rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

 

bandeau bioS'abonner au bulletin

 

 

 

Richafort Jean
Richauffort, Rycefort, Ricartsvorde
V.1480-v.1547

 

 

Né vers 1480, mort peut-être à Bruges vers 1547.

Il semble qu'il ait été un Néerlandais de langue française, et qu'il pourrait être originaire du Hainaut. Il est clerc à Liège.

De 1507 à 1509, il est maître de chapelle à Saint-Rombout de Malines (Mechelen), à l'époque où Marguerite d'Autriche s'y installe comme régente des Pays-Bas. Il est remplacé le 21 août 1509 par Noël Bauldeweyn.

Il est peut-être au service d'Anne de Bretagne. Il semble qu'il a des relations avec la cour de France. On conserve un motet, Consolator captivorum, Ludovice piisime, certainement sur la mort de Louis XII, décédé en 1515. Peut-être est-il chanteur à la Sainte-Chapelle.

Autour des années 1516, il est peut-être recteur de l'église paroissiale des Touches, dans le diocèse de Nantes (mais cela n'indique pas qu'il y réside).

D'après Vincenzo Galilei, Richafort aurait été présent à Rome au moment de l'élection du pape Léon X, le 9 mars 1513. Ce témoignage tardif, en partie erroné est peu fiable. Mais il est à Bologne en 1516, comme appartenant à la chapelle royale de France.

On perd alors toute trace de sa vie pendant quelques années. Il est possible qu'il ait été prieur et chanteur de la reine Marie de Hongrie de 1532 à 1543, ce qui lui aurait permis d'obtenir une prébende à Saint-Donatien de Bruges.

En juillet 1542, il succède à Jean Claes, comme maître de chapelle à Saint- Gilles de Bruges. Il occupe cette charge jusqu'en 1547, année supposée de sa mort.

