rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bioS'abonner au bulletin

 

 

 

Molter

Johann Melchior

1696-1765

  Dessin à la plume de Pier Leone Ghezzi (1674-1755) daté de Rome 5 avril 1738
[Badische Landesbibliothek]

 

 

Né le 10 février 1696 Tiefenort (Eisenach) — mort le  12 janvier 1765 à Karlsruhe

Il reçoit certainement ses premières leçons de musique de son père, Valentin Molter, professeur et chantre à Tiefenort. Il accomplit sa scolarité au lycée d'Eisenach où Johann Conrad lui fait découvrir la musique de Georg Philipp Telemann qui a dirigé la chapelle de la cour d'Eisenach de 1708 à 1712

Il quitte Eisenach en 1715, se perfectionne vraisemblablement pendant deux années, en 1717, il entre comme violoniste au service du comte Carl Wilhelm von Baden-Durlach.

Le 12 juillet 1718 il épouse Maria Salome Rollwagen et en 1719 obtient un congé pour aller étudier à Venise et à Rome.

Le 23 avril 1723 il remplace Johann Philipp Käfer dans la charge de Maître de chapelle à la cour du margrave, au château de Durlach et à la nouvelle résidence de Karlsruhe. Il assure pendant 26 années les responsabilités musicales à l'église, au théâtre et à la chambre. Dans ce cadre il compose de nombreuses œuvres.

En 1733 les suites de la guerre de succession de Pologne, oblige le comte à l'exil à Bâle.

Il prend la charge de maître de chapelle à Eisenach après le mort du titulaire Johann Adam Birckenstock en 1733.

Après le décès de son épouse en 1737, il part une fois encore étudier en Italie. A la mort du comte, le 12 mai 1738, il se rend à Karlsruhe pour y faire jouer une de ses compositions à sa mémoire : Wenn Fürsten ihre Häupter neigen (perdu) et retourne en Italie.

En Octobre 1738 il est de nouveau à Eisenach où il se marie avec Maria Christina Wagner. En 1741, la chapelle de la cour d'Eisenach est dissoute et il se rend à Karlsruhe où les changements lui sont positifs : en 1743 il entre de nouveau au service de la cour de Baden-Durlach. Il compose de très nombreuses pièces pour un petit orchestre qu'il anime au lycée.

En 1746 le comte Carl Friedrich décide de réorganiser la musique de la cour et le charge du projet. De 1647 à sa mort 1765, il dirige la nouvelle chapelle.

 

Œuvres

Compositeur prolixe, il a composé 66 sonates, 22 concerti à 3, 12 concerti à 4, 61 concerti à 5, 14 ouvertures, 169 symphonies, 3 opéras, 14 cantates, 1 passion., 4 concerti pour clarinette sont réédités par H. Becker, Wiesbaden, 1957 [Das Erbe deutscher Musik, XLI, IV]. La symphonie en ut majeur est rééditée par K. Janetzki, Musica Rara, London, 1968

Bibliographie

  • BECKER H., Zur Geschichte der Klarinette im 18. Jahrhundert. Dans « Musikforshung « (3), 1955
  • BÖHME E. W., Die Frühdeutsche Oper in Thüringen. Stadtroda, 1931
  • SCHIEDERMAIR L. Die Oper an den badischen Höfen des 17. und 18.Jahrhundert. Dans « Sammelbände der internationalen Musikgesellschaft » (14) 1912-1913
  • KLAUS HÄFNER, Der badische Hofkapellmeister Johann Melchior Molter (1696-1765) in seiner Zeit. Badischen Landesbibliothek, Karlsruhe 1996

Liens

Badische Landesbibliothek, Karlsruhe

 

Jean-Marc Warszawski
modifié le 9 janvier 2004

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Vendredi 19 Décembre, 2014 12:30

musicologie.org