rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bioS'abonner au bulletin

 

 

 

 Cowell Henry [Dixon]

1897-1965

 

 

Né à Menlo Park (CA), le 11 mars 1897 — mort à Shady (NY) le 10 décembre 1965.

Il est un des grands explorateurs de la musique du XXe siècle, par l'introduction de techniques nouvelles, comme les clusters ou les cordes pincées à la main, au piano, et l'ouverture aux musiques extra occidentales.

Il reçoit, dès l'âge de cinq ans, des cours de violon, dans l'espoir qu'il devienne un enfant prodige. La pression est trop forte, des signes choréiques apparaissent, les leçons cessent au bout de trois ans.

Ses parents divorcent en 1903. Après le tremblement de terre de San Francisco de 1906, il vit avec sa mère, le plus souvent chez des parents, en Iowa, à New York, parfois au Kansas, où il a accès à un piano.

Vers 1910, ils sont de retour à Menlo Park. Clarissa Cowell a le cancer. Après avoir inscrit son fils à l'école publique, celui-ci est victime d'intimidation au cours de sa troisième année. Elle décide de lui faire elle-même cours à la maison. Il devient la principale source de revenus, en travaillant comme concierge, bouvier, ou ramasseur de plantes sauvages.

Lewis Terman, professeur de psychologie à l'Université de Stanford, s'intéresse au garçon, qui a de grandes connaissances, des facilités de conversation, mais des faiblesses en calcul et en orthographe.

Vers 1912, il a économisé, et peut acheter 60 dollars, un piano d'occasion. Il compose sporadiquement depuis 1907, mais à partir de 1913, il note la liste de ses compositions.

Peut-être grâce à Terman, qui figure parmi les donateurs, une bourse est créée pour aider financièrement Cowell, et assurer les soins médicaux dont sa mère a besoin et qui décède en 1916. Ce fond lui est versé jusque milieu des années 1920.

Il se produit pour la première fois le 5 mars 1914, dans un concert organisé par le San Francisco Musical Club, avec Adventures in Harmony, pour piano, composé en 1913. Peut-être sous la pression de la critique, son père, Harry Cowell, l'envoie étudier à l'Université de Berkeley à l'automne 1914.

Il suit des cours de composition avec Edward Griffith Stricklen et Charles Seeger, qui le prend sous sa protection, de contrepoint avec Wallace Sabin.

À la fin de l'année 1916, il fait un court séjour à à New York. Il étudie à l'Institute of Musical Art, où il rencontre Leo Ornstein, pianiste et « futuriste » radical.

Il retourne en Californie en 1918. Il rencontre le poète mystique et théosophe John O. Varian, qui a une grande influence sur lui. Cowell fréquente la communauté théosophique de Halcyon, près de Pismo Beach, sur le Pacifique, où il a, en 1922, une de ses aventures amoureuses homosexuelles. La même année, une autre relation amoureuse, Edna Smith est tuée dans un accident de voiture.

Henry Cowell, vers 1924

Après 15 mois de service militaire, pendant lesquels, il se familiarise avec les cuivres, il se lance dans une croisade pour la musique ultra moderniste.

Jusqu'aux années 1930, il fait 5 tournées en Europe, débute au Carnegie Hall en février 1924, il est en Union Soviétique en 1929, à Cuba en 1930, à Berlin en 1932. Sa technique de clusters scandalise, lui vaut une publicité sulfureuse, et une grande notoriété.

Au cours de ces années, il se lie avec Elsa Schmolke, qui ne peut malheureusement pas quitter l'Allemagne nazie.

Cowell est également très actif pour la promotion et l'organition des compositeurs radicaux.  Il fonde la New Music Society de Californie en 1925, dirige de longues années la Pan American Association of Composers. Organise des concerts aux États-Unis  et en Europe. Il crée en 1927, une publication trimestrielle de partitions, « New Music », qui s'élargira à une édition discographique. De nombreux compositeurs ont bénéficié de cette activité, comme John J. Becker, Carlos Chávez, Ruth Crawford, Wallingford Riegger, Carl Ruggles, Varèse et Charles Ives, qui finance anonymement, une partie de ces activités.

Il publie de nombreux articles, donne des entrtiens à la presse, et organise le colloque « American Composers on American Music », à Stanford, en 1933. Il enseigne à la New York's New School for Social Research, et a des élèves privés, comme Johns Cage, Lou Harrison, ouy George Gershwin.

