rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Jommelli Niccolò
Nicolò ; Jomelli
1714-1774

 

[ catalogue des œuvres ] [ bibliographie ] [ discographie ]

 

 

Né à Aversa (Italie, Campanie) le 10 septembre 1714 — mort à Naples le 25 août 1774.

Il reçoit sa première éducation musicale sous la direction d'un certain Muzzillo, maître des chœurs de la cathédrale d'Aversa

Il est admis en 1725 au Conservatoire S Onofrio de Naples. Il y étudie avec Ignazio Prota (1690-1748) et Francesco Feo (1685-1761), puis au Conservatorio Pietà dei Turchini en 1728, où il étudie notamment avec Nicola Fago (1676-1745).

Il est influencé par les compositeurs en activité à Naples, comme Johann Adolf Hasse (1699 - 1783), Leo Leonardo (1694 - 1744). Jommelli ajoutera qu'il fut influencé par Carl Heinrich Graun (1704 - 1759).

En 1727, il crée un opéra comique au  Teatro Nuovo de Naples, L'Errore amorosa. Sur le livret, Jommelli inscrit le titre de « Maestro di Cappella del Marchese del Vasto », peut-être pour faire bonne impression,  en vue de gagner une protection.  L'année suivante, il donne un second opéra comique, Odoardo.

 En 1740, la création de son opéra seria Ricimero re di Goti, à Rome est un succès, qui attire l'attention du Cardinal Henry Benedict, duc d'York, dont il obtient la protection. Il crée encore   Astianatte, et gagne Bologne en 1741.

Il rencontre le père Martini, bénéficie de ses leçons, et il est admis à L' Accademia Filarmonica. Il crée  Ezio, sur un livret de Metastasio. À la fin de l'année, il crée Merope, à Venise.

En 1742-1743, il compose des opéras pour Bologne, Venise, Turin, Ferrare, Padoue, et deux oratorios Isacco figura del Redentore et La Betulia liberata.

C'est à cette époque (1743-1745 ?), que, recommandé par Johann Adolf Hasse, il obtient un poste stable à l 'Ospedale degli Incurabili, une des célèbres institutions caritatives de Venise, qui formaient de jeunes musiciennes de haut niveau. Il compose à cet usage, à partir de 1745 (selon la documentation disponible), des œuvres vocales religieuses : oratorios, psaumes, Te Deum, etc., dont le psaume Laudate pueri en si bémol majeur, pour double chœur féminin, solistes et deux ensembles de cordes. Il continue parallèlement à composer pour l'opéra.

Il quitte Venise à la fin de 1746 ou début 1747. Le 28 janvier 1747, il crée à Rome sa première version de Didone abbandonata. Il est également commissionné, à Parme et à Naples, où il doit évaluer les postulants au poste de maître de chapelle à la cathédrale.

En 1748, après avoir abandonné le genre pendant une dizaine d'années, il revient à l'opéra comique avec L'amore in maschera.

En 1748, il crée à Vienne une seconde version de Didone Didone abbandonata, qui est un succès devant la cour, et lui vaut un éloge de Métastase, alors poète officiel, qui foriunit le livret de Achille in Sciro.

Après une évaluation, dirigée par le préfet de la musique du Vatican, et certainement grâce à l'influence du cardinal Heinrich Benedict, et du cardinal Albani, il est nommé, le 20 avril 1749, « maestro coaduitore » (adjoint au maître de chapelle) à Saint-Pierre, avec l'obligation d'être présent à Rome l'année de Jubilée Saint 1750, année où est créé à Venise, l'opéra comique   L'uccellatrice.

Il parataio, est donné à Paris par  les Italiens », en pleine « Querelle des bouffons ».

Le 14 juin 1750, le jour du Corpus Christi, il exerce pour la première fois en tant que maître de chapelle à Saint-Pierre. Il se concentre sur la composition religieuse, et livre de nombreuses pièces à la Cappella Giulia, mais aussi répond aux commandes d'opéras de Rome, Spoleto, Milan, Piacenza Turin.

Au faîte de sa gloire en 1753, il reçoit des offres de situation de Mannheim et de Lisbonne, et accepte la charge de maître de chapelle à la cour du duc de Würtembert à Stuttgart, qu'il intègre officiellement le 1er janvier 1754.

Il continue à entretenir des relations avec l'Italie. Il crée Temistocle à Naples et Creso à Rome en 1757.

Les relations se dégradant à la cour du Württemberg,  il passe, en 1769, un accord avec la cour de Jose I du Portugal, pour la livraison annuelle d'un opéra seria, d'un opéra comique et de la musique religieuse a cappella, contre une pension de 400 zecchini. Son ami intime Martinelli, assure le nécessaire sur place.

Sa femme étant malade, il lui est accordé de retourner en Italie, pour qu'elle puisse profiter de l'air du Sud, à Aversa. C'est l'opportunité pour ses ennemis de lui faire perdre son poste, la rente promise, et la collection de ses œuvres. Sa femme décède à la fin de juillet 1769.

Il a de nouvelles commandes pour Naples, mais son style paraît démodé. Malade, souffrant dela goutte, paralysé un temps de la main, il continue à fournir des œuvres pour Naples et le Portugal.

En 1770, il livre une quatrième version de Demofoonte pour Naples, puis pour Rome une seconde version de Achille in Sciro. L'année suivante, L'amante cacciatore pour le Carnaval. Il livre à la cour du Portugal sa messe en ré majeur, la séquence Victimae paschali, des airs, et une quatrième Version de Ezio.

En 1771, Ifigenia in Tauride, le sixième opéra composé en un an environ, est achevé le jour de la première à Naples qui est un échec, et travaille aussitôt à une nouvelle production de Armida abbandonata. En août, il livre au Portugal le final de Ezio. Recouvrant l'usage de sa main, il donne en repésentaion privée, à Naples, la sérénata Cerere placata, et commence la composition d'un troisième opéra pour la cour de Lisbonne.

Sa dernière œuvre pour Naples est son Miserere sur le psaume 50 (Pietà Signore), traduit en italien par son ami Mattei, qui est créé pendant la Semaine Sainte de 1774, qu'il accompagne au clavier.

