rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

 

al-Kindi
Abu Yusuf Ya'qub ben Ishaq al-Kindi
790-874

 

 

Il naît à Kufah en 790. Issu d'une tribu sudarabique de Kindah (peut-être de famille royale). Il étudie à Kufah (ou Basra?) où son père, après son grand-père, est gouverneur. Il poursuit ses études à Bagdad, capitale du monde abasside.

Protégé par le calife al-Ma'mun, il entre à la Maison de la sagesse, où avec al-Khwarizmi et les frères Banu Musa, il traduit des textes scientifiques grecs. Il rassemble la plus importante collection de manuscrits byzantins depuis Alexandrie.

En 833, al-Mu'tasim succède à son frère, dont le fils, Amhad est confié au tutorat de Al-Kindhi. En 842, al-Waquid prend à son tour la succession.

En 847, il tombe en disgrâce sous le règne du calife al-Mutawakkil. Peut-être pour des raisons d'othodoxie religieuses (le calife fait détruire les synagogues et les églises de Bagdad), plus certainement suite à des querelles internes avec Banu Musa ou l'astrologue Abu Ma'ashar. Sa bibliothèque est confisquée. Elle lui est rendue peu avant sa mort

Écrits relatifs à la musique

Le grand traité de composition

Introduction à l'art musical

Traité du rythme

Traité de la composition des mélodies

Compendium de musique

Bibliographie

  • ABU RIDA M., Rasa'il al-Kindi al-falsafiyya, Dar al-bikr al-'arabi [2 v.]. Le Caire 1950-1953
  • AL'DAFFA A. A., The Muslim contribution to mathematics. London 1978
  • ATIYEH G. N., Al-Kindi: The philosopher of the Arabs. Karachi 1966
  • BADAWI A., L'action divine selon al-Kindi. Dans «Mélanges de l'Univiversité Saint-Joseph» (50), p. 311-329, Beyrouth 1984
  • –,      La Transmission de la philosophie grecque au monde arabe. J. Vrin, Paris 1968 [2e éd. augm.]; 1987
  • BULGAKOV P. G. & AHMEDOV A. A., al-Biruni et al-Kindi sur la théorie des parallèles (en russe). Obshchestv. Nauki v Uzbek. (8) 1977, p. 30-36
  • CRAIG E., Routledge Encyclopedia of Philosophy (5). London-New York 1998, p. 250-252
  • Dictionary of Scientific Biography (New York 1970-1990)
  • FARMER HENRY GEORG (1882-1965), Historical facts for the arabian musical Influences. Appendices 39 et 45. Londres 1930
  • GARRO I., al-Kindi and mathematical logic. Dans «International Logic Review» (17-18) 1978, p. 145-149
  • –,      The paradox of the infinite by al-Kindi. Journal of Historic Arabic Sciences (10, 1-2) 1994, p. 111-118, 143
  • GUIDI M. & WALZER R., Studi su al-Kindi. I. Uno scritto introduttivo allo studio di Aristotele. Dans «Atti della Reale Accademia nazionale dei Lincei, Classe di scienze morali, storiche e filologiche» (6, VI), Roma 1940
  • IVRY A. A., Al-Kindi's Metaphysics. State University of New York Press, Albany 1974
  • JOLIVET J., Pour le dossier du Proclus arabe: al-Kindi et la Théologie platonicienne. Dans «Studia islamica» (49), Paris 1979
  • –,      L'intellect selon Kindi. E. J. Brill, Leyde 1971
  • MOOSA M., Al-Kindi's role in the transmission of Greek knowledge to the Arabs. Dans «Journal of Pakistan Historical Society» (15) 1967, p. 3-18
  • RASHED ROSHDI, al-Kindi's commentary on Archimedes' The measurement of the circle. Dans «Arabic Sciences and Philosophy» (3, 1) 1993, p. 7-53
  • –,      Le commentaire par al-Kindi de l'Optique d'Euclide: un traité jusqu'ici inconnu. Arabic Sciences and Philosophy (7, 1) 1997, p. 3, 5, 9-56
  • RITTER H. & WALTZER R., Studi su al-Kindi. II. Uno scritto morale inedito di al-Kindi (Temistio peri alypias?). Dans «Memorie della Reale Accademia nazionale dei Lincei» (6, VII) 1938
  • STERN S. M., Notes on al-Kindi's treatise on definitions. Dans «Journal of the Royal Asiatic Society» (1-2) 1959, p. 32-43

L'œuvre

Environ cent ans après la mort de Al-Kindi, le biographe Ibn al-Nadim, lui attribue plus de deux cent soixante dix ouvrages (Fihrist, « catalogue »). Sauf  l'alchimie, à laquelle il ne souscrivait pas, al-Kindi a écrit sur tous les sujets. Il veut compléter l'œuvre des Grecs anciens. Il s'inspire largement de philosophes comme Platon et Aristote comme Ibn Na‘ima qui lui traduit ce que l'on a appelé la Théologie dite d'Aristote (al-Kindi ne cite pas cette œuvre d'Aristote) texte peut-être inspiré de Porphyre. Dans sa Lettre sur le nombre des livres d'Aristote, il prétend que la « science prophétique » et la « science humaine » ont le même contenu. Mais la première est acquise sans effort, sans délai, ni connaissances préalables, parce qu'elle vient de Dieu. En fait, il s'agit pour lui de montrer que la foi et la raison sont de même nature.

 

Jean-Marc Warszawki
Novembre 1995-15 juin 2006

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Dimanche 14 Décembre, 2014 3:29

musicologie.org