rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

  bandeau bioS'abonner au bulletin

 

 

 Ballif Claude

1924-2004

[ catalogue des œuvres ] [ écrits ] [ bibliographie ] [ filmographie ] [discographie ]

 

Né à Paris le 22 mai 1924 — mort à Poissons (Haute-Marne) 24 juillet 2004.

Il suit ses premières études musicales au Conservatire de Bordeaux. Au Conservatoire national il suit les classes de Noël Gallon, Tony Aubin et Olivier Messiaen. Puis, en 1954, à Berlin, il étudie avec Boris Blacher, Joseph Rufer et Hans-Heinz Stuckenschmidt.

Il est lecteur aux Instituts Français de Berlin et de Hambourg. Il suit les cours d'été à Darmstadt (avec Luigi Nono, Bruno Maderna, Luciano Berio et Karlheinz Stockhausen).

En 1955 il obtient le Premier prix de Composition du Concours international de Genève avec Lovecraft pour orchestre et son 1er Quatuor à cordes.

En 1956 il publie dans la «Revue musicale» son traité Introduction à la métatonalité. Il y propose une gamme défective de 11 sons.

En 1958 il est un des premiers à utiliser le hasard avec son oeuvre Phrases pour le souffle

En 1959, de retour en France, il est assistant au Groupe de Recherches Musicales (GRM) de la R.T.F. (Radio Télévision Française) avec Pierre Schaeffer jusqu'en 1963. Il y rencontre Iannis Xenakis, François Bayle et Ivo Malec et compose deux oeuvres pour bande magnétique : Études au ressort en 1961 et Points, Mouvements l'année suivante.

En 1964 il reçoit le Prix de la Communauté européenne radiophonique pour la Musique. En 1965 il créé A Cor et à Cri pour orchestre sous la direction d'Hermann Scherchen au Théâtre des Champs-Elysées.

Il est professeur à l'École normale de musique de Paris et professeur de pédagogie musicale et d'analyse au Conservatoire de Reims.

Il publie en 1968 un livre sur Berlioz. Il participe à la création du département de musicologie à L'Université de Vincennes (Paris VIII) avec son ami le philosophe et musicologue Daniel Charles.

De 1971 à 1990 il enseigne l'analyse au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, puis au Conservatoire de Sevran.

En 1974, il obtient le  Prix Arthur Honegger avec sa symphonie Le Monde qui vient. En 1975 le Prix Florent Schmitt de l'Académie des Beaux-Arts lui est décerné.

En 1978-1979, il est détaché à l'Université Mc Gill de Montréal pour y enseigner l'analyse, l'harmonie et la composition). Il reçoit le Grand Prix de la musique de la ville de Paris en 1980.

A partie de 1982, il est professeur associé de composition au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Il est professeur invité au Festival de Shanghaï, compositeur en résidence à Cambrai, puis à Marseille

En 1984 le Festival Estival de Paris lui est dédié.

Il est en 1984 Chevalier des arts et lettres, en 1986, il reçoit le Grand Prix SACEM de la Musique Symphonique, en 1991 il est Officier dans l'Ordre national du mérite, Commandeur dans l'ordre National du mérite en 1994, obtient le Grand Prix national de la Musique en 1999.