 

 

Jean-Marc Warszawski
2005
Révision 10 décembre 2007

Catalogue des  œuvres

  • 1737, L'errore amoroso, opera buffa en 3 atctes, sur un livret de A. Palomba, créé à créé  Naples, au printemps 1737
  • 1738, Odoardo, opera buffa en 3 atctes, créé  Naples, en hiver 1738
  • 1740, Ricimero re di Goti, opera seria en 3 actes, sur un livret de A. Zeno et P. Pariati, créé  à Rome le 16 janvier 1740
  • 1741, Sicut erat, cantique en fa majeur, pour 5 voix, créé à Bologne, en 1741
  • 1741, Astianatte (Andromaca), opera seria en 3 actes, sur un livret de A. Salvi, créé  Rome le 4 février 1741
  • 1741, Ezio, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes, sur un livret de P. Metastasio, créé  à Bologne le 29 avril 1741
  • 1741, Merope, opera seria en 3 actes sur un livret de Zeno, créé à Venise le 26 décembre 1741
  • 1742, Don Chichibio, intermezzo en 2 actes, créé  Rome en 1742
  • 1742, Eumene, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes sur un livret de Zeno, créé à Bologne le 5 mai 1742, D-Sl* (Acts 1 and 2), GB-Lbl
  • 1742, Isacco figura del Redentore (Il sacrificio di Abramo; Abramo ed Isacco), sur un texte de P. Metastasio, 2 sopranos, alto, ténor; basse, 4 voix, orchestre, basse continue, créé à Venise en 1742
  • 1742, Semiramide riconosciuta, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes sur un livret de Metastasio,créé à Turin, le 20 janvier 1742
  • 1742, Semiramide, opera seria en 3 actes, sur un livret de F. Silvani, créé à Venise le 26 décembre 1742
  • 1742, Tito Manlio, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes sur un livret de G. Roccaforte, créé à Turin, au carnaval de 1742, D-Sl*, GB-Lbl
  • 1743, Ciro riconosciuto, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes sur un livret de Metastasio, créé à Ferrare le 20 janvier 1743, et à Bologne le 4 mai 1744, dans une version révisée.
  • 1743, Demofoonte, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes sur un livret de Metastasio, créé à Padoue le 13 juin 1743
  • 1743, La Betulia liberata (La Giuditta), sur un texte de Metastasio, soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, orchestre, basse continue, créé à Venise en 1743
  • 1743, La contessina, pastiche
  • 1743, Laetatus sum, psaume en fa majeur, pour soprano, alto, 4 voix, orchestre, basse continue, créé à Venise, en 1743
  • 1744, Antigono, opera seria en 3 actes sur un livret de Metastasio, créé à Crema, en septembre 1744
  • 1745 (vers 1745), Beati omnes, psaume en si majeur, pour 2 sopranos, alto, 4 voix, cordes basse continue, créé à Venise vers 1745 (attribution incertaine)
  • 1745 (vers 1745), Credo, en ré majeur, 2 sopranos, alto, alto, 4 voix, cordes basse continue (incomplet)
  • 1745, Domine ne in furore, psaume en do majeur, pour 2 soprano, alto, 4 voix, cordes, basse continue, créé à Venise en 1745
  • 1745, Joas (Gioas; Il Gioas re di Giuda), sur un texte de Metastasio, traduit par G. B. Visino, 3 sopranos, 3 alltos, 4 voix, instruments, créé à Venise en 1745
  • 1745, Juda proditor, en 1 acte, sur un livret de , J. de Bellis, 3 sopranos, 3 altods, 4 voix, instruments, créé à Venise vers 1745-1746 (musique perdue)
  • 1745, Kyrie, Gloria, en fa majeur, 3 sopranos, alto, alto, 4 voix, cordes, basse continue, créé à Venise, en 1745
  • 1745, Sofonisba, opera seria en 3 actes sur un livret de A. Zanetti et G. Zanetti, créé à Venise le 26 décembre 1745
  • 1745-1746, Confitebor, psaume en fa majeur, 2 sopranos, alto, alto, 4 voix, cordes, basse continue, créé à Venise en 1745-1746
  • 1745-1746, Confitebor, psaume en la majeur, pour 2 sopranos, 2 altos, 4 voix, cordes basse continue, créé à Venise vers 1745-1746
  • 1745-1746, Modulamina sacra (collection de motets solistes), pour soprano ou alto, cordes, basse continue, créés à Venise ( Ab herebo profundo, pour soprano, perdu ; sd., Astri fulgentis, en la majeur, pour soprano
  • 1746, Allessandro nell'Indie, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Ferrare le 26 décembre 1743
  • 1746, Armida, sur un texte de E. V. de Romanis, à 2 voix, créé à Rome, en 1746 (perdu)
  • 1746, Caio Mario, opera seria en 3 actes sur un livret de Roccaforte, créé à Rome le 12 février 1746
  • 1746, Laudate pueri, psaume en si majeur, pour 6 voix solo, 8 voix, cordes, basse continue, créé à Ve,nise, en 1746
  • 1746, lib pubd, créé à Venise en Venice, 1746
  • 1746, Tito Manlio (2e version), opera seria en 3actes, sur un livret de J. Sanvitale, d'après M. Noris, créé à Venise en automne 1746
  • 1747, Catone in Utica, ,pastiche
  • 1747, Didone abbandonata, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes sur un livret de Metastasio, créé à Rome le 28 janvier 1747
  • 1747, Eumene (2e version), opera seria en 3 actes sur un livret de Zeno, créé à Naples le 30 mai 1747 (existe en manuscrit à la Bibliothèque nationale de France, révisé et sous le titre de Artemisia)
  • 1747, Perchè da l'alta reggia, componimento drammatico, en 2 actes sur un lmivret de F. Scarselli, créé à Rome, le 9 février 1747 (perdu)
  • 1748, Ezio (2e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Naples, le 4 novembre 1748
  • 1748, L'amore in maschera, opera buffa en 3 actes, créé à Naples, au carnaval de 1748
  • 1749, Achille in Sciro, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Vienne, le 30 août 1749
  • 1749, Artaserse, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes sur un livret de Metastasio, créé à Rome le 6 février 1749 (aussi à Mannheim, révisé, en 1751)
  • 1749, Ciro riconosciuto (2e version), opera seria en 3 actes sur un livret de Metastasio, créé à Venise en novembre 1749
