musicologie

Biographies musicales

S'abonner au bulletin

 

 

 

Jean de Grouchy
Grocheo ; Grocheio
vers 1255-vers 1320

 

Il est vers les années 1300, à Paris.

Écrits relatifs à lamusique

De musica

Commentaires et citations

Divise le domaine musical en trois catégories

1- Musica simplex. (profane et vulgaire)
2- Composita (d'après les canons de la mesure)
3- Ecclesiastica

Autrement dit, musique populaire, musique savante, et musique d'église. D'une façon générale, les théoriciens s'en tiennent académiquement à la proposition de Boèce, à savoir, musique du monde, musique humaine et musique instrumentale. Il y a donc une reconnaissance des genres musicaux, qui révèle un ecertaine indépendance intellectuelle de Jean de Grouchy par rapport aux institutions. Son traité réserve une place à ses propres observations. Ainsi, donne-t-il des transcriptions de danses populaires, par lesquelles on peut se rendre compte que les modes employés sont proches de nos modes mineurs et majeurs (J. Wolf : Die Tänze des Mittelalter. "Archiv für Musikwissenschaft" (I) 1918-1919).

Il en fera d'ailleurs la remarque : Les règles de la tonalité ecclésiastique ne sont pas applicables aux chansons, ductiae, estampies. ( Non per tonum cognoscimus cantus vulgarem, ductiam, stanpidem).

Musique plane et musique mesurée

On divise la musique en musique plane ou non mesurée et en mesurée. On entend par musique non mesurée celle de l'église selon Saint Grégoire, et déterminée par plusieurs tons.

Le conduit

Au XIIIe siècle, on ne compose plus guère de nouveaux conduits, mais les anciens sont toujours en usage. Jean de Grouchy cite le genre dans son traité : c'est un genre musical destiné aux fêtes et aux banquets. (Gérold Théodore. Histoire de la musique des origines à la fin du XIVe siècle. H. Laurens Paris 1936. Pages 256, 357)

Motet et organum

Le ténor est la partie sur laquelle les autres sont construites, de même que la maison s'élève sur un fondement... Celui qui veut composer (un motet) doit donc d'abord donner au ténor une bonne ordonnance, en fixer la mesure et le mode. Dans les motets, de même que dans les organa, le ténor est un chant composé antérieurement et emprunté à une mélodie ancienne... Après avoir bien disposé le ténor, on composera au dessus de lui le motettus, qui sera en général à la distance d'une quinte du ténor, mais peut monter plus haut ou descendre.À ces deux voix on ajoute le triplum qui est proportionnellement au ténor à l'intervalle d'une octave, mais peut descendre jusqu'à la quinte. Quoique ces trois voix forment déjà une consonance complète, on peut leur adjoindre encore le quadruplum qui déterminera la consonance tandis que les autres voix monteront ou descendront ensemble ou s'interrompront ou auront des pauses. Tandis que dans la composition d'organa on changera souvent de mode, dans les motets on conservera plutôt le même mode. Dans les commotelli il y a plusieurs textes. Si dans ces textes le nombre des syllabes ou des mots dépasse celui des autres, on peut les égaliser par l'emploi de brèves et de semi brèves. Jean de Grouchy ajoute que ces chants ne sont pas pour les gens du peuple qui ne sauraient ni en comprendre les subtilités, ni y prendre du plaisir. C'est dans les fêtes organisées par les lettrés et les personnes qui recherchent les finesses de l'art que l'on chante les motets. Au cours des réjouissances populaires, on chante des cantilènes et des rondels.

Ductia et carole

La ductia est une composition sans paroles (Sonus illiteratus) mesurée avec un battement approprié. Je dis sans paroles, parce que la voix humaine puisse l'exécuter et qu'il puisse être représenté par des signes de notation, on ne peut l'écrire avec des lettres parce qu'un texte lui fait défaut. Et je dis avec des battements réglés parce que les rythmes règlent la ductia elle-même et les mouvements de l'exécutant et qu'ils incitent l'âme humaine à faire des mouvements élégants correspondant à l'art qu'on appelle la danse, et déterminent le mouvement dans les ductiae et les caroles.

