Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Schaeffer Pierre
1910 - 1995

 

Né à Nancy le 14 août 1910 ; mort à Aix-en-Provence le 19 août 1995.

Professeur, théoricien de la musique, écrivain et compositeur français à l'origine de la musique concrète et de la radiophonie expérimentale.

Sorti de l'École polytechnique en 1934, Pierre Schaeffer occupe un poste d'ingénieur en télécommunications à Strasbourg, puis, dès 1936, de conseiller technique à la Radiodiffusion française.

En 1944, il fonde le Studio d'Essai destiné à la formation et à l'expérimentation radiophonique.

En 1948, il définit la musique concrète comme un « collage et un assemblage sur bande magnétique de sons pré-enregistrés à partir de matériaux sonores variés et concrets », définition qu'il illustre avec son Concert de bruits (1948).

Il compose la Symphonie pour un homme seul (1950) en collaboration avec Pierre Henry, puis l'opéra concret Orphée en 1953.

Il fonde au sein de la Radiodiffusion, en 1951, le Groupe de musique concrète qui devient en 1958 le Groupe de recherches musicales (GRM), qui reste l'un des plus grands centres de musique électronique et auquel participèrent des compositeurs comme Pierre Boulez (1925), Jean Barraqué (1928-1973), Michel Philippot (1925).

Étude noire (1948)

De 1968 à 1980, Schaeffer est professeur de musique expérimentale et appliquée à l'audiovisuel au Conservatoire de Paris.

À partir de 1974, il est membre du Haut Conseil de l'audiovisuel et reçoit en 1976 le Grand Prix des compositeurs de la SACEM.

Par la suite, Schaeffer abandonne la composition expérimentale pour se tourner vers la littérature et publie des essais, des nouvelles et des romans dont Prélude, choral et fugue (1983).

Ses premières compositions bénéficient de l'avancée des techniques d'enregistrement dans les années 1950, et témoignent d'une approche théorique fondée sur la perception musicale.

Ses travaux théoriques suscitent l'admiration de jeunes compositeurs de musique électronique et le Traité des objets musicaux (Paris, 1966) est un écrit majeur dans son oeuvre.

Ce traité est fondé sur la théorie de « l'écoute réduite », qui appréhende certains bruits insolites tels que « le son des objets », une conversation, des bruits divers, des cris d'animaux ou encore une porte qui claque, comme des éléments musicaux à part entière.

Étude aux chemins de fer (1948)

Catalogue des œuvres

Œuvres littéraires

Films

Bibliographie

 Discographie

Pierre Schaeffer, 5 Études de bruits ; Études aux objets. disque vinyle 33t., INA GRM / disques Dreyfus 2010.

Lire une présentation détaillée

 

 

 

Jean-Marc Warszawski
Révision 26 novembre 2009

© Musicologie.org 2017.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

Lundi 12 Mars, 2018