Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

rss

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Vachon Pierre
1738-1803

Pierre Vachon jouant avec le violoncelliste Jean Pierre Duport, le sonneur de cor Johann Joseph Rudolph, et le hautboïste Vernier. Dessin et aquarelle de Louis Carrogis de Carmontelle. Musée Condé de chantilly. 

Vasson, Waschon

Né en Avignon le 3 juin 1738, mort à Berlin le 7 octobre 1803.

Violoniste et compositeur.

Il est le fils d'Ignace Joseph Vachon et de Marie-Anne Villelme. Selon Fétis, il vient à Paris vers l'âge de vingt ans, pour étudier le violon avec Carlo Chiabrano (v. 1723-1795).

Son nom apparaît dans la documentation, quant il interprète deux de ses concertos pour violon, au Concert Spirituel, le 24 décembre 1756.« Le Mercure de France » au printemps 1758, signale le succès d'une dizaine de solos de Pierre Vachon, au Concert Spirituel, dans ses propres concertos, et dans la Primavera d'Antonio Vivaldi.

À Partir de novembre 1761, il est premier violon, dans l'orchestre du Prince de de Conti, et se produit à la cour Royale de Fontainebleau.

En 1765, il commence à s'intéresser à la composition d'opéras. Avec l'un de ses collègues de la cour, il écrit Renaud d'Ast, et Esope à Cythère, qui ont peu de succès.

En 1772, 1774 et 1777, il séjourne à Londres, où il se produit dans des concerts à bénéfice, comme soliste ou chef d'orchestre. Entre le 27 avril 1772 et le 5 juin 177, il se produit au moins 13 fois en public.

Le 27 avril 1772, au Haymarket Royal Theatre, il interprète un duo avec Duport, et un concerto. En 1774, il se produit 5 fois au Drury Lane Theatre, dans des concertos, au cours de spectacles d'oratorios d'Handel, Smith et Stanley. En 1777, il joue certainement de l'alto dans un récital de musique de chambre, dans les salons de la Tottenham Street, et du violon dans un quatuor avec Cramer, Giardini et Crosdill, dans un concert à bénéfices. Il semble qu'il quitte l'Angleterre en 1778.

Vers 1784, il est engagé à la cour princière en Allemagne, et en 1786, il est maître des concerts de l'orchestre royal de Prusse, à Berlin.

Pierre Vachon, Quatuor en la majeur, opus 11 no 1, Moderato, Quatuor Loewenguth : Alfred Loewenguth, Jacques Gotkovsky, Roger Roche, Pierre Basseux.

En 1789, son interprétation dans le Singspiel Doktor und Apotheker, de Karl Ditters von Dittersdorf (1739-1799), devant le roi, à Charlottenburg est appréciée.

Sa rémunération passe de 1500 à 1800 thalers entre 1791 et 1795. Il quitte cette fonction en 1798, continuant à vivre de sa pension de 800 thalers.

musicologie.org
 rss

Apprécié comme violoniste, il laisse environ 30 quatuors à cordes, des divertimentos, des symphonies, des opéras. Les concertos pour violon, créés au Concert Spirituel, sont inédits et perdus. Les concertos opus 1 à 4, signalés par Fétis sont des œuvres fantômes.



Catalogue des œuvres

Des Airs, Ariettes et arrangements sont éparpillés dans divers documents, entre 1764 et 1798, à Paris et à Londres.

Éditions

Bibliographie

Jean-Marc Warszawski
27 février 2009

© Musicologie.org


À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org,
56 rue de la Fédération,
93100 Montreuil.
06 06 61 73 41.
ISNN 2269-9910.

Dimanche 29 Décembre, 2019