rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

 Guédron Pierre

v. 1566- v.1620

 

 


Andreas Scholl interprète
« Si le parler et le silence » de Pierre Guédron
poète anonyme, recueil de 1608,
à quatre parties et pour une voix et luth (tablature).

Né à Châteaudun vers 1566-1568, mort v. 1620

Compositeur, chanteur et professeur de chant. originaire de Normandie. Chanteur à la chapelle du Cardinal de Lorraine au Puy d'Évreux.

Un document de 1583 signalant la mue de sa voix permet de dater sa naissance.

En 1588, après l'assassinat du cardinal, il sert à la chapelle royale, puis après la réorganisation de la cour il est nommé maître des chanteurs de la chambre.

Il apparaît dans les cercles musicaux de diverses cours princières. En 1601, il succède à Claude Le Jeune comme compositeur de la chambre du roi.

En 1603 il obtient aussi les charges de valet de chambre du roi et de « Maître des enfants de la musique de la chambre du roi » (charge qu'il revend à son gendre Antoine Boësset en 1613).

En 1604, il est Maître de la musique de la chambre du roi et en 1613 surintendant de la musique. En 1617, il occupe les mêmes fonctions à la maison de la reine-mère.

Son dernier livre de chansons est publié à titre posthume en 1520 par les soins d'Antoine Boësset.

On conserve (et authentifie) 185  de ses airs, imprimés dans huit collections, de 1602 à 1620. Il en a écrit certains des textes, les autres sont de poètes de son temps dont François Malherbe. Il a également composé de nombreux ballets

Catalogue des œuvres

  • 1602 - Ballet sur la naissance de Monseigneur le duc de Vendosme
  • 1602 - Airs de court, Paris
  • 1608 - Ballet des Bacchantes
  • Airs de cour, Paris, 1608
  • 1609 - Ballet de la reyne
  • 1609 - Ballet du maître à danser
  • 1610 - Ballet de monseigneur le duc de Vendosme, ou Ballet d'Alcine
  • 1612 - 2e livre d'airs de cour, Paris
  • 1613 - Ballet de madame, soeur du roy
  • 1613 - Ballet de la sérénade
  • 1614 - Ballet des Argonautes
  • 1615 - Ballet de monsieur le prince Condé
  • 1615 - Ballet du triomphe de Minerve
  • 1617 - Ballet de la reyne
  • 1617 - Ballet du roy, ou Ballet de la délivrance de Renaud
  • 1617 - 3e livre d'airs de cour, Paris
  • 1618 - Ballet des princes
  • 1618 - Ballet du roy sur l'adventure de Tancrède en la forest enchantée
  • 1618 - 4e livre d'airs de court
  • 1620 - Ballet de M. le Prince
  • 1620 - 5e livre d'airs de court, Paris
  • Des airs non imprimés

Edition des œuvres

  • Durosoir Georgie (dir), Pierre Guédron, : Les airs de cour (avant propos de Jean-Pierre Babelon). « anthologies : airs » (V.1), Éditions du Centre de Musique Baroque de Versailles, Versailles 2009 [transcription des tablatures de luth par Éric Bellocq ; xcix-719 p.]
  • —, L'air de cour en France 1571–1655. Liège 1991
  • Expert H. (éd.), Airs à quatre et cinq voix : chants de France et d'Italie. Paris s.d.
  • Warlock P. (éd.), French Ayres from Gabriel Bataille's Airs de différents autheurs (1608–1618). Oxford, 1926
  • Verchaly A. (éd.), Chansons et airs de cour. Paris 1955
  • —, Airs de cour pour voix et luth 1603–1643. Paris, 1961

Bibliographie

  • Durosoir G., L'air de cour en France 1571-1655. Liège 1991
  • Fortune N., Solo Song and Cantata. Dans «The New Oxford History of Music» (4) 1968, p. 125-217
  • Gérold Théodore, L'art du chant en France au XVIIe siècle. Strasbourg 1921
  • La Laurencie Lionel de, Un musicien dramatique du XVIIe siècle, Pierre Guédron. Danzs «Rivista musicale italiana» (29) 1922, p. 445-472
  • Le Cocq J., French Lute-Song, 1529–1643 (thèse). Oxford University 1997
  • McGowan M. M., L'art du ballet de cour en France, 1581-1643. Paris 1963
  • The Origins of French Opera. Dans The New Oxford History of Music» (5) 1975, p. 169-205
  • Royster D. L., Pierre Guédron and the air de cour 1600-1620 (thèse). Yale University 1973
  • Verchaly A., Poésie et air de cour en France jusqu'à 1620. Dans «Musique et poésie au XVIe siècle», Paris 1953, p. 211-224
  • —, Un précurseur de Lully, Pierre Guédron. Dans «XVIIe siècle» (21-22) 1954, p. 383-395
  • —, A propos du récit français au début du XVIIe siècle. Dans «Recherches sur la musique française classique» (15) 1975, p. 35-46
  • Walker D. P., The Influence of musique mesurée à l'antique, particularly on the airs de cour of the Early Seventeenth Century. Dans «Musica Discipliona» (2) 1948, p.141-163.

Documents

Trois textes anonymes mis en musique par Guédron,

1

        Ce penser qui sans fin tirannise ma vie
        Se montre tellement contre moi conjuré,
        Que tant plus jé m'efforce à dompter son ennuie
        A tant moins à mon bien je le vois préparé.

        J'ai quitté la beauté dont il a pris naissance,
        Espérant par l'oublie ses charmes décevoir
        Mais je trouve à la fin que la venue et l'absence
        Sont tous deux différents, et d'un même pouvoir.

2

        Si le parler et le silence
        Nuit à notre heur également,
        Parlons donc, ma chère espérance,
        Du coeur et des yeux seulement;
        Amour ce petit dieu volage
        Nous apprend ce muet langage.

        Que le regard vole et revole,
        Messager des nos passions,
        Et serve au lieu de la parole
        Pour dire nos intentions.
        Amour ce petit dieu volage
        Nous apprend ce muet langage.

        Mais si quelque âme est offencée
        De nous voir discourir des yeux,
        Nous parlérons de la pensée,
        Comme les anges dans les cieux.
        Amour ce petit dieu volage
        Nous apprend ce muet langage.

        Ainsi par un doux artifice
        Nous trompérons les courtisans
        Et nous rirons de la malice
        De mille fâcheux médisans,
        Qui n'en sauront pas d'avantage
        Ignorant, ce muet langage.

3

        Vous que le Bonheur rappelle
        A un servage ancien,
        Mourez aux pieds de la belle
        Qui vous daigne faire sien.

        Glorieuse en votre perte,
        Honorez votre vainqueur,
        Qui vous a la porte ouverte
        De la prison de son coeur.

        Heureux venez vous donc rendre
        A celle qui vous a pris;
        C'est honneur de se voir prendre
        A qui tient tout à mépris.

        L'honneur d'un brave adversaire
        Honore votre trépas,
        Heureux qu'en mourant peut faire
        Que son nom ne meure pas.

             

Jean-Marc Warszaski
2003
Révision 2 avril 2010

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Mardi 16 Août, 2016 15:43