À propos du site
Statistiques du site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Iconographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Universités au monde
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale


S'abonner au bulletin
Liens vers des dictionnaires et des collections de notices en ligne

| a | b | c | d | e | f | g | h |i | j | k | l | m |
| n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

Vachon Pierre
Vasson, Waschon
1738-1803

Né en Avignon le 3 juin 1738 — mort à Berlin le 7 octobre 1803. Violoniste et compositeur.

Il est le fils d'Ignace Joseph Vachon et de Marie-Anne Villelme. Selon Fétis, il vient à Paris vers l'âge de vingt ans, pour étudier le violon à Paris, avec Carlo Chiabrano (v. 1723-1795).

Son nom apparaît dans la documentation, quant il interprète deux de ses concertos pour violon, au Concert Spirituel, le 24 décembre 1756.« Le Mercure de France » au printemps 1758, signale le succès d'une dizaine de solos de Pierre Vachon, au Concert Spirituel, dans ses propres concertos, et dans la Primavera d'Antonio Vivaldi.

À Partir de novembre 1761, il est premier violon, dans l'orchestre du Prince de de Conti, et se produit à la cour Royale de Fontainebleau.

En 1765, il commence à s'intéresser à la composition d'opéras. Avec l'un de ses collègues de la cour, il écrit Renaud d'Ast, et Esope à Cythère, qui ont peu de succès.

En 1772, 1774 et 1777, il séjourne à Londres, où il se produit dans des concerts à bénéfice, comme soliste ou chef d'orchestre. Entre le 27 avril 1772 et le 5 juin 177, il se produit au moins 13 fois en public.

Le 27 avril 1772, au Haymarket Royal Theatre, il interprète un duo avec Duport, et un concerto. En 1774, il se produit 5 fois au Drury Lane Theatre, dans des concertos, au cours de spectacles d'oratorios d'Handel, Smith et Stanley. En 1777, il joue certainement de l'alto dans un récital de musique de chambre, dans les salons de la Tottenham Street, et du violon dans un quatuor avec Cramer, Giardini et Crosdill, dans un concert à bénéfices. Il semble qu'il quitte l'Angleterre en 1778.

Vers 1784, il est engagé à la cour princière en Allemagne, et en 1786, il est maître des concerts de l'orchestre royal de Prusse, à Berlin.

En 1789, son interprétation dans le Singspiel Doktor und Apotheker, de Karl Ditters von Dittersdorf (1739-1799), devant le roi, à Charlottenburg est appréciée.

Sa rémunération passe de 1500 à 1800 thalers entre 1791 et 1795. Il quitte cette fonction en 1798, continuant à vivre de sa pension de 800 thalers.

Apprécié comme violoniste, il laisse environ 30 quatuors à cordes, des divertimentos, des symphonies, des opéras. Les concertos pour violon, créés au Concert Spirituel, sont inédits et perdus. Les concertos opus 1 à 4, signalés par Fétis sont des œuvres fantômes.


Pierre Vachon jouant avec le violoncelliste Jean Pierre Duport,
le sonneur de cor Johann Joseph Rudolph, et le hautboïste Vernier.
Dessin et aquarelle de Louis Carrogis de Carmontelle.
Musée Condé de chantilly. 

Catalogue des œuvres

Des Airs, Ariettes et arrangements sont éparpillés dans divers documents, entre 1764 et 1798, à Paris et à Londres.

