rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Lekeu Guillaume
Jean Joseph Nicolas
1870-1894

 

Guillaume Lekeu par Émile Rat.

Né à Heusy, près de Verviers 20 janvier 1870, mort à Angers, 21 janvier 1894.

La famille est aisée, son père est négociant en laines.

Lekeu prend ses premiers cours de musique avec le chef de fanfare de Heusy, Alphonse Voss.

En 1879, sa famille s'installe à Poitiers. Parallèlement à ses études au lycée, il étudie le violon, le piano et le violoncelle. Il compose abondamment à partir de 1885. Il suit des cours d'harmonie à partir de 1887 avec Octave Grisard.

La famille se fixe à Paris en 1888. Au mois de novembre, il obtient le baccalauréat ès lettres, fréquente le salon de Mallarmé et des hommes de lettres, dont Théodore de Wyzewa, critique musical au Figaro. Il suit des cours d'harmonie de Gaston Valin.

Il assiste au Festival de de Bayreuth en 1889. À partir du mois de septembre de la même année, il étudie le contrepoint et la fugue avec César Franck, puis après le décès accidentel de ce dernier, il suit des cours de composition avec Vincent d'Indy, qui le prépare au concours belge pour le Prix de Rome. Il obtient le second Prix en 1891, avec la cantate Andromède.

En 1890-1892, il réside essentiellement à Verviers, où plusieurs de ses œuvres sont jouées.

En 1892, ses parents s'installent à Angers.

Eugène Ysaÿe, qui a entendu des œuvres de Lekeu jouées à Bruxelle, lui commande une sonate pour violon (1892), qui sera l'œuvre la plus populaire du compositeur.

Sonate pour violon par Christian Farias.

En mars 1893, la sonate pour violon et Trois poèmes sont créés au Cercle des XX à Bruxelles. En juin, Eugène Ysaÿe dirige la création de la Fantaisie sur deux airs populaires angevins.

Il consacre une grande partie de son temps de l'année 1893 à la composition de son quatuor avec piano, qu'il ne finira pas.

Il meurt de la Typhoïde chez ses parents à Angers.

Guillaume Lekeu, par Clément Ortman.

Adagio pour quatuor d'orchestre.

