bandeau bioS'abonner au bulletin

 

 

Rodrigo Joaquin

1901-1999

 

Rodrigo

 

 

Né à Sagunto, le 22 novembre 190, mort à Madrid le 6 juillet 1999.

Devenu aveugle à l'âge de 3 ans, des suites de la diphtérie, il commence très jeune, des études musicales. Il prend des leçons avec Francisco Antich à Valence (composition, harmonie), Enrique Gomá, Eduardo López Chávarri (de 1917 à 1922), R. Ribes (piano).

En 1927, il séjourne à Paris, et devient un des élèves de Paul Dukas à l'École Normale de Musique.

Il se marie en 1933 à Valence avec la pianiste Victoria Kamhi, et retourne avec l'aide financière d'une bourse à Paris, pour compléter ses études au Conservatoire et à la Sorbonne.

Il travaille en France, en Allemagne, en Autriche et en Suisse, et se fixe à Madrid en 1939. Il est reconnu en 1940, après le succès de la création de son premier concerto, « Concierto de Aranjuez », pour guitare.

Tout en composant de nombreuses œuvres, il mène une carrière de critique musical. Il a travaillé à la Radio Nationale d'Espagne, et pour l'Organisation Nationale Espagnole des Aveugles.

En 1947, on crée pour lui la « Chair Manuel de Falla », à l'Université de Madrid. En 1949, il est en Argentine. En 1950, il est admis à la « Real Academia de Bellas Artes de S Fernando ».

En 1953, il reçoit la « Gran Cruz de Alfonso X el Sabio », la même année il fait une tournée en Turquie, reçoit en 1963, la Légion d'Honneurs en France. Il est reçu Docteur honoris causa de l'Université de Salamanque en 1964.

Il est à nouveau ebn Turquie en 1972, Au Japon en 1973. En 1978, il prend le siège laissé vacant par Benjamin Britten à l' Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. En 1982, il est docteur honoris causa de l'University of Southern California. En 1986, il est au Mexique.

En 1988, il est docteur honoris causa de l'Universidad Politécnica de Valence, de l'université d'Alicante en 1989, et d'Exeter en 1990.

En 1992, le roi Juan Carlos le consacre, avec son épouse, dans le titre de « Marqueses de los Jardines de Aranjuez », et il reçoit le « Premio Príncipe de Asturias de las Artes », en 1996.

Il laisse 170 compositions, dont 11 concertos, de nombreuses œuvres chorales et orchestrales, 60 chansons, des pièces pour piano, et pour guitare. Ses écrits sont publiés en 1999.

