Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Smit Leo
1900-1943

Leo Leopold

Né à Amsterdam le 14 mai 1900, assassiné au camp de concentration de Sobidor le 30 avril 1943.

Il étudie le piano au Conservatoire d'Amsterdam avec Ulfert Schults, la composition avec Bernard Zweers (1854-1924) et Sem Dresden (1881-1957).

Bernard Zweers (1854-1924).

Il obtient son diplôme de piano en 1922, et celui de composition, avec félicitations (cum laude), en 1923.

Au cours des années 1920, il compose des œuvres pour la harpiste Rosa Spier (1881-1967).

Rosa Spier Leo Smit et Rosa Spier.

Rosa SpierRosa Spier jouant de la harpe. Toile de Joan Hendrick van Mastenbroek, 1923.

De 1924 à 1927, il enseigne l'analyse et l'harmonie au Conservatoire d'Amsterdam.

leo smit

En 1925, sa première œuvre orchestrale, remarquée pour sa fantaisie et sa qualité d'orchestration, Silhouetten, est créée au Concertgebouw d'Amsterdam. Il s'agit de six miniatures inspirées par des dessins de Paul Süss, qui incorporent, une audace pour l'époque,  un fox-trot

Il s'installe à Paris en 1927, où il rencontre Darius Milhaud, qui a sur lui une grande influence.

Quintette pour flûte, harpe, violon, alto et violoncelle (1928), Allegro Vivace (extrait du 3e mouvement), Ensemble Villa musica

Le 30 juin 1930, il assiste à la première de la Cantate d'Igor Markévitch (1912-1983), dirigée par Roger Desormière (1898-1963). L'œuvre l'impressionne.

Il apprécie les rencontres musicales d'Arthur Honegger, Darius Milhaud et de leurs élèves dans la petite salle du Caméléon, Boulevard Raspail. Il y fait la connaissance du compositeur et critique musical Pierre-Octave Ferroud (1900-1936).

Sa musique de ballet, influencée par la musique russe, Shemselnihar, est créée à Amsterdam sous la direction de Pierre Monteux, en 1929.

Shemselnihar, extrait, Nederlands Philharmonisch Orkest, Ed Spanjaard, direction

En 1933, son Concertino pour harpe et orchestre est créé sous la direction d'Eduard van Beinum. La même année il épouse, aux Pays-Bas, Lientje (Engeline) de Vries, qui le suit à paris.

En 1936, il compose la musique du film à succès Jonge harten, des régisseurs Charles Huguenot van der Linden (1909-1986) et Heinz Josephson. Il critique le mercantilisme qui envahit rapidement le genre.

La même année, sa Symphonie en do majeur pour orchestre classique, est créée sous la direction de Karel Mengelberg.

Il séjourne à Bruxelles, où il achève son Concerto pour piano et instruments à vent, et son Concertino pour violoncelle et orchestre, et retourne à Amsterdam en décembre 1937.

Concerto pour piano et instruments à vents, Ronald Brautigam, piano, Netherlands Radio Chamber Orchestra, Ed Spanjaard, direction

 

2.

 

3.

Il donne des cours privés de piano et de composition. Il côtoie les musiciens renommés (la mezzo-soprano Jo Immink, l'altiste Juup Raphaël, les compositeurs Daniël Ruyneman et Karel Mengelberg), ses compositions sont diffusées par la radio.

Concertino pour violoncelle et orchestren Quirine Viersen, violoncellen Nederlands Kamerorkestn Philippe Entremont - 1. Lento

 

2. Scherzando.

 

3. Allegro vivace.

En 1941, les artistes juifs n'ont plus le droit de se produire en public, et perdent leurs emplois. Leo perd peu à peu ses élèves privés non-juifs.

En 1942, Leo et Lientje sont forcés de quitter leur maison de la Eendrachtstraat, pour gagner le Ghetto. En mars 1943, ils sont enfermés au Hollandse Schouwburg, un théâtre transformé en camps de rétention, et rebaptisé pour l'occasion Joodsche Schouwburg (Théâtre aux Juifs). Le 27 avril 1943, ils sont déportés au camp de concentration de Sobibor, ils sont assassinés le 30 avril.

Catalogue des œuvres

Peu avant son assassinat, Leo Smit est parvenu à sauver ses partitions et ses carnets de croquis de la destruction, avec l'aide de son élève Frits Zuiderweg, qui les remit en 1945, à Nora Coppenhagen-Smit. Cette dernière s'employa, jusqu'à sa mort en 1995, à faire revivre la musique de son frère.

Bibliographie

 

Jean-Marc Warszawski
27 août 2010

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact

S'abonner au Bulletin

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org

Mercredi 13 Décembre, 2017