  • 1749, Demetrio, opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Parme, en mai 1749 (aussi à Madrid en 1751)
  • 1749, Didone abbandonata (2e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Vienne la 8 décembre 1749
  • 1749, Giuseppe glorificato in Egitto (Giuseppe riconosciuto), en 2 parties, 2 sopranos, ténor, orchestre, basse continue, créé à Rome, en 1749
  • 1749, La cantata e disfida di Don Trastullo, intermezzo en 2 actes, créé à Rome, au carnaval de 1749 (repris en au carnaval de 1762 à Luc)
  • 1749, La passione di Gesù Cristo, en 2 actes sur un texte de Metastasio, soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, orchestre, basse continue, créé à Rome, en 1749
  • 1749, Merope, pastiche
  • 1749, Miserere, psaume en sol majeur, pour 4 voix, créé à Rome, en 1749 (morceau d'examen pour Saint-Pierre)
  • 1750 (vers 1750), Kyrie, Gloria, Credo, en ré majeur
  • 1750, Domus mea, Antienne, en la majeur, soprano, alto, basse continue, créée à Rome, le 18 novembre 1750
  • 1750, Haec est domus Domini, Antienne en do majeur, 2 sopranos, ténor, basse, basse continue, créée à Rome, le 18 novembre 1750)
  • 1750, Andromeda,  pastiche
  • 1750, Armida placata, pastiche
  • 1750, Aurea luce, hymne en ré majeur, pour soprano, alto, 8 voix, basse continue, créé à Rome, le 29 Juin 1750
  • 1750, Beatus vir, psaume en si majeur, pour soprano, alto, ténor, basse, 4 voix, basse continue, créé à Rome, en 1750
  • 1750, Benedictus Dominus, cantique en sol majeur, 4 voix, créé à Rome, en 1750 (attribution incertaine)
  • 1750, Confitebor, psaume en ré majeur, pour soprano, alto, ténor, 8 voix, basse continue, créé à Rome, en 1750
  • 1750, Euridice, pastiche
  • 1750, L'uccellatrice, intermezzo en 2 actes, créé à Venise le 6 mai 1750 (sous le titre de Il parataio (La pipée), intermezzo en 2 actes, sur un livret de C. F. Clément), créé à l'Opéra de Paris le 25 septembre 1753
  • 1750, La natività della Beatissima Vergine, en 2, parties sur un texte de G. Luca, soprano, alto, ténor, orchestre, basse continue, créé à Rome, en 1750
  • 1750, Le spose di Elcana, en 1 acte, sur un livret de C.E. Santa Colomba, 4 voix, instruments, créé à Palerme en 1750 (musique perdue)
  • 1750, Urbs Jerusalem beata, hymne en sol majeur, pour soprano, alto, ténor, basse, 4 voix, basse continue, créé à Rome, le 18 novembre 1750
  • 1751 (vers 1751), Incipit lamentatio Jeremiae Prophetae (Lamentations), en do majeur, soprano, orchestre, basse continue, créées à Rome, vers 1751
  • 1751, Jod–Manum suam misit (Lamentations), en ré majeur, alto, orchestre, basse continue, créées à Rome, vers 1751
  • 1751, César in Egipte, opera seria en 3 actes, sur un livret d'après G. Bussani, créé à Strasbourg, au carnaval de 1751 (pastiche)
  • 1751, Diffusa est gratia (Office), en do majeur et mi mineur, soprano, alto, ténor, ténor, B, basse continue, créé à Rome, en 1751
  • 1751, Juravit Dominus, Antienne en sol majeur, soprano, alto, basse continue, créée à Rome, en 1751
  • 1751, Justus ut palma (graduel), en la majeur, 2 sopranos, alto, 4 voix, cordes basse continue, créé à Rome, en 1751
  • 1751, Vau–Et egressus est en fa majeur, soprano, alto,orchestre, basse continue, Rome, vers 1751
  • 1751, Beatus vir, psaume en la majeur, pour soprano, 4 voix, cordes basse continue, créé à Rome, en 1751
  • 1751, Confitebor, psaume en sol majeur, soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, cordes, basse continue, créé à Rome, en 1751
  • 1751, Credidi, psaume en la majeur, pour soprano, alto, 4 voix, basse continue, créé à Rome, en 1751
  • 1751, Diffusa est gratia « pro nec Vergine nec Martire» (graduel), en sol majeur, 2 sopranos, alto, basse continue, créé à Rome, en 1751
  • 1751, Dixit Dominus, pasume en sol majeur, soprano, alto, ténor, basse, 4 voix, cordes, basse continue, Rome, 1751
  • 1751, Dixit Dominus, psaume en fa majeur, 8 voix solistes, 8 voix, cordes, basse continue, créé à Rome, en 1751
  • 1751, Ifigenia in Aulide, opera seria en 3 actes, sur un livret de M. Verazi,créé à Rome le 9 février 1751
  • 1751, In convertando, psaume en sol majeur, pour 2 sopranos, 8 voix, basse continue, créé à Rome, en 1751
  • 1751, Ipermestra, opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Spoleto, le 9 octobre 1751
  • 1751, La gloriosa ascensione al cielo di Nostro Signor Gesù Cristo (In queste incolte rive), en 2 actes, sur un livret de F. Perazzotti, soprano, alto, orchestre, basse continue, créé à le 20 mai 1751
  • 1751, La natività della Beatissima Vergine (Che impetuoso è questo torrente), en 2 parties,  2 sopranos, ténor, orchestre, basse continue, créé à Rome en 1751
  • 1751, La villana nobile, opera buffa en 3 actes, créé à Palerme, au carnaval de 1751
  • 1751, Miserere, psaume en ré majeur, pour 2 sopranos, alto, ténor, 4 voix, créé à Rome, en 1751
  • 1751, Oculi omnium, and Lauda Sion (« festa del Corpus Domini ») (graduel avec séquence), en sol majeur, soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, basse continue, créé à Rome, en 1751
  • 1751, Siam nel Parnaso, o amica, componimento drammatico en 2 actes, sur un livret de G. Pizzi, créé à Ronciglione, le 28 février 1751
  • 1751, Talestri, opera seria en 3 actes, sur un livret de Roccaforte, créé à Rome, le 28 décembre 1751
  • 1751, Veni Creator Spiritus, hymne en ré majeur, pour soprano, 4 voix, cordes, basse continue, créé à Rome, vers 1751
  • 1751, Veni sponsa Christi, Antienne en la majeur, soprano, cordes basse continue, créée à Rome, en 1751