  • 1760, opus 1, Six Sonates à violon seul et basse (Fa majeur, la majeur, si bémol majeur, ré majeur, dol mineur, mi majeur) , La Chevardière, Paris 1760 ; une partie est conservés en manuscrit à la BnF, Paris ; elles sont cataloguées par Breitkopf en 1771; La Laurencie leur donne par erreur un n° 3 d'opus
  • 1761, opus 2, 6 symphonies à 4 parties & cor de chasse ad libitumI, dédiées à S.A.S. Monseigneur le proince de Conty, par M. Vachon, 1er violon de sa musique (la majeur, sol majeur, ré majeur, fa majeur, ré majeur, mi bémol majeur), La Chevardière,  Paris 1761
  • 1765, Le Meunier, opéra comique [œuvre fantôme, signalée par Fétis, et resignalée dans des ouvrages postérieurs]
  • 1765, Renaud d'Ast, opéra en 2 actes sur un livret de P.-R. Lemonnier, créé à Fontainebleau, le 12 octobre 1765 (en collaboration avec J.-C. Trial), inédit, perdu
  • 1766, mi bémol majeurope à Cythère, opéra en 1 acte sur un livret de L. J. H. Dancourt, créé à Comédie-Italienne de Paris, le 15 décembre 1766 [en collaboration avec J.-C Trial]
  • 1767, Les femmes et le secret, comédie en 1 acte mêlée d'ariettes, sur un livret de A.-F. Quétant, d'après une fable de Jean de la Fontaine, créée à la Comédie-Italienne de Paris le 9 novembre 1767, publiée à Paris par Cailleau, en 1768
  • 1769, 2 concertos pour le violon, par M. Vachon, 1er violon de S.A.S. Mgr le Prince de Conti
  • 1769, Atalante et Hippomène, ballet-héroïque, sur un argument de P.-N. Brunet, créé à l'Opéra de Paris le 8 août 1769 [Petits airs de l'acte d'Atalante et Hypomène, 1769], inédit, perdu
  • 1769, opus 3, 6 sonates à violon seul & basse par M. Vachon, 1er violon de S.A.S. Mgr le Prince de Conty (si bémol majeur, fa majeur,  la majeur,  sol mineur,  ré majeur, do mineur), édition à compte d'auteur, cataloguées par Breitkopf en 1769
  • 1772, opus 5, Six trios pour deux violons et violoncelle (do majeur, mi bémol majeur, la majeur, do mineur,  ré majeur, sol majeur), dédiés à M. de la Borde, édition à compte d'auteur, vers 1772
  • 1772, Six divertimentos for 2 violins and a bass composed in an easy and familiar style by Pugnani, Vachon, Borghi and Aprile (1. mi bémol majeur et 2. fa majeur, Pugnani - 3. sol majeur et 4. mi majeur, certainement Vachon - 5. fa majeur,  6. mi bémol majeur), Napier, Mondon, vers 1772
  • 1773, opus 2, Six Quatuors pour deux violons, alto & basson, dédiés à M. le Comte de Guines, maréchal des camps & armées du Roi, inspecteur de son infanterie & son ambassadeur près de sa Majesté Britanique, par m. Vachon 1er violon de S.A.S. Mgr le Prince de Conti
  • 1773, opus 7, Six Quatuors pour 2 violons alto et basse et 2nd livre de Quatuors (F,  ré majeur, mi bémol majeur, si bémol majeur,  d, c), dédiés au compte de Guines, Venier, Paris 1773 (aucun exemplaiure conservé, mais est signalé dans « Le Mercure de France », et catalogué par Breitkopf en 1773) ; Napier, London vers 1776 (« Six Quartettos pour deux Violons, alto et basso », sans numéro d'opus)
  • 1773, Sara, ou La fermière écossaise, comédie en 2 actes & en vers, mêlée d'ariettes, sur un livret de J.-B. Collet de Messine, créé à la Comédie-Italienne, le 8 mai 1773, publiée à Paris par Houbaut en 1773.
  • 1775, opus 4, Six Trios for two violins and a Thorough Bass for the Harpsichord (si bémol majeur, la majeur, mi majeur, fa majeur, do majeur, mi bémol majeur) , Napier, London, vers 1775
  • 1775, opus 5 [sic], Six Easy Duettos for two violins (do majeur, sol majeur, si bémol majeur, mi bémol majeur, sol majeur, si bémol majeur), dédiés au comte d'York, édition à compte d'auteur
  • 1775, opus 5 [sic], Six Quartettos for two violins, a Tenor and Bass (la majeur, sol mineur, fa majeur, si bémol majeur, la majeur, mi bémol majeur), Napier, London vers 1775
  • 1775, opus 9, Six Quatuors et 3e livre de Quatuor, Venier, Paris 1775, (pas d'exemplaire conservé, mais signalé dans l'« Almanach Musical » , 1775)
  • 1776, opus 6, Six Quartettos for two violins a Tenor and Bass (mi bémol majeur, sol majeur, mi majeur, do mineur, mi majeur, ré majeur), dédiés au comte de Kelly, Napier, London vers 1776
  • 1783, opus 11, Six Quatuors Concertans pour deux Violons, Alto et Basse (la majeur, mi majeur, sol majeur, si bémol majeur, fa mineui, do mineur), Sieber, Paris vers 1783
  • s.d., 2 symphonies (do majeur et mi bémol majeur), signalées pa Eitner [œuvres fantômes]
  • s.d., Six Miscellaneous Quartettos for two Violins, a Tenor and Bass, or a Flute, Violin, Tenor and Bass Consisting of the most Favorite Airs ... composed, adapted and arranged ... (n° 1 ré majeur, n° 2 do majeur et n° 4 la majeur, Vachon - n° 3 fa majeur, F.-H. Barthelemon - n° 5 fa majeur et  n° 6 do majeur, anonyme), Napier, London s.d.

Éditions

  • Vachon Pierre, Quatuors à cordes opus XI. « Patrimoine musical français », Éditions du Centre de Musique Baroque de Versailles, Versailles 2009. Les 6 numéros en cahiers séparés, conducteurs et parties séparées [n° 1 en lamajeur ; n° 2  en mi majeur ; n° 3 en sol majeur ; n° 4 en si bémol majeur ; n° 5 en fa mineur, n° 6 en ut mineur]

Bibliographie

  • Brook Barry Shelley (1918-1997), Pierre Vachon. Dans « Die Musik in Geschichte und Gegenwart » Bärenreiter-Verlag 1986, (t.13) p. 1199-1201
  • Dittersdorf Karl Ditters von (1739-1799), Lebensbeschreibung. Leipzig,1801; traduction anglaise, 1896 ; édition N. Miller : Munich 1967
  • Garnier-Butel Michèle, Les quatuors à cordes publiés en France dans la seconde moitié du XVIIIe siècle (thèse), Université de Paris 1992
  • —, Pierre Vachon. Dans «  The New Grove Dictionary of Music and Musicians »
  • La Borde Jean-Benjamin de, Essai sur la Musique. Pierres, Paris 1780
  • La Dixmerie, Les Deux Ages du goût et du génie français. Paris 1769
  • Levy Janet, The Quatuor concertant in Paris in the Latter Half of the Eighteenth Century (thèse). Stanford University 1971
  • McVeigh Simon, The Violinist in London's Concert Life, 1750- 1784 : Felice Giardini and his Contemporaries. New York 1989
  • Oboussier Philippe, The French String Quartet, 1770-1800. Dans M. Boyd (éditeur), « Music and the French Revolution », Cambridge 1992, p. 74-92

 

Jean-Marc Warszawski
27 février 2009


Références / musicologie.org 2009