Il est également très intéressé par les musiques populaires, depuis son enfance : musique des Appalaches, irlandaise, chinoise, japonaise, puis indienne. Dès 1920, il donne des cours sur ces musiques, et obtient une bourse de la Guggenheim Foundation, pour des études de musicologie comparée avec Erich von Hornbostel à Berlin. Il étudie également le jeu du gamelan javanais, avec le danseur Raden Mas Jodjana et de bali, avec Ramaleislan, la théorie carnatique, avec le musicologue P. Sambamoorthy (1901-1973).

P. Sambamoorthy (1901-1973)

Vers 1930, il commande à Leon Theremin le Polyryhtmophone ou Rhythmicon, conçu avec un clavier, qui permet de transformer les fréquences des sons en rythmes percussifs. Plus la fréquence est élevée, plus le rythme est rapide. Le rhytmicon permet de produire 16 rythmes simulténées. Il compose plusieurs pièces pour cet instrument : Rhythmicana (1931), Music for Violin and Rhythmicon (1932), puis se détourne de cet instrument.

Le 3e rhythmicon, réalisé par Theremin

En 1933, son article « Towards Neo-Primitivism », marque un tournant dans ses approches, comme on peut l'entendre avec son Ostinato Pianissimo en 1934 et son quatrième Quatuor à cordes.

En 1936, il est arrêté à son domicile de Menlo Park, pour atteinte aux bonnes mœurs (relations sexuelles avec un adolescent de 17 ans). Il est condamné à quinze ans de prison. Il est emprisonné à San Quentin, où il enseigne, compose, rédige deux livres, sur la mélodie et le rythme, qui ne seront pas publiés, il fait répéter l'orchestre de la prison. En 1940, grâce à une vigoureuse campagne de sa belle-mère, et de quelques musiciens, il est libéré sur parole en 1940.

Il se marie en 1941 avec l'ethnologue Sidney Robertson (1903-1995), qui a participé aux efforts en faveur de sa libération. Il peut retourner en Californie à la fin de 1942.

Sydney Robertson

Entre 1941 et 1945, il est de nouveau à la tête de « New Music » qu'il avait abandonné en 1936. Il enseigne jusqu'en 1963 à la New School for Social Research, de 1949 à 1965, à la Columbia University, de 1951 à 1956, au Peabody Conservatory, et donne de nombreuses conférences. Il écrit de nombreux articles, souvent pour une grande part, rédigés par son épouse, comme un livre sur Charles Ives qui fera autorité. Il donne rarement des concerts, mais en 1963, il enregistre vingt de ses œuvres pour Folkways Records.

En 1951, il est élu au National Institute of Arts and Letters, il en est le vice-président en 1962 ; de 1951 à 1955, il est président de l' American Composers Alliance, en 1962, il est honoré par la  Henry Hadley Medal, de la National Association of American Composers and Conductors.