Catalogue partiel des œuvres

  • 1923, 2 esbozos, pour violon et piano
  • 1923, Suite, pour piano
  • 1924, 5 piezas infantiles, pour orchestre
  • 1926, Zarabanda lejana, pour guitare
  • 1926, Preludio al gallo mañanero, pour piano
  • 1929, Siciliana, pour violoncelle et piano
  • 1930, Zarabanda lejana y villancico, pour orchestre
  • 1934, Cántico de la esposa, pour 1 voix avec piano ou orchestre
  • 1934, Per la flor del lliri blau, pour orchestre
  • 1935, Tríptic de Mossèn Cinto, pour 1 voix et orchestre
  • 1938, 4 piezas, pour piano
  • 1939, Concierto de Aranjuez, pour guitare et orchestre
  • 1939-1942, Por los campos de España, pour guitare
  • 1942, Concierto heroico, pour piano et orchestre
  • 1943, Concierto de estío, pour violon et orchestre
  • 1944, Capriccio, pour violon
  • 1946-1954, 4 estampas andaluzas, pour piano
  • 1948, 4 madrigales amatorios, pour 1 voix et orchestre
  • 1948, Ausencias de Dulcinea, pour baryton, 4 sopranos, et orchestre
  • 1949, Concerto in modo galante, pour violoncelle et orchestre
  • 1950-1951, 5 sonatas de Castilla con toccata a modo de pregón, pour piano
  • 1951, Diez canciones españolas, pour 1 voix et orchestre
  • 1952, 3 villancicos, pour 1 vois, piano ou guitare
  • 1952, Concierto serenata, pour harpe et orchestre
  • 1953, Música para un códice salmantino, pour Baryton, et quatre voix, orchestre
  • 1953, Soleriana, pour orchestre
  • 1954, 3 piezas españolas, pour guitare
  • 1954, Fantasía para un gentilhombre, pour guitare et orchestre
  • 1955, Pavana real, ballet, sur un argument de V. Kamhi
  • 1957, Música para un jardín, pour orchestre
  • 1960, Tonadilla, pour 2 guitares
  • 1961, Invocación y danza, pour guitare
  • 1963, Cánticos nupciales, pour 3sopranos et orgue
  • 1963, Sones en la Giralda, poue harpe et orchestre
  • 1964, El hijo fingido, zarzuela, d'après Lope de Vega
  • 1965, Himnos de los neófitos de Qumrán, pour 3 sopranos, ténor et basse, orchestre
  • 1965, 4 canciones sefardíes, pour 1 voix et piano
  • 1965, Cantos de amor y de guerra, pour 1 vois et orchestre
  • 1965, Rosaliana, pour 1 voix et orchestre
  • 1966   Concierto madrigal, pour 2 guitares et orchestre
  • 1966, Adagio, pour vents
  • 1966, Sonata pimpante, pour violon et piano
  • 1967, Concierto andaluz, pour 4 guitares et orchestre
  • 1969, Sonata a la española, pour guitare
  • 1970, Sonata giocosa, pour guitare
  • 1971, Con Antonio Machado, pour 1 voix et piano
  • 1976, A la busca del más allá, pour orchestre
  • 1977, Concierto pastoral, pour flûte et orchestre
  • 1978, Sonata a la breve, pour violoncelle et piano
  • 1978, Tríptico, pour guitare
  • 1979, Como una fantasía, pour violoncelle
  • 1980, Líricas castellanas, pour 1 voix et 3 instruments
  • 1981, 3 evocaciones, , pour piano
  • 1981, Concierto como un divertimento, pour violoncelle et orchestre
  • 1982, 7 cançons valencianes, pour violon et piano
  • 1982, Cántico de San Francisco de Asís, quatre voix, et orchestre
  • 1982, Concierto para una fiesta, pour guitare et orchestre

Bibliographie

  • ARNAU AMO J., La obra de Joaquín Rodrigo, Valencia 1992
  • CALCRAFT R. P.(éditeur), Catálogo general de obras de Joaquín Rodrigo. Madrid 1990 ; 2000(4e édition)
  • IGLESIAS A.(éditeur), Escritos de Joaquín Rodrigo. Madrid 1999
  • —, Joaquín Rodrigo: su obra para piano. Madrid 1965 ; 1996 (2e édition)
  • Joaquín Rodrigo 90 aniversario. Sociedad General de Autores de España, Madrid 1991
  • KAMHI DE RODRIGO V., De la mano de Joaquín Rodrigo: historia de nuestra vida. Madrid 1986
  • LEÓN TELLO F., La estética de la música vocal de Joaquín Rodrigo: catorce canciones para canto y piano. Dans « Cuadernos hispanoamericanos » (355) 1980, p. 70-106
  • MOSER W., 'Aranjuez und die Folgen: Leben und Werk des Komponisten Joaquín Rodrigo. Dans « Gitarre & Laute » (9) 1987, p. 21-6
  • MOYANO ZAMORA E., Concierto de una vida : memorias del Maestro Rodrigo. Madrid 1999
  • SOPEÑA F., Joaquín Rodrigo. Madrid 1946 ; 1970 (2eédition)
  • VAYÁ PLA V., Joaquín Rodrigo: su vida y su obra. Madrid 1977
  • WADE G., Distant Sarabandes : the Solo Guitar Music of Joaquín Rodrigo. Leeds 1996
  • —, Joaquín Rodrigo and the Concierto de Aranjuez. Leeds 1985

Discographie

01/154
Joaquin Rodrigo : Tonadilla
Radamès Gnattali : Brasiliana n° 8 ; Corta Jaca ; Valsa
Astor Piazzolla, Lo que vendra ; Escolaso
Sérgio & Odair Assad, Guitares
disque  GHA

 

 

02/154
Joaquin Rodrigo
Concierto de Aranjuez
Invocation et danse
The chamber orchestra of Europe
John Eliot Gardiner, dir.
Enregitré en octobre 1982
Disuqe RCA RD 84900

 

 

 

Jean-Marc Warszawski
5 avril 2008
Mise à jour du miroir de page 25 février 2013

À propos . S'abonner au bulletin .  Liste . Collaborations


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2013

musicoilogie

Vendredi 6 Janvier, 2017 19:46

rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle