rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

 Conte Paolo

Né en 1937

 

 

* Asti 6 janvier 1937. Auteur-compositeur, chanteur et pianiste.

Très jeune, il commence à écrire des chansons avec son frère Giorgio, puis seul. Il est avocat et joue du vibraphone dans des groupes groupe de jazz locaux.

Vers la fin des années 60, ses compositions commencent à susciter l'intérêt de certains chanteurs italiens populaires qui les enregistrent : La coppia più bella del mondo (interprété par Adriano Celentano), Insieme a te non ci sto più (Caterina Caselli), Tripoli '69 (Patty Pravo), Messico e nuvole (Enzo Jannacci), Genova per noi et Onda su onda (Bruno Lauzi)...

En 1974 il grave son premier album. En 1979, il obtient la reconnaissance du grand public avec Un Gelato Al Limon et Paris Milonga, présentés en 1981 à San Remo à l'occasion d'une «journée spéciale Conte» organisée par le Club Tenco. L'année suivante il publie Appunti Di Viaggio, une collection de chansons qui lui fournit un riche répertoire sur scène.

En 1984 son album intitulé Paolo Conte est chaleureusement accueilli par la critique. Il enchaîne avec une série de concerts au Théâtre de Ville de Paris, qui lui valent les éloges de la critique française, et poursuit avec plusieurs dates à guichets fermés en Italie. L'atmosphère enthousiaste de cette tournée sera ensuite restituée sur un double album enregistré en public, Concerti (1985).

En 1987, avec Aguaplano, un double album, il  élargit sa palette artistique, introduisant de nouveaux éléments dans son travail. Il part en tournée au Canada, en France, en Hollande où il se est récompensé de disques d'or et de platine, en Allemagne, Belgique, Autriche, Grèce et Espagne. Il donne deux concerts mémorables au  «Blue Note Club» de New York. Il chante dans les festivals de jazz de Montreux, Montréal, Juan-les-Pins, Nancy etc. Il clot cette tournée par un nouvel enregistré au Spectrum à Montréal, et un film tournée au Théâtre Carré d'Amsterdam en 1989.

En 1990 il enregistre Parole D'amore Scritte A Macchina dans lequel sont réunis une série de compositions où il introduit choristes et électronique. En 1991 un nouveau film est tourné à l'occasion de son passage au Festival de jazz de Montreux. La même année il est récompensé du prix Librex-Guggenheim Eugenio Montale pour la poésie, dans la catégorie «Vers pour la musique».

En 1992 avec Novecento il revient à son style habituel. En 1995, pour son album Una Faccia In Prestito, il fait appel au bassiste Jino Touche, au  percussionniste Daniele Di Gregorio et à l'accordéoniste et multi-instrumentiste Massimo Pitzianti.

En 1996 il publie une première anthologie, The Best Of Paolo Conte qui comporte 20 chansons. Deux ans plus tard, cet album est produit aux États-Unis où Paolo Conte effectue une tournée qui le mène à New York, Boston, Los Angeles et  San Francisco. La même année il publie Tournée 2, un nouvel album d'enregistrements publics.

En 1999 il est nommé «Cavaliere di Gran Croce» en Italie

En novembre 2000, il enregistre Razmataz sous forme de cédérom et de disque vidéo, avec un montage de 1800 de ses dessins de Paolo Conte accompagnés de musique et de dialogues. La critique est élogieuse. Il s'agit de l'ébauche d'une revue musicale qui se déroule dans le Paris des années 20, où se retrouvait toute l'avant-garde européenne et la nouvelle scène musicale noire.

Il effectue ensuite des tournées en Europe pendant deux ans où il expose parfois ses dessins. Il est aux États-Unis en février-mars 2001 pour une seconde tournée selon un itinéraire pratiquement identique à la première tournée. La même année, il est «Chevalier de l'ordre des arts et lettres» en France

En avril 2003, il édite Rêveries, avec 16 de ses «standards» dont 12 ré-enregistrés et ré-arrangés de sorte à se rapprocher davantage de ses performances scéniques très appréciées du public. Il est entouré par les musiciens de la tournée Razmataz Tour. La même année il nommé  docteur honoris causa en littérature moderne à L"Université de Macerata.

En 2004, neuf ans après la sortie de son dernier album de nouvelles chansons, Paolo Conte offre Elegia qui réunit 13 créations.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie.org

Mardi 10 Février, 2015 13:52