Catalogue des œuvres

Dans le site de l'éditeur Schirmer

  • 1913, 53n, O salutaris, chœur mixte, piano
  • 1913, 92, Jesus was born at Christmas, chant et piano, chant et piano
  • 1913, 93, Maternal Love, sur un poème de L. Smith Wood, chant et piano
  • 1914 (vers 1914), 151, The Prelude, sur un poème de J.O. Varian, chant et piano
  • 1914 (vers 1914), 152, St. Agnes Morning, sur un poème de M. Anderson, chant et piano
  • 1914 (vers 1914), 146, A Baby's Smile, sur un poème de Smith Wood, chant et piano
  • 1914 (vers 1914), 147, The Birth of Motion, pour orchestre
  • 1914 (vers 1914), 148, esquisse de chœur à 4 voix
  • 1914 (vesr 1914), 154, The Wave of D […], 3 voix, piano
  • 1914, 135, Looking Forward, sur un poème de Stevenson, chant et piano
  • 1914, 104 / 11, You that choose not by the view, sur un poème de Shakespeare, chant et piano
  • 1914, 104 / 8, That Sir which serves et seeks pour gain, sur un poème de W. Shakespeare, chant et piano
  • 1914, 104 / 9, And will he not come again ? sur un poème de Shakespeare, chant et piano
  • 1914, 106, Sonnet on the Sea's Voice, sur un poème de G. Sterling, chant et piano
  • 1914, 123, Among the Rushes, sur un poème de C. Dixon, chant et piano
  • 1914, 125, The Fish's Toes, sur un poème de Dixon, chant et piano
  • 1914, 131, Rain, sur un poème de Stevenson, chant et piano
  • 1914, 134, Time to Rise, sur un poème de Stevenson, chant et piano
  • 1914, 136, At the Seaside, sur un poème de Stevenson, chant et piano
  • 1914, 100, Follow, « to the Wild Wood Weeds », chant et piano
  • 1914, 104 / 10, If she be made of red et white, sur un poème de Shakespeare, chant et piano
  • 1914, 129, Bed in Summer, sur un poème de R. L. Stevenson, chant et piano
  • 1914, 145, Where Go the Boats, sur un poème de Stevenson, chant et piano
  • 1914, 95, Maker of Day, mezzo-soprano, alto, baryton, chœur, timpanon, piano
  • 1914, Concerto en la majeur, pour piano, orchestre (perdu)
  • 1915, 159, A Song of Courage, sur un poème de Dixon, chant et piano
  • 1915, 161, Jealousy : Land and Sea, sur un poème de Dixon, chant et piano
  • 1915, 164, God of the Future, sur un poème de Varian, chant et piano
  • 1915, 174, White Death, sur un poème de C. A. Smith, chant et piano
  • 1915, 175, The Dream Bridge, sur un poème de Smith, chant et piano
  • 1915, 182, Vive Liberty : an Anthem, sur un pème de Dixon, chant et piano
  • 1915, 186, Vive Liberty: an Anthem, sur un poème de Dixon, chant et piano
  • 1915, 157, My Auntie, sur un poème de Dixon, chant et piano
  • 1915, 177, I dreamed I lay where flowers were springing, sur un poème de Burns, chant et piano
  • 1915, 182, Light et Joy, sur un poème de Dixon, chant et piano
  • 1915-1920, 322, Before and After, sur un poème de T. Glynn, chant et piano
  • 1916, 207, Invocation, sur un poème de Varian, chant et piano
  • 1916, 215, March Men of the Earth, sur un poème de Varian, chant et piano
  • 1916, 216, Psalm vii, chant et piano
  • 1916, 192, The First Jasmines, sur un poème de R. Tagore, chant, violon, piano
  • 1916, 198, The Wisest Wish, sur un poème de Dixon, chant et piano
  • 1916, 204, Christmas Song, sur un poème d' E. R. Veblen, chant et piano
  • 1916-1921, 344, Allegro and Burden, chant et piano
  • 1917, 226, Look Deep, 1917, chant et piano
  • 1917, 230, Consecration, sur un poème de Currier, chant et piano
  • 1917, 222, Oh, could I mount on fairy wings, sur un poème de F. G. Currier, chant et piano
  • 1917, 228, Angus Og, sur un poème de Varian, chant et piano
  • 1917, 238, The Chauldron, sur un poème de Varian, soprano, ténor, basse, piano
  • 1917, 955, The Word External, sur un poème de Cowell, chant et piano
  • 1917, 218, The Light of Peace, chœur, piano
  • 1917, 219/8, The Birth of Midyar, chœur mixte, piano
  • 1917, 236, The Sun Shines, chœur
  • 1917-1919, 296, The Sun's Travels, sur un poème de Stevenson, chant et piano
  • 1918, 270, We'll Build our Bungalows, sur un poème d'Henry Cowel, chant et pianol
  • 1918, 244, The Morning Pool, sur un poème de Smith, chant et piano
  • 1918, 256, Homing, sur un poème de L. Brower, chant et piano