Catalogue des oeuvres

  • 1945, Préludes pour une main aimée, pour piano
  • 1945-1948, Le cortège d'orphée Op.1b, pour soprano lyrique (ou baryton) & piano, Poèmes de Guillaume Apollinaire
  • 1948, Quatre mélodies sur des poèmes d'Henri Michaux Op.1c, pour soprano & piano [1. L'Oiseau qui s'efface ; 2. Repos dans le malheur ; 3. Deux peupliers ; 4. Il est venu]
  • 1949, Apparitions Op.2, pour mezzo-soprano & piano, poèmes de Henri Michaux [1. Apparition ; 2. Dans les limbes lumineuses ; 3. Extérieurs ; 4. Les inachevés ; 5. Marchand 6. Dans l'attente ; 7. Œil]
  • 1949, Chanson bas Op.3, pour soprano & piano, poèmes de Stéphane Mallarmé [1. Le cantonier ; 2. Le marchand d'ail et d'oignons ; 3. La femme de l'ouvrier ; 4. Le vitrier ; 5. Le crieur d'imprimés ; 6. La marchande d'habits]
  • 1950, Sports et divertissements : Orchestration pour orchestre (d'après l'oeuvre pour piani d'Érik Satie)
  • 1951-1977 Minuit pour les géants Op.4 (revue en 1977), pour mezzo-soprano (ou baryton) & piano; poème de de Tristan Tzara
  • 1951-1995, Notes et menottes, pour piano [vol. I : “À mes enfants, chantez votre existence sur toutes les gammes” (1979) ; Vol. II “Libres exercices de classe à deux voix sur une gamme donnée à 11 sons” (1949-1950) ; vol. III (1992) ; vol. IV (1995)
  • 1952, Quintette de cuivres Op.9, pour trompette piccolo, trompette, cor, trombone & tuba
  • 1952, Trio d'anches n° 8, pour hautbois, clarinette & basson
  • 1952l Quatre antiennes à la sainte Vierge Op.7, pour six voix solistes (S1, S2, A, HC, T, B) & ensemble instrumental (16 musiciens) [I. Alma redemptoris mater ; II. Ave Regina ; III. Regina Coeli ; IV Salve Regine]
  • 1953, Quintette à vent Op.10, pour flute, hautbois, clarinette, basson
  • 1955, Diableries Op.12b, p1955), pour piano
  • 1955, Quatuor à cordes n° 1 Op.12, pour deux violons, alto, violoncelle
  • 1956, Musik im Mirabel Op.15, pour soprano & piano, poèmes de de Georg Trakl (1. Musik im Mirabel ; 2. Der Schlaf ; 3. Zu Abend mein Herz ; 4. Nahe des Todes ; 5. In ein altes Stammbuch ; 6. Sommer]
  • 1956, Trio à cordes n° 1 Op.16, pour violon, alto, violoncelle
  • 1957, Fantasio Op.21a, pour orchestre (4.4.4.4 - 4.4.4.0 - hpe.pno.3timb.5perc. - cordes)
  • 1957, Retrouver la parole, Op.33, Cantate pour choeur a six voix solistes & ensemble instrumenta, poèmes de Roger Giroux
  • 1957, Sonate n° 2 Op.19, pour piano
  • 1958, Quatuor à cordes n° 2 Op.22, pour deux violons, alto, violoncelle
  • 1958, Quintette Op.24, pour flute et quatuor a cordes, ou flute, hautbois & trio a cordes
  • 1959, Quatuor à cordes n° 3 Op.30, pour deux violons, alto, violoncelle
  • 1959, Sonate n° °3 Op.29, pour piano
  • 1959, Trio à cordes n° 2 Op.28, pour violon, alto, violoncelle
  • 1959-1965, Ceci et celà Op.26 (1959-1965) Premier concert à huit pour flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, trombone, tuba & orchestre et la mémoire d'Hermann Scherchen [3(I, II, III+picc.).3.3(I, II+cl. picc., III+cl.b.). 3(+2saxh.) - 4.4.4(III+b., IV+cb.).2 - 12perc.4org. 9.9.6.4.4]
  • 1960,   Canzone à 8 (in primi toni), orchestration pour deux orchestres de “Canzone otta vitoni” de Giovanni Gabrieli)
  • 1960, Quatuor Op.34, pour basson, deux violons, alto & violoncelle
  • 1960, Sonate n° 4 Op.31, pour piano
  • 1960, Vitrine (1960) pour six musiciens (cl., cb., cbn, trb., cel., hpe)
  • 1961, Solfeggietto Op.36 n° 2, pour cor anglais
  • 1961, Trio n° 1 Op.35, pour flute, basson & harpe
  • 1961, Trio n° 2 Op.35, pour flute, hautbois & violoncelle [constitue avec le Trio n° 3 OP.35 — un double trio
  • 1961, Trio n° 3 Op.35, pour violon, clarinette & cor [Constitue avec le Trio n° 2 Op..35 un double trio]
  • 1962, Fantasio grandioso Op.21b, pour orchestre (4.4.4.4 - 4.4.4.0 - hpe.pno.3timb.5perc.)
  • 1962, Passe-temps Op.38, pour piano
  • 1962, Sonate Op.40, pour violoncelle et piano
  • 1963, Cahier de violon Op.42 : Cinq grandes pieces pour violon seul
  • 1963, Premier imaginaire Op.41 n° 1 pour sept musiciens (vln, vlc., hpe, fl., cl., trp., trb.)
  • 1963-1973, La vie du monde qui vient Op.11 ; Premiere Symphonie mystique en neuf parties
