rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Compère Loyset

v. 1445-1518

 

Compositeur flamand qui a peut être exercé à Cambrai. Selon le poète Jean Molinet qui semble l'avoir connu.

Il aurait apartenu à une famille de Saint-Omer (Artois). Un document milanais de 1476 le dit ecclésiastique de Gobelins (Artois).

Un décret de Charles VIII de de 1494, accordant la nationalité française à Compère pour qu'il puisse sauvegarder les bénéfices acquis pendant son service royal le dit originaire du Hainaut.

La date de 1450 communément admise pour sa naissance est trop tardive si on considère qu'une de ses chansons (texte de Molinet) apparaît dans un manuscrit des années 1460. Dans les années 1474-1475, il est en service à la chapelle ducale de Milan.

En 1476 le duc Aleazzo Maria Sforza a demandé pour le compte de Compère, l'octroi d'un bénéfice à S. Georgio de Catasijs de Pavie.  Il reste quelques temps encore à Milan après l'assassinat du duc, le 26 Decembre 1476.


Compère Loyset, « Magnificat »
Currende  Consort
Eric  van  Nevel, dir.

En janvier 1477, suite à une réductions d'effectifs compère quitte la chapelle. On est alors sans trace de ses activités (cour de Jean II, duc de Bourbon à Moulins ?).

En 1486-1490, il est chanteur à la cour des rois de France (Charles VIII). Il est dans sa suite en 1494 lors de a campagne d'Italie.

En 1495 il est à peut être à Rome pendant l'occupation des troupes françaises.

Entre le 30 avril 1498 et le 5 mai 1500, il sert comme doyen à l'église Saint-Géry de Cambrai, puis jusqu'en 1503 ou 1504 il est principal de la collégiale Saint-Pierre de Douai (une histoire manuscrite de Saint-Pierre datant de 1730, découverte par Herbert Kellman, raconte les difficultés rencontrées par Compère dans son service, et le prétend aussi bachelier en droit canon et en droit civil).

Des œeuvres de circonstance indiqueraient qu'il garde des contacts avec la cour.

On conserve des messes ou fragments de messe, des magnificat, des motets-chansons, des chansons, des frottole.

Catalogie des œuvres

Messes et fragments

  • Missa Alles regretz
  • Missa « De tous bien plaine »
  • Missa « L'homme armé »
  • Kyrie et Gloria sine nomine
  • Credo « Mon père »
  • Credo sine nomine

Magnificat

  • Magnificat I toni, à 4 voix
  • Magnificat IV toni, à 2 voix
  • Magnificat VI toni (i), à 4 voix
  • Magnificat VI toni (ii), à 4 voix
  • Magnificat VII toni, à 4 voix
  • Magnificat VIII toni, à 3 voix

Motets-messes

  • Ave Domine Jesu Christe (4-5 voix [Ave Domine Jesu Christe, in loco Introitus ; Ave Domine Jesu Christe, in loco Gloria ; Ave Domine Jesu Christe, in loco Credo ; Ave Domine Jesu Christe, in loco Offertorii ; Salve, salvator mundi, in loco Sanctus ; Adoramus te, Christe, in loco Elevationem ; Parce, Domine, in loco Agnus ; Da pacem, Domine, in loco Deo Gratias].
  • Hodie nobis de virgine (4 voix) [Hodie nobis de Virgine, in loco Introitus ; Beata Dei Genetrix Maria, in loco Gloria ; Hodie nobis Christus natus est, in loco Credo ; Genuit puerpera Regem, in loco Offertorii ; Sanctum -Verbum caro factum est ; Memento, salutis auctor, post Elevationem ; Quem vidistis, pastores? In loco Agnus ; O admirabile commercium, in loco Deo gratias]
  • Missa Galeazescha (5 voix) [Ave virgo gloriosa, in loco Introitus ; Ave, salus infirmorum, in loco Gloria ; Ave, decus Virginale, in loco Credo ; Ave, sponsa verbi summi, in loco Offertorii ; O Maria, in loco Sanctus ; Adoramus te, Christe, in loco Elevationem ; Salve, mater salvatoris, in loco Agnus ; Virginis Mariae laudes, in loco Deo Gratias]

Motets

  • Ad honorem tuum Christe, à 4 voix
  • Asperges me Domine,  à 4 voix
  • Ave Maria, gratia plena,  à 4 voix
  • Crux triumphans,  à 4 voix
  • Gaude prole regia / Sancta Catherina, à 5 voix
  • O admirabile commercium, à 4 voix
  • Officium de cruce (In nomine Jesu) à 4 voix
  • O genitrix gloriosa, (également attribué à Ghiselin, Richafort) à 4 voix
  • Omnium bonorum plena,  à 4 voix
  • Paranymphus salutat virginem, à 4 voix
  • Profitentes unitatem, à 4 voix
  • Propter gravamen, à 4 voix
  • Quis numerare queat / Da pacem, à 5 voix
  • Sile fragor,  à 4 voix
  • Sola caret monstris / Fera pessima, à 5 voix
  • Virgo celesti, à 5 voix
  • O post partum munda (perdu)

