rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Górecki Henryk Mikołaj

1933-2010

 

 

Né à Czernica, le 6 décembre 1933 ; mort à Katowice le 12 novembre 2010.

Il commence ses études de musique en 1952. De 1955 à 1960, il étudie à l'École supérieure de musique de Katowice avec Bolesław Szabelski (1896-1979), un élève de Karol Szymanowski.

Le 27 février 1958, un concert monographique de ses œuvres est organisé au sein de l'École supérieure de musique, au cours duquel sont donnés son opus 7,  Chants sur la joie et le rythme (Piesni o radosci i rytmie), pour deux pianos et orchestre de chambre, et le Concerto pour cinq instruments et quatuor à cordes (opus 11).

La même année, son Épitaphe (Epitafium), pour chœur mixte et ensemble instrumental est programmée au 2e Festival international de musique contemporaine « Automne de Varsovie » (miedzynarodowy festiwal muzyki wspolczesnej « Warszawska Jesien »). Cette œuvre le fait connaître en Pologne. Pologne.

En 1959, il obtient le 1er prix à la biennale des Jeunes à Paris pour sa Première symphonie.

La même année, avec Monologhi (opus 126), pour soprano et trois ensembles instrumentaux, il gagne le 1er prix de composition du Concours des jeunes compositeurs de l'Association des Compositeurs Polonais.

Le 21 septembre 1960,  Scontri (opus 17), pour orchestre, fait une grande imprsseion au Festival « Automne » de Varsovie ».pour orchestre (1960), en provoquant un

En 1961, sa Deuxième symphonie obtient le 1er prix de la seconde Biennale des Jeunes Compositeurs.

En 1967, il reçoit le troisième prix du Concours international de l'UNESCO à Paris, avec Refrain (opus 21) pour orchestre.

En 1968, il est chargé de cours à l'École Nationale Supérieure de Musique de Katowice. La même année, il remporte le 1er prix du concours de composition de Szczecin avec sa Cantate (opus 26).

Au début des années 1970, il donne une série de concerts en Allemagne et en Pologne. La même année, il est gratifié du prix l'Union des compositeurs polonais.

En 1972, il est professeur adjoint à l'École Nationale Supérieure de Musique de Katowice, pour le solfège, l'orchestration et la composition.

En 1973-1974, soutenu par la Deutscher Akademischer Austauschdienst, il séside à Berlion.

En 1973, il est récipiendaire du premier prix du concours international U.N.E.S.C.O. des compositeurs, avec Ad Matrem (1971), pour soprano, chœurs et orchestre. La même année, il compose sa Troisième Symphonie, « des chants plaintifs », qui lui valent une renommée internationale. Son enregistrement par London Sinfonietta et la soprano Dawn Upshaw, sous la direction de  David Zinma en 1992, est un immense succès dans les pays anglo-saxons, et se place au sommet des ventes de disques.

Chargement de la vidéo

De 1975 à 1977, il est recteur de École Nationale Supérieure de Musique de Katowice, puis il y est nommé professeur. En 1975, il compose Amen, pour chœur a cappella.

En 1980, il compose le Conserto pour clavecin (ou pou piano), inspiré par le mouvement minimaliste.

En 1988, le Kronos Quartet lui commande un premier quatuor à cordes, « Already it Is Dusk ».

En 1990, le Kronos Quartet lui commande un second quatuor, « Quasi una fantasia »

