rectangle

À propos du site

S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

bandeau bio

S'abonner au bulletin
 Liens vers des dictionnaires et des collections de notices en ligne

| a | b | c | d | e | f | g | h |i | j | k | l | m |
| n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z |

 Singer Winnaretta
Princesse Edmond de Polignac
1865-1943

Née à Yonkers, New York le 8 janvier 1865 - morte à Londres le 26 novembre 1943. Plus connue sous le nom de Princesse de Polignac.

Son père, Issac Meritt Singer, fabricant de la machine à coudre Singer (non pas l'inventeur de la machine à coudre dont le premier brevet est acquis pas l'anglais Thomas Saint en 1790), est à la tête d'une grande fortune et mène une vie peu conventionnelle.

Il est né en 1811 à Pittstown dans l'état de New York. Quand après le divorce, son père se remarie en 1821, il quitte la maison familiale pour Rochester où il est apprenti tourneur puis ouvrier mécanicien.

Il se marie en 1830 avec  Catharine Maria Haley. En 1836 il part avec une troupe de théâtre itinérante, rencontre Mary Ann Sponseler avec laquelle il aura 10 enfants. En 1939 il est ouvrier lors de la construction du canal de l'Illinois-Michigan.

Il invente une machine excavatrice et en dépose le brevet. Il utilise l'argent pour créer sa propre troupe, le   Meritt Players, avec Mary Ann Sponseler. Ils sont dans l' Ohio quand, à court d'argent, la troupe se défait.


 Issac Meritt Singer
(1811-1875)

Issac prend un emploi dans une imprimerie, où il invente une machine à façonner des blocs de bois, pour imprimer des images. Il travaille à Pittsburg, puis est de nouveau à New York. Il dépose un premier brevet qui améliore les machines à coudre existantes en 1851, et crée une société avec des associés,  la Jenny Lind Sewing Machine Company, en hommage à la soprano Jennie Lind (1820-1887). Il s'installe à

New York avec Mary Ann Sponseler mais il entretient des relations avec plusieurs femmes desquelles il a de nombreux enfants (peut-être 24 avec 5 femmes à la fn de sa vie).

 Il est arrêté pour adultère ou violences domestiques et relaxé sous caution. Il gagne Londres avec Mary McGonial une employée de son entreprise.

A Paris, Issac fait connaissance d' Isabella Eugenie Boyer, fille de la propriétaire de l'hôtel où il réside. Ils se marient le 13 juin 1865 aux États Unis et sont de retour en Europe en 1867.

La guerre franco-prussienne de 1870 les décident à s'installer en Angleterre. Ils vivent à Torquay dans une immense propriété achevée en 1873. Issac invite ses enfants à venir y vivre. Après la mort d'Isaac, Isabelle se remarie, s'installe à Paris où elle tient salon.


 Issac Meritt Singer (1811-1875) 

Winnaretta Singer, leur fille, reçoit une formation d'organiste et de pianiste, mais on la dirige vers les arts plastiques.

En 1887 elle épouse le prince Scey Montbéliard, divorce en 1891 et obtient l'annulation du mariage par le Vatican en 1892. Elle fréquente les salons de Mesdames Poilly, Aubernon, Saint-Marceaux.

Elle hérite d'une part de la fortune de son père. Elle achète le Palazzio San Gregorio à Venise où elle tient salon. L'un des premiers invités est Gabriel Fauré. Elle se fait bâtir une maison dans le 16e arrondissement de Paris, rue Cortambert où elle installe son atelier de peintre, mais qui devient un des lieux les plus importants de la vie mondaine de Paris.

En 1893 elle épouse Edmond Polignac (1834-1901) son aîné de 30 ans. Compositeur il a été élève de Reber. C'est un mariage blanc, mais un mariage heureux. Tous deux homosexuels, ils partagent la même passion du mécénat artistique. Leur apport à la création au début du XXe siècle est incalculable.

La même année, il achètent un second palais à Venise que devient rapidement le célèbre Palais Contirini-Polignac.


Le Palais Contarini-Polignac à Venise

Edmond de Polignac meurt en 1901. Jusqu'en 1939 Winnaretta joue un rôle de premier plan dans le financement de la création parisienne, particulièrement dans le domaine musical. Par des commandes, des auditions à son domicile, des soutiens financiers à des institutions de concerts, des secours à des musiciens.

Son action est associée en musique à Gabriel Fauré, Emmanuel Chabrier, Maurice Ravel, Reynaldo Hahn, Isaac Albeniz, Igor Stravinsky, Francis Poulenc, Darius Milhaud, Germaine Tailleferre, Jean Wiéner, Manuel de Falla, Erik Satie, Maxime Jacob, Igor Markevitch, Jean Françaix, Kurt Weill, Karol Szymanowski, Nicolas Nabokov, Henri Sauguet, les Ballets russes, Nadia Boulanger, Isadora Duncan, Ricardo Viñes, Blanche Selva, Clara Haskill, Lily Kraus, Rubinstein…

Elle meurt à Londres en 1943.

Bibliographie

  • HASLACH LINDA ALLISON, Entre nous : Vocal music from the salon of Winnaretta Singer, the Princesse Edmond de Polignac (thèse). University of Maryland, College Park 1999 [113 p.]
  • KAHAN SYLVIA,     Music's Modern Muse : A Life of Winnaretta Singer, Princesse de Polignac.  « Eastman Studies in Music», University of Rochester Press, 2003 [576 p. ; ISBN: 1580461336]
  • PRINCESSE DE POLIGNAC, Memoirs of the late princess Edmond de Polignac. Dans «Horizons» (n° 68) août 1945, p.110-140.
  • COSSART MICHAEL DE, Une Américaine à Paris. La princesse Edmond de Polignac et son salon, 1865-1943. Paris, Plon 1979
  • CHIMÈNES MYRIAM, La princesse Edmond de Polignac et la création musicale", Dans Hugues Dufourt et Joël-Marie Fauquet (dir.) « La Musique et le pouvoir», Paris, Aux amateurs de livres 1987
  • GALLOIS JEAN,   Les Polignac, mécènes de notre temps. Editions du Rocher 1995
  • JOULIA ÉMILIE, Winnaretta Singer, artiste et protectrice des musiciens, et La Fondation Singer Polignac. Émission radiophonique, Canal Académie, 17 juin 2007
  • MIGNOT-OGLIASTRI CLAUDE, Anna de Noailles : une amie de la princesse Edmond de Polignac.  Paris, Librairie des Méridiens 1986

Jean-Marc Warszawski
18 avril 2004
Révision 21 août 2007 

Références / musicologie.org 2004-2007