend à Prague avec Joachim Quantz et Carl Heinrich Graun, pour prendre part à l'opéra de Fux, Costanza e fortezza, célébrant le couronnement de Charles VI, roi de Bohème.

En 1728, il est dans la suite du prince électeur August, avec Pisendel, Quantz et Buffardin, pour se produire à la cour de Berlin, devant le futur roi Friedrich der Große et sa sœur Wilhelmine, bonne luthiste qui prend des cours avec Weiss.

En 1733, la rémunération de Weiss est de 1200 thalers.

En 1736, il aurait refusé une offre de 2000 thalers annuels pour intégrer la chapelle la cour impériale de Vienne.

En 1739, il rend visite à Johann Sebastian Bach à Leipzig en compagnie de Kropfganss. Ce n'était certainement pas leur première rencontre, et de son côté le cantor de Leipzig a eu l'occasion de le rencontrer lors de ses visites à son fils Wilhelm Friedemann à Dresde.

En 1744, il a le revenu le plus élevé parmi les musiciens de la chapelle avec 1400 thalers annuels.

Catalogue des œuvres

Silvius Leoppold Weiss a laissé plus de 600 œuvres, essentiellement des sonates pour luth, conservées dans de nombreux manuscrits. Voir ici la liste.

Mais encore quelques fantaisies, un capriccio, un Tombeau sur la mort de M. Comte de Logy, un Tombeau sur la mort de M. Cajetan Baron d'Hartig...

Bibliographie

Grove, Edward R. Reilly, Douglas Alton Smith, Tim Crawford.

MGG, Josef Klima et Hans Radke.

Silvius Leopold Weiss, le Le fameux luthiste de Dresde, par Laurent Duroselle et Markus Lutz.

Rusquet Michel, La musique instrumentale de Silvius Leopold Weiss. Musicologhie.org 2014.

 

Jean-Marc Warszawski
20 novembre 2014
Révision de la mise en page, 15 octobre 2017

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact

S'abonner au Bulletin

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org

Lundi 16 Octobre, 2017