  • 1918, 245, Symphony n° 1, en si mineur
  • 1918-1919, 251, Mother, sur un poème de T. Helburn, chant et piano
  • 1918-1919, 248, Democracy, sur un poème de Varian, chant et piano
  • 1918-1919, 250, April, sur un poème d'E. Pound, chant et piano
  • 1918-1919, 258, System, sur un poème de Stevenson, chant et piano
  • 1918-1919, 261, My Summer, sur un poème de W. Brooks, chant et piano
  • 1918-1919, 268, A Vision, sur un poème de L. Brown, chant et piano
  • 1918-1919, 253, March, pour orchestre
  • 1919, 278, There is a Light, sur un poème de Varian, chant et piano
  • 1919, 282, Oh, let me breathe into the happy air, sur un poème de Keats, chant et piano
  • 1919, 291, The Daga's Song of the Hero Sun, sur un poème de Varian, chant et piano
  • 1919, 274, Prayer for Mary, chant et piano
  • 1919, 276, Psalm cxxi, chant et piano
  • 1919, 289, A Symphonic Communication
  • 1920, 299, To my Valentine, chant et piano
  • 1920, 317, Forget me not, chant et piano
  • 1920, 319, Grief Song, sur un poème de Veblen, chant et piano
  • 1920, 297, To a Skylark, sur un poème de Shelley, chant et piano
  • 1920, 213/2a, What's This ?, pour orchestre
  • 1920-1925, 419, Reconciliation, sur un poème de G. W. Russell, chant et piano
  • 1920-1925, 420, Shelter my soul, O my love, sur un poème de S. Naidu, chant et piano
  • 1920-1925, 421, The Willow Waltz, chant et piano
  • 1920-1930, 474, Milady of Dreams, chant et piano
  • 1920-1930, 475, pièce sans titre, pour orchestre
  • 1921, 337, Olivia, sur un poème de Harry Cowell, chant et piano
  • 1921, 329, My Love, sur un poème de Harry Cowell, chant et piano
  • 1921, 331, Auntie's Skirts, sur un poème de Stevenson, chant et piano
  • 1922, 358, Music, when Soft Voices Die, sur un poème de Shelley, chant et piano
  • 1922, 363, The Song of the Silence, sur un poème de Harry Cowell, chant et piano
  • 1922, 364, The Dream of My Life, chant et piano
  • 1922, 365, Sentence, sur un poème de W. Bynne, chant et pianor
  • 1922, 221a, Some Music, pour orchestre
  • 1922, 305a, Vestiges, pour orchestre
  • 1924, 387, Manaunaun's Birthing, sur un poème de Varian, chant et piano
  • 1924, 400, Where she Lies, sur un poème d'E. St. Vincent Millay, chant et piano
  • 1924, 404, Some More Music, pour orchestre
  • 1925, 417, Our Sun, sur un poème de Varian, chant et piano
  • 1925, 414, The Fairy Fountain, sur un poème de Harry Cowell, chant et piano
  • 1926, 427, The Gift of Being, sur un poème de G. W. Russell, chant et piano
  • 1926, 425, Carl's Birthday, sur un poème d'Henry Cowell, chant et piano
  • 1927, 436, Dust and Flame, sur un poème de J. Rantz, chant et piano
  • 1928, 439, Three Pieces for Chamber Orchestra
  • 1928, 440, Concerto pour piano et orchestre
  • 1928, 443, Sinfonietta, pour orchestre de chambre
  • 1928-1929, 452, Irish Suite, concerto pour  cordes de piano, et orchestre de chambre [1. The Banshee ; 2. The Leprechaun ; 3. The Fairy Bells]
  • 1929, 455, Renewal, sur un poème de Dixon, chant et piano
  • 1930, 464, Synchrony of Dance (Orchesterstück : Synchrony)
  • 1930-1933, 497, Proletarian Songs et a March, chant et piano [1. Canned ; 2. Free Nations United ! ; 4. Proletarian Song ; 5. We can win together ; 6. Working men unite, we must put up a fight !]
  • 1931, 477, How Old is Song ? sur un poème d'Harry Cowell, chant et piano
  • 1932, 463/1a, Reel (Lilt of the Reel), pour petit
  • 1932, 484, Two Appositions: One Movement for Orchestra
  • 1932, 486, Four Continuations for String Orchestra
  • 1933, 492, Sunset, Rest, sur des poèmes de C. Riegger (2 chansons)
  • 1933, 415, Slow Jig, pour orchestre
  • 1933,  493, Horn Pipe
  • 1934, 502, Love, Creator of Creation, sur un poème de C. E. S. Wood, chant et piano
  • 1934, 504, Introspection, sur un poème de E. White, chant et piano
  • 1934, 507, Relativity, sur un poème de S. Giffin, chant et piano
  • 1934, 509, Plan ahead, sur un poème de C. W. Eliot, chant et piano
  • 1934, 499, Suite for Small Orchestra
  • 1934, 506, Reel n°2, petite marche pour orchestre
