S'abonner au bulletin (courriel vide)
Liens vers des dictionnaires et des collections de notices en ligne

 

| a | b | c | d | e | f | g | h |i | j | k | l | m |
| n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

 

Corelli Arcangelo
1653-1713

 

Né à Fusignano (Ravenne) le 17 février 1653, mort à Rome le 8. janvier 1713.

Il est issu d'une famille de riches propriétaires terriens. Au moment de sa naissance, son père était décédé. Il a été élevé par sa mère, Santa Raffini.

Il étudie le violon avec un prêtre à Faënza, continue à Lugo, puis en 1666 à Bologne avec, selon Padre Martini, Giovanni Benvenuti et Leonardo Brugnoli, surnommé « le Violon ». Ce n'est pas vérifié.

En 1670, il a 17 ans, il est admis à l'Accademia Filarmonica de Bologne.

Il gagne définitivement Rome, où sa présence est attestée en 1675 — il y réside peut-être depuis plusieurs années — alors qu'il est violoniste d'orchestre dans une série d'oratorios à l'église S Giovanni dei Fiorentini, et le 25 août, comme un des quatre violonistes engagés pour jouer le jour de la célébration de saint Louis, à l'église Saint-Louis-des-Français. Parallèlement, il suit des cours de contrepoint de Matteo Simonelli, et entame une grande carrière de violoniste.

En 1679, il est nommé premier violon au Théâtre Capranica. Vers la même époque, selon un de ses courriers, il est musicien de chambre de la reine Christine de Suède, exilée à Rome.

Il édite ses premières Sonate da chiesa en 1681.

C'est à cette époque qu'on place une éventuelle visite de Corelli à la cour de Bavière, ce qui est certainement une fantaisie.

Mais en 1682, il est de nouveau mentionné à la tête de dix violons à l'église S Luigi.

En 1692, il obtient le poste de maître de chapelle de l'église Saint-Louis-des-Français.

En 1684, il entre au service du cardinal Benedetto Pamphili.

Les 2, 7 et 9 février 1687, il dirige l'orchestre de l'Académie de musique — composé de 150 musiciens et de 100 choristes — que la reine Christine accueille dans son palais, en l'honneur de Roger Palmer, comte de Castlemaine, nouvel ambassadeur du roi Jacques II auprès du Vatican.

La même année, il prend la direction de la chapelle privée du cardinal Pamphili, puis en 1689, celle du cardinal Pietro Ottoboni.

En mars 1689, il dirige un grand ensemble pour deux messes solennelles, dans les églises Il Gesù, puis Santa Casa de Loreto pour fêter la guérison de la reine Christine, qui meurt tout de même le mois suivant.

Le 26 avril 1706, il est admis — avec Pasquini — à l'Académie des Arcadiens de Rome, sous le nom d' Arcomelo Erimanteo.

En 1708, Handel lui rend visite, et en 1709, il arrête de se produire comme instrumentiste, après avoir été à l'origine d'une brillante école de violon.

arcangelo corelliJohn Smith d'après H. Howard

 

Catalogue des œuvres

Partitions à télécharger International Music Score Library Project

Collections publiées

  • 1681, opus 1, 12 sonates da chiesa en trio, pour 2 violon et viole ou archiluth (fa majeur, mi mineur, la majeur, la mineur, sibémolm majeur, si mineur, do majeur, do mineur, sol majeur, sol mineur, ré mineur, ré majeur)
  • 1685, opus 2, 12 sonates da camera en trio, pour 2 violons, viole ou clavecin (ré majeur, ré mineur, do majeur, mi mineur, sibémolmmajeur, sol mineur, fa majeur, si mineur, fadièse mineur, mi majeur, mibémolm majeur, sol majeur)
  • 1689, opus 3, 12 sonates da chiesa en trio, pour 2 violons, viole ou archiluth, orgue (fa majeur, ré majeur, sibémolm majeur, si mineur, ré mineur, sol majeur, mi mineur, do majeur, fa mineur, la mineur, sol minaur, la mineur). Rome 1689. Dédié au comte François II de Modena.

corelliTitre de l'opus 3 de Corelli. Gravé par Nicolas Dorigny.

  • 1694, opus 4, 12 sonates da camera en trio, pour 2 violons et viole (do majeur, sol mineur, la majeur, ré majeur, la mineur, mi majeur, fa majeur, ré mineur, sibémolm majeur, sol majeur, do mineur, ré mineur).
  • 1699, Sinfonia en ré mineur
  • 1699, 2 sonates a 4, pour 2 violons, alto, basse (sol mineur, mi mineur)
  • 1704, sonate a 4 en ré majeur, pour trompette, 2 violons, basse.
  • 1700, opus 5, 12 sonates pour violon, viole ou clavecin (ré majeur, sibémolm majeur, do majeur, fa majeur, sol mineur, la majeur, ré mineur, mi mineur, la majeur, fa majeur, mi majeur, ré mineur). Rome, 1700, dédié à la duchesse Sophie Charlotte de Brandebourg,

CorelliTitre de l'opus 5 de Corelli, publié à Rome en 1700.
Gravure de Girolamo Frozza d'après Antonio Melani.