Catalogue des œuvres

  • 1954-1995, opus 68, Trzy pieśni (3 chants), sur des poèmes de M. Konopnicka, pour voix et piano [1995, U okienka, u mojego (À ma petite fenêtre)]
  • 1955, opus 1, Cztery preludia (Quatre préludes), pour piano
  • 1955, opus 2, Toccata, pour 2 pianos.
  • 1956, opus 3, Trzy pieśni (3 chants), sur des poèmes de J. Słowacki et de Tuwim, pour voix médium et piano.
  • 1956, opus 4, Variations, pour violon et piano.
  • 1956-1980, opus 42, Nokturn, Malagueña, poèmeq de F. García Lorca, pour voix et piano.
  • 1956, opus 5, Quartettino, pour 2 flûtes, hautbois, violon.
  • 1956-1990, opus 52, diverses pièces :  Recitativo i mazurek ; Dwa utwory (2 pièces) ; Trzy miniatury dodekafoniczne (3 miniatures dodécaphoniques), pour piano.
  • 1956, 6, Sonate pour piano n° 1.
  • 1956, opus 7, Pieśni o radości i rytmie (Chants sur la joie et le rythme), pour deux piano et orchestre de chambre, révision en 1960.
  • 1956, opus 8, Sonatina w jednej części (Sonatine en un mouvement), pour violon et piano.
  • 1956, opus 9, Kołysanka (Berceuse) ; Z ptasiego gniazda (Du nid de l'oiseau), pous piano.
  • 1957, opus 10, Sonate pour deux violons.
  • 1957, opus 11, Koncert na pięć instrumentów i kwartet smyczkowy (Concerto pour cinq instruments et quatuor à cordes),  flûte, clarinette, trompette en do, xylophone, mandoline, quatuor à cordes.
  • 1958, opus 12, Epitafium (Épitaphe), sur un poème de J. Tuwim, pour chœur mixte, piccolo, trompette en ré, 5 percussions.
  • 1959, opus 13, Pięć utworów (Cinq pièces), pour deux pianos.
  • 1959, opus 14, Symphonie nº 1 « 1959 » op. 14, pour percussions et cordes.
  • 1959, opus 15, Trzy diagramy (Trois diagrammes), pour flûte.
  • 1960, opus 16, Monologhi, sur un texte de Górecki, pour soprano, 2 harpes, et 3 percussions.
  • 1960, opus 17, Scontri, pour orchestre.
  • 1961, Chorał w formie kanonu (Chorale en forme de canon), pour quatuor à cordes.
  • 1961, opu s18, Diagramme IV, pour flûte.
  • 1961, opus 52d, Quasi walc, pour piano.
  • 1962, opus 19 n° 1, Genesis I : Elementi, pour trio de cordes.
  • 1962, opus 19 n° 2, Genesis II : Canti strumentali, pour 15 musiciens.
  • 1963, opus 19 n° 3, Genesis III : Monodramma, sur un texte de Górecki, pour soprano, percussions metalliques, 6 contrebasses.
  • 1963, Trzy utwory w dawnym stylu (Trois pièces dans le style ancien), pour cordes
  • 1964, opus 20, Choros I, pour cordes.
  • 1965, opus 21, Refren (Refrain), pour orchestre.
  • 1967, opus 22, Muzyczka 1(Petite musique I), pour 2 trompettes et guitare.
  • 1967, opus 23, Muzyczka 2 (petite musique 2), pour 4 trompettes, 4 trombones, 2 pianos.
  • 1967-1969, opus 24, Muzyka staropolska (Ancienne musique polonaise), pour cuivres.
  • 1967, opus 25, Muzyczka 3 (Petite musique 3), pour 3 altos.
  • 1968, Wratislaviae gloria, fanfare, pour cuivres
  • 1968, opus 26, Cantata, pour orgue.
  • 1969, opus 27, Canticum graduum, pour orchestre.
  • 1970, opus 28, Muzyczka 4 (Petite musique 4), op.28, pour clarinette, trompbone, violoncelle, piano.
  • 1971, opus 29, Do matki (Ad matrem), pour soprano, chœur mixte et orchestre.
  • 1971, opus 30, Dwie pieśni sakralne (Deux chants sacrés), sur des poèmes de M. Skwarnicki, pour baryton, piano ou orchestre.
  • 1972, opus 31, Symphonie nº 2, « Kopernikowska « (copernicienne), pour soprano, baryton solo, chœur mixte et orchestre.
  • 1942-1973, opus 32, Euntes ibant et flebant (psaumes), pour chœur mixte a cappella.
  • 1972, opus 33, Dwie piosenki (Deux petites chansons), sur des poèmes de Julian Tuwim, pour chœur à 4 voix égales [Rok i bieda (Les quatres saisons) ; Ptasie plotki (les cancans de l'oiseau)]
  • 1973, opus 34, Trzy tańce (Trois danses), pour orchestre.
  • 1975, opus 35, Amen, op. 35 pour chœur mixte a cappella.
  • 1976, Dwa hejnały (Deux appels de clairon), pour cuivres.
  • 1976, opus 36, Symphonie nº 3, « Symfonia pieśni żałosnych » (« Symphonie des chants plaintifs »), pour soprano et orchestre, sur des textes de H.W. Błażusiakówna, et anonymes des 15-16e siècles.
  • 1977, opus 37, Trzy małe utworki (3 peties pièces), pour  violon et piano.
  • 1979, opus 38, Beatus vir (psaume), pour baryton, chœur mixte et orchestre [textes des psaumes 142, 30, 37, 66, 33]