  • 1936, 523, How they Take It : Prison Moods, pour oechestre d'harmonie (perdu)
  • 1936, 527, Jig in Four, pour orchestre
  • 1937, 536, The Morning Cometh, su run poème de T. Chalmers Furness, chœur
  • 1937, 538, 6 Songs on Mother Goose Rhymes, chant et piano [1. Curly Locks ; 2. Polly put the Kettle on ; 3. Three Wise Men ; 4. Dr. Foster went to Gloucester ; 5. Goosey ; 6. Tommy Trot]
  • 1938, 541, Symphony n° 2, « Anthropos » [1. Repose ; 2. Activity ; 3. Repression ; 4. Liberation]
  • 1938, 542, 3 Anti-Modernist Songs, chant et piano [1. A sharp where you'd expect a natural ; 2. Hark ! From the pit a fearsome sound ; 3. Who wrote this fiendish 'Rite of Spring ?]
  • 1938, 543, Celtic Set, pour orchestre d'harmonie, [1. Interlochen Camp Reel ; 2. Caoine ; 3. Hornpipe]
  • 1938, 545, Air, pour orchestre d'harmonie
  • 1938, 546, The Coming of Light, sur un poème de, à quatre voix de femmes
  • 1938, 547a, opus 17, Symphonic Set
  • 1938, 562, Spring at Summer's End, sur un poème de Hagemeyer, 2 voix de sopranos, 1 alto
  • 1939, 575, Up from the Wheelbarrow, sur un poème de O. Nash, chant et piano
  • 1939, 567, Old American Country Set, pour orchestre [1. Blarneying Lilt ; 2. Meetinghouse Chorale ; 3. Comallye ; 4. Charivari ; 5. Cornhusking Hornpipe]
  • 1939, 571,  Shoonthree (The Music of Sleep), pour orchestre d'harmonie
  • 1939, 574, Quaint Minuet, pour orchestre d'harmonie
  • 1939, 576, Vox humana, pour orchestre
  • 1939, 579, The Exuberant Mexican : Danza latina, pour ensemble d'harmonie
  • 1940, 586, Easter Music, chœur, orchestre d'harmonie [1. The Passion ; 2. The Vigil at the Cross ; 3 The Resurrection] (perdu)
  • 1940, 587, Pastoral and Fiddler's Delight, pour orchestre
  • 1940, 594,  American Melting Pot Set, pour orchestre de chambre [1. Chorale (Teutonic-American) ; 2. Air (Afro-American) ; 3. Satire (Franco-American) ; 4. Alapna (Oriental-American) ; 5. Slavic Dance (Slavic-American) ; 6. Rhumba with added 8th (Latin-American) ; 7. Square Dance (Celtic-American)
  • 1940, 595, 58 for Percy, pour orchestre d'harmonie
  • 1940, 598, Purdue, pour orchestre
  • 1940, 599, A Bit o' Blarney (This One is a Wise-Cracker), pour orchestre d'harmonie
  • 1940, 605, Four Irish Tales, pour piano et orchestre [The Tides of Manaunaun ; 2. Exultation ; 3. The Harp of Life ; 4 The Lilt of the Reel]
  • 1940, Ancient Desert Drone, pour orchestre
  • 1940-1945 (?), 687, Band Piece
  • 1940n, 604, Mice Lament, sur un poème de E. Grainger, chant, cordes de piano
  • 1941, 610, Indiana University Overture, pour orchestre
  • 1941, 617, Shipshape Overture, pour orchestre d'harmonie
  • 1941, 620, Suite pour piano piano et orchestre à cordes
  • 1941, 620a, Little Concerto, pour piano et ensemble d'harmonie
  • 1942, 463/1b, Reel, pour l'orchestre de CBS
  • 1942, 625, Festive Occasion, pour orchestre d'harmonie
  • 1942, 634, Fanfare to the Forces of our Latin-American Allies, pour cuivres et percussions
  • 1942, 636, Gaelic Symphony (Symphony n° 3), orchestre d'harmonie, cordes
  • 1943, 640, Fire et Ice, sur un poème de R. Frost, voix d'hommes
  • 1943, 641, American Muse, sur un poème de S. V. Benét, voix de femmes et piano [1. American Muse ; 2. Swift Runner ; 3. Immensity of Wheel]
  • 1943, 645, American Pipers, pour orchestre
  • 1943, 647, Philippine Return : Rondo on Philippine Folk Songs [1. Introduction ; 2. Iluli si nonoy [Iloilo Cradle Song] ; 3. An mananguete [Leyte Coconut Gatherer's song] ; 4. Pispis ining pikoy [Visayan Game Song] ; 5. Kalusan [Bataues Rowing Song]
  • 1943, 648, United Music, pour orchestre
  • 1943, 655, Hail, Mills !, sur un poème de L. Seltzer, 2 sopranoe, alto, piano
  • 1943, 656, Symphonic Sketch, pour orchestre
  • 1943, Improvisation on a Persian Mode, pour orchestre
  • 1944, 665, The Pasture, sur un poème de Frost, chant et piano
  • 1944, 387, Manaunaun's Birthing, pour orchestre
  • 1944,  651a, Hymn and Fuguing Tune (n° 1), pour orchestre d'harmopnie symphonique
  • 1944, 657, Hymn and Fuguing Tune (n° 2), pour orchestre
  • 1944, 659, Animal Magic of the Alaskan Esquimo, pour orchestre d'harmonie