  • 1751-1753, In monte oliveti en ré majeur (Repons), 4 voix, basse continue, créé à Rome, vers 1751-1753
  • 1751-1753, 27 Repons pour la Semaine Sainte, 4 voix, basse continue, créés à Rome, vers 1751-1753
  • 1751-1753, Bene fundata est, Antienne en do majeur, à 4 voix, avec basse continue, créée à Rome, vers 1751-1753
  • 1751-1753, Christus factus est, Antienne en ré majeur, 4 voix, basse continue, créée à Rome, vers 1751-1753
  • 1751-1753, Discerne causam meam (graduel), en ré majeur, soprano, alto, 4 voix, cordes basse continue, créé à Rome, vers 1751-1753
  • 1751-1753, Domine Deus in simplicitate (Office), en fa majeur, soprano, alto, 4 voix, basse continue, créé à Rome, vers 1751-1753
  • 1751-1753, Hosanna filio David, Antienne en ré majeur, 4 voix, basse continue, créée à Rome, vers 1751-1753
  • 1751-1753, Miserere, psaume en sol majeur, pour 4 voix, basse continue, créé à Rome, vers 1751-1753
  • 1751-1753, Miserere, psaume en sol majeur, pour 4 voix, créé à Rome, vers 1751-1753 (attribué selon les cas à Pergolesi,  Lotti ou Cafaro)
  • 1751-1753, Miserere, psaume en mi mineur, pour 8 voix, créé à Rome, vers 1751-1753
  • 1752, Bene fundata est , Antienne, pour basse, ténor, basse continue, créée à Rome, le 18 novembre 1752
  • 1752, Locus iste « in anniversario dedicationis ecclesiae » (graduel), en do majeur, 2 sopranos, alto, ténor; basse, basse continue, créé à Rome, le 18 novembre 1752
  • 1752, Propter veritatem « in Assumptione Beate Marie Virginis » (graduel), en la majeur, soprano, alto, cordes basse continue, Rome, 15 août 1752
  • 1752, Alleluia, Emitte spiritum, and Veni Sancte Spiritus « festa della Pentecoste » (graduel avec séquence), en ré majeur, soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, basse continue, créé à Rome, en 1752
  • 1752, Benedicta et venerabilis « per la natività di Maria vergine » (graduel), en ma majeur, soprano, alto, ténor, cordes basse continue, créé à Rome, le 8 septembre 1752
  • 1752, I rivali delusi, intermezzo en 2 actes, créé à Rome au carnaval de 1752
  • 1752, La natività della Beata Vergine (Non più : l'atteso istante), en 2 parties sur un texte de G. L. Bendini, soprano, alto, ténor, orchestre, basse continue, Rome, Collegio Nazareno, 1752, GB-Lcm, I-Nc, PS
  • 1752, Laudate pueri, psaume en do majeur, 4 sopranos, 8 voix, basse continue, créé à Rome, en 1752
  • 1752, Memor sit Dominus, Antienne en sol majeur, soprano, alto, basse continue, créée à Rome
  • 1752, Regnum mundi (Repons), en ré majeur, soprano, alto, 4 voix, cordes basse continue, créé à Rome, en 1752
  • 1752, Veni sponsa Christi, Antienne en do majeur, soprano, cordes basse continue, créée à Rome en 1752
  • 1753, Fetonte, opera seria en 3 actes, sur un livret de L. Villat), créé à Stuttgart, en 1753, pastiche
  • 1753, Attilio Regolo, opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Rome, la 8 janvier 1753
  • 1753, Bajazette, opera seria en 3 actes, sur un livret de A. Piovene, créé à Turin, le 26 décembre 1753
  • 1753, Demofoonte (2e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Milan, le 27 janvier 1753
  • 1753, Il sacrificio di Gefte, en 1 acte, 4 voix, instruments, créé à Palerme en 1753 (musique perdue
  • 1753, In convertendo, psaume en ré majeur, 6 voix solistes, 8 voix, basse continue, créé à Rome, en 1753
  • 1753, La clemenza di Tito, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Stuttgart, le 30 août 1753
  • 1753, La pastorale offerta, en 1 acte, sur un livret de Pascali, créé à Milan, le 19 mars 1753
  • 1753, La reggia de' Fati, en 2 actes sur un livret de G. Pascali, créé à Milan, le 13 mars 1753, with G.B. Sammartini, F-Pn [as La serenata, Acts 1–2]
  • 1753, Semiramide riconosciuta (2e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Piacenza, en avril 1753
  • 1753, Six sonates, pour 2 flûtes ou 2 violons, et basse continue (clavecin ou violoncelle) n° 1, pas de Jommelli ; n°, 2 en sol majeur ; n° , 3 en ré majeur ; n° 4, pas de Jommelli ; n° 5 en do majeur ; n° 6 en ré majeur
  • 1754, Catone in Utica, opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Stuttgar la 30 août 1754, lib US-Wc, 4 arias B-Bc, F-Pn, I-Bc, Mc, MC, Nc and Rc
  • 1754, Don Falcone, intermezzo en 2 actes, créé à Bologne, le 22 janvier 1754
  • 1754, La reconciliazione della Virtù e della Gloria, en 1 acte, sur un livret de , C. Taviani, à 2 voix, instruments, créé à Pistoia, en 1754 (musique perdue)
  • 1754, Lucio Vero, opera seria en 3 actes, sur un livret d'apès Zeno, créé à Milan, en janvier 1754
  • 1755, Enea nel Lazio, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Verazi, créé à Stuttgart, la 30 août 1755 (révisé pour le carnaval de Silva de 1767)
  • 1755, Gerusalemme convertita, en 2 parties, sur un texte de A. Zeno), 4 voix, chorus, instruments, créé à palerme, en 1755 (musique perdue)
  • 1755, Il giardino incanto, en 1 acte, créé à Stuttgart, en 1755 (perdu)
  • 1755, Il sogno di Nabucco, en 1 acte, 4 voix, chœur, instruments, créé à Palerme en 1755 (musique perdue)
  • 1755, Pelope, opera seria en 3 actes sur un livret de Verazi, créé à Stuttgart, le 11 février 1755
  • 1756 (avant 1756), Ave regina caelorum, Antienne , en la majeur, 2 sopranos, cordes basse continue (attribution incertaine)
  • 1756, Artaserse (2e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, Créé à Stuttgart, le 30 août 1756
  • 1756, Libera me (Repons, partie de la Missa pro defunctis) en do majeur, soprano, alto, ténor, basse, 4 voix, instruments, basse continue