Catalogue des œuvres

H. ELZINGA (éditeur), Johannes Richafort : Opera omnia. 1979-1999

  • Ad te levavi oculos meos, 5 voix, attribution douteuse
  • Ave Maria, motet à 5 voix
  • Ave virgo gloriosa, motet à 4 voix (incomplet)
  • Beata Dei genitrix, 5 voix, mauvaise attribution par Eitner
  • Christe totius dominator, motet à 4 voix
  • Christus resurgens, motet à 4 voix, également attribué à Baston et Mouton, plusieurs versions
  • Cognoscimus Domine, motet à 4 voix, également attribué à C. Rupsch
  • Congratulamini mihi omnes, 4 voix, attribution douteuse
  • Consolatur captivorum, motet à 4 voix (incomplet)
  • Cuidez vous que Dieu nous faille, chanson à 5 voix
  • D'Amours je suis desheritée, chanson à 5 voix
  • De mon triste et desplaisir, chanson à 4 voix
  • Domine quis habitabit motet perdu
  • Ego sum qui sum, motet à 5 voix, également attribué à Hesdin et Mouton
  • Emendemus in melius, motet à 4 voix
  • En revenant du bois, chanson à 3 voix
  • Exaudiat te Dominus, motet à 4 voix
  • Fecit potentiam et Sicut locutus est (d'après un Magnificat octavi toni inconnu)
  • Gaudent in caelis, à 8 voix, attribution douteuse
  • Gentilz gallans, chanson à 3 voix
  • Gloria, laus et honor, motet
  • Gloriosi principes terrae, motet à 4 voix
  • Hac clara die, motet à 4 voix
  • Hoc signum crucis, motet à 5 voix (incomplet)
  • Homo quidam, motet à 4 voix
  • Hors de plaisir, chanson à 4 voix
  • Il n'est sy doulce vie, chanson à 4 voix
  • In illo tempore : Dixit Jesus discipulis, 5 voix, attribution douteuse
  • Jam non dicam vos servos, motet à 5 voix, également attribué à Hellinck
  • J'ay veu que souloye, chanson à 3 voix
  • Je fus l'autrier, chanson un 3 vois
  • Je veulx laysser melancolie, chanson à 4 voix
  • Jerusalem luge, motet à 5 voix, également attribué à Hellinck, Caen ou Verdelot
  • La rousée du moys de may, à 3 voix, attribution douteuse
  • Laetamini in Domino, motet à 5 voix
  • L'amour de moy, chanson à 3 voix
  • Laus tua non tua fraus, motet à 2 voix
  • Le temps qui court, chanson à 4 voix
  • Levavi oculos meos, 4 voix, attribution douteuse
  • Magnificat octavi toni, 4 voix
  • Magnificat quinti toni, 4 voix, attribution douteuse
  • Magnificat sexti toni
  • Messe de Requiem, 6 voix
  • Misereatur mei / Miserere mei Deus, motet à 5 voix
  • Miseremini mei, motet à 4 voix, également attribué à Josquin ou Mouton
  • Missa O genitrix, 4 voix (sur des motetsd de Compère, intitulés Missa O gloriosa
  • Missa Veni sponsa Christi', 4 voixi (sur ses propres motets)
  • Modulorum quatuor quinque & sex vocum, liber primus. Paris 1556 (motets)
  • N'as tu point veu la viscontine, 4 voix, attribution douteuse
  • N'as tu point veu la viscontine, à 3 voix, attribution douteuse
  • N'avez point veu mal assenée, chanson à 3 voix, également attribué à Josquin
  • Ne vous chaille, mon cueur, chanson à 5 voix, également attribué à Werrecore
  • Non turbetur cor vestrum, motet à 5 voix
  • O beata infantia, motet à 6 voix, 1556, également attribué à Willaert
  • O genitrix gloriosa, 4 voix, attribution douteuse
  • O praesul egregie, motet à 4 voix
  • O quam dulcis et beata, motet à 4 voix
  • Or, vray Dieu, qu'il est enuye, à un 3 voix,  attribution douteuse
  • Pater noster, motet à 5 voix
  • Peccata mea Domine, montet à 4 voix
  • Philomena praevia, motet à 4 voix, également attribué à Glandin
  • Quem dicunt homines, motet à 4 voix
  • Qui est celuy, chansons à 3 voix
  • Salve regina, motet à 5 voix
  • Salve regina, motet à 3 voix
  • Sancta Maria, succurre miseris, motet à 4 voix, incomplet
  • Saulus adhuc spirans, motet à 5 voix, incomplet
  • Si bona suscepimus, 5 voix, attribution douteuse
  • Sufficiebat nobis / Mon souvenir, motet à 4 voix
  • Sur tous regretz, chansons à 4 voix
  • Sy je m'y plain, chansons à 5 voix
  • Tru tru trut avant, chansons à 3 voix
  • Veni electa mea, motet à 6 voix
  • Veni sponsa Christi, motet à 5 voix
  • Vinum bonum et suave, motet à 5 voix

Bibliographie

  • ROKSETH Y., Un fragment de Richafort. « Revue de musicologie » (7) 1926, p. 28-29
  • VAN DOORSLAER G., Jean Richafort, maître de chapelle-compositeur, 1480 ? - c1548. Dans « Bulletin de l'Académie royale d'archéologie de Belgique » (1930), p. 103-161
  • KABIS M. E., The Works of Jean Richafort, Renaissance Composer (1480?-ca 1548)(thèse). New York University 1957
  • Lockwood L., A View of the Early Sixteenth-Century Parody Mass. Dans A. Mell, « The Department of Music, Queens College of the City University of New York : Twenty-Fifth Anniversary Festschrift, 1937-1962 », Flushing, New York 1964, p. 53-77
  • Bernstein L .F., Commentary to La couronne et fleur des chansons à troys. New York 1984
  • THOMPSON G. G., Music in the Court Records of Mary of Hungary. Dans « Tijdschrift van de Vereniging voor Nederlandse Muziekgeschiedenis » (34) 1984, p. 132-173
  • SHERR R., The Membership of the Chapels of Louis XII and Anne de Bretagne in the Years Preceding their Deaths. Dans « Journal of Musicology » (6), 1988, p. 60-82
  • T.BROBECK J., The Motet at the Court of Francis I (thèse). University of Pennsylvania 1991, p. 440-459
  • HOWARD MAYER BROWN et JOHN T. BROBECK, Richafort. Dans « The New Grove »

Discographie

01/154 
Jean Richafort
Requiem in memoriam Josquein Desprez
Motets

Huelgas Ensemble
Paul van Nevel, dir.

Enregistré en juillet 2000

Harmonia Mundi 2002 : HMC 901730

 

Jean-Marc Warszawki
Révision  15 août 2008

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie.org

Samedi 3 Janvier, 2015 1:18