rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bioS'abonner au bulletin

 

Durey Louis

1888-1979

 

Né à Paris, le 27 mai 1888 - mort à  Saint-Tropez, le 3 juillet 1979.

Compositeur. Diplômé de l'École des Hautes Études Commerciales.

Après avoir assisté à une représentation de Pelléas et Mélisande en 1907, il s'inscrit aux cours de la Schola Cantorum sous la direction de  Léon Saint-Requier, qui dirige par ailleurs les Chanteurs de Saint-Gervais.

En 1914, il signe sa première composition. En 1917, il fonde avec Erik Satie, Georges Auric et Arthur Honegger le groupe des « Nouveaux Jeunes », qui est fédéré par Jean Cocteau et baptisé en 1919 par le critique musical Henri Collet « Groupe des Six » (Georges Auric, Louis Durey, Arthur Honegger, Darius Milhaud, Francis Poulenc et Germaine Tailleferre).

De gauche à droite : en bas à gauche, Germaine Tailleferre ;
au-dessus  de face, Darius Milhaud ; derrière de profil,
Arthur  Honegger ; au fond, debout de profil, Louis Durey
de face,  Francis Poulenc ; en haut à droite, Jean  Cocteau ;
assis à droite, Georges Auric 

Durey disait du « Groupe des Six » :

    c'était un groupe de jeunes musiciens unis par l'amitié et qui avaient pris l'habitude de se retrouver régulièrement et de donner ensemble des concerts de leurs oeuvres, chacun gardant sa propre originalité

Il entretient des relations avec l'ensemble du mouvement de l'art moderne d'après guerre : les poètes et écrivains Apollinaire, Max Jacob, Cocteau, Cendrars, Léon-Paul Fargue, Paul Éluard, Aragon, les peintres Pablo Picasso, Braque, Léger, Lhote, Kisling.

Entre 1921 et 1930 il est critique musical pour « Le Courrier Musical », « Musical News and Herald », « The Chesterian und The Arts » de New York 

Dans les années 1950 il est Secrétaire général de la « Fédération Musicale Populaire » et Vice-président de l'« Association française des musiciens progressistes » (fondée en 1948), où le mot « progressiste» doit être compris dans sa signification sociale, comme un engagement social et politique, non comme un programme esthétique ou technique.

Il travaille à l'édition de la musique ancienne française, particulièrement les chansons de Janequin, de Costeley, mais aussi des oeuvres de Gossec.

Le groupe des six  ( Jean Cocteau au piano) :
De gauche à droite : Darius Milhaud, Georges Auric, Arthur Honegger,
Germaine Tailleferre, Francis Poulenc, Louis Durey. 

A partir de 1950 il est critique musicale pour « L'Humanité », le quotidien du Parti communiste français, « Ce soir » et « Les Lettres Françaises », revue dirigée par Louis Aragon.

