Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Revueltas Silvestre
1899-1940

Repose-toi mon frère,
ta journée est terminée,
les étoiles d'Amérique sont désormais ta patrie.
De ce jour,
la Terre sans limite sera ta maison.
À Silvestre Revueltas, du Mexique, dans la mort.
(Pablo Neruda )

Né à Santiago Papasquiaro le 31 décembre 1899 ; mort à Mexico le 5 octobre 1940.

Violoniste et compositeur mexicain.

Fils de José Revueltas et de Romana Sánchez, il est le frère du peintre Fermín Revueltas, de l'écrivain José Revueltas, et de l'actrice Rosaura Revueltas.

Il suit des cours de violon et en 1913, étudie la composition avec Rafael Tello, au conservatoire national de Mexico.

Entre 1917 et 1920, il poursuit ses études de violon et de composition à l'université de musique de Chicago. Par la suite, il subvient à ses besoins en jouant pour le théâtre et dans les cinémas.

Vers 1920, il fonde et dirige un orchestre à San Antonio.

En 1925, il rencontre le compositeur Carlos Chávez, qui l'engage en 1928 comme professeur de violon au Conservatoire national de Mexico, et comme assistant à la direction de l'orchestre symphonique de Mexico.

En 1926, il compose sa première œuvre connue, Batik.

Il est nommé directeur du Conservatoire de Mexico, mais ne conserve ce poste que pendant deux mois, en restant toutefois à la direction de l'orchestre du Conservatoire.

Membre de la Ligue des écrivains et artistes révolutionnaires, il participe, en juillet 1937, aux activités entourant le 2e Congrès international des écrivains pour la défense de la culture qui se tient en pleine guerre civile espagnole, à Valence. Il y rencontre Pablo Neruda, Rafael Alberti et Nicolás Guillén. Il donne plusieurs concerts en Espagne et voyage en France. Il désire aller en URSS, mais n'ayant plus de moyens financiers, Octavio Paz et Elena Garro lui paient son voyage de retour pour Veracruz.

En 1939, il est de nouveau hospitalisé pour des problèmes d'alcoolisme, il écrit alors un Journal du sanatorium.

Silvestre Revueltas, Sensemayá (1937), New York Philharmonic, sous la direction de Leonard Bernstein (1962).

 

Silvestre Revueltas, Cinco canciones para niños y dos profanas (1938), 1. Caballito (Antonio de Trueba) 2. Las cinco horas 3. Canción tonta 4. El lagarto y la lagarta 5. Canción de cuna 6. Serenata 7. Es verdad, Margarita Pruneda (soprano), Orquesta Sinfónica de Xalapa, qouq la direciton de Luis Herrera de la Fuente.

 

Silvestre Revueltas, Toccata sin fuga (1933), Royal Philharmonic Orchestra, sous la direction d'Enrique Bátiz.

Catalogue des œuvres

Bibliographie

 

Discographie

La coronela - Intinerarios Colorines. Santa Barbara Symphony, Gisèle Ben-dor direction, 1 CD Koch International 3-7421-2HI (distribution française, Abeille Musique)

 

 

 Jean-Marc Warszawski
Révision 2 décembre 2009
Idem, 21 mars 2019

© Musicologie.org 2019.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Jeudi 21 Mars, 2019