rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Gombert Nicolas

v. 1500-v. 1557

 

 

Il est peut être né au Sud de la Flandre (La Gorgue ?).

D'après Hermann Finck (1527-1558) dans sa Practica Musica (1556), il aurait été un des élèves de Josquin Desprez (?).

Il aurait composé une déploration sur la mort de Josquin, publiée collectivement en 1545 par Appenzeller et Vinders.

En 1526, il est chanteur à la chapelle à la cour de Charles V, et à partir de 1529, maître des enfants.

Il accompagne la cour dans ses voyages en Espagne, Italie, Autriche, Allemagne. Il n'est pas maître de chapelle. Cette fonction est assurée par Adrien Thibault, dit Pickart puis par Crecquillon. Mais Gombert est compositeur pour les grandes cérémonies.

Clerc, peut être prêtre, il a des bénéfices ecclésiastiques à Courtrai, Lens, Metz, un canonicat à la cathédrale de Tournai en 1534.

Sur les listes de la chapelle impériale de 1540, le nom de Gombert disparaît au profit de celui de Cornelius Canis. Selon Jérôme Cardan (1501-1576), Gombert aurait violé un garçon du service de l'empereur, et aurait été condamné aux galères et à l'exil.

Toujours selon Cardan, il aurait alors composé les chansons du cygne grâce auxquelles il aurait obtenu son pardon. Il n'existe pratiquement pas d'informations sur sa vie après son retour.

En 1547, un de ses motets est envoyé (depuis Courtrai) accompagné d'un hommage à Charles. En 1556, Hermann Finck écrit comme si Gombert était vivant. D'autres sources (Guicciardi, Cardan) indiquent en 1561 et 1565 que Gombert est décédé.

Bibliographie

  • Wikipédia néerlandaise, notice biographique étoffée, catalogue des œuvres [accès le 09.12.2008]
  • Bartha D., von, Probleme der Chansongeschichte im 16. Jahrhundert : Nicolas Gombert – Benedictus Appenzeller. Dans «Zeitschrift für Musikwissenschaft» (13) 1930-1931, p. 507-530
  • Bridgman Norbert, Les échanges musicaux entre l'Espagne et les Pays-Bas au temps de Philippe le Beau et de Charles-Quint. Dans «La Renaissance dans les provinces du nord», Arras 1954, p. 51–61
  • Brunet F., Les deux chansons descriptives de Nicolas Gombert (thèse). Univerité de Paris IV, 1993
  • Elias C. A., Imitation, Fragmentation, and Assimilation of Chansons in the Masses of Gombert, Clemens, and Grecquillon (thèse). University of Chicago 1994
  • Eppstein H., Nicolas Gombert als Motettenkomponist. Würzburg 1935
  • Federhofer H., États de la chapelle musicale de Charles-Quint (1528) et de Maximilien (1554). Dans  «Revue belge de musicologie» (4), p.176–83
  • Jas E., Nicolas Gombert's Missa Fors seulement: a Conflicting Attribution. Dans «Revue Belge de Musicologie» (46) 1992, p. 163-177
  • Lewis A. J., Un certo che di grandezza : Nicolas Gombert's First Book of Four-Part Motets (1539) (thèse) Univerity of California Berkeley 1994
  • Lockwood L., Monteverdi and Gombert : the Missa In illo tempore of 1610. Dans P. Cahn & A.-K. Heimer «De musica et cantu : Studien zur Geschichte der Kirchenmusik und der Oper : Helmut Hucke zum 60. Geburtstag», Hildesheim 1993, p. 457-469
  • Maniates R., The Sacred Music of Nicolas Gombert. «Canadian Music Journal» (4,2) 1961162, p. 25-38
  • Miller C. A., Jerome Cardan on Gombert, Phinot, and Carpentras. Dans «Musical Quqrterly» (58), 1972,  p. 412-419
  • Miller C. A. (éd & trad.), The Writings of Jerome Cardan on Music. Dans «Musicological Studies and Documents» (32) 1973
  • Mosser D. R., The Identification and Use of the Ave Maria Cantus Firmus in Sixteenth-Century Motets (thèse). University of Oklahoma 1984
  • Newcomb A., Unnotated Accidentals in the Music of the Post-Josquin Generation : Mainly on the Example of Gombert's First Book of Motets for Four Voices. Dans J. A. Owens & A. M. Cummings, «Music in Renaissance Cities and Courts : Studies in Honor of Lewis Lockwood», Warren (Mic.), 1997, p. 215-225
  • Roche J., Gombert's Motet Aspice Domine. Dans H. Poos «Chormusik und Analyse», Mainz 1983, p. 77-85
  • Schmidt-Görg J., Nicolas Gombert, Kapellmeister Karls V : Leben und Werk. Bonn 1938
  • Urquhart P., Cross-Relations by Franco-Flemish Composers after Josquin. Dans «Tijdschrift van de Vereniging voor Nederlandse muziekgeschiedenis» (43) 1993, p. 3-41

Discographie

Nicolas Gombert
Music From the court of Charles V
Motets, Chansons, Mass for 6 Voices

Huelgas Ensemble ; Paul Van Nevel dir. — Enregistré en 1992, Sony Vivarte 48249
Katelijne Van Laethem ; Carol Schlaikjer ;  Marie-Claude Vallin ; Claudio Cavina ; Marius Van Altena ; Harry Van Berne ; Stéphane Van Dijck ; John Dudley ; Ibo Van Ingen ; Otto Rastbichler ; Willem Ceuleers
Kees-Jan de Koning ;   Harry Van der Kamp ;   Lieven de Roo

01 - Antiphon: Regina coeli (à 12) ; 02 - Motet: In te Domine speravi (à 6)  ; 03 - Motet: Media vita (à 6)  ; 04 - Chanson: Tous les regretz (à 6)  ; 05 - Chanson: Je prens congie (à 8). Magnificat secundi toni : 06 - Et exultavit (à 4)  ; 07 - Quia fecit (à 4) ; 08 - Fecit potentiam (à 3)  ; 09 - Esurientes (à 2) ; 10 - Sicut locutus est (à 4) ; 11 - Sicut erat (à 5).   Missa Tempore paschali : 12 - Kyrie (à 6) ; 13 - Gloria (à 6) ; 14 - Credo (à 8) ; 15 - Sanctus (à 6) - Pleni sunt caeli (à 5) - Hosanna (à 6) - Benedictus (à 4) - Hosanna (à 6) ; 16 - Agnus Dei I & II (à 6) ; 17 - Agnus Dei III (à 12)

 

Jean-Marc Warszawski
Révision le 9 décembre 2008

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Mardi 16 Août, 2016 15:43