  • 1756, Missa pro defunctis, en mi majeur, soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, cordes basse continue, créée à Stuttgart, en février 1756 (pour la duchesse de Württemberg)
  • 1757, Creso, opera seria en 3 actes, sur un livret de G. Pizzi, créé à Rome le 5 février 1757
  • 1757, Temistocle, en 1 acte, sur un livret de ère version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Naples, le 18 décembre 1757
  • 1758, Ezio (3e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Stuttgart, le 11 février 1758
  • 1758, L'asilo d'amore, en 1 acte, sur un livret de Metastasio, créé à Stuttgart, le 11 février 1758 (perdu)
  • 1758, Tito Manlio (3e version), opera seria en 3 actes, créé à Stuttgart, le 6 janvier 1758
  • 1759, Endimione, ovvero Il trionfo d'Amore (pastorale en 2 actes, d'après, Metastasio, créé à Stuttgart, au printemps 1759
  • 1759, Nitteti, opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Stuttgart, le 11 février 1759
  • 1760, Alessandro nell'Indie (2e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé  Stuttgart, le 11 février 1760
  • 1760, Caio Fabrizio, opera seria en 3 actes, sur un livret de Verazi, créé à Mannheim, le 4 novembre 1760
  • 1761, L'isola disabitata (pastorale en 2 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Ludwigsburg, le 4 novembre 1761; rev. Queluz, Real, 31 mars 1780, La
  • 1761, L'olimpiade, opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé  Stuttgart, le 11 février 1761
  • 1762, Semiramide riconosciuta (3e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Stuttgart, le 11 février 1762
  • 1763, Didone abbandonata (3e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Stuttgart, le 11 février 1763
  • 1763, Il trionfo d'Amore, pastorale, sur un livret de G. Tagliazucchi, créé à Ludwigsburg, le 16 février 1763
  • 1763, La pastorella illustre (pastorale en 2 actes sur un livret de G. Tagliazucchi, créé à Stuttgart, le 4 novembre 1763
  • 1763, Te Deum, en ré majeur, pour soprano, alto, ténor, basse, 4 voix, orchestre, basse continue, créé à Stuttgart, le 13 février 1763
  • 1764, Demofoonte (3e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé  Stuttgart, le 11 février 1764 (version révisée, Ludwigsburg, le 11 février 1765)
  • 1764, Il re pastore, opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Ludwigsburg, le 4 novembre 1764
  • 1765 (vers 1765); Arcadia conservata
  • 1765, Imeneo in Atene (pastorale en 2 actes d'après S. Stampiglia, créé à Ludwigsburg, le 4 novembre 1765
  • 1765, La clemenza di Tito (2e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à, le 6 janvier 1765
  • 1765, Le cinesi, en 1 acte, sur un livret de Metastasio, crféé à Ludwigsburg, en 1765 (perdu)
  • 1765, Temistocle (2e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Ludwigsburg, le 4 novembre 1765
  • 1766, Eneo nel Lazio (2e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Verazi, créé à Ludwigsburg, le 6 janvier 1766
  • 1766, Il matrimonio per concorso, opera buffa en 3 actes, sur un livret de G. Martinelli, créé  à Ludwigsburg, le 4 novembre 1766
  • 1766, La critica, opera bouffa en 1 acte, sur un livret de Martinelli, créé à Ludwigsburg, en 1766
  • 1766, Missa solemnis, en ré majeur, soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, orchestre, basse continue, créée à Stuttgart en 1766 (pour la nouvelle chapelle ducale)
  • 1766, Vologeso, opera seria en 3 actes, sur un livret de Verazi, d'après « Lucio Vero  » de Zeno, créé à Ludwigsburg, le 11 février 1766
  • 1767, Il cacciatore deluso ovvero La Semiramide in bernesco, dramma serio-comico en 3 acters, sur un livret de Martinelli, créé à Tübingen, le 4 novembre 1767
  • 1768, Fetonte, opera seria en 3 actes, sur un livret de Verazi, créé à Ludwigsburg, le 11 février 1768
  • 1768, Il tre vecchi innamorati, pastiche
  • 1768, L'unione coronata, en 1 acte, sur un livret de Martinelli, créé à Solitude, le 22 septembre 1768 (perdu) lib Sl
  • 1768, La schiava liberata (dramma serio-comico en 3 actes sur un livret de Martinelli, créé à Ludwigsburg, le 18 décembre 1768
  • 1769, Sonate, en do majeur, pour clavecin
  • 1769, Missa, en ré majeur, 2 sopranos, alto, ténor, basse, 4 voix, orchestre, basse continue, créée  Naples, en 1769 (jouée à Lisbonne, au printemps 1770
  • 1770, Armida abbandonata, opera seria, sur un livret de Rogatis, d'après T. Tasso
  • 1770, Demofoonte (4e version], opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Naples, le 4 novembre 1770
  • 1771, Achille in Sciro (2e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé à Rome, le 26 janvier 1771
  • 1771, Ezio (4e version), opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé en 1771
  • 1771, Ifigenia in Tauride, opera seria en 3 actes, sur un livret de Verazi, créé à Naples, le 30 mai 1771
  • 1771, L'amante cacciatore, intermezzo en 2 actes, sur un livret de A. Gatta, créé à Rome, au carnaval de 1771
  • 1771, Le avventure di Cleomede, dramma serio-comico en 3 actes dur un livret de Martinelli, créé en avril 1771
  • 1772, Cerere placata, en 2 actes sur un livret de M. Sarcone, créé à Naples, la 14 septembre 1772
  • 1772, Cerere placata, serenata en 2 actes sur un livret de Sarcone, créé à Naples, le 14 septembre 1772, B-Bc, D-Sl, F-Pn, I-Mc, Nc, P-La
  • 1774, Pietà, pietà Signore, en sol majeur, 2 sopranos, cordes, basse continue, créé à Naples, le 30 mars 1774
  • 1774, Il trionfo di Clelia, opera seria en 3 actes, sur un livret de Metastasio, créé en 1774
  • Atro funeri, pour alto, perdu ; Audi, o pastor (également attribué à Porpora, pour alto, perdu ; Barbara poena afflicta, en sol majeur, pour soprano