  • 1944, 660, Hymn and Fuguing Tune (n° 3), pour orchestre
  • 1944, 705/3a Ballad, cordes
  • 1945, 673, Hymn et Fuguing Tune n° 5, à 5 voix
  • 1945, 675, The Irishman Lilts, sur un poème d'Henry Cowell, voix de femmes, piano
  • 1945, 679, Big Sing [1. Fanfare ; 2. Hymn ; 3. Testimonials ; 4. Great Rejoicing]
  • 1945-1946, 707, Union of Voices, voix de femmes
  • 1946, 694, Daybreak, sur un poème de Blake, chant et piano
  • 1946, 695, The Donkey, sur un poème de G. K. Chesterton, chant et piano
  • 1946, 702, Family Ruellan-Taylor, chant et piano
  • 1946, 673a, Hymn and Fuguing Tune (n° 5), pour cordes (?)
  • 1946, 688, Hymn for Strings
  • 1946, 689, Grandma's Rhumba, pour orchestre d'harmonie
  • 1946, 690, Air Held her Breath, canon sur un poème de A. Lincoln, chœur mixte
  • 1946, 691, To America, sur un poème de Hagemeyer, double chœur misxe
  • 1946, 692, Festival Overture for Two Orchestras
  • 1946, 693, Congratulations ! To Mr. and Mrs. Howard Hanson, pour cordes
  • 1946, 697, Symphony n° 4 (Short Symphony) (1. Hymn ; 2 Ballad ; 3. Dance ; 4. Introduction and Fuguing Tune]
  • 1946, 698, March in Three Beats, sur un poème de J. W. Beattie, chant et piano
  • 1947, 533a, The Road Leads into Tomorrow, sur un poème de D. Hagemeyer, à 8 voix (arrangement sur une chanson perdue)
  • 1947, 712, Day, Evening, Night, Morning, sur un poème de P. L. Dunbar, Voix d'hommes
  • 1947, 715, The Lily's Lament, sur un poème de E. Harald Lomax, 2 sopranos et 1 alto, piano
  • 1948, 716, Sweet was the Song the Virgin Sung (Sweet Christmas Song), texte du xviie siècle, chœur mixte, piano ou orgue ou cordes
  • 1948, 719,  Saturday Night at the Firehouse, pour orchestre
  • 1948, 722,  Symphony n° 5
  • 1948, 723, Luther's Carol for his Son, texte de Luther, 2 ténors et 2 basses
  • 1948, 727, Do you Doodle as you Dawdle ? sur un poème d'Henry Cowell, chœur, piano, tambours ad libitum
  • 1948, 728, Evensong at Brookside : a Father's Lullaby, sur un poème d'Harry Cowell, voix d'hommes
  • 1948, 731, Do, Do, Do, is C, C, C, sur un poème d'Henry Cowell, chœur d'enfants, piano
  • 1949, 732, A Curse and a Blessing, orchestre d'harmonie symphonique
  • 1949, 733, Ballad of the Two Mothers, sur un poème d'Harald, chœur mixte
  • 1949, 744, Overture for Large Orchestra
  • 1950, 750, To a White Birch, sur un poème d'Hagemeyer
  • 1950, 759, Song pour a Tree, sur un poème d'Hagemeyer, 2 sopranos et 1 alto, piano possible
  • 1950-1951, 767, Air of the Glen / Song of the Glen, orchestre d'harmonie [1. Andante, Trio ; 2. Schottische] [arrangement de m'Andante, sous le titre Air for String Orchestra, 1953, 767/1b]
  • 1950-1960, 888, Suite pour cordes (conducteur perdu, seules les parties)
  • 1951, 760, Signature of Light, sur un poème de Hagemeyer, chant et piano
  • 1951, 762, Her smile is as sweet as a rose, sur un poème d'Henry Cowell, chant et piano
  • 1951-1955, 820, Because the Cat, sur un poème de B. A. Davis, chant et piano
  • 1952, 767/1a, Air,  violon, cordes
  • 1952, 769, Fantasie (Enigma Variations), sur un thème de Ferdinand [Friedrich] Kücken, orchestre d'hamonie
  • 1952, 770, Symphony n° 6, 1952
  • 1952, 771, Flirtatious Jig (Fiddler's Jig),  violon et cordes
  • 1952, 774, Rondo for Orchestra
  • 1952, 775, With Choirs Divine, sur un poème de J. T. Shotwell, 2 sopranos et 1 alto
  • 1952, 776, Symphony n° 7, petit orchestre
  • 1952, 778, Symphony n° 8, chœur et orchestre
  • 1952, 781, Mountain Tree, sur un poème d'Hagemeyer, chœur
  • 1953, 276a, Psalm cxxi, chœur
  • 1953, 787, Symphony n° 9
  • 1953, 788, Symphony n° 10
  • 1953, 796, Psalm xxxiv, chœur mixte, orgue
  • 1953, 797, Singing Band, orchestre d'harmonie de concert
  • 1954, 783, The Little Black Boy, sur un poème de Blake, chant et piano
  • 1954, 803, The Commission, sur un poème deC. McPhee, chant et piano
  • 1954, 808, Spring Comes Singing, sur un poème de Hagemeyer, chant et piano
  • 1954, 790, Symphony n° 11, « Seven Rituals of Music »
  • 1954, 801/1, In Memory of a Great Man, pour orchestre