Motets-Chansons

  • Le corps / Corpusque meum (le texte français complet est peut-être le rondeau  Le cueur la suit » d'Henri Baude )
  • Malebouche la decevable / Circumdederunt me viri mendaces
  • O devotz cueurs = Tant ay d'ennuy
  • Plaine d'ennuy de longue main attainte / Anima mea liquefacta est
  • Royne du ciel / Regina celi (également attribué à Prioris quin e diffère que par les premières notes)
  • Tant ay d 'ennuy (= O devotz cueurs] / O vos omnes qui transitis (également attribué à Obrecht mais sans aucun doute de Compère)

Chansons

  • Adiu ma dame = Ne vous hastez pas, à 3 voix
  • Aime la plus bella = Puis que si bien, à 3 voix
  • Alons fere nos barbes, à 4 voix
  • A qui diraige ma pensee, à 3 voix
  • Au travail suis sans espoir de confort, à 3 voix
  • Barises moy = Guerissés moy, à 3 voix
  • Beauté d'amours = Seraige, à 3 voix
  • Bergeronette savoysienne, à 3 voix
  • Chanter ne puis chieux la mynonne, à 3 voix
  • De les mon getes = Volés oïr une chanson, à 3 voix
  • Des trois la plus et des aultres l'eslite, à 3 voix
  • Dictes moy toutes vos pensees, à 3 voix
  • Disant adieu a ma dame et maistresse, à 3 voix
  • [Disant] adiu [a] ma dame = Ne vous hastez pas, à 3 voix
  • En attendant de vous secours, à 3 voix
  • Et dont revenés vous, à 4 voix
  • Et ou la trouveroye, à 4 voix
  • Evray Dieu que payne = Vray Dieu quel payne, à 3 voix
  • Faisons boutons, le beau temps est venu (poème de Jean II, duc de Bourbon), à 3 voix
  • Gentil patron, maistre de la galée, à 4 voix
  • Guerissés moy du grant mal que je porte, à 3 voix
  • J'ay ung syon sur la robe, double canon à 4 voix
  • Je suis amie du fourrier, à 4 voix
  • La saison en est ou jamais, à 3 voix
  • L'aultre jour me chevauchoye, à 4 voix
  • Le grant desir d'aymer m'y tient, à 3 voix
  • Le renvoy d'ung cuer esgaré, à 3 voix
  • Lourdault, Lourdault, garde que tu feras, à 4 voix
  • Me doibt on prendre = Ne doibt on prendre, à 3 voix
  • Mes pensees ne me laissent une heure, à 3 voix
  • Mon pere m'a donné mari, à 4 voix
  • Ne doibt on prendre quant on donne (poème de Jean II, duc de Bourbon), à 3 voix
  • Ne vous hastez pas en malheure [= Adiu ma dame], à 3 voix
  • Nous sommes de l'ordre de Saint Babouin, à 4 voix, à 3 voix
  • Or suis je bien transy d'esmay = Vous me faittes morir, à 3 voix
  • Pensant au bien que ma dame m'a fait, à 3 voix
  • Pleut or a Dieu que n'aymasse jamais, à 3 voix
  • Pour estre ou nombre des loyaulx, à 3 voix
  • Puis que si bien m'est advenu [= Aime la plus bella], à 3 voix
  • Quam diu che pena messe = Vray Dieu quel payne, à 3 voix
  • Reveille toy franc cuer joyeulx, à 3 voix
  • Royne de ciel, à 4 voix
  • Se mieulx ne vient d'amours peu me contente, à 3 voix
  • Se pis ne vient d'amours je me contente, à 3 voix
  • Seriage [vostre mieulx amee] [= Beauté d'amours], à 3 voix
  • Si j'ay parlé aucunement (poème d'Henri Baude), à 3 voix
  • Sourdes, regretz, avironez mon cueur, à 3 voix
  • Tant ha bon oeul, à 3 voix
  • Tout mal me vient Dieu mercy et fortune, à 3 voix
  • Une plaisante fillette, à 4 voix
  • Un franc archier a la guerre s'en va, à 4 voix
  • Va t'en, regret, celuy qui me convoye (used for a mass by Simonet Censier), à 3 voix
  • Venés, regretz, venés, il en est heure, à 3 voix
  • Vive le noble roy de France, à 3 voix
  • Volés oïr une chanson, à 4 voix
  • Vostre bargeronette m'amiette, à 4 voix
  • Vous me faittes morir d'envie [= Or suis je bien transy], à 3 voix


Loyset Compère
 « Vous me faittes morir d'envie »