  • Dixit Dominus, psaulme en fa majeur, pour soprano, alto, ténor, basse, 4 voix, cordes basse continue
  • sd., Laudabo te pastorem, en mi majeur,  pour alto, cordes, basse continue
  • sd., Miseris agitatis, en ré majeur, pour basse cordes, basse continue
  • sd., Beatus vir, en si majeur, soprano, cordes basse continue
  • sd., Sonatan en ré majeur, 2 flûtes, basse continue
  • sd., Te Deum, en ré majeur, 2 sopranos, alto, ténor, basse, 5 voix, orchestre, basse continue
  • sd., Aleph–Ego vir videns (Lamentations), en fa majeur, alto, orchestre, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Arma frenate, en ré majeur, basse, cordes basse continue
  • sd., Care Deus si respiro, en do majeur, soprano, cordes basse continue
  • sd., Christus factus est, Antienne en mi mineur, à 4 voix, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Concerto ... da camera, en fa majeur, 2 violons basse continue
  • sd., Concerto, en fa majeur, pour clavecin, orchestre
  • sd., Divertimento, en mi majeur, pour 2 violons, alto, cor, basse continue
  • sd., Domine ad adjuvandum me, en ré majeur, cantique pour 2 sopranos, 2 altos, 2 ténors, 4 voix, cordes, basse continue
  • sd., Duo, en do majeur, pour clavecin ou pianoforte 4 mains
  • sd., Fuge, o misera columban, en si majeur, pour soprano
  • sd., Incipit oratio Jeremiae Prophetae (Lamentations), en sol majeur, soprano, alto, 4 voix, orchestre, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Lucinda e Fileno, pour sopranos, cordes, basse continue
  • sd., Magnificat, en la majeur, 2 sopranos, 2 alto, 2 ténor, 2 basses, 8 voix, basse continue, créé à Rome, en 1750
  • sd., Magnificat, en ré majeur, soprano, alto, ténor, basse, 4 voix, orchestre, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Magnificat, en ré majeur, à 3 vois,  (attribution incertaine)>
  • sd., Magnificat, en sol majeur, soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, orchestre, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Napolitano, en ré majeur, flûte, 2 violons, basse continue
  • sd., Panis angelicus, en si majeur, pour, soprano, alto, cordes, basse continue
  • sd., Regina caeli, Antienne en si majeur, 2 ténors, basse, orchestre (attribution incertaine)
  • sd., Salve regina, Antienne en fa majeur, soprano, cordes basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Scendi propizio, sur « Epitalamio II » de Metastasio, pour 2 sopranos, basse continue
  • sd., Sonate, en sol majeur, pour 2 violons ou flûtes, basse continue
  • sd., Spirant amabiles, pour alto, perdu ; Sponsa plange, pour alto, perdu ; Tacete, o frondes (également attribué à Scarlatti), pour soprano, perdu ; Venit e silva, pour alto, perdu
  • sd., Stando accanto, en la majeur, soprano, cordes basse continue, D-EB
  • sd., Te Deum, en ré majeur, 2 sopranos, alto, Basse, 4 voix, orchestre, basse continue, créé à Venise, en 1746
  • sd., Tu mi vedi, duo d'église en fa majeur, sur une traduction de psaumes par S. Mattei, pour 2 sopranos, basse continue
  • sd., Venga ad offrir, duo d'église en mi majeur, sur une traduction de psaumes par S. Mattei, pour 2 sopranos, basse continue
  • sd., 9 quatuors à cordes
  • sd., Agonia di Gesù Cristo, en sol majeur (incertain) Zingarelli), Vc
  • sd., Alleluia, en do majeur, 4 voix, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Animae laetantes, en ré majeur, pour soprano, basse, 4 voix, orchestre, basse continue
  • sd., Arcadia in Brenta, pastiche
  • sd., attribution incertaine, Haec dies quam fecit (Officeà, en ré majeur, à 8 voix, basse continue
  • sd., attribution incertaine, Messe en do majeur
  • sd., Beatus vir, psaume en fa majeur, pour soprano, basse, 4–5 vois, orchestre (attribution incertaine)
  • sd., Beatus vir, psaume en ré majeur, soprano, 4 voix, orchestre (attribution incertaine)
  • sd., Benedictus Mariae filius, en do majeur, pour soprano, orchestre, basse continue
  • sd., Caeleste lilium, pour soprano, perdu ; De tua sede luminosa en si majeur, pour soprano
  • sd., Caeli enarrant, en la majeur (incertain)
  • sd., Christus factus est, Antienne en do majeur, 3 voix, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Ciacona, en mi majeur, pour orchestre
  • sd., Concerto en sol majeur, clavecin, orchestre, basse continue
  • sd., Concerto, en ré majeur, pour clavecin, orchestre, basse continue
  • sd., Concerto, en sol majeur, pour flûte, orchestre, formerly D-Bsb
  • sd., Confirma hoc Deus (Office de Pentecôte), en fa majeur, 2 sopranos, alto, ténor, basse, 4 voix, basse continue, créé à Rome, en 1752
  • sd., Credidi propter quod, en si majeur, pour soprano, cordes, basse continue
  • sd., Credo, Sanctus, Agnus Dei,  en do majeur, soprano, alto
  • sd., Credo, Sanctus, Agnus Dei, en ré majeur
  • sd., Cuncta in mundo, en si majeur, pour basse, cordes, basse continue
  • sd., De profundis, psaume en do majeur, soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, hautbois, cordes, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Deus refugium nostrum, pour basse, 4 voix, orchestre
  • sd., Divertimento, en sol majeur, pour 2 violons, alto, basse continue
  • sd., Dixit Dominus, psaume en ré majeur, pour soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, orchestre (attribution incertaine)
  • sd., Dixit Dominus, psaume en sol majeur, pour 5 voix solistes, cordes, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Domine ad adjuvandum me, cantique en do majeur, 4 voix, orchestre, basse continue  (attribution incertaine)
