rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

Mondonville

Jean Cassanéa de

1711-1772

 

 

Né à Narbonne le 25 décembre 1711 ; mort à Belleville le 8 octobre 1772.

Violoniste virtuose et compositeur, Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville naît à Narbonne où son père est musicien à la cathédrale Saint-Just.

Il s'installe à Paris vers 1731, publie deux recueils de musique instrumentale en 1733 et 1734 (sonates pour violon avec basse continue, op. 1 ; sonates en trio pour deux violons ou flûtes et basse continue, op. 2). Il fait un bref séjour à Lille, où il compose ses premiers motets, puis revient à Paris.

Il entre au Concert spirituel en 1738 comme violoniste. L'année suivante, il est musicien du roi et, en 1744, il occupe les fonctions de sous-maître de la chapelle royale.

En 1755 Mondonville succède à Royer et dirige le Concert spirituel où ses motets sont très appréciés, aussi bien les motets pour choeur (Dominus regnavit, Jubilate Deo, Magnus Dominus, Lauda Jerusalem, Cantate Dominum, etc...) que ceux pour soliste (Regina coeli, Simulacra gentium). Il écrit beaucoup pour le théâtre, notamment le ballet héroïque Le Carnaval du Parnasse (1749) et les opéras-ballets, Bacchus et Érigone, Vénus et Adonis, Titon et l'Aurore (1753). En 1752, lors de la Querelle des bouffons, il prend vigoureusement parti pour la musique française et représente le "coin du roi".

Mondonville. Pastel de Maurice Quentin de La Tour, 1747, Saint-Quentin, musée Antoine Lécuyer  

De 1755 à 1762, il est le directeur du Concert spirituel. En même temps que compositeur religieux, il se révèle comme compositeur d'opéras et de ballets, et obtient deux succès importants avec le ballet héroïque le Carnaval de Parnasse (1749) et surtout avec l'opéra Titon et l'Aurore (1753), par lequel il affirme, aux côtés de Rameau, les traditions de la tragédie lyrique française. Toutefois son Thésée (1765) est un échec: on lui reproche d'avoir utilisé le livret de Quinault déjà mis en musique par Lully. Il compose également trois oratorios: les Israélites au mont Horeb (1758), les Fureurs de Saül et les Titans.

Dans le domaine instrumental, Mondonville réalise d'intéressantes expériences tendant à élaborer un traitement instrumental de la voix (concert de violon avec voix sur des textes de psaumes, 1747). Si ses œuvres instrumentales continuent à être jouées de nos jours, c'est surtout grâce à ses motets, qui poursuivent la tradition versaillaise de Delalande.

Catalogue des œuvres

  • 1733, opus 1, Sonates, pour violon et basse continue
  • 1734, opus 2, Sonates en trio, 2 violons ou flûtes, basse continue
  • 1734, opus 3, Pièces de clavecin en sonates, clavecin violon (arrangé en « 6 sonates a 4, pour 2 violons, hautbois, basson, basse continue)


Sonate en do majeur (extrait)

  • 1738, Concert à trois chœurs (perdu)
  • 1738, opus 4, Les sons harmoniques, sonates, violon, basse continue
  • 1739, concerto pour violon (perdu)
  • 1742, opus 6, Isbé,  pastorale-héroïque, en un prologue et 5 ates, sur un livret de H.-F. de la Rivière), créée le 10 avril 1742
  • 1747, Erigone, ballet, en 1 acte, sur un argument de C.-A. Le Clerc de la Bruère, créé à Versailles, en 1747 (publié en 1758, comme partie des « Ffêtes de Paphos)

Érigone, ballet [paroles de Leclerc de La Bruère, musique de Mondonville] représenté devant le Roy, sur le Théâtre des petits appartemens, à Versailles

  • 1747, Concert de violon avec chant, perdu)
  • 1748, opus 5, Pièces de clavecin, calvecin, violon ou voix
  • 1749, opus 7, Le carnaval du Parnasse, ballet-héroïque, en un prologue et 3 actes, dur un livret de L. Fuzelier, créé le 23 septembre 1749

Le carnaval du Parnasse, ballet héroïque... Remis au théâtre le... 22 mai 1759 [Paroles de L. Fuzelier, musique de Mondonville]