Catalogue des œuvres

  • 1885 (opus 1, no 1), Andante varié, pour violon et piano.
  • 1885 (opus 2, no 1), Choral, pour 2 violons et piano.
  • 1885 (opus 3), sonata en mineur, pour violon, incomplet.
  • 1885, (opus 2, no 2) Grande marche triomphale, pour 2 violons et piano.
  • 1885, (opus 3), Choral, pour violon et piano.
  • 1885, Fuguetta, pour 2 violons et piano, 1885
  • 1887, Adagio molto espressivo e cantabile, 2 violons et violoncelle.
  • 1887, Allegro marcato, pour piano.
  • 1887, Andantino semplice e molto espressivo, pour piano.
  • 1887, Canon, pour 2 violons.
  • 1887, La fenêtre de la maison paternelle, sur un poème de Lamartine, pour voix et piano.
  • 1887, Les burgraves, essai scénique sur un texte de Victor Hugo, introduction symphonique, première partie, scène du serment.
  • 1887, Les deux bonnes sœurs, sur un poème de Charles Baudelaire, pour voix et piano, perdu.
  • 1887, Les pavots, sur un poème de Lamartine, pour voix et piano.
  • 1887, Lied de matelot, pour voix et piano 1887, incomplet.
  • 1887, Marche funèbre d'Ophélie, pour orchestre, incomplet.
  • 1887, Méditation, pour quatuor à cordes.
  • 1887, Menuet, pour quatuor à cordes.
  • 1887, Molto adagio sempre cantante doloroso, pour quatuor à cordes.
  • 1887, Poco allegro, pour violon et piano.
  • 1887, Quatuor à cordes en fa mineur.
  • 1887, Quatuor à cordes en ré mineur.
  • 1887, Quatuor à cordes, perdu.
  • 1887, Quatuor contrapuntique, perdu.
  • 1887, Tempo di minuetto, pour 2 violons et piano.
  • 1887, Tempo di minuetto, violon, alto et violoncelle.
  • 1887, Trois morceaux, pour violoncelle et piano, perdu.
  • 1887-1888, Morceaux égoïstes pour piano : 1re série : 1. Lamento (perdu), 2. Chant pastoral (perdu), 3. Moderato poco allegro più tosto allegretto, 4. Lento doloroso. 2e série : 1 (perdu), 2. Andante, 3. Andante malinconico, ma non lamentoso, 4. (perdu), 5. Andante.
  • 1888 Quatuor à cordes en sol majeur.
  • 1888, Adagio molto espressivo, pour 2 violons et piano.
  • 1888, Andante più tosto adagio, pour violon et piano
  • 1888, Andante, pour piano.
  • 1888, Lento, pour quatuor à cordes.
  • 1888, Minuetto, pour 2 violons.
  • 1888, Moderato ma non troppo, violon, alto et violoncelle.
  • 1888, Noël, pour 2 sopranos, quatuor à cordes et piano, perdu.
  • 1888, Prélude pour le troisième acte de Phèdre, tragédie de J. Racine, pour orchestre.
  • 1888, Prélude, pour quatuor à cordes.
  • 1888, sonata, en fa mineur pour violoncelle, complété par Vincent d'Indy.
  • 1888, Tempo di Mazurka, pour piano.
  • 1888, Thema con variazioni, violon, alto et violoncelle.
  • 1889, Andante sostenuto, pour piano à 4 mains.
  • 1889, Barberine, essai scénique sur un texte d'Alfred de Musset, acte 1, scènes 1 et 2, prélude au second acte.
  • 1889, Etude, pour piano.
  • 1889, Fuga a 4 voci, pour piano.
  • 1889, L'ombre plus dense, sur un de ses propres poèmes, pour voix et piano.
  • 1889, Première étude symphonique: Chant de triomphale délivrance.
  • 1889, Quelque antique et lente danse, sur un de ses propres poèmes, pour voix et piano.
  • 1890, Fantaisie contrapuntique sur un cramignon liégeois, pour hautbois, clarinette, basson, cor, cordes.
  • 1890, Seconde étude symphonique: 1. Hamlet (arrangement pour piano), 2. Ophélie.
  • 1891, Adagio, pour quatuor à cordes et orchestre çà cordes.
  • 1891, Chant lyrique, sur un texte d'A. de Lamartine, pour chœur mixte et orchestre.
  • 1891, Epithalame, pour quintette à cordes ou orchestre à cordes, 3 trombones, orgue.
  • 1891, L'âme des calices défunts, sur un poème d'A. Silvestre, pour voix et piano, perdu.
  • 1891, Prière à la nuit, sur un texte de Jean Rameau, pour chœur mixte et orchestre, incomplet.
  • 1891, Sonata, en sol mineur, pour piano.
  • 1891, Trio avec piano.
Trio pou piano en do mineur.
  • 1892, Andromède, poème lyrique et symphonique, sur un texte de J. Sauvenière, Quatuor de solistes et chœur mixte
  • 1892, Berceuse, pour piano.
  • 1892, Chanson de mai, sur un de ses propres poèmes, pour voix et piano.
  • 1892, Fantaisie sur deux airs populaires angevins, pour orchestre (arrangement pour piano à 4 mains).
  • 1892, Introduction et adagio,pour tuba obligé et cuivres.
  • 1892, Larghetto, 1 violon, quintette à cordes ou orchestre à cordes, 2 cors, basson.
  • 1892, sonata, en sol majeur, pour violon.
  • 1892, Trois pièces pour piano : 1. Chansonnette sans paroles, 2. Valse oubliée, 3 Danse joyeuse.
  • 1892, Trois poèmes, sur ses propres poèmes : 1. Sur une tombe, 2. Ronde, 3. Nocturne, pour voix et piano (arrangements pour mezzo-soprano, quatuor à cordes, oprchestre à cordes, piano).
Sur une Tombe, par Bruno Laplante (baryton) et Janine Lachance (piano).
  • 1893, Quatuor avec piano, second mouvement complété par Vincent d'Indy
  • s.d., Adagio méditatif, pour clarinette basse et orchestre, perdu.
  • s.d. 3 pièces sans titre pour piano en majeur, sol majeur, sol mineur.
  • s.d. De ce passé qui semblait éphémère, pour voix et piano, incomplet.
  • s.d. Poème, pour violon et orchestre, incomplet.
  • s.d., (opus 36, nos 1 et 2), Trio en sol majeur, 2 violons et violoncelle.
  • s.d., Adagio religioso col più grand' espressione, pour piano.
  • s.d., Adagio, pour violon, alto et violoncelle, incomplet.
  • s.d., Allegretto moderato, trio avec piano, incomplet.
  • s.d., Andante cantabile, pour piano.
  • s.d., Andante grazioso e cantabile molto, pour 2 violoncelles.
  • s.d., Andante serioso, pour violon et piano.
  • s.d., Andante, pour piano.
  • s.d., Berceuse et valse (pot-pourri/intermède comique), pour piano.
  • s.d., Chant d'amour, sur un poème de Lamartine, pour voix et piano, incomplet.
  • s.d., Moderato maestoso, pour piano, incomplet.
  • s.d., Moderato quasi largo, pour piano.
  • s.d., Moderato sempre molto espressivo e appassionato , pour piano.
  • s.d., Premier duo, pour 2 violons.
  • s.d., Prolog im Himmel, sur un texte de Johann Wolfgang von Goethe, pour 2 ténors, baryton, orgue, orchestre, incomplet.
  • s.d., Ronde, extraite du 1er Faust de Goethe, dans une traduction de Gérard de Nerval, pour baryton, et orchestre.
  • s.d., Tancrède,pour orchestre, incomplet.

Bibliographie

Lorrain Marthe, Guillaume Lekeu, sa correspondance, sa vie et son oeuvre. Printing Co, Liège 1923.

Stengel Roger, Guillaume Lekeu (1870–1894: Un musicien belge mort à 24 ans. Éditions de la Nouvelle revue Belgique, Bruxelles 1944.

Prist Paul (1882-1953), L'enfant de génie de la musique contemporaine : Guillaume Lekeu (1870-1894). Office de publicité, Bruxelles 1946.

Langevin Paul Gilbert, Guillaume Lekeu le « Rimbaud » de la musique. Dans « La Revue musicale » (324-326), 1979, p. 29–72

Verdebout Luc, Guillaume Lekeu : introduction, chronologie et catalogue des oeuvres. Mardaga, Liège 1993.

Vendrix Philippe (éditeur), Guillaume Lekeu et son temps. Société liégeoise de musicologie, Liège, 1995.

Dado Stéphane, Pirenne Christophe, Verdebout Luc, Quelques documents inédits relatifs à Guillaume Lekeu. Dans « Revue de la société liégeoise de musicologie » (5) 1996, p. 33-68.

Thiebot Gilles, Guillaume Lekeu. « Horizons », Éditions Bleu nuit, Paris 2006.

 

Jean-Marc Warszawski
9 mai 2015

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2015

Lundi 9 Mars, 2015 22:21