Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Cappus Jean-Baptiste
v. 1670-1751

Né à Dijon, 6 octobre 1689, mort à Dijon, 10 mars 1751.

Pensionnaire de la ville de Dijon, il étudie sous la direction de Claude ou François Rameau. Maître ordinaire de l'Académie de musique de Dijon, au service de Louis-Henri, duc de Bourbon et prince de Condé, gouverneur de Bourgogne.

En 1690, compose l'air à succès Printemps, gardez-vous d'embellir la nature, pour le départ des armées en Flandre.

En 1693-1700, Ballard publie ses chansons.

En 1700, sa Pastorale Héroïque est jouée à Dijon, la même année, il est professeur à l'école de musique.

En 1725, il est violoniste et chef d'orchestre au Concert Dijonnais.

Cappus Jean-Baptiste, Suite en re mineur, I. Prélude, Jonathan Dunford (viole), Jérôme Chaboseau (viole), Pierre Trocellier (clavein).

En 1728, il compose Le retour de Zéphyre, un divertissement, en 1729, un Tedeum, en l'honneur de la naissance du dauphin et gagne la faveur royale.

En 1730, Le divertissement Les plaisirs de l'hiver, est donné à Versailles.

Il signe un contrat avec l'éditeur Boivin qui publie ses Pièces de viole avec basse continue (1730-1733), deux recueils d'airs avec ou sans basse (1732).

Cappus Jean-Baptiste, Suite en re mineur, IV, Gavotte, Jonathan Dunford (viole), Jérôme Chaboseau (viole), Pierre Trocellier (clavein).

Le Mercure de France de décembre 1734, édite son air Ah j'entends que la foudre tombe.

En 1734, il est directeur du théâtre de Dijon.

Il a également composé pour le collège des jésuites de Dijon.

Écrits relatifs à la musique

Étrennes de musique contenant une méthode courte et facile pour apprendre cet art en tres peu de tems

 

Catalogue des œuves

1693, Livre d'airs de differents autheurs, à deux et trois parties, Christophe Ballard 1693 : Printemps, gardez-vous bien d'embellir le nature (p. 74).

1699, Recueil d'Airs sérieux et a boire de différents auteurs, pour l'année 1699 : Vous cachez avec soin vos peines (p. 189), Pour n'être point pilotte téméraire (p. 192), (p. 210), Que l'amour est charmant & doux (p. 240).

1700, Henrici Julii Borboni primi é Regio Sanguine principis laudes... certatim celebrarunt Musarum Latinarum et Gallicarum alumni in aulâ majore Divio-Godrani Societatis Jesu, die [16] julii horâ [3â] anno 1700, Musique de Cappus.

1728, Le Retour de Zéphire, divertissement mis en musique par J. B. Cappus,... chanté pour la première fois le 7 Mars 1728

Premier livre de pièces de viole et la basse continue, dédiées à Monsieur le Comte de Tavane, Brigadier des armées du roi, sons premier lieutenant génaral commandant en Bourgogne. Boivin, Paris 1730 : I sol majeur : - Prélude, Allemande, La Légère, Double de La Légère, Le conte de Saulx (Rondeau), La Niquette (Sarabande), Premier Menuet (a deux violles), On reprend le premier Menuet, Musette a deux violles, Gigue La Puligni, Loure l'Harmonieuse, Les Mipons (Menuets). II. re mineur : Prélude, Allemande, Rondeau l'Aimable, Gavotte La Comtesse, Allemande, Second Menuet, Sarabande, Les Ratons (Gigue). III. re majeur : Fantaisie, Allemande La Mignone, La Manon Gavotte, La Violine (Sarabande), Premier Menuet, Second Menuet, La Gracieuse, La Bourguignotte (Viel à deux violles), La Pierette (Rondeau). IV. la mineur : Fantaisie, Allemande, La Chonchon (Sarabande), Second Menuet, La Bierre (Gavotte) III., Premier Musette à deux violles, La Suédoise (Gigue), La Florine (Gavotte), Premier Menuet, Second menuet, on reprend le premier, La Mongey (Rondeau), On reprend le commencement du rondeau jusqu'à près la batterie.

1732, Sémélée ou La naissance de Bacchus, cantate à voix seule avec simphonie.

1743, Codrus, tragedie en latin. Le Joueur, comedie en franc̜ois, seront representées par les ecoliers du College des Jesuites, le jour de la distribution solemnelle des prix fondez par Mr. de Berbisey premier president au Parlement de Bourgogne. Le [7e] jour d'août, à une heure après midi. [...] « Les pas de danse sont de la composition de M. Chalies. La musique est de Mr. Capus ».

1746, Louis IX. roi de France, captif en Egypte, tragédie en latin. Midas ou le Nouveau riche, comedie en franc̜ois. Seront representées par les ecoliers du College des Jesuites, le jour de la distribution solemnelle des prix fondés par M. de Berbisey, premier Président au Parlement de Bourgogne. Le 8e jour d'août 1746. à une heure après midi, musique de Cappus.

Bibliographie

CORNEREAU ARMAND, Jean-Baptisete Cappus. Dans « Mémoires de l'Académie de Dijon » (I) 1923

GOUVENAIN LOUIS DE (1836-1887), Le théâtre à Dijon, 1422-1790. Dijon, E. Jobard 1888 [4°, 171p.]

Dictionnaire de biographie française. Paris, Le Touzey et Ané, à partir de 1933 (41, 1955) p. 1079 [113 v., dir.: J. Balteau, M. Barroux, Michel Prévost, Roman d'Amat]x

© Musicologie.org 2018.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Mardi 6 Novembre, 2018