  • 1964, La musique d'Erich Zahn, pour orchestre ; d'après H.-P. Lovecraft
  • 1967, Deuxième imaginaire, Op.41 n° 2 pour sept cuivres (trp. picc., trp., bug. (ou cor), cor, trb. t6n., trb. b., tba cb.)
  • 1967, Les Troyennes, pour orchestre, d 'après Jean-Paul Sartre
  • 1968, Quatrième imaginaire Op.41 n° 4 pour sept musiciens (orgue, trp., trp. b., trb., bug., cor, tba) [commande de l'ORTF]
  • 1969, Trio à cordes n° 3 Op.43, pour violon, alto, violoncelle 16 min.
  • 1969, Troisième imaginaire pour huit musiciens (2 a, vlc., cb., cl., cor, bn)
  • 1980, Rëveries Op.55, Trio pour violon, clarinette en la & piano
  • 1980,   Solfeggietto Op.36 n° 7, pour tuba contrebasse (ou tuba)
  • 1981, Poèmes lents Op.57, Mélodies pour soprano colorature, soprano lyrique, basse & piano en trio vocal (ou solo, 2 instruments remplagant ad lib. les 2 voix manquantes), poèmes Poemes d'André Brochu
  • 1982-1984, Dracoula Op.58, drame nocturne en deux actes pour six voix solistes & orchestre D'après une idée d'Alain Germain, livret de Viorel Stefan (commande d'État)
  • 1984, Absence, orchestration pour soprano & ensemble instrumental : n° 4 des “Nuits d'été Op.7 d'Hector Berlioz)
  • 1984, Le livre du serviteur : deuxième Symphonie mystique op.59 pour baryton léger, trois choeurs, maîtrise d'enfants & orchestre (extraits des lettres de saint Paul et de la prière de saint François ; traduction R.P. Michel Quesnel ; Dans memoriam Charles Ravier (commande de Radio France)
  • 1984, Solfeggietto Op.36 n° 11, pour basson
  • 1984, Solfeggietto Op.36 n° 12, pour percussions
  • 1984-1988, Haut les rêves Op.49 n° 2 ; Deuxieme concert symphonique pour violon & orchestre de chambre [2 (I, II+picc.).2.1(I=cl. en la).1 - 2.0.0.0 - 7.0.2.2.1 ; commande des Affaires culturelles de Champagne-Ardennes pour le centenaire de Gaston Bachelard]
  • 1985, Solfeggietto Op.36 n° 13, pour violoncelle
  • 1986, Solfeggietto Op.36 n°14, pour trompette
  • 1987, Quatuor à cordes n° 4 Op.61, pour deux violons, alto, violoncelle (Commande du Festival de jazz «Banlieues Bleues»)
  • 1987, Un moment de printemps Op.60, quintette pour flûte, clarinette, violon, violoncelle & piano (commande de l'ensemble instrumental de Ville-d'Avray)
  • 1988, Rondes nocturnes Op.62, pour deux pianos
  • 1988, Solfeggietto Op.36 n°15, pour cor
  • 1989, Quatuor à cordes n° 5 Op.63, pour deux violons, alto, violoncelle (Commande de Radio-France)
  • 1990, Le Taille-Lyre Op.64 n° 1 pour sept instruments (fl., cl. sib, a., vlc., pno, trb., acc.)
  • 1990-1991, Il suffit d'un peu d'air Op.65 : Farce lyrique en quatre tableaux d'après la pièce de Ronald Tremblay pour soprano lyrique, mezzo-soprano, ténor, baryton & orchestr (Commande du Nouvel Ensemble Moderne de Montréal)
  • 1992, Trio à cordes n° 4 Op.66
  • 1993-1996, Réverb'airs Op.68 : Priamelnen n° 1 a 8 pour piano a quatre mains
  • 1994, Les retours du soir Op.70 : quintette pour cloches & quatuor de timbales
  • 1994, Sonate n° 6 Op.69n pour piano
  • 1995, Chanson d'Atanasio : pièce facile pour marimba
  • 1995, Chant du petit matin : pièce facile pour clarinette en si bémol
  • 1995, Quatuor Op.71, pour saxophones Bordeaux, 1998
  • 1995, Solfeggietto Op.36 n° 16, pour marimba
  • 1995, Solfeggietto Op.36 n° 17, pour accordéon
  • 1995, Solfeggietto Op.36 n° 18, pour contrebasse
  • 1996, Battez sons pleins Op.73 : quatuor pour glockenspiel
  • 1996, Refrains du petit menestrel : pièce facile pour violon
  • 1999, Solfeggietto Op.36 n° 19, pour alto (commande pour le concours du Conservatoire National Superieur de Musique de Paris, 1999)
  • 1999-2000, Un délire de dédales : Quatrieme concert symphonique pour flûte & orchestre (commande de l'Orchestre Simon Bolivar, Caracas)
  • 2000-2001, Au clair de la lune bleue, pour orchestre (commande de Radio France)
  • sd., Joies, pour orgue (Extrait de “Troisitme symphonie mystique Op.67”)
  • sd., Præludia à la troisième symphonie mystique Op.67 pour double quintette de cuivres & orgue
  • sd., Six petits préludes transfigurés Op.67, pour orgue (Extrait de “Troisième symphonie mystique op.67”

