musicologie

Actualités  Encyclopédie  Articles / études  Bibliothèque   Livres  Disques  Agenda Recherche  

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Boyvin Jacques
1653-1706

Né à Paris vers 1653, mort à Rouen 30 juin 1706.

Il suit sa première scolarité à l'hôpital des Quinze-Vingts pour les aveugles, où son père réside, de 1663 à 1674, il y tient l'orgue (église Saint-Thomas).

L'hôpital des Quinze-Vingts, vers 1570.

En juillet 1674, il obtient par concours la tribune de la Cathédrale Notre-Dame de Rouen, qu'il conserve jusqu'à sa mort. En 1683, son instrument est détruit par un orage; de 1686 à 1689, il supervise la construction d'un nouvel orgue par Robert Cliquot, avec quarante rangs, 4 manuels, coupleur pédales-manuel.

Jacques Boyvin, Magnificat du premier ton. 1. Grand plein jeu continu, 2. Fugue, 3. Récit de cromhorne ou de petite tierce, 4. Concert pour les flûtes, 5. Trio, 6. Fond d'orgue, 7. Duo (sequitur). Orgue Jean de Joyeuse (1688) de la cathédrale Sainte-Marie d'Auch, joué par Michel Chapuis.

Il tient également l'orgue Saint-Herbland de 1697 à 1702 (orgue de Clément et Germain Lefebvre de 1685, depuis 1791 à Saint-Michel de Bolbec).

Rouen, l'église Saint-Herbland, aujourd'hui disparue. Mentionnée en 1117, reconstruite en 1483-1556. Dévastée par les réformées en 1562. L'église paroissiale est supprimée en 1791, le bâtiment vendu en 1796 pour devenir un relai de poste. Se délabre et devient dangereux. Des immeubles le remplacent en 1824-1825.

Ses deux livres d'orgue (1689 et 1700) contiennent chacun huit suites, dans les huit modes d'église (120 pièces en tout), qui exploitent les ressources du nouvel orgue.

Jacques Boyvin, Prélude du troisième ton (second livre). Lidia Ksiazkiewicz, orgue Reil. de l'abbaye de Heeswijk (Pays-Bas).

Catalogue des œuvres

Premier livre d'orgue contenant les huit tons à l'usage ordinaire de l'église, Paris, 1689–1690 [Archives des maîtres de l'orgue, édition Guilmant, 1904]

Second livre d'orgue contenant les huit tons à l'usage ordinaire de l'église. Paris, 1700 [Archives des maîtres de l'orgue, édition Guilmant, avec le traité abrégé].

Jacques Boyvin, Plein Jeu à 3 choeurs du huitième ton, Marie-Odile Vigreux, orgue de l'église Saint-Michel de Bolbec (l'orgue que boyvin jouait à Saint-Herbland de Rouen).

Écrits relatifs à la musique

Avis au public concernant le meslange des jeux de l'orgue, les mouvements, les agréments du toucher. Première partie du livre d'orgue (1689)

Traité abrégé de l'accompagnement pour l'orgue et pour le clavecin. Avec une explication facile des principales règles de la composition, une démonstration des chiffres et de toutes les manières dont on s'en sert ordinairement dans le basse continue. Par J. Boyvin organiste de l'église cathédrale de Rouen

Bibliographie

DUFOURCQ NORBERT, La musique d'orgue française. Paris, Floury 1941 [2e éd. 1949].

–, Jacques Boyvin. Dans « Études Normandes » 1961.

PIRRO ANDRÉ GABRIEL EDMÉE (1869-1943), Préface à l'édition des œuvres d'orgue de Boy-vin. 1905; Paris, Éditions ouvrières 1969.

PIERRONT N., Jacques Boyvin. Dans « Études Normandes », 1961.

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-6 novembre 2016

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41
▉ À propos - contact
▉ S'abonner au Bulletin
▉ Analyses musicales
▉ Cours d'écriture en ligne
▉ Petites annonces
▉ Téléchargements
▉ Presse internationale
▉ Universités françaises
▉ Collaborations éditoriales
▉ Soutenir musicologie.org

ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2016

Mardi 8 Novembre, 2016 0:44