  • sd., Dum fremit unda insana, en mi majeur, pour soprano, cordes, basse continue
  • sd., E quando sarà mai, cantate pour soprano, cordes et bassse continue
  • sd., Furendo deliro, en sol majeur,  pour alto
  • sd., Gia la notte, cantate pour soprano, cordes et bassse continue, sur « La pesca » de Metastasio
  • sd., Giusti numi, cantate pour soprano, cordes et bassse continue, de Didone abbandonata
  • sd., Gloria Patri, cantique en sol mineur et ré majeur, à 4 voix, pour 2 sopranos, orchestre, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Haec dies quam fecit (Office) en si majeur,soprano, basse, basse continue
  • sd., Haec requies mea, en sol majeur, pour soprano, cordes, basse continue
  • sd., In alto monte tremo, en fa majeur, pour basse, cordes, basse continue
  • sd., In sede beata, en ré majeur, pour alto, orchestre
  • sd., In te spero, pour alto, perdu ; Insurgunt armati, pour alto, perdu ; Nova fronde, novo flore, pour soprano, perdu ; O amabiles dolores, pour soprano, perdu ; O quam serena, pour soprano, perdu ; Peregrina desolata, en do majeur, pour soprano
  • sd., Kyrie Gloria, en ré majeur
  • sd., Kyrie Gloria, en ré majeur
  • sd., Kyrie Gloria, en ré mineur et fa majeur
  • sd., Kyrie Gloria, en si majeur
  • sd., Kyrie, Gloria, Credo, en fa majeur, créée à Venise
  • sd., Kyrie, Gloria, Credo, en sol majeur, créés à Venice
  • sd., Kyrie,  Gloria, en ré majeur
  • sd., La partenza, en 2 actes (avec un acte de G. B. Zonca)
  • sd., La pellegrina, opera bouffa (envoyé au Portugal)
  • sd., Lamed–Matribus suis (Lamentations), en sol majeur, soprano, alto, orchestre, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Laudate pueri, en ré majeur, pour soprano, orchestre
  • sd., Laudate pueri, psaume en sol majeur, 2 sopranos, alto, alto, 8 voix, cordes, basse continue, créé à Venise (attribution incertaine)
  • sd., Le frondi l'erbe (Autunno), pour 3 sopra,os, 2 corps, 2 hautbois, basse continue
  • sd., Le mie voci, duo d'église en fa majeur, sur une traduction par psaumes de S. Mattei, pour 2 sopranos, basse continue
  • sd., Lord have mercy, en mi majeur, pour voix, orgue
  • sd., Ma tu sperar, duo d'église en sol majeur, sur une traduction de psaumes par S. Mattei, pour 2 sopranos, basse continue (également attribué à Rispoli)
  • sd., Magnificat, en mi majeur, soprano, alto, ténor; basse, 4 voix, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Marche, en fa majeur et 2 menuets, en do majeur et fa majeur, pour clavecin
  • sd., Messe (sans le Credo), en ré majeur
  • sd., Messe en ré majeur
  • sd., Messe, en ré majeur
  • sd., Messe, en ré mineur et ré majeur
  • sd., Messe, en sol majeur (perdue)
  • sd., Misera, dove mai, en 2 actes ( pour le mariage du duc de Casamassimo et de la duchesse de S Donata)
  • sd., Miserere, en fa majeur, pour 3 voix, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Miserere, psaume en do majeur, 5 voix, basse continue (attribution oncertaine)
  • sd., Miserere, psaume en la majeur, pour soprano, alto, ténor, basse, 4 voix (attribution incertaine)
  • sd., Miserere, psaume en la majeur, pour 4 voix, basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Miserere, psaume en sol majeur, pour 7 voix solistes, 5 voix, orchestre (attribution incertaine)
  • sd., Miserere, psaume en sol majeur, 2 sopranos, alto, ténor, 4 voix, basse continue, créé à Stuttgart
  • sd., Missa a cappella (sans le Gloria), en fa majeur
  • sd., Mouvements de messe (Kyrie Gloria, Agnus Dei)
  • sd., Mouvements de Requiem
  • sd., No, non turbarti, o Nice, cantate pour soprano, cordes et bassse continue, sur « La tempesta » de Metastasio
  • sd., O Jesu ter amabilis, en mi majeur, pour alto, cordes, basse continue
  • sd., O Lord our God, en ré majeur, pour bassez, cordes, basse continue
  • sd., Oh come oltre l'osato (Venere ed Amore), soprano, alto, orchestre, basse continue, D-MÜs
  • sd., Panem caeli en ré majeur, 4 voix, basse continue
  • sd., Pange lingua, en mi majeur,  ténor, cordes, basse continue
  • sd., Pange lingua, en si majeur, pour soprano, cordes, basse continue, E
  • sd., Partir conviene, cantate pour soprano, cordes et bassse continue
  • sd., Peccatorum, en sol majeur, pour basse, cordes; basse continue
  • sd., Perchè, o Dio, duo d'église en do majeur, sur une traduction de psaumes de S. Mattei, pour 2 sopranos, basse continue
  • sd., Perdona, amata Nice, cantate pour soprano, cordes et bassse continue, sur « La gelosia » de Metastasio
  • sd., Piane le vie, duo d'église en si majeur, sur une traduction de psaumes de S. Mattei, pour 2 sopranos, basse continue (également attribué à Rispoli)
  • sd., Regina caeli, Antienne en en sol majeur, alto, cordes basse continue (attribution incertaine)
  • sd., Relinquite fontem, pour alto, perdu ; Si fremit unda irata, pour alto, perdu ; Spem deus erige labentem, pour alto, perdu
  • sd., Salve regina, Antienne en sol majeur, soprano, orchestre (attribution incertaine)
  • sd., Sinfonia for salterio (dulcimer), en sol majeur, cordes basse continue
  • sd., Solfeggi, soprano, ténor, basse continue
  • sd., Sonate, en sol majeur, 2 violons
  • sd., Sonate, en sol majeur, pour 2 violons ou flûtes, basse continue
  • sd., Sum fides armata, en ré majeur, soprano, cordes, basse continue
  • sd., Surgite cives, en ré majeur, pour alto, orchestre
  • sd., Victimae paschali (séquences), en fa majeur, 2 sopranos, alto, alto, ténor, basse, 4 voix, basse continue, créée  Naples, en 1770 (composées pour le cour de Lisbonne)
  • sd., Gloria, (Ehre sei Gott in der Höhe), en do majeur
  • sd., Messe, en do majeur