  • 1954, 801/3, A Thanksgiving pour Ruth Strongin, sur un poème de S. R. Cowel), Schœur mixte, soprano, piano ou orgue, ou 5 instruments
  • 1954, 807, Toward a Bright Day, pour orchestre [1. Reel ; 2. Vivace]
  • 1955, 814, St Francis' Prayer pour Our Day, chant et piano
  • 1955, 813, Hymn et Fuguing Tune n° 10, hautbois,  cordes
  • 1955, 816, Dalton Suite, orchestre scolaire
  • 1955, 819, The Tree of Life, sur un poème d'E. Taylor, chœur
  • 1955, 830, Symphony n° 12
  • 1955, 969, My Spinning Wheel Complete, sur un po-me d'E. Taylor, chœur
  • 1956, 824, Septet pour Madrigal Singers, clarinette, piano, chant, chant et piano
  • 1956, 826, I heard in the night, Colum, chant, piano, flûte, clarinette, alto
  • 1956, 827, Night Fliers, sur un poème de Colum, chant et piano
  • 1956, 818, if He please, sur un poème d'E. Taylor, chœur, chœur de garçons, orchestre ou piano
  • 1956, 825, Crane, sur un poème de P. Colum, chant et piano
  • 1956, 829, Lines from the Dead Sea Scrolls, trois ténors et trois basses, orchestre
  • 1956, 833, Variations for Orchestra
  • 1957, 838, Persian Set, pour orchestre de chambre
  • 1957, 839, Teheran Movement, pour orchestre de chambre
  • 1957, 842, Music pour Orchestra
  • 1957, 846, Ongaku, pour orchestre1957
  • 1958, 858, A Tune for Jennie, sur un poème de Cowell, chant et piano
  • 1958, 864, Spring Pools, sur un poème de Frost, chant et piano
  • 1958, 861, Concerto, pour percussion et orchestre
  • 1959, 848, Symphony n° 13, « Madras »
  • 1959, 865, Antiphony pour Divided Orchestra
  • 1959, 867, Mela (Fair), pour orchestre [1. Thanksgiving ; 2. Sowing after Rain ; 3 Harvest - The Joy of Fulfillment]
  • 1959, 869, Characters, pour orchestre [1. Cowboy ; 2. The Mysterious Oriental ; 3. The Profound One ; 4. Deep Thinker ; 5. The Frightened Scurrier ; 6. The Celestial Soul ; 7. The Jaunty Irishman]
  • 1959, 873, Prosition d'un hymne national pour la Malaisie (concours international), pour voix et bande
  • 1959-1960, 874, Symphony n° 14
  • 1960, 879, High Let the Song Ascend, hymne, chant, flûte, piano
  • 1960, 878, Concerto brevis, pour orchestre d'accordéons
  • 1960, 881, Edson Hymns and Fuguing Tunes, sur un poème de L. Edson, Jr., suite pour chœur, orchestre
  • 1960, 882, Variations on 3rds,  pour 2 altos, et orchestre à cordes
  • 1960-1964, 939, The Eighth-Note Jig, sur un poème de R. Brown, chant et piano
  • 1961, 891, Music I Heard, sur un poème de C. Aiken, chant et piano
  • 1961, 887, Symphony n° 15, « Thesis »
  • 1961, 892, Chiaroscuro, pour orchestre
  • 1961, 894, Duo concertante, flûte, harpe, orchestre
  • 1961-1962, 909, Concerto, pour Koto et orchestre
  • 1962, 910, Firelight and Lamp, sur un poème de G. Baro, chant et piano
  • 1962, 902, Supplication : Processional, sur un poème d'Henry Cowell, orgue, 2 trompettes, 2 trombones, voix à l'unisson, timpanon ad libitum
  • 1962, 904, Andante, pour orchestre
  • 1962, 908, Concerto, pour harmonica et orchestre
  • 1962, 912, Symphony n° 16, « Icelandic »
  • 1963, 897a, Air et Scherzo,  pour saxophone, et petit orchestre
  • 1963, 916, Symphony n° 17
  • 1963, 919, The Creator, oratorio sur un texte de G. R. Derzhavin, quatuor vocal, chœur, orchestre
  • 1964, 935, 3 Songs, sur des poèmes de L. Hughes, chant, flûte, violon, clarinette, violoncelle [I Demand ; Moonlight ; 3 Fulfillment]
  • 1964, 917, Concerto grosso, flûte, hautbois, clarinette, violoncelle, harpe, cordes
  • 1964, 921a, Hymn et Fuguing Tune n° 16, pour orchestre
  • 1964, 929, Ultima actio, sur un poème de J. de Diego, traduit pas J. Machlis, soprano, chœur mixte
  • 1964, 930, Symphony n° 18
  • 1964, 932, The Tender et the Wild, pour orchestre
  • 1964, 938, Zapados sonidos, 2 sopranos et 1 alto, 2 ténors, 2 basses
  • 1965, 909/2a, Carol, pour orchestre
  • 1965, 940, Concerto, pour Koto et orchestre, en forme de symphonie
  • 1965, 942, Twilight in Texas, pour orchestre
  • 1965, 943, Symphony n° 19
  • 1965, 945, Symphony n° 20
  • 1965, 946, Symphony n° 21 (esquisses)
  • 1965, 947, Concerto, pour harpe et orchestre, 1965
  • 1971, 481, Concerto pour rythmicon et orchestre (« Rhythmicana »)