Écrits

  • Aller aux sons d'une oreille active et nouvelle. Dans «Panorama» (36), 1971
  • Berlioz. «Solfèges», Seuil, Paris 1968
  • Doit-on se mettre en forme ? Dans «Colloque Claude Ballif», Centre Sèvres, 1986
  • Du silence en forme de variations. Dans «Ex» (2), alinéa, Aix-en-Provence 1983
  • Economie musicale. Souhaits entre symboles. Méridien Klincksieck, Paris 1988
  • Entretiens avec Marie-José Chauvin.Dans «Le Courrier musical de France» (41), Paris, 1973
  • Entretiens avec Maurice Pinson. Dans «La Grive» (154), Charleville-Mézières 1972
  • Fragments retrouves. Dans «La Revue musicale» (370-371), Richard Masse, Paris1984
  • Introduction a la metatonalite. Richard-Masse, Paris 1956
  • L'Ars Nova en France et Guillaume de Machaut. Dans «Encyclop6die des musiques sacrées» (II), Labergie, Partis 1968
  • La musique d'aujourd'hui :  enquête menée par André Boucourechliev. Dans «La Revue musicale» (263), Richard Masse, Paris 1968
  • La Musique et le Musicien. Dans « Panorama de l'art musical contemporain», 1963
  • La Renaissance de l'orgue de Bordeaux. Dans «La Petite Gironde», 1947
  • Les mouvements de l'azur mallarméen. Dans «in Six musiciens en quête d'auteurs», propos recueillis par Alain Galliari, Pro Musica 1991
  • Les Paradoxes du musicien. Dans «Silex» (17), Grenoble 1980
  • Les Trois Russes, Wyschnegradski, Obouhov et Scriabine. Dans «La Revue musicale» (290-291, spécial), Richard Masse, Paris 1972
  • Lettres a Daniel Charles. Dans «Digraphe» (28), Maeght, Paris 1982
  • Lettres a Dick Higgins. Dans «Revue d'esthétique» (ns. 4), 1982
  • Points, mouvements. Dans «La Revue musicale» (263), Richard Masse, Paris 1968
  • Propos de Claude Ballif recueillis par Bernard Bonaldi, Francis Bayer et Francis Pinguet. Dans «La Revue musicale» n° 370-371, Richard Masse, Paris 1984
  • Voyage de mon oreille. «10/18» (1351), Union Générale d'éditions, Paris 1979

Bibliographie

  • BERGIER J. ET PAUWELS L., Dictionnaire des responsables, Claude Ballif, le musicien du réalisme fantastique. Dans «Plante» (9), Paris, 1963
  • CANDE ROLAND DE, Claude Ballif. Dans «Nouveau Dictionnaire de la musique»,Seuil, Paris 1988,
  • CHARLES DANIEL, Claude Ballif. Dans «The Grove Dictionnary of Music and Musicians» Mc Millan, London 1980, (II)  p. 847-848,
  • —, De Ballif à Mallarmé.  Dans «Digraphe0187 (28), Maeght, Paris 1982
  • —, La poétique de Claude Ballif. Dans «La Revue musicale» (370-371), Richard Masse, Paris 1984
  • Claude Ballif compositeur de l'été. Dans «La Revue musicale» (370-371), Richard Masse, Paris 1984
  • Claude Ballif, essais, études, documents. Dans «La Revue musicale» (263, spécial), Richard Masse, Paris 1968 [CHARLES DAIEL, Ballif le médiateur. p. 19-49 ; FLEURET MAURICE, Claude Ballif, p. 11-18]
  • Claude Ballif. Dans «Carnet critique» (264) [supplément au numéro spécial n° 263 pour la journée de l'ARC du 7 mars 1968, «La Revue musicale», Richard Masse, Paris 1968
  • Claude Ballif. dans «Les Cahiers du CIREM», Centre international de recherche et d'esthétique musicale (20-21), Rouen 1991
  • GALLIARI A., L'Habitant du labyrinthe, entretiens avec Claude Ballif. Pro Musica 1992
  • GOLPA A., La Musique de la nuit des temps aux aurores nouvelles (I), Leduc, Paris 1977,  p. 847-848
  • MASSIN BRIGITTE, Claude Ballif. Dans «Encyclopedia Universalis» (18),   p. 159, Paris 1974
  • SAPPAY B., Quatre Sonates pour orgue, op.14, de Claude Ballif. Dans «L'Orgue, histoire, technique, esthétique, musique» (154) 1975
  • TOSI M., L'Ouverture métatonale. Durand, Paris 1992
  • WAHL J., Claude Ballif ou la quête de l'éclat interieur. Dans «Encyclopédie des musiques sacrées», Labergie, Paris 1970, (III) p. 158-159