Bibliographie

  • ABERT HERMANN (1871-1927), Niccolò Jommelli als Opernkomponist. Halle 1908
  • —, Die Stuttgarter Oper unter Jommelli. Dans « Neue Musik- Zeitung » (96),1925, p. 551-554
  • ALFIERI PIETRO (1801-1863), Notizie biografiche di Nicolò Jommelli. Rome 1845
  • BROFSKY HOWARD, Jommelli e Padre Martini : anedotti e realtà di un rapporto. Dans « Rivista Italiana di Musicologia » (8) 1973), p. 132–146
  • BRUMANA B., « Betulia » a confronto : Jommelli e Mozart. Dans « Mozart, Padova e la « Betulia liberata ». Padua 1989, p. 101-122
  • BURNEY CHARLES (1726-1814), Memoirs of the Life and Writings of Metastasio. London 1796
  • CARLSON J., Selected Messe es of Niccolò Jommelli (thèse), University of Illinois 1974
  • DORSI FABRIZIO, Un intermezzo di Niccolò Jommelli: Don Falcone. Dans « Nuova Rivista Musicale Italiana » (19) 1985, p. 432–457
  • DOTTORI MAURÌCIO SOARES, The Church Music of Davide Perez and Niccolò Jommelli with Special Emphasis on their Funeral Music (thèse). University of Wales, Cardiff 1996
  • FEHR MAX, Zeno, Pergolesi und Jommelli. Dans « Zeitschrift für Musikwissenschaft » (1), 1918-1919), p. 281-287
  • GÜNTHER G. & VÖLKL H. (éditeurs), Musik in Baden-Württemberg (3), 1996) (W. Hochstein : « Jommelli's Kirchenkompositionen während seiner Stuttgarter Zeit », p. 179-195 ; J. Riedlbauer, « Zur stilistischen Wechselwirkung zwischen Niccolò Jommelli und Tommaso Trajetta »p. 205-212 ; M. P. McClymonds, « Jommelli, Verazi und "Vologeso" – das Hochdramatische Ergebnis einer schöpferischen Zusammenarbeit», p. 213-222]
  • HELL HELMUT, Die Neapolitanische Opernsinfonie in der ersten Hälfte des 18. Jahrhunderts. Tutzing 1971
  • HENZE S., Zur Instrumentalbgleitung in Jommellis dramatischen Kompositionen. Dans « Archiv für Musikwissenschaft » (39) 1982, p. 168-178
  • HOCHSTEIN WOLFGANG, Die Kirchenmusik von Niccolò Jommelli. Hildesheim 1984
  • —, Die Messvertonungen von Niccolò Jommelli: Besonderheiten und Probleme. Dans Petersen P. & Rösing H. (éditeurs), « 50 Jahre Musikwissenschaftliches Institut in Hamburg », Frankfurt 1999, p. 405–26
  • —, Niccolò Jommelli, en 1 acte, sur un livret de 1714- 1774) als Vizekapellmeister an S Pietro in Rom. Dans « Musikforschung » (33) 1980, p. 189–194
  • MATTEI SAVERINO, Elogio del Jommelli. Colle 1785, p. 59-140
  • McCLYMONDS MARITA PETZOLDT, Niccolò Jommelli: the Last Years, 1769-1774. Ann Arbor 1980
  • —, The Evolution of Jommelli's Operatic Style. Dans « Journal of the American Musicological Society » (33) 1980), p. 326-355
  • —, Haydn and the Opera Seria Tradition: Armida. Dans , B. M. Antolini & W. Witzenmann (éditeurs), « Napoli e il teatro musicale in Europa tra Sette e Ottocento: studi in onore di Friedrich Lippmann ». Florence 1993, p. 191-206
  • —, Jommelli's Last Opera for Germany : the Opera Seria-Comica La schiava liberata (Ludwigsburg, 1768). Dans « Current Musicology » (39) 1985, p. 7-20
  • PATTENGALE ROBERT RICHARD, The Cantatas of Niccolò Jommelli (thèse). University of Michigan 1973
  • SAVAGE JAMES BRYAN, The Württemberg Te Deum of Niccolò Jommelli (thèse). University of Washington, 1984
  • SCHNOEBELEN ANNE, Padre Martini's Collection of Letters. New York, 1979
  • SITTARD JOSEF, Zur Geschichte der Musik und des Theaters am württembergischen Hofe. Stuttgart 1890–1891
  • SPRAGUE C. R., A Comparison of Five Musical Settings of Metastasio's Artaserse (thèse) UCLA 1978
  • TOLKOFF AUDREY LYN, The Stuttgart Operas of Niccolò Jommelli (thèse). Yale University 1974
  • ZIINO A. & ALT., Le quattro versioni dell'Ezio di Niccolò Jommelli. Dans « Musica e cultura a Napoli dal XV al XIX secolo ». Napoli 1982, p. 239- 261

Discographie

01 / 153
Nicolò Jommelli
Le Lamentation del profeta Geremia per il Mercoledi Santo (Les Lamentations du prophète Jérémie pour le Mercredi saint)
Gérard Lesne, contralto
Véronique Gens, soprano
Il Seminario Musicale
Christophe Rousset, dir
Enrtegistré en 1991 et en 1995.
Virgin Veritas 1996

 

02 / 153
Jommelli
L'Uccellatrice
Intermède en musique
Emanuela Galli, soprano
Luciano Grassi, Ténor
Orchestra da camera milano classica
Vanni Moretto, dir.
Enregistré en avril 2003 à Milan
Dynamic CDS 436 

 

Jean-Marc Warszawski
2005
Révision 10 décembre 2007

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Samedi 13 Décembre, 2014 16:04

musicologie.org