  • 1752, Concert de violon avec voix, orchestre et choeurs (perdu)
  • 1752, Vénus et Adonis,  ballet-héroïque, en 1 acte, sur un lifvret de J. B. Collet de Messine, créé à Bellevue, le 27 avril 1752 (publié en 1758, comme partie des « Fêtes de Paphos)
  • 1753, opus 8, Titon et l'Aurore, pastorale-héroïque, en un prologue et 3 actes, sur une livret de l'Abbé de La Marre, avec des ajouts de C.-H. de F. de Voisenon, prologue de A. H. de Lamotte, créé le 9 janvier 1753


Titon et l'Aurore, ouverture

  • 1754, opus 9, Daphnis et Alcimadure, pastorale languedocienne, en un prologue « Les jeux floraux » de F. de Voisenon et trois actes de Mondonville, créé à Fontainebleau, le 29 octobre 1754

Daphnis et Alcimadure, pastorale languedocienne, représentée devant le Roi, à Fontainebleau, le 29 octobre 1754. [Paroles et musique de Mondonville.]

  •  1758, Les Israëlites à la Montagne d'Oreb, oratorio (musique perdue)

Les Israélites à la montagne d Oreb, poème pour le concert spirituel, mis en musique par M. Mondonville

  • 1758, opus 10, Les fêtes de Paphos,  opéra-ballet, en 3 entrées. « Venus et Adonis » de Collet de Messine, « Bacchus et Erigone », de La Bruère, « L'Amour et Psyché » de Voisenon, créé le 9 mai 1758
  • 1759, Les fureurs de Saül, oratorio (musique perdue)
  • 1760, Les Titans, oratorio sur un poème de C.-H. de Fusée de Voisenon (musique perdue)
  • 1765, Thésée, tragédie, en 5 actes sur un livret de P. Quinault, créée à Fontainebleau, le 7 novembre 1765
  • 1771, Les projets de l'Amour, opéra-ballet en 3 entrées, « L'Hymen et l'Amour », « Jupiter et Calisto », « Mirzele », de Fusée de Voineson, créées à Versailles, le 19 mai 1771
  • sd., Bonum est, grand motet
  • sd., Cantate Domino, grand motet
  • sd., Coeli enarrant gloriam Dei, grand motet
  • sd., De profundis, grand motet
  • sd., Dominus regnavit, grand motet sur le psaume 92 (1. Dominus regnavit ; 2. Etenim firmavit ; 3. Parata sedes.


Dominus regnavit (extrait)
Les Arts Florissants (William Christie)

  • sd., Exultate justi, grand motet
  • sd., In exitu Istrael, grand motet


In exitu Istrael

  • sd., Jubilate Deo omnis terra, grand motet
  • sd., Lauda Jerusalem, grand motet
  • sd., Laudate Dominum quoniam bonus, grand motet
  • sd., Laudate Dominus omnes gentes, grand motet
  • sd., Magnus Dominus, grand motet
  • sd., Nisi Dominus, grand motet
  • sd., Omnes gentes, grand motet
  • sd., Quam dilecta, grand motet
  • sd., Qui confidunt, grand motet
  • sd., Regina coeli, petit motet
  • sd., Simulacra gentium, petit motet
  • sd., Venite exultemus, grand motet

Bibliographie

Mondonville et le Concert à Lille au 18e siècle : Bibliothèque Municipale de Lille, 24 nov. - 10 déc. 1979, Exposition et catalogue conçus par Roberte Machard. Bibliothèque Municipale, Lille 1979 [viii-19 p.]

Discographie

Mondonville
Les grands motets
Les Arts Florissants
William Christie, dir 
Erato 1997
0630 17791-2

DOMINUS REGNAVIT : 01 - Dominus regnavit ; Et enim firmavit ; 03. Parata sedes  ; 04. Elevaverunt flumina ; 05. Testimonia tua ; 06. Gloria Patri. IN EXITU ISRAEL : 07. March and chorus « In exitu »  ; 08. Mare vivit ; 09. Jordanis conversus est retrorsum ; 10. Montes exsultaverunt ; 11. Quid est tibi, mare ; 12. A facie Domini ; 13. Qui timent Dominum ; 14. Non mortui laudabunt. DE PROFUNDIS : 15. De profundis clamavi ; 16. Fiant aures tuae ; 17. Quia apud ; 18. A custodia matulina ; 19. Quia apud Dominum ; 20. Et ipse redimet Israel ; 21. Requiem eternam

Mondonville
Venite exultemus
Edward Higginbottom, dir., clavecin
Gillian Fischer, soprano ; Charles Daniels, haute-contre ; Stephen Varcoe, basse
Choir of New College
Oxford ; London Baroque

 

 

Jean-Marc Warszawsk
Révision 22 janvier 2010

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Mardi 16 Août, 2016 15:43