  • 1979, opus 39, Szeroka woda (Grandes eaux), 5 chansons pour chœeur.
  • 1980, opus 40, Concerto pour clavecin (ou piano) et orchestre à cordes.
  • 1980, opus 41, Mazurki, pour piano.
  • 1980, opus 43, Błogosławione pieśni malinowe (Chant des framboises bénies), sur un poème de C. K. Norwid, pour voix et piano.
  • 1981, opus 44, Miserere, pour chœur mixte a cappella, révision 1987.
  • 1981, opus 45, Wieczór ciemny się uniża (Le sombre soir est tombé), 5 chansons traditionnelles pour chœur.
  • 1981, opus 46, Wisło moja, Wisło szara (Ma Vistule, grise Vistule), chant traditionnel pour chœur.
  • 1982, opus 47, Kolysanki i tańce (Berceuses et danses), pour violon, et piano.
  • 1983, opus 48, Śpiewy do słów Juliusz Słowackiego (Chansons pour les mots de Juliusz Slowacki), pour voix et piano.
  • 1984, opus 49, Trzy kołysanki (Trois berceuses), chansons traditionnelles, pour chœur.
  • 1984, opus 50, Ach, mój wianku lewandowy (O, ma couronne de lavande), 7 chants traditionnels, pour chœur.
  • 1984, opus 51, Idzie chmura, pada deszcz (Les nuages viennent, la pluis tombe), 5 chants traditionnels, pour chœur.
  • 1984-1986, opus 53, Recitativa i ariosa «Lerchenmusik » (Récitatifs et arias sur la musique des alouettes), pour clarinette, violoncelle et piano.
  • 1985, opus 54, Pieśni Maryjne (chants de mariage), 5 chants traditionnels, pour chœur.
  • 1985, opus 55, O domina nostra « Medytacje o Jasnogórskiej Pani Naszej » (Méditations sur Notre-Dame de Jasna Góra), sur un texte de Górecki, pour soprano et orgue.
  • 1985, opus 56, Pod Twoją obronę (Sous ta protection), chant de mariage traditionnel, pour chœur.
  • 1986, opus 57, Na Anioł Pański biją dzwony (Les cloches sonnent l'Angélus), sur un poème de K. P. Tetmajer, pour chœur a cappella.
  • 1986, Pieśni kościelne (Chants d'église), 21 chants traditionnels, pour chœur a cappella.
  • 1986, opus 58, Dla ciebie, Anne-Lill (À toi, Anne-Lill), pour flûte et piano.
  • 1987, opu 59, Aria « scena operowa » (Aris, scène d'opéra), pour tuba, piano, tam-tam, grosse caisse.
  • 1987, opus 60, Totus Tuus, sur un poème de M. Bogusławska, pour chœur a capella.
  • 1988, opus 61, Przybądz Duchu Swięty (Viens Esprit Saint), pour chœur a cappella.
  • Premier Quatuor à cordes « La nuit tombe », op. 62 pour chœur mixte (1988)
  • 1988, opus 62, Quatuor à cordes n° 1, « Już się zmierzcha » (Il fait déjà nuit).
  • 1988-1990, opus 63, Good Night, sur un poème de W. Shakespeare, pour soprano, flût ealto, 3 tam-tams, piano.
  • 1990, Intermezzo, pour piano (1990)
  • 1991, opu 64, Quatuor à cordes n° 2, « Quasi una fantasia ».
  • 1991-1992, opus 65, Concerto-Cantata, pour flûte seule (ou flûte alto) et orchestre.
  • 1993, opus 66, Małe requiem dla pewnej polki (Petit Requiem pour une certaine polka), pour piano et 13 instruments.
  • 1995-2005, opus 67, Songs are sung, quatuor à cordes, créé en 2005 par le Kronos Quartet.
  • 1996, opus 69, Trzy fragmenty (3 Fragments), sur des poèmes de Stanisław Wyspiański, pour voix et piano.
  • 1993; opus 70, Valentine Piece, pour flûte et petit carillon.
  • 1996, opus 71, Pièce pour clarinette et quatuor à cordes.
  • 1997-2000, opus 72, « Salve sidus polonorium, Cantate sur Saint-Adalbert » pour grand choeur mixte, deux pianos, orgue et ensemble d'instruments à percussion
  • 1997, opus 73, Little Fantasia, op.73, pour violon et  piano.
  • 1999, opus 76, Lobgesang (Hymne de prièrese), sur un texte de Górecki, d'après les pasumes,  pour chœur a cappelle et glockenspiel.

Bibliographie

Harley James  & Trochimczyk Maja, Henryk MikoŁaj Górecki. Dans « Polish Music Center »  2001.

Discographie

Górecki Henryk Mikolaj
Symphony n° 3, opus 36,  « Symphony of Sorrowful Songs »
Dawn Upshaw Soprano
London Sinfonietta Orchestra
David Zinman Conductor
Elektra Nonesuch / Warner, 1992. 7559-79282-2

1.Lento - sostenuto tranquillo ma cantabile
2. Lento e Largo ; tranquillissimo ; cantabillissimo ; dolcissimo legatissimo
3. Lento ; cantabile semplice.

 

Jean-Marc Warszawski
12 novembre 2010

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Mercredi 10 Décembre, 2014 17:59

musicologie.org