[suite à venir]

Bibliographie / liens

Discographie

1/164 
The Bad Boys
George Antheil
Henry Cowell
Leo Ornstein
Steffen Schleieirmacher, piano
George Antheil : 14.-15. Second Sonata (1922) — 16-18. Sonata Sauvage
Hat Hut Records 1993

 

American Ultramodernists: 1920-1950
Dane Rudhyar (1895-1985) : Tetragram n° 8, Primavera (1928)
Ruth Crawford (1901-1953) : 9 Preludes [9] (1924-1928)
Carl Ruggles (1876-1971) : Angels (1922) ; Evocations (1937-1943) ; Organum (1944-1947)
Henry Cowell (1897-1965) : Piece for Piano (1924) ; The Snows of Fujiyama (1924) ; Hommage à Rudhyar ; The Harp of Life (1924)
Steffen Schleiermacher, piano
Enregistré en décembre 2003.
Musikproduktion Dabringhaus und Grimm, Mdg 613 1265-2

 

Pulse, the new music consort
John Cage, Lou Harrison, Henry Cowell, Harvey Sollberger, Lukas Foss
New York, New World Records, 80405-2, 1992. Texte de Perry Goldstein
John Cage : 1. Double music, pour 4 percussionnistes ; 2. Second construction, pour 4 percussionnistes ; 3. Third construction, pour 4 percussionnistes. Henry Cowell : 4. Pulse, pour 6 percussionnistes. Harvey Sollberger : 5. The Two and The One, pour deux percussionistes et violoncelle. Lukas Foss : 6. Percussion Quartet.

Vidéos

Henry Cowell, Return.
Ensemble 64.8, Kathryn Hendrickson et  Gwendolyn Brazier.

 

Henry Cowell, Irish Suite (1929)

 

Un rhythmicon relié à une guitare, explication et démonstration

 

 

Jean-Marc Warszawski
16 février 2009