Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dupré Marcel
1886-1971

[catalogue des œuvres] [écrits] [bibliographie] [discographie ]

né à Rouen  3 mai 1886 ; mort à Meudon 30 mai 1971.

Son grand-père paternel, Amable Dupré, fut pendant 40 ans titulaire de l'orgue de l'église Saint-Maclou de Rouen. Étienne Chauviére, son grand-père maternel fut maître de chapelle de Saint-Patrice. Son père, Albert Dupré (1860-1940) fut organiste à l'église Saint-Ouen de Rouen de 1911 à 1939. Sa mère, Alice Dupré-Chauviére était violoncelliste et pianiste.

Le père, Albert Dupré.

En 1894 il prend part à l'inauguration des orgues de l'église de l'Immaculée conception d'Elbeuf. A partir de 1895, son père lui enseigne les premiers rudiments d'harmonie et de contrepoint. En 1898, à l'âge de 12 ans, il tient les orgues de l'église Saint-Vivien de Rouen.

Marcel Dupré Salle Pleyel en 1937.

Il prend des cours avec Guilmant (orgue), puis entre en 1902 dans sa classe et celles de Vierne (orgue),  Widor (fugue), Diémer (piano) au Conservatoire de Paris. Il obtient le premier prix de piano en 1905. En 1906, il est remplaçant de Widor à l'église Saint-Sulpice de Paris. Il obtient le premier prix d'orgue du Conservatoire en 1907, de fugue en 1909, et le Premier Grand Prix de Rome avec sa cantate Psychée en 1914.

Il est remplaçant de Vierne aux orgues de Notre-Dame de Paris de 1916 à 1920. Ses Trois préludes et fugues, composés en 1912, remportent un grand succès lors de leur création à la Salle Gaveau en 1917. Il est le premier à avoir joué l'intégrales des oeuvres de Jean-Sébastien Bach, dans une série de concerts au Conservatoire de Paris en 1920. Il reprend cette série de concerts une dizaine de fois, dont  au Trocadéro en 1921. La même année il fait une tournée aux États-Unis, où il improvise sur l'orgue Wanamaker (Philadelphie) une suite dans le style de plain-chant, qui deviendra la Symphonie-Passion.

Marcel Dupré à l'orgue de Saint-Sulpice.

Il s'achète une maison à Meudon, dans la banlieue parisienne en 1925. En 1926, il reprend (jusqu'en 1954) la classe d'orgue de Gigout au Conservatoire de Paris. Il publie sa méthode d'orgue en 1927.  En 1931, il improvise à Bruxelles sur des textes de Paul Claudel. Il en tirera son Le chemin de la croix. En 1934, il succède à Widor à l'orgue de Saint-Sulpice de Paris.

En 1935, il fait une tournée de concerts en Australie. En 1947, il est directeur général du Conservatoire américain de Fontainebleau. Il est fait commandeur de la Légion d'honneur en 1948. De 1954 à 1956, il succède à Claude Delvincourt à la direction du Conservatoire de Paris. En 1956 il est élu à l'Institut. En 1966, il reçoit l'ordre de saint Grégoire. Il est président de la «Société de musicologie» et du «Comité National de la Musique». Il a comme élèves André Fleury, Olivier Messiaen, Jean Langlais, Jehan Alain et Jean Guillou.

Catalogue des oeuvres

Écrits théoriques

Comme éditeur

Bibliographie

Discographie

Les musiciens dans la Grande Guerre (IX) : Marcel Dupré, « Vêpres », Vincent Genvrin (orgue). Hortus 2015 (HORTUS 709).

Lire la recension de Flore Estang

 

 

 

Marcel Dupré
Deux Symphonies pour orgue
Bruno Mathieu
Orgue Cavaillé-Coll, église Saint-Antoine des Qinze-Vingt de Paris
Enregistré en 1991
Disque ADDA, 581278 DDD
Symphonie Passion : 01. Le monde dans l'attente du Sauveur - 02. Nativité - 03. Crucifixion - 04. Résurection. Symphonie n°2 op. 26 : 04. Preludio - 05. Intermezzo - 06. Toccata.

Marcel Dupré
Symphonie Passion
Évocations
Yves Castenet
Grand orgue de l'abbatiale de Saint-Ouen de Rouen
Enregistré en 1991
Organa Viventia Sony 1993 
Symphonie-Passion, Op. 23 : 01. Le Monde dans l'attente du Sauveur  (Allegro agitato, ma non troppo vivo) - 02. Nativité (Cantabile) - 03. Crucifixion (Lento) - 04 .Résurrection (Allegro moderato)   II Evocation, Op. 37 - 05. Moderato - 06. Adagio con tenerezza - 07. Allegro deciso.

 

Marcel Dupré
Vêpres des fêtes du Commun de la Sainte-Vierge op.18 (1920)
Sept pièces op. 27 (1931)
Suzanne Chaisemartin
Orgens cavaillé-Coll dse l'abbatiale de Saint-Ouen de Rouen
Mottete 50251, 1995

01 -15. Vêpres des fêtes du Commun de la Sainte-Vierge op.18 (1920) - 15. Sept pièces opus 27 (1931) - 16. souvenir - 17. Marche  -18. Pastorale - 19. Carillo - 20. Canon - 21. Légende - 22. Final

Jean-Marc Warszawski
7 novembre 2002
Révision 13 janvier 2005
Révision 6 septembre 201
8.

© Musicologie.org 2018.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Jeudi 6 Septembre, 2018