  • 1714, opus 6, 12 concerti grossi, pour 2 violon, violoncelle, 2 violons, viole; basse (ré majeur, fa majeur, do mineur, ré majeur, sibémolm majeur, fa majeur, ré majeur, sol mineur, fa majeur, do majeur, sibémolm majeur, fa majeur
  • 1714, 6 sonates en trio pour 2 violons, violoncelle, orgue (la majeur, ré majeur, ré majeur, ré majeur, sol mineur, sol mineur).

corelli

Bibliographie

  • Rusquet Michel, Angelo Corelli. Dans « Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte
  • Venturini Philippe, Arcangelo Corelli. Fayard, Paris 2003 [105 p.].
  • Marx Hans Joachim (éditeur scientifique), Corelli, Arcangelo (1653-1713) : Historisch-kritische Gesamtausgabe der musikalischen Werke. Arno Volk-Verlag, Köln 1980
  • Cametti Alberto, Arcangelo Corelli à Saint-Louis-des-Français à Rome. dans « Revue musicale » (iii/3) 1921–1922, p. 25–28.
  • Pincherle Marc (1888-1974), Corelli et son temps. Éditions d'Aujourd'hui, Plan-de-la-Tour 1982 (1933)

Discographie

[04/159] Corelli
Concerti Grossi, Op. 6
Europa Galante
Fabio Biondi
Naïve Opus 111 20012 (2 CDs)

Sonate n° 1 en ré majeur — Sonate n° 2 en fa majeur — Sonate n° 3 en do mineur — Sonate n° 4 en ré majeur — Sonate n° 5 en si bémol majeur — Sonate n° 6 en fa majeur —  Sonate n° 7 en ré majeur — Sonate n° 8 en sol mineur — Sonate n° 9 en fa majeur — Sonate n° 10 en do majeur — Sonate n° 11 en si bémol majeur — Sonate n° 12 en fa majeur.

 

[01/159] Corelli
Sonates pour cordes (vol.2) des opus 1 et 2
The Purcel Quartet
Chandos CHAN 0515, 1991

Sonate op. 2 n° 7 en fa majeur — Sonate op. 2 n° 8 en si mineur — Sonate opus 1 n° 7 en do majeur — Sonate opus 1 n° 8 en do mineur — Sonate op. 2 n° 9 en fa dièse mineur — Sonate op. 2 n° 10 en mi majeur — Sonate op. 1 n° 9 en sol majeur — Sonate op. 1 n° 10 en sol mineur — Sonate op. 2 n° 11 en mi bémol Majeur — Sonate op. 2 n° 12 en sol majeur — Sonate op. 1 n° 11 en ré mineur — Sonate op. 1 n° 12 en ré majeur.

 

[12/159] Corelli
Sonates de violon opus 5
Elisabeth Wallfisch
Richard Tunnicliffe
Paul Nicholson
Enregistré en 1989
Hyperíon, CDA 6638 (2 disques).

Disque 1 : Sonate n°  1 en ré majeur — Sonate n° 2  en si bémol majeur — Sonate n° 3 en do majeur — Sonate n° 4 en fa majeur — Sonate n° 5 en sol majeur — Sonate n° 6 en sol majeur— Disque 2 :  — Sonate n° 7 en ré mineur — Sonate n° 8 en mi mineur — Sonate n° 9 en la majeur — Sonate n° 10 en fa majeur — Sonate n° 11 en mi majeur — Sonate n° 12 en ré mineur (la folia).

 

[03/159] Corelli
Concerti Grossi op. 6
I Musici
Enregistré en juillet 1991 à La Chaux-de-Fonds, en Suisse.
Philips  424 110, 1994.

Disque 1 : Sonate n° 1 en ré majeur — Sonate n° 2 en fa majeur — Sonate n° 3 en do mineur — Sonate n° 4 en ré majeur — Sonate n° 5 en di bémol majeur — Sonate n° 6 en fa majeur — Disque 2 : Sonate n° 7 en ré majeur — Sonate n° 8 en sol mineur — Sonate n° 9 en fa majeur — Sonate n° 10 en do majeur — Sonate n° 11 en si bémol majeur — Sonate n° 12 en fa majeur.

 


Références / musicologie.org 2005