Louis Durey, « La Metempsychose ».
Christopher Aaron Smith, Terry Decima

Catalogue des oeuvres

  • 1914, Deux Choeurs (poèmes de Charles d'Orléans et d' Henri de Régnier), chœur a cappella
  • 1914, L'Offrande Lyrique (6 poèmes de Tagore), chant et piano
  • 1916, Le Navire (poème d'André Gide) chant et orchestre
  • 1916, Le Voyage d' Urien (3 poèmes de A. Gide) chant et piano
  • 1916-1917, Éloges (poèmes de Saintléger-Léger) pour quatuor vocal et orchestre de chambre [opus 8a] (remanié en 1962)
  • 1917, Carillons et Neige pour piano 4 mains
  • 1917, La Sirène pour piano (aussi une version pour orchestre)
  • 1917, Romance sans paroles pour piano (éditions Demetz, Paris 1917)
  • 1917, Scènes de cirque pour piano
  • 1917, Trois quatuors à cordes (n° 1, éditions La Sirène, Paris 1917 ; n° 2, éditions le sirène Paris 1922)
  • 1918, Épigrammes de Théocrite, Paris 1918, chant et piano (éditions Durand)
  • 1918, Trois Poèmes de Pétrone, chant et piano (éditons Durand)
  • 1918, Images à Crusoe (poème de Saint-Léger) chant et orchestre de chambre
  • 1918, Inscriptions sur un oranger (poème de Parny) chant et piano, (édition Chester,  London 1918)
  • 1918, Judith , drame en 1 acte pour soliste et piano (texte de F. Hebbel traduit par Gallimard et P. de Lanux; 1918)
  • 1919, Trio en fa mineur pour violon, alto et violoncelle
  • 1919, Chansons basques (poèmes de Jean Cocteau),  chant et orchestre de chambre
  • 1919, Six Madrigaux de Mallarmé,  chant et orchestre de chambre
  • 1920, Le Printemps au fond de la mer (poème de Cocteau),  chant et orchestre de chambre
  • 1920, Trois Préludes pour piano
  • 1921, Deux Études pour piano
  • 1921, Le Bestiaire ( 26 poèmes de Apollinaire) chant et piano, (édition Chester,  London 1921)
  • 1921, Trois Poèmes de Paul Valéry, chant et piano
  • 1922, Trois Poèmes de Rémy de Gourmont, chant et orchestre de chambre
  • 1922, Cantate de la Prison (poème d'Apollinaire) chant et orchestre
  • 1923, L'Occasion (livret de Pr. Mérimée), comédie lyrique en 1 acte
  • 1924, Dix Inventions pour piano(éditions Heugel, Paris 1924)
  • 1925, Sonatine en fa mineur pour flûte et piano (éditions Schneider, Paris 1925)
  • 1926, Trois Choeurs (poèmes de Mallarmé, Valéry, Tailhade) chœur a cappella
  • 1926, Trois Sonatines pour piano (n° 1, édition Heugel, Paris 1926)
  • 1928, Nocturne en Ré b pour piano (édition Chester, London 1928)
  • 1931, Vergers (7 poèmes de R. M. Rilke)  chant et piano
  • 1933, musique de scène pour L'Intruse de Maeterlinck
  • 1933, Prière pour dormir heureux (poème de M. Fombeure) choeur et piano, 1933
  • 1935, Quatre Stances (poèmes de J. Moréas) chant et piano
  • 1944, Quatre Poèmes de Minuit (poèmes de G. Audisio) chant et piano
  • 1945, musique de film pour Oradour-sur- Glane (éditions Caucia, Paris 1945)
  • 1945, musique de scène pour Feu de la Mère de Madame de Feydeau)
  • 1947, Aux Armes (poèmes d'A. Wazyk)  choeur et piano
  • 1947, Fantaisie concertante en fa mineur pour violoncelle et orchestre
  • 1947-1952, chansons populaires sur des poèmes de Seghers, Fréville, Guilleville, Moussinac, Marcenac
  • 1948, Trois Chansons musicales (F. Garcia Lorca), chœur a cappella
  • 1949, La Guerre et la Paix (poème de J. Févril) cantate pour solistes, chœur ou orchestre
  • 1949, La Longue Marche (texte de Mao Tse Tung) cantate pour solistes, choeur ou orchestre
  • 1949, musique de film pour La Bataille de la vie, 1949
  • 1949, Paix aux Hommes par millions (texte de Maïakowski) cantate pour solistes, chœur ou orchestre

Autographe de la cantate Paix aux hommes par millions

  • 1950, Une femme du Sud chante (Langston Hughes) chant et piano
  • 1950, Grève de la Faim (poème de Nazim Hikmet) chant et piano
  • 1951, Deux Poèmes d'Ho Chi Minh, chant et piano
  • 1951, 4 Chants pour l'U. J. R. F. (poèmes de Gaucheron) chœur et orchestre
  • 1951, Dix Basquaises pour piano
  • 1952, Cantate à Ben Ali (texte de B. Fontenelle)  cantate pour solistes, choeur ou orchestre
  • 1952, musique de scène pour Le Colonel Forster plaidera coupable de Roger Vailland
  • 1952, Trois Poèmes de Paul Eluard, chant et orchestre
  • sd., La Grotte aux Glaçons (poème de Guillevic), petite cantate à trois a cappella

Bibliographie

  • BRUYR J., L'Écran des Musiciens (Ière série). Au Mercure du Livre, Paris 1930
  • LANDORMY M., Louis Durey. Dans «La Victoire», 7 septembre 1920
  • Louis Durey, Dans «Courrier musical de France» (8) 1964, p. 265-268
  • ROBERT FRÉDÉRIC, Le théâtre lyrique des Six, et L'occasion : extrait du Catalogue commenté de Louis Durey. Dans Danièle Pistone, «Le théâtre lyrique français 1945-985», Paris 1987, p. 276-193
  • —, Louis Durey : l'aîné des Six. Paris, 1968
  • ROSTAND J., La Musique française contemporaine. Presses Universitaires, Paris 1952

Jean-Marc Warszawski
8 novembre 2002

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Jeudi 12 Février, 2015 13:31

musicologie.org