Filmographie

Claude Ballif. Film de Jacques Trebouta, réalisé pour la série télévisée de Pierre Vozlinsky «L'Homme et sa musique», Paris, Archives de l'INA, 1969

Discographie

01 / 53
Le livre du serviteur
Deuxième symphonie mystique opus 59, pour Baryton, trois choeurs, chœur d'enfants et orchestre
André Cognet, Baryton
Orchestre philharmonique , Choeur et maitrise de Radio-France
Bruno Ferrandis dir.
Enregistré en public le 25 janvier 1997, à la Maison de Radio-France
Musique Française d'Aujourd'hui (MFA)
MFA 216017 (2 volumes)
Disque 1 : Première partie : Et viam pacis non cognoverunt : [1] Coro 9'11 — [2] Coro 8'34 —   [3] Saint-Paul 4'19 — [4] Coro entants  4'51 — Deuxième partie : Qui est qui condemnet ? : [5] Coro 3'59 — [6] Coro 2'58 — [7] Saint Paul  3'35 — [8] Coro enfants 4'42 — [9] Saint Paul  6'21 — [10] Coro 2'l 1 — [11] Coro 3'54 — Disque 2 : Troisième partie : Si Spiritu vivimus :  [12] Coro  6'09 — [13] Saint Paul 5'38 — [14] Saint Paul 6'12 — [15] Coro  4'10 — Quatrième partie :Gaude te : [16] Coro 2'41 — [17] Saint Paul 3'46 — [18] Coro 1'27 — [19] Saint Paul 8'29 — [20] Coro 0'57 — [21] Saint Paul 5'14 — [22] Coro 4'42

02 / 00
Cendres • L'Habitant du Labyrinthe • Timbres et Postes
Ensemble Percussions Rhizome : Olivier Fiard, Patrice Legeay, Didier Breton, Hedy Rejiba, Hugo Le Henan, Bruno Lemaître
Alexandre Damnjanovic, direction
Avec le soutien de MFA, FCM
ARION 1994 / ARN 68289

 

03 / 53
Pièces fantaisistes pour piano
Philippe Keller, Piano
Airs comprimés op.5 (1952-1953) : 1 - Sempre vivacissimo e legato 1'19" — 2 - Poco moderato e legato assai  2'04" — 3 - Vivo e ben marcato  0'48" — 4 - Prestissimo 0'37" — 5 - Allegro vivace/Poco più calmato e senza  rigore   2'55" — 6 - Presto et giusto        1'13" — 7 Grave  2'21" —  8 Bloc-notes op.37 (1961)  13'55" —   Pièces détachées op.6 (1952-1953) : 9. I - Presto bruto 2'57" — 10. II - Allegretto - Allegro 1'33" — 11. III - Agitato 4'36" — 12. Passe-temps op.38 n°1 (1962) 5'56" — 13.n°2 (1962) 7'05" — 14. n°3 (1962/1992) 5'34"  — 15. °4 (1962/1992) 5'57 —  16. n°5 (1962/1992) —  n°6 (1962/1992) 10'42"

 

04 / 144 
Rafael Andia
Guitare
Tellur / T. MURAIL
Monodrame III / Y. TAIRA
Triade / M. REVERDY
Prélude a la mise a mort / P. DROGOZ
Solfegietto n°.6 / C. BALLIF
ADDA 1991

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles etétudes
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie.org

Vendredi 30 Janvier, 201513:39