rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

 

Gerhard von Keußler

1874-1949

Gehard Keussler

 

 

Né à Schwanenburg, Livonia (Gulbene, Latvia), 5 juillet 1874, mort à Niederwartha (Dresden), 21 août 1949.

Son père, Gottlieb von Keußler, est pasteur, sa mère est Anna Luise Hackel. En 1885, la famille s'installe à Saint-Pétersbourg. Après le lycée, il est pendant deux années précepteur dans la famille von Wolff à Lettin. Puis de 1894 à 1899, il étudie la botanique à l'université de Dorpat.

Il commence à suivre des cours d'esthétique à l'université de Leipzig en 1900. Il est admis au Conservatoire de Leipzig en 1902 oà il étudie le violoncelle avec Julius Klengel, la composition avec Carl Reinecke, le contrepoint avec Salomon Jadassohn.

Entre 1906 et 1918, il travaille à Prague comme chef d'orchestre et chef de chœur (Deutschen Singvereins), et donne des conférences d'histoire de la musique et d'esthétique.

En 1913, il entame une tournée avec le chanteur Alfred Boruttau, qui le mène à Dorpat, Riga et Saint-Pétersbourg.

De 1918 à 1922, il dirige l'Académie de chant de Hambourg, et prend part aux concerts de l'orchestre philharmonique.

De 1922 à 1933, il vit à Stuttgart.

En 1926, il fonde la Société Keußler à Prague, qu'il dissoudra quand le régime nazi lui imposera d'en expulser les membres désignés comme juifs.

En 1927, il est récipiendaire avec Kurt Thomas du Prix Beethoven.

Il est à partir de 1933 en Australie où il est entre autres directeur musical de la cathédrale Saint-Patrick à Melbourne.

Il revient en Allemagne en 1936, et dirige des classes de perfectionnement en composition à l'Académie des beaux arts de Berlin.

À partir de 1945, il se consacre à la composition.

Catalogue des œuvres

1901, An die Einsamkeit, dixième cahier de Lieder sur ses propres poèmes, pour ténor ou alto et piano (Chant exytait du drame symphonique Wandlungen.

1902-1905, Aus dem Tagebuch, troisième cahier de 6 Esquisses sur ses propres poèmes, pour ténor ou alto et piano.

1903, Rhapsodie, deuxième cahier de 7 Lieder sur ses propres poèmes, pour ténor ou alto et piano.

1903, Unterwegs, premier cahier de 6 Lieder sur ses propres poèmes, pour ténor ou alto et piano.

1904, Auferstehung und Jüngstes Gericht, fresque symphonique pour récitant (texte du compopsiteur) et orchestre.

1904, Wandlungen, drame symphonique en 7 tableaux sur un livret du compositeur, en partie créé à Coburg 1904.

1909, Morgenländische, fantaisie pour orchestre.

1911, Der Tod, poème symphonique pour soiprano, chœur masculin,et orchestre (texte du compositeur)

1912, Das große Bündnis, sixième cahier de 3 Lieder, sur ses propres poèmes, pour ténor ou alto et piano (retravaillé en poème symphonique).

1912; Das große Bündnis, poème symphonique für alto et orchestre (texte du compositeur).

1913, Von der Sühne, quatrième cahier de 6 Scènes, sur ses propres poèmes, pour ténor ou alto et piano.

1913, Das Lied von der Liebe, septième cahier de Lieder, sur ses propres poèmes, pour ténor ou alto et piano.

1914, Der alte Herd, huitième cahier de Lieder sur ses propres poèmes, pour ténor ou alto et piano.

1914, Gefängnisse, drame symphonique en 3 parties, sur un livret du compositeur, créé à Prague le 22 avril 1914.

1916, Symphonie en la majeur.

1917, Jesus aus Nazareth, oratorio, sur un texte du compositeur, créé à Prague, le 2 juin 1917.

1917, Nachklänge, neuvième cahier de 4 Lieder sur ses propres poèmes, pour ténor ou alto et piano.

1919, Die Mutter, ein Marien-Oratorium, oratorio sur un texte du compositeur, créé à Hamburg, le 25 nomembre 1919.

1922, An den Tod, mélodrame symphonique pour récitant (texte du compositeur) et orchestre.

1923, Die Geisselfahrt, drame symphonique en 2 parties, sur un livret du compositeur, créé à Hamburg le 17 seprembre 1923.

1924, Zebaoth, oratorio sur un texte du compositeur, créé à Frankfurt am Main, le 13 juin 1924.

1925, Symphonie en mineur.

1926, In jungen Tagen, ein Volksoratorium nach altdeutschen Liedern (un oratotio populaire d'après de vieilles chansons allemandes), créé à Heidelberg le 26 février 1926.

1929, Die Burg, poème symphonique pou ralto, chœur d'enfants et orchestre (textes du compositeur.

1929, Symphonie en do majeur.

1933, Xenion, scène symphonique pour chœur d'enfants et orchestre (texte du compositeur)

1934, Praeludium solemne, pour orgue et orchestre.

1935, Australia, fantaisie symphonique (égélement sous le titre « Vom neuen Sein ».

1936, Asma, poème symphonique pour alto et orchestre (texte du compositeur)

s.d. Zur Ernte, cycle de Lieder avec accompagnement d'orchestre, sur des poèmes du compositeur.

s.d., Der Bruder, drame symphonique en 3 parties, livret du compositeur inachevé, musique esquissée.

s.d., Die Gefährtin, cycle monodramanique, cinquième cahier de 6 Lieder sur ses propres poèmes, pour ténor ou alto et piano.

s.d., Im Zeitenwandel, 6 Lieder avec orchestre, sur des poèmes du compositeur (distribués plus tard dans d'autres cycles).

s.d., Juninacht am Meer, poème symphonique.

Écrits

Die Grenzen der Aesthetik, Leipzig 1902.

Das deutsche Volkslied und Herder, Prague 1915.

Händels Kulturdienst und unsere Zeit, Hamburg 1919

Zur Tonsymbolik in den Messen Beethovens. Dans « Jahrbuch der Musikbibliothek Peters » 1920, p. 31-46.

Mozarts Requiem ohne Süssmayr. Dans « Deutsches Musik Jahrbuch (1), 1923, p. 210-5216.

Sinnetäuschungen und Musikästhetik. Dans « Zeitschrift für Musikwissenschaft » (8), (1925–1926), p. 131-145.

Die Berufsehre des Musikers, Leipzig 1927

Zur Aesthetik des Chorsatzes. Dans « Musik in Volk, Schule und kirche » (Reichsschulmusikwoche V), Darmstadt 1926.

Zu Bachs Choraltechnik. Dans « Bach-Jahrbuch » 1927, p. 106–122

Zur Aesthetik der Vokalmusik. Dans «  Zeitschrift für Musikwissenschaft » (11), 1928–1929), ^. 297–300

Regeneration und Bayreuth. Dans « Baltische Monatsschrift » (72), 1931, p. 339–348

Paul Bucaenus, Riga 1931

Musik und Nationalität. Dans « Zeitschrift für Musik » (Jg.114), 1953, p. 453–457

Bibliographie

MGG, Erwin Krol

Grove, Charlotte Erwin

Siemens Egon, Gerhard von Keussler. Dans « Musica » (4) 1950, p. 210-213.

 

Jean-Marc Warszawski
4 juillet 2014

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Dimanche 14 Décembre, 2014 17:51

musicologie.org