rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Buterne Jean-Baptiste

1650-1727

 

Né à Toulouse vers 1650, mort à Paris 28 mars 1727.

Fils de l'organiste Jean Buterne (mort avant 1687), organiste à Toulouse puis à Pontoise.

Élève d'Henry Du Mont, Buterne est organiste de Saint-Étienne-du-Mont à Paris à partir de 1674, tribune qu'il partage avec son frère David Buterne du 13 octobre 1685 à sa mort en 1705. Il est assisté à partir de 1723 par Claude-Nicolas Ingrain qui le remplace en 1726.

Il est nommé organiste de la chapelle du roi en 1678 pour les quartiers d'avril (avril, mai, et juin). Les trois autres sont Guillaume-Gabriel Nivers, Jacques Thomelin, Nicolas Lebègue. Ce service lui est rémunérer 600 livres par quartier. Sa charge est rachetée par Jean-François Dandrieu en 1721.

En 1684, il est nommé organiste de Saint-Paul à Paris, où il succède à son maître Henri Du Mont. La même année, il tient les orgues de la chapelle du château de Chantilly, lors de la visite du roi en vu du pariage de sa fille Louise-Françoise de Bourbon (Mademoiselle de Nantes) avec Louis III, duc de Bourbon, fils d'Henri-Jules de Bourbon-Condé. Les six derniers mois de l'année suivante (et en 1686), il enseigne le clavecin aux filles du prince de Condé : Marie-Thérèse (1666-1732) et Anne-Marie-Victoire (1675-1700), à raison de 66 livres par mois. Il touchera encore 792 livres en 1890, pour les leçons de l'année précédente.

Il restera attaché à la maison des Condé.

Il se marie le 23 septembre 1687 avec Jeanne Drouart. Ils habitent alors cour Saint-Pierre, rue Saint-Antoine (Paris). L'acte de mariage est paraphé par Anne de Bavière, l'épouse du prince de Condé, Marie-Thérèse de Bourbon et Mademoiselle d'Anghien.

Il est également claveciniste et professeur de musique à la cour.

En 1702, il apparaît comme capitoul (magistrat) de la ville de Toulouse.

Buterne est à Sceaux le 23 octobre 1704, et le 15 mai 1710, pour le mariage de Marie Anne de Bourbon avec Louis Joseph, duc de Vendôme.

De 1711 à 1715, il est maître de clavecin de Marie-Anne de Bourbon, de 1711 gagé 300 livres par an jusqu'à la fin du mois d'août 1715, pour 300 livres pas an.

Son fils Charles Buterne, au service de la duchesse de Bourgogne, est compositeur et organiste dont on connaît six sonates pour la vielle, musette, violon, flûtes, hautbois et pardessus de violes opus 2, publiées à Paris et Lyon, et en 1752, une Méthode pour apprendre la musique vocale et instrumentale, publiée à Rouen.

Écrits relatifs à la musique

Petites règles pour l'accompagnement

Manuscrit, Paris, Bibliothèque Sainte-Geneviève

Bibliographie

Dans « Revue de musicologie » (36) juillet 1954, p. 66-68 (contrat de mariage)

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2016

Mercredi 6 Avril, 2016 0:40