Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Górecki Henryk Mikołaj
1933-2010

 

Né à Czernica, le 6 décembre 1933 ; mort à Katowice le 12 novembre 2010.

Il commence ses études de musique en 1952. De 1955 à 1960, il étudie à l'École supérieure de musique de Katowice avec Bolesław Szabelski (1896-1979), un élève de Karol Szymanowski.

Le 27 février 1958, un concert monographique de ses œuvres est organisé au sein de l'École supérieure de musique, au cours duquel sont donnés son opus 7,  Chants sur la joie et le rythme (Piesni o radosci i rytmie), pour deux pianos et orchestre de chambre, et le Concerto pour cinq instruments et quatuor à cordes (opus 11).

La même année, son Épitaphe (Epitafium), pour chœur mixte et ensemble instrumental est programmée au 2e Festival international de musique contemporaine « Automne de Varsovie » (miedzynarodowy festiwal muzyki wspolczesnej « Warszawska Jesien »). Cette œuvre le fait connaître en Pologne. Pologne.

En 1959, il obtient le 1er prix à la biennale des Jeunes à Paris pour sa Première symphonie.

La même année, avec Monologhi (opus 126), pour soprano et trois ensembles instrumentaux, il gagne le 1er prix de composition du Concours des jeunes compositeurs de l'Association des Compositeurs Polonais.

Le 21 septembre 1960,  Scontri (opus 17), pour orchestre, fait une grande imprsseion au Festival « Automne » de Varsovie ».pour orchestre (1960), en provoquant un

En 1961, sa Deuxième symphonie obtient le 1er prix de la seconde Biennale des Jeunes Compositeurs.

En 1967, il reçoit le troisième prix du Concours international de l'UNESCO à Paris, avec Refrain (opus 21) pour orchestre.

En 1968, il est chargé de cours à l'École Nationale Supérieure de Musique de Katowice. La même année, il remporte le 1er prix du concours de composition de Szczecin avec sa Cantate (opus 26).

Au début des années 1970, il donne une série de concerts en Allemagne et en Pologne. La même année, il est gratifié du prix l'Union des compositeurs polonais.

En 1972, il est professeur adjoint à l'École Nationale Supérieure de Musique de Katowice, pour le solfège, l'orchestration et la composition.

En 1973-1974, soutenu par la Deutscher Akademischer Austauschdienst, il séside à Berlion.

En 1973, il est récipiendaire du premier prix du concours international U.N.E.S.C.O. des compositeurs, avec Ad Matrem (1971), pour soprano, chœurs et orchestre. La même année, il compose sa Troisième Symphonie, « des chants plaintifs », qui lui valent une renommée internationale. Son enregistrement par le London Sinfonietta avezc la soprano Dawn Upshaw, sous la direction de  David Zinma en 1992, est un immense succès dans les pays anglo-saxons, et se place au sommet des ventes de disques.

De 1975 à 1977, il est recteur de École Nationale Supérieure de Musique de Katowice, puis il y est nommé professeur. En 1975, il compose Amen, pour chœur a cappella.

En 1980, il compose le Concerto pour clavecin (ou pour piano), inspiré par le mouvement minimaliste.

En 1988, le Kronos Quartet lui commande un premier quatuor à cordes, « Already it Is Dusk ».

En 1990, le Kronos Quartet lui commande un second quatuor, « Quasi una fantasia »

Henryk Mikołaj Górecki, Miserere, par le Chicago Symphony Chorus.

 

Henryk Mikołaj Górecki, Ad Matrem, Orkiestra Polskiej Filharmonii Sinfonia Baltica, Elżbieta Towarnicka(soprano), Antoni Wit (direction)

 

Catalogue des œuvres

Bibliographie

Harley James  & Trochimczyk Maja, Henryk MikoŁaj Górecki. Dans « Polish Music Center »  2001.

Discographie

Górecki Henryk Mikolaj
Symphony n° 3, opus 36,  « Symphony of Sorrowful Songs »
Dawn Upshaw Soprano
London Sinfonietta Orchestra
David Zinman Conductor
Elektra Nonesuch / Warner, 1992. 7559-79282-2

1.Lento - sostenuto tranquillo ma cantabile
2. Lento e Largo ; tranquillissimo ; cantabillissimo ; dolcissimo legatissimo
3. Lento ; cantabile semplice.

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact

S'abonner au Bulletin

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org

Dimanche 12 Novembre, 2017