L'estampie

La stantipe est une composition musicale sans parole ayant une progression mélodique compliquée (habens difficiles concordantiarum discretionem) et divisée en points (puncti). À cause de sa difficulté, il occupe entièrement l'esprit de l'exécutant et de l'auditeur, et souvent il distrait l'esprit des riches de mauvaises pensée. Et je dis que son caractère est déterminé par les points, parce qu'il manque de la mesure précise que nous trouvons dans la ductia, et qu'il ne se distingue que par les points. Quelques uns fixent les points pour l'estampie à six, d'après les six voyelles, d'autres se basant sur les sept concordances ou laissant guider par leur instinct naturel, à sept, par exemple Tassyn; C'est de ce genre que sont les estampies à sept cordes ou les compositions difficiles de Tassyn.

Manuscrits

  • Ms. 2663, Darmstadt, Hessische Landes- und Hochschulbibliothek, fin XIVe siècle, f. 56-59
  • Ms. Harley 281, London, British Library, XIVe siècle, f. 30-52

Éditions

  • PAGE CHRISTOPHER, Johannes de Grocheio on Secular Music: a Corrected Text and a New Translation. Plainsong and Mediaeval Music (2) 1993, p. 17-41
  • ROHLOFF ERNST, Der Musiktraktat des Johannes de Grocheo nach den Quellen neu herausgegeben mit Übersetzung ins Deutsche und Revisionsbericht. Dans «Media latinitas musica» (2), Gebrüder Reinecke, Leipzig 1943, p. 41-67 ; 1972 [édition électronique de l'Université d'Indiana]
  • —, Die Quellenhandschriften zum Musiktraktat des Johannes de Grocheio. Leipzig 1967 [éd. et trad.]
  • SAY ALBERT, Johannes de Grocheo: Concerning Music (De musica). Dans «Colorado Springs College Music Press, translations» (1), Colorado Springs 1973 [2e éd.] [trad. angl.]
  • WOLF JOHANNES, Die Musiklehre des Johannes de Grocheo. Dans «Sammelbände der Internationalen Musikgesellschaft» (1) 1899-1900, p. 69-120 [édition électronique de l'Université d'Indiana]