  • Vay Dieu quel payne m'esse, à 4 voix [= Quam diu che pena messe], à 3 voix

Frottoles

  • Che fa la ramacina
  • Scaranella fa la galla


Loyset Compère, « Scaranella fa la galla »
Currende  Consort
Eric  van  Nevel, dir

Attribution douteuse

  • Ave regina, cælorum (anonyme ?)
  • Cayphas (Johannes Martini ?)
  • Lourdault (Ninot le Petit ?)
  • Mais que ce fust (Pietrequin Bonnel ?)
  • O post partum munda (anonyme ?)
  • Sanctus - O sapientia ( ?)
  • Se non dormi dona (anonyme ?)
  • Se vous voulez que je vous face (anonyme ?)
  • Vray dieu quel payne (Gaspar Weerbeke ? Johannes Japart ? Matthaeus Pipelare ?)

Bibliographie

  • Bloxam Jennifer, La contenance italienne : the Motets on Beata es Maria by Compère, Obrecht and Brumel. Dans « Early Music History » (11) 1992, p. 39–89
  • Dean J. Jeffrey, The Occasion of Compère's Sola caret monstris. Musica Disciplina (40) 1986, p. 99-133
  • Finscher Ludwig, Loyset Compère (c. 1450–1518) : Life and Works. Dans « Musicological Studies and Documents » (12), American Institute of Musicology, Neuhausen-Stuttgart 1964
  • Gombosi Otto,Ghizeghem und Compère. Dans « Studien zur Musikgeschichte : Festschrift für Guido Adler », Vienna 1930, p. 100–106
  • Goldberg Clemens, Was zitiert Compère ? Topos, Zitat und Paraphrase in den Regrets-Chansons von Hayne von Ghizeghem und Loyset Compère. Dans A. Laubenthal & K. Kusan-Windweh (éd.), «  Studien zur Musikgeschichte : eine Festschrift für Ludwig Finscher », Kassel, 1995, p. 88–99
  • Montagna Gerald, Caron, Hayne, Compère : a Transmission Reassessment. Dans « Early Music History » (7) 1987, p. 107–57
  • Steib Murray, Loyset Compère and his Recently Discovered Missa De tous biens plaine. Dans « Journal of Musicology »(11) 1993, p. 437-454
  • Winn Mary. Beth, The Texts of the Chansons of Loyset Compère (thèse). Yale University 1974
  • —, Some Texts for Chansons by Loyset Compère. "MD" (33) 1979, p. 43–54
  • Wesner Amanda Zuckerman, The Chansons of Loyset Compère : Authenticity and Stylistic Development (thèse). Harvard University 1992
  • —, The Chansons of Loyset Compère: a Model for a Changing Aesthetic. Dans J. A. Owens & A. Cummings (éd.), "Music in Renaissance Cities and Courts : Studies in Honor of Lewis Lockwood"; Warren (US. Mi.) 1997, p. 483–501
  • Macey Patrick, Galeazzo Maria Sforza and Musical Patronage in Milan: Compère, Weerbeke and Josquin. "Early Music History" (15) 1996, p. 147–212

Document

Poème anonyme mis en musique par Compère : Nous sommes de l'ordre de Saint Babouin

Nous sommes de l'ordre de Saint-Babouyn
L'ordre ne dit mye de lever matin
Dormir jusqu'a prime
Et boire bon vin
Et din din din . . .

Saint-Babouyn : ordre de buveurs. Babouin = sot

Prime = première heure liturgique

Et dire matines sur un pot de vin
A nostre diner le beau chapon gras
La soupe au jounet comme au mardi gras
La pièce de boeuf et le gras mouton
Et  don don don . . . etc.



jounet = jaune d'oeuf

Et voila la vie que nous demandons
A nostre gouter le bon vin clairet
La belle salade au harenc soret
Pastés de pigeons si-sont de saison
Et  don don don . . . etc.



harenc sauret = hareng saure
si-sont = s'ils sont

A nostre souper les connys rotis
Faisans et butor et aussi perdrix
Poussins a l'eau rose et force chapons
Et  don don don . . . etc.

connys = lapins

Et après souper le beau hypocras
La tourte sucrée au fromage gras
Les poires confites en plusieurs façons
Et  don don don . . . etc.

hypocras : vin sucré à la cannelle et girofle

A notre coucher nous aurons blancs draps
Et la belle fille entre nos deux bras
Les tetins poignans, in motte du con
Et  don don don . . . etc.

 

Et guand ce vint l'eure qu'on sonne minuit
Et fille s'eveille pour prendre déduit
Le compagnon saute chassant a son con
Et  don don don . . . etc.


prendre déduit = prendre du plaisir

A notre lever les beaux instruments
Trompettes et clairons, tambourins d'argent
Enfants sans soucis jouant du bedon
Et  don don don . . . etc.



bedon = tambour

Jean-Marc Warszawski
2004
Révision 25 avril 2010