Bibliographie

  • BESSELER HEINRICH, Zur Ars Musicae des Johannes de Grocheo. Dans «Musikforschung» (2) 1949, p. 229-231
  • BIELITZ MATHIAS, Materia und forma bei Johannes de Grocheo. Dans «Musikforschung» (38) 1985, p. 257-277
  • —, Hat Johannes de Grocheo eigentlich auch über Musik geschrieben?. Dans «Musikforschung» (41) 1988, p. 144-150
  • CSERBA SIMON, Über den Vortrag des Gregorianischen Chorals im Mittelalter. Dans «Kirchen-musikalisches Jahrbuch» (29) 1934, p. 32-40
  • DE WITT PATRICIA ALICE, A New Perspective on Johannes de Grocheo's Ars musicae (thèse). University of Michigan 1973 [iv, 262 p. tables, transcriptions]
  • FLADT ELLINORE, Die Musikauffassung des Johannes de Grocheo im Kontext der hochmittel-alterlichen Aristoteles-Rezeption. Dans «Berliner musikwissenschaftliche Arbeiten» (26), München-Salzburg 1987 [thèse, Technische Universität Berlin]
  • FROBENIUS WOLF, Methoden und Hilfsmittel mittelalterlicher Musiktheorie und ihr Vokabular. Dans O. Weijers (éd.), «Méthodes et instruments du travail intellectuel au moyen âge». Turnhout 1990, p. 121-136
  • GÉROLD THÉODORE, Histoire de la musique des origines à la fin du XIVe siècle. H. Laurens Paris 1936, p. 182, 256, 327, 333, 334, 349, 351, 352, 354, 385, 408
  • HUGLO MICHEL, Le traité mensurabilis du manuscrit de Bamberg. Dans «Acta universitatis. Stokholmiensis» (29) Studies in text and music of liturgical tropes and sequences in memory of Gordon Anderson. Alquist et Wiesel Stokholm 1979, p. 91
  • LEBEDEV SERGEY N., Zu einigen loci obscuri bei Johannes de Grocheio. Dans M. Bernhard (éd.), «Quellen und Studien zur Musiktheorie des Mittelalters» (2), «Veröffentlichun-gen der Musikhistorischen Kommission» (13), Bayerische Akademie der Wissens-chaften, München 1997, p. 92-108
  • MCGEE TIMOTHY JAMES, Medieval dances: Matching the repertory with Grocheio's descriptions. Dans «Journal of Musicology», 1989, p. 498-517
  • MÜLLER HERMANN, Zum Texte der Musiklehre des Johannes de Grocheo. Dans «Sammelbande der Internationalen Musik-Gesellschaft» (4) 1902-1903, p. 361-368
  • —, Zur Musiklehre des Johannes de Grocheo. Dans «Sammelbände der internationalen Musik-Gesellschaft» (5) 1903-1904, p. 175
  • NIKOLOVA IVELINA, Muzikalnoto vazprijatie pri Gvido i Groheo: Etap ot muzikalnopsihologiceskija proces na izgrazdane na ponjatieto. Dans «Balgarsko muzikoznanie» (10/4) 1986, p. 15-24
  • PIRROTTA NINO. Una arcaica descrizione trecentesca del madrigale. Dans «Festschrift H. Besseler zum 60. Geburtstag», Leipzig 1961, p. 155-161
  • RECKOW FRITZ, Processus und structura. Über Gattungstradition und Formverständnis im Mittelalter. Dans «Musiktheorie» (1) 1986, p. 25
  • ROHLOFF ERNST, Studien zum Musiktraktat des Johannes de Grocheo. Dans «Media Latinitas musica» (1), Leipzig 1930
  • SANDERS ERNEST E., The Medieval Hocket in Practice and Theory. Dans «The Musical Quarterly» (60) 1974, p. 253
  • SAPONOW MICHAIL, Ductia und cantus insertus bei Johannes de Grocheio. Dans «Beihefte zur Musikwissenschaft» (32) 1990, p. 296-299
  • STOCKMANN DORIS, Musica vulgaris bei Johannes de Grocheio (Grocheo). Dans «Beihefte zur Musikwisswnschaft» (25) 1983, p. 3-56
  • —, Musica vulgaris im französischen Hochmittelalter: Johannes de Grocheo in neuer Sicht. Dans «Musikethnologische Sammelbände» (7) 1985, p. 163-180
  • VEGA CARLOS, La música en el siglo XIII. Dans «Revista del Instituto de Investigación Musicológica Carlos Vega» (8) 1987, p. 9-22
  • WIORA WALTER, Europäische Volksmusik und abendländische Tonkunst. Dans «Die Musik im alten und neuen Europa» (1), Kassel 1957, p. 78, 91
  • WOLF JOHANNES, Geschichte der Mensural Notation von 1250 bis 1460. Leipzig 1904 [3 v.]; Hildesheim-Wiesbaden 1965, p. 14, 363
  • —, Die Tänze des Mittelalters. Dans «Archiv für Musikwissenschaft» (1) 1918-1919
  • YOSHIDA TAISUKE, Yakobusu kontora Gurokeumu. Dans «Mélanges Daigoro» p. 297-324 [compare Jacques de Liège et Jean de Grouchy]

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-5 avril 2009

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
Statistiques du site
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Samedi 13 Décembre